Matteo Marzotto rachète Madeleine Vionnet

Après avoir rejailli de ses cendres en 2006 sous le crayon de Sophia Kokosalaki, puis être passée entre les doigts experts de Marc Audibet, la maison de la mythique reine du drapé avait fini par tirer le rideau. Or, malgré cette tentative avortée, le nom Vionnet n'a rien perdu de son aura, comme nous le prouve le récent rachat de la griffe et son prochain retour sur les podiums...
Matteo Marzotto & Madeleine Vionnet

Lorsque Sophia Kokosalaki permit à la maison Madeleine Vionnet de figurer au calendrier de la fashion week, tous saluèrent l'initiative, tant la filiation spirituelle entre les deux créatrices était saisissante. Oui mais voilà : alors que le résultat fut jugé prometteur, la jeune styliste grecque fut remplacée au bout d'une année par Marc Audibet, pour moult raisons plus ou moins obscures...

Connu pour être friand d'innovation textile, ce dernier avait su séduire les dirigeants de Madeleine Vionnet, qui voulaient alors projeter la maison dans la modernité et ainsi faire décoller les ventes. Cependant, au bout de quelques mois, Audibet déclare forfait en invoquant une mauvaise gestion financière de la société, qui - selon lui - place la griffe en potentielle faillite perpétuelle. Depuis, Madeleine Vionnet semblait définitivement appartenir au passé...

C'était pourtant sans compter sur Matteo Marzotto, businessman italien et accessoirement ex de Naomi Campbell, souvent pris sous les flashs du Sartorialist. Celui-ci vient en effet de racheter la maison de couture avec Gianni Castiglioni (le mari de la créatrice de Marni). Il déclare à ce sujet : "J'aimais l'idée d'une marque avec une histoire, mais pas une histoire trop récente". Il désire redonner vie à cette vieille dame endormie et croit dur comme fer à son potentiel bankable.

Pour ce faire, il a débauché chez Prada le styliste Rodolofo Paglialunga, qui a pour mission de proposer une collection dès le mois de juin, et d'en concevoir une autre digne de défiler lors de la semaine de la mode parisienne en octobre. Espérons que cette fois-ci sera la bonne et que la maison renouera avec sa gloire d'antan, lorsque des stars telles que Marlène Dietrich ou Greta Garbo se pressaient chez Madame Vionnet afin de voir leur silhouette sublimée par ses fameux drapés...


Edit du 28/02 : Nous avons reçu un email d'Arnaud de Lummen (ancien directeur général de la maison Vionnet), qui tenait à rectifier certaines erreurs et inexactitudes. Retrouvez ci-dessous ses explications :

1. La société Vionnet n'avait en aucun cas tiré le rideau mais connaît une progression constante de son chiffre d'affaires depuis 2007, celui-ci s'établissant à 2,5 millions en 2008 tandis que notre société est à l'équilibre. C'est une des raisons de l'intérêt de M. Marzotto pour notre Maison.

2. Sophia Kokosalaki n'a pas été remplacée pour d'obscures raisons mais parce qu'à la suite de son rachat par le Groupe Diesel, sa pleine implication dans la renaissance de Vionnet n'était plus possible. Certains grands groupes avec de larges équipes se satisfont d'un designer qui vient quelques heures par semaine valider les croquis des assistants, ce n'était pas notre cas ni notre conception d'une collaboration.

3. Marc Audibet (conseil artistique) n'a pas déclaré forfait en raison d'une mauvaise gestion financière de notre société mais parce que, selon lui, nous n'assurions pas "les conditions matérielles et financières indispensables" indispensables à la réalisation des collections. En d'autres termes, il voulait beaucoup plus de moyens. Interrogé par l'AFP, j'ai alors répondu à l'AFP que les exigences de M. Audibet étaient de nature à nous mettre en dépôt de bilan. Mal relayée par l'AFP et divers blogs, mon commentaire s'est transformé en l'information selon laquelle nous étions en quasi-dépôt de bilan. L'AFP a apporté un démenti depuis, d'ailleurs renouvelé cette semaine.

4. Pour ne pas ajouter de la confusion, nous n'avons pas communiqué sur la direction artistique de nos deux dernières collections, mais ces collections ont connu un succès commercial et ont été salués par les journalistes qui se sont déplacés pour voir nos créations. Le départ d'un créateur, sauf lorsque ce dernier est le fondateur, n'a jamais signifié la fin d'une Maison. Qui plus est, le patrimoine Vionnet est suffisamment ouvert et inépuisable pour donner lieu à une multiplicité d'interprétations réussies.

5. Matteo Marzotto est désormais le seul actionnaire de la Maison, tandis que Gianni Castiglioni est un partenaire industriel du projet.

Partager l'article
Par Lise Huret, le 27 février 2009 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
15 commentaires
Tous les commentaires
G.Il y a 7 ans
Je dois avouer que des enseignes telles que Courrèges, Vionnet, Mugler, Cardin, et autres, me semblent inexorablement éloigné des feux de la rampe. Mais pourquoi pas.. C'est bien ce qui s'est passé pour Balenciaga, Chanel et Dior, non ?
RÉPONDRE
AndreaIl y a 7 ans
Espérons que cela marchera cette fois-ci... Peut-être même comme le dis G. seront-ils les Balenciaga de demain :)
RÉPONDRE
....Il y a 7 ans
C'est bizarre mais l'autre jour, je pensais à cela en regardant les défilés!
Je pensais a PATOU, POIRET, VIONNET, ces marques de Haute-Couture qui ont été oubliées dans les années 70-80 à cause de leur non-adaptation à la modernité, ne faisant à l'époque aucune place au PAP!!
Je pense que pour installer ou réinstaller Vionnet, il va falloir faire le chaud et le froid (comme karl chez Chanel), proposer des choses inattendues mais pas trop red carpet!!!!
Bref, éviter le NINA RICCI ou Le ROCHAS par Thyskiens.....Faire des collections excitantes et bankables et pas justes désirables et importables....
Néanmoins, je leur souhaite bonne chance et beaucoup de visibilité...
Une marque forte comme Mugler aujourd'hui ne représente plus grand chose ( esperons que la tournée avec Beyonce va apporter une plus grande visibilité a ce label) donc je leur souhaite surtout de retrouver le succès
RÉPONDRE
AmandaIl y a 7 ans
Coco, tu es sûre que la maison avait fermé le rideau? J'ai encore vu tout un rayon de robes du soir Vionnet chez Barneys à New York en décembre dernier. Par contre, quelqu'un sait si on peut trouver du Vionnet à Paris?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 7 ans
Amanda : Effectivement la maison n'était pas fermée. Elle n'avait juste pas communiqué sur la nouvelle direction artistique. Nous avons reçu un mail d'Arnaud de Lummen (ancien directeur général de la maison) à ce sujet, je vais l'ajouter en fin d'article.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 7 ans
Je tiens tout de même à apporter une autre précision : lorsque dans l'introduction, je dis "la maison de la mythique reine du drapé avait fini par tirer le rideau", je voulais simplement dire qu'elle ne défilait plus. Cela dit, je suis consciente que cela pouvait facilement prêter à confusion...
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 7 ans
La fatigue due aux défilés sans doutes ... lol
RÉPONDRE
LeLIl y a 7 ans
Et qu'en est il de Leonard et Castel Bajac ..? On en entend si peu parler...
RÉPONDRE
G.Il y a 7 ans
Haha, juste comme ça, ce fameux Arnaud de Lummen, l'ancien DG, il ne doit toujours pas avoir retrouvé de boulot, s'il a du temps à consacrer pour lire des articles sur le net ? et encore plus, pour y répondre !
Perso, j'ai jamais entendu que Marc Jacobs ou autre envoyait des mails de rectification à toutes les erreurs qu'ont fait sur lui :D
RÉPONDRE
....Il y a 7 ans
G: Pour info, ce n'est pas parce que c'était un DG qu'il ne peut lie des blogs!!!
Chez Voue, ils lisent des blogs et Garance Doré leur fait des sujets, Chez L'express aussi avec CAFE MODE et même les créateurs aussi comme chez PAUL & JOE et tout........
Et pour un créateur ou autre sur lequel on fait des erreurs dans un sujet, il peuvent tout à fait envoyer un mail!!!
Coco est journaliste ce que tu peux voir et je ne pense pas que son travail n'est apprécié que par des bloggeurs ou autres mais aussi par des professionels.........
RÉPONDRE
G.Il y a 7 ans
à '...', c'était à prendre au second degré :) je sais bien qu'aujourd'hui, internet a énormément d'influence sur toutes les matières, et que très certainement, les superbes articles de Coco doivent être appréciés tant par la population qui blogue tant que l'élite qui cherche à connaitre la réaction populaire sur les dernières tendances :)
RÉPONDRE
GattaraIl y a 7 ans
Dommage que l article soit entaché par un " bellatre" surprenant a l adresse de M Marzot qui a toute legitimité a se mouvoir dans l univers de la mode On n ecrit pas sur une revue "people" ici.La vie privee de M Marzotto n 'est pas le sujet et tant mieux pour lui s il a un physique avenant, non ?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 7 ans
Gattara : Nous sommes d'accord, Matteo Marzotto a évidemment toute légitimité dans ce milieu.

Par ailleurs, le terme "bellâtre" n'est ici pas péjoratif, et fait référence à son côté séducteur, voilà tout.
RÉPONDRE
GattaraIl y a 7 ans
Je suis dubitative Julien: "bellatre" est je crois bien un terme peu flatteur et moralisant Et donc m a surpris dans un article de mode, c est tout..
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 7 ans
Vous avez raison, j'ai donc supprimé ce terme, étant donné qu'il ne correspondait pas - par son côté péjoratif - à ce que Coco voulait exprimer.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode