Kitsuné

Avec sa sonorité intrigante venant tout droit du pays soleil levant, Kitsuné s'impose comme un concept novateur, liant musique et vêtements dans une synergie mêlant avant-gardisme et tradition, intemporalité et anticipation. En phase avec une certaine notion de modernité, Kitsuné n'a pas fini de mettre en émoi les milieux de la mode et de l'electro…
Kitsuné

C'est l'ouverture de la boutique Kitsuné - en mars dernier - au cœur de la nouvelle place forte hype parisienne (le 1er arrondissement) qui a mis un coup de projecteur sur cette marque hybride, officiant depuis 2002 entre le Japon et l'Europe. Car si nous sommes nombreuses et nombreux à ne découvrir Kitsuné qu'aujourd'hui, cela fait plus de 6 ans que le breton Gildas Loaec et le japonais Masaya Kuroki ont uni leurs univers afin de mettre sur un pied un label axé sur deux domaines : la musique et le vêtement.

Gildas Loaec s'occupe plus particulièrement de la recherche de nouveaux talents musicaux, son but étant de faire découvrir de nouveaux horizons aux accros des dance floors qui ont vite adopté les compilations du label pour danser jusqu'au bout de la nuit. On doit d'ailleurs à Kitsuné l'émergence de jeunes talents, tels que Hot chip ou Digitalism.

Quant à Masaya Kuroki, il est la tête pensante de la section style du label. Cependant, dans la pratique les deux hommes fonctionnent véritablement en duo, quand ce n'est pas en équipe avec leurs collaborateurs.

Kitsuné

Ils déclarent eux-mêmes que tout est extrêmement lié, que si la musique a un temps porté leur prêt-à-porter, c'est désormais la vente de vêtements qui permet la production de leurs compilations. Kitsuné est donc pour eux une aventure pluridisciplinaire tout sauf compartimentée. D'ailleurs, leur tournée - en tant que DJ - des boites branchées internationales leur permet de démarcher les boutiques durant la journée afin de placer leurs produits textiles, tandis que dans la pochette de leurs CDs se trouve un mini-catalogue de la collection de la saison...

Le prêt-à-porter de Kistuné (qui pour la petite histoire signifie "renard" en japonais) est à l'antipode de la conception classique de la mode. Cette dernière passe et trépasse constamment, alors que Masaya Kuroki a pour ambition de créer des basics, des standards parfaits et indémodables qui finalement sont quasi absents du marché. L'essentiel pour cet architecte de formation est de retourner à l'essence du vêtement, loin des fioritures et des délires saisonniers des créateurs contraints et forcés de renouveler en 6 mois les garde-robes de leurs clientes...

Kitsuné

Pour lui, l'essentiel est de trouver l'équilibre entre la tradition et le présent. En effet, selon ses observations, lorsque l'on recherche un cardigan ou un pantalon dit classiques, soit les produits sont figés dans le passé et sont taillés trop larges ou trop grands (à en devenir ringards) soit ils sont complètement absents des collections des grandes griffes. D'ailleurs, au terme "basic", Masaya préfère celui de "new classic". Ses créations sont des produits sobres, possédant les bonnes proportions, la bonne coupe et les bonnes matières, afin de lier allure et fonctionnalité.

Pour cela, il n'hésite pas à aller chercher le meilleur du meilleur aux quatre coins du monde : le cachemire vient d'Écosse, le coton d'Oxford, les jeans du Japon et chaque pièce est cousue main. Masaya Kuroki mise sur l'excellence et la pérennité de ses créations. Sa gamme de couleurs est ainsi discrète, à l'abri des tendances. Tout cela a évidemment un coût : comptez un peu moins de 100 euros pour un tee-shirt et environ 500 euros pour une veste.

Kitsuné

Par ailleurs, chez Kitsuné, pas d'arrivage massif aux abords d'août pour la saison hiver : chez eux, les collections s'étoffent au fil du temps mais ne disparaissent pas. Ils ajoutent ainsi parfois une veste, un pantalon, mais le renouvellement complet du vestiaire serait un non-sens, le concept central de la griffe étant de proposer des vêtements qui durent. Le styliste travaille à son rythme, remettant son ouvrage sur la table autant de fois que nécessaire, afin de l'épurer au maximum et de trouver le point fort qui perdurera.

Grâce cette approche de la mode visant à la constance éclairée plus qu'au matraquage boulimique d'images et de vêtements, Kitsuné a séduit de nombreux créateurs en phase avec cette démarche créative, à contre-courant de la surproduction actuelle.

Kitsuné

On peut ainsi citer pêle-mêle Pierre Hardy (qui leur a permis de distribuer l'un de ses modèles), Colette et APC (qui sont souvent leurs partenaires), Air (qui s'habille en Kitsuné), mais aussi Commuun, un jeune duo japonais mixant épure, environnement et design impeccable (a qui ils ont conçu une robe du soir et un smoking), ou encore la marque de lingerie Schiesser (qui va leur dessiner une mini collection).

Entre ses collaborations de qualité dans tous les domaines du lifestyle, ses compilations à la pointe de la scène electro, son emplacement ultra branché version "initié" (entre Margiela, Acne et Marc Jacobs) et ses vestiaires homme et femme conférant au terme "basic" ses lettres de noblesse, Kitsuné risque fort de devenir un mot courant de la langue française...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 13 juin 2008 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
Carla SIl y a 8 ans
"Kitsuné", cela fait plusieurs fois que je vois des entrefilets sur cette marque, grâce à toi j'en sais désormais un peu plus, Merci !
RÉPONDRE
caliIl y a 8 ans
KITSUNE ET EST_SEM L'ECOLE DE MODE PARisIenne REPUTEE NE FONT QU'UN.
Contact estsem@aol.com
RÉPONDRE
sebIl y a 8 ans
j'aime bien les derbys bleues mais pas du tout la facade de la boutique!!!
RÉPONDRE
RéjaneIl y a 8 ans
Je ne conaissais pas du tout cette marque,merci coco une fois de plus de nous faire découvrir de nouvelles choses!J'aime bien le concept de faire des vêtements"qui durent" à contre courant d'une accumulation de tendances et de collections qui arrivent ou qui partent hors-saisons...A découvrir..
RÉPONDRE
PierreIl y a 8 ans
Dommage que les chaussures issues de la colaboration entre Pierre Hardy/Kitsuné soient aussi chères :s
RÉPONDRE
EstroIl y a 7 ans
J'ai découvert ce label récemment. Pour moi, à la base Kitsuné ne s'intéressaient qu'au milieu musical, mais c'est avec plaisir que j'ai découvert qu'ils appliquaient à la mode leurs démarches pleines de curiosité et d'enthousiasme. Plus haut de gamme qu'APC, je suis fan des basics de luxe qu'ils offrent, je crois que je ne vais pas tarder à craquer pour l'un de leurs blazers. J'espère que la marque va se développer, afin de nous proposer toujours plus de ces vêtements intemporels et désirables...
RÉPONDRE
TodIl y a 7 ans
J'y achète tout mes cachemires et je ne porte que ca. Tout ce que je trouve chez eux est canon parce que basic. Trench, souliers Pierre Hardy, j'ai l'impression que ce que j'achète est un investissement et non un achat kleenex destiné à aller à la poubelle dans 6 mois.
Par les temps qui court c'est ma démarche écolo à moi : consommer moins mais beaucoup beaucoup mieux !
RÉPONDRE
AlineIl y a 6 ans
j'adore ce qu'ils font, c'est à la fois légèrement conceptuel et de très bonne qualité, et surtout de bon goût ! Car on peut très bien fabriquer des fringues originales, mais terriblement moches... et je ne vise personne (pas besoin, il y en a tellement dans le monde des créateurs de mode !).

Moi je dis allez voir de près ce que fait le duo Kitsuné, ca vaut sacrément le détour !
RÉPONDRE
selphicIl y a 6 ans
Suivant le conseil d'Aline j'ai été faire un tour sur leur site officiel. Eh bien j'ai été un peu décontenancée ! On dirait un site datant des années 90. Je veux bien que ca fasse hype, mais là c'est un peu too much je pense, en plus c'est écrit en trop gros...

Sinon à part ca c'est quoi Kitsuné Maison ? C'est le nom de la marque ?
RÉPONDRE
fionaIl y a 6 ans
La collection Kitsuné Golf Club est géniale !!!
Et autant pour les gars que pour les filles, les blazers les chemises tout est canon.
Je trouve le trench bleu marine trop beau et le sweat zippé marinière est aussi pas mal du tout. En fait, je crois que c'est des fringues unisexe, sur le site les mecs comme les filles portent les même trucs.
J'ai découvert Kitsuné grâce à Tendances de mode et c'est devenue une de mes marques de référence.

http://www.maisonkitsune.fr/clothes/wordpress/wp-content/uploads/2009/12/13.jpg
RÉPONDRE
RolandIl y a 5 ans
Je connais personnellement Gildas Loaec et Masaya Kuroki et j'admire beaucoup leur façon de travailler. Ils font des petites séries, essaient au maximum de produire en France et la qualité des produits Kitsuné est vraiment irréprochable.
En plus les collaborations qu'ils font dans le domaine de la musique ou avec des marques comme "Petit bateau"sont tops.
RÉPONDRE
BraiiceIl y a 4 ans
Bonjour... Presque 5 ans après, quel est le modèle des chaussures verte sur la photo ? Je cherche mais en vain...
Merci !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode