Chantal Thomass et Dim

Quand la mode est sans « dessus-dessous » : on voit apparaître des dessous qui se transforment et qui investissent des terrains inattendus… Revêtement boudoir pour la machine à laver Chantal Thomass ou ballerines en culotte customisée chez Dim… pourquoi pas ?
Extravagance
Et c'est Dim, la marque bien connue de lingerie basic et trendy, la marque plutôt classique qui décide de s'amuser et de détourner son produit phare : la petite culotte ! Son équipe de stylistes a retaillée boxers et bikinis afin d'en faire d'adorables petites pantoufles, adieu donc les chaussons immondes, tout poilus à l'effigie des peluches de notre enfance… Plus d'excuses pour ne pas être sexy au saut du lit. Ces petites merveilles sont déclinées dans des teintes girly, rose, vanille et tendances : noir et bleu rayé. A un prix dérisoire de 5 euros la paire, elles vont s'arracher et devenir des incontournable du cocooning ! Il nous faudra néanmoins patienter jusque début mars pour pouvoir les chausser...

Extravagance
Dans un cadre plus élitiste, c'est la fameuse spécialiste de la lingerie féminine et sexy qui crée l'événement. « La décoration ? C'est ma deuxième passion », s'amuse la créatrice de mode Chantal Thomass pour expliquer ce que sa griffe vient faire sur une machine à laver ! Objet star de Maison & Objet, le lave-linge matelassé en soie rose et cristal de Swarovsky est une alliance entre elle et Vedette.
La marque d'électroménager nous avait habitués à des icônes moins glamour avec la mère Denis, apparue en 1972. Mais les temps changent et la marque souhaite toucher le côté glamour caché de chaque femme et lui prouver qu'elle peut laver son linge délicat en machine, au premier rang desquels figure la lingerie. Le modèle collector, en soie enrubanné de noir comme des dessous, sera vendu aux enchères le 30 mai au profit de l'association Paris Tout P'tits.

Extravagance
Mais le lave-linge Dessus-Dessous, dont le même motif sera imprimé sur la tôle peinte en rose, sera fabriqué à 300 exemplaires seulement et vendu 850 euros uniquement en ligne sur le site du groupe Fagor Brandt, propriétaire de Vedette. Moins confortable certes que le prototype mais terriblement tendance ! C'est donc une machine à laver girly à souhait et qui prendra particulièrement soin de notre petit linge que l'on pourra bientôt commander…
Attention la réservation semble le moyen le plus sur d'en posséder une ! Car aucune de nous ne va résister à l'attrait de ce nouveau lave linge… On aurait même envie de s'habiller raccord pour aller faire sa lessive et d'emmener notre chéri pour lui présenter….
http://www.vedetteparchantalthomass.com
Partager l'article
Par Lise Huret, le 03 février 2007 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
Aucun commentaire
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode