Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton

Après moult bruits de couloirs et rumeurs diverses, le groupe LVMH a confirmé ce lundi l'arrivée de Nicolas Ghesquière à la tête de son fleuron parisien. La révolution Louis Vuitton est en marche...
Nicolas Ghesquière

Ce qui attend Nicolas Ghesquière :


Un nouveau poste - Après avoir été "créateur" chez Balenciaga, Nicolas Ghesquière devient "directeur artistique" de Louis Vuitton. C'est donc désormais à lui que revient la charge de la gestion globale du secteur femme de Louis Vuitton.
Un partage des tâches - Alors que Marc Jacobs gérait l'ensemble du prêt-à-porter (homme et femme) ainsi que la ligne maroquinerie, Nicolas Ghesquière ne sera en charge "que" des collections femme (prêt-à-porter/souliers/accessoires).
Un formidable défi - Après le règne haut en couleur de Marc Jacobs, Ghesquière devra réussir à insuffler un second souffle à Louis Vuitton. Il lui faudra pour cela trouver de nouveaux leviers de croissance, que ce soit en misant sur des collections plus subtiles, plus "luxe" et moins axées sur le monogramme, ou en repensant l'ADN de la femme Louis Vuitton, qui reste aujourd'hui assez vague et qui devra dans le futur définir l'image de la griffe. Attendu par toute la sphère mode, Nicolas Ghesquière devra par ailleurs rapidement faire ses preuves. Pour réussir à séduire, le créateur n'aura ainsi d'autre choix que de se réinventer - hors de question de refaire du Balenciaga - tout en conservant la radicalité avant-gardiste qui contribua à son succès chez Kering.
Louis Vuitton

Ce que l'on attend du duo Nicolas Ghesquière/Louis Vuitton :


Le retour de Ghesquière - Un an et demi après son départ de Balenciaga, force est de constater que le talent et l'énergie visionnaire de Nicolas Ghesquière ont cruellement manqué aux deux dernières saisons. On a donc plus que hâte de retrouver l'insolence stylistique de celui à qui l'on doit quelques-unes des silhouettes les plus fortes de ce début de siècle...
Une belle surprise - On espère être ébahi par la fusion entre les idées d'avant-garde du créateur et les moyens illimités de Louis Vuitton, mais aussi découvrir une nouvelle facette de la "femme Nicolas Ghesquière". Une femme qui n'aurait plus grand-chose à voir avec sa cousine de chez Kering, mais qui conserverait néanmoins un discret lien de parenté avec cette dernière.
Des souliers Pierre Hardy - Avec un peu de chance, Nicolas Ghesquière confiera à nouveau la conception des souliers de sa muse au brillant Pierre Hardy. Une belle manière de conférer une identité forte aux futures "it" shoes Louis Vuitton.
Des innovations matières fascinantes - Entre le savoir-faire du maroquinier et l'imagination prolixe de celui qui décrocha en 2001 le CFDA du meilleur designer étranger, les prochaines collections Louis Vuitton s'annoncent riches en textures affolantes.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 05 novembre 2013 dans Actu mode
Vous aimerez également
Louis Vuitton : Défilé croisière 2017
Il y a 6 mois - 16
EN SAVOIR PLUS
Louis Vuitton, visionnaire ?
Il y a 10 mois - 24
EN SAVOIR PLUS
Louis Vuitton, le monogramme ré-enchanté
Il y a 1 an - 13
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
27 commentaires
Tous les commentaires
MeltIl y a 3 ans
j'ai hâte !!!! AHHHHHH
RÉPONDRE
GenevièveIl y a 3 ans
Analyse lumineuse et subtile... comme toujours.
Bravo et impatience: observer les premiers pas de Nicolas Ghesquière chez Louis Vuiiton ne peut qu'être intéressant!
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Merci :)
J'ai vraiment hâte d'être en mars prochain !
RÉPONDRE
GenevièveIl y a 3 ans
Je crois que cela sera un "cas d'école" et nous aurons dès mars une indication sur la façon dont LV gère la délicate question d'un luxe devenu, probablement, un peu trop accessible... Moi aussi, j'ai hâte! Il y a un vrai suspense ;-)
RÉPONDRE
LucieIl y a 3 ans
Ha mais faut pas se leurrer, LV c'est pas du "Luxe" mais bien du "Haut-de-gamme".
RÉPONDRE
GenevièveIl y a 3 ans
Je ne suis pas tout à fait d'accord: il y a bien du luxe chez LV...
RÉPONDRE
LucieIl y a 3 ans
Haha Geneviève, permettez-moi de maintenir ma position: les LV ont été rendus plus accessibles comme vous le dites, et cela fait partie de la stratégie d'entreprise.

On peut penser que c'est du luxe à cause du prix mais au final, LV est trop présent pour être du luxe (rare en fait).
RÉPONDRE
LucieIl y a 3 ans
ha oui pardon de deviez parler du pàp!!!
RÉPONDRE
CaroIl y a 3 ans
J'ai été tellement déçue par les derniers défilés, c'est évident que Nicolas Ghesquière manque à tout le monde. C'est même peut-être pour cela que le dernier défilé Proenza Schouler était très bof... Lazaro Hernandez et Jack McCollough s'inspirant toujours beaucoup de Balenciaga ;)
RÉPONDRE
AdèleIl y a 3 ans
Hâte hâte hâte!
Ahhhh comme la vie est douce :) ^^
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
Très curieuse de voir sa vision. C'est une autre approche d'être chez LV que Balenciaga, la méga pression quand même. Comme tu le dis Coco, on ne sait pas trop ce qu'est l'ADN de LV, NG va la révéler voire la créer... patience jusqu'en mars 2014!
RÉPONDRE
b.Il y a 3 ans
"Alors que Marc Jacobs gérait l'ensemble du prêt-à-porter (homme et femme) ainsi que la ligne maroquinerie, Nicolas Ghesquière ne sera en charge "que" des collections femme (prêt-à-porter/souliers/accessoires)".... N'est ce pas Kim Jones qui est DA du Menswear chez Vuitton?
Hâte de voir ce que proposera Ghesquière chez Vuitton !
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Kim Jones n'est là que depuis 2012 ;)
RÉPONDRE
hariboIl y a 3 ans
Par contre si j’ai bien compris NG ne s’occupera pas de la maroquinerie non plus, non ?
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Darren Spaziani est directeur de la ligne permanente maroquinerie et Nicolas Ghesquière s'occupera de la maroquinerie que l'on verra sur les défilés.
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 3 ans
Pour moi Ghesquière est LE designer des années 2000, aucune nostalgie dans son travail, il va de l'avant, est d'une grande modernité, bien ancré dans son époque sans être dans la conceptualisation (et n'a jamais plagié personne). Même si j'apprécie le travail d'autres designers, je dois bien avouer qu'il est le seul à être aussi visionnaire. Et puis un français à la tête d'une maison grande maison française, ça fait plaisir (sans nationalisme aucun, hein !)- Une belle histoire commence...
RÉPONDRE
FlewellIl y a 3 ans
C'est vrai qu'après réflexion, la femme Vuitton est plutôt vague et versatile.
J"attends que Ghesquière amène à la marque une identité marquante loin de l'esthétisme Jacobsien.
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Comme je l'ai dit plus tôt, "MY BODY IS READY". Personnellement, même si je suis ravie de sa venue chez Vuitton, j’espérais qu'il prenne les rênes de Chanel. Mais bon...

Coco, c'est bizarre mais j'ai vraiment eu l'impression qu'il exerçait le rôle d'un directeur artistique chez Balenciaga. Chez Vuitton, il ne sera justement qu'un créateur. Chez Vuitton, la machine est huilée et lui n'a qu'à apporter de l'air frais alors que chez Balenciaga, il était en charge de l'aspect visuel dans son entité (des boutiques aux campagnes).

Je pense que le défi est de taille chez Vuitton. Balenciaga était une marque de PAP qui proposait des accessoires accessibles alors que chez Vuitton, tout sera démesuré. J’espère justement que ces moyens illimités lui permettront une liberté totale de création (on sait que Bernard Arnault ne voit rien de mal à s’immiscer dans le processus créatif) mais à aussi créer un prêt-à-porter crédible.

Car, si on retient les sacs Vuitton par Marc, sont très peux nombreuses celles qui se déclarent clientes du PAP.
KERING fait vraiment cheap par rapport à LVMH. Frida Giannini est encore chez Gucci et leurs designers principaux sont Slimane et Wang.
Seul Tomas Maier chez Bottega Veneta sauve la donne...
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
"La liberté totale de création" : je pense que c'est exactement cela qu'est venu chercher Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton. J'espère que la réalité sera à la hauteur de ses attentes.

Chez Balenciaga, si il avait le titre de DA, je pense que sur la fin on ne lui en donnait plus vraiment les moyens.
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 3 ans
Gucci... Qui achète du Gucci à l'heure actuelle ? Les asiatiques ? Les italiens ? Les africains ?
Plus grand monde ? Ou je suis complètement à coté de mes pompes et ça cartonne ? J'ai l'impression que cette marque est passée dans l'indifférence, dans le démodé. Ou c'est encore une fois seulement moi qui ne m'y interesse plus du tout. Oh... I don't know.
RÉPONDRE
SidhartaIl y a 3 ans
... et au fait, des nouvelles de Christophe Decarnin ?
Il va vraiment travailler pour Kanye ?
http://nymag.com/thecut/2013/09/rumor-kanye-hires-...
RÉPONDRE
IsabelleIl y a 3 ans
J'admire ton analyse. Brillante et limpide.
RÉPONDRE
EvaDaisyIl y a 3 ans
L'air de rien le côté Marc Jacobs va quand même me manquer... Mais j'avoue brûler de curiosité quant à NG. Le côté positif pour MJ, c'est qu'il va pouvoir donner une vraie personnalité à ses lignes éponymes.
RÉPONDRE
CharlèneIl y a 3 ans
La mode des hommes est tellement belle aussi !
allez voir sur mon site, j'aime en parler un peu :)
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 3 ans
"(...) l'ADN de la femme Louis Vuitton, qui reste assez vague (...)"
C'est vrai que autant du coté Ghesquière pour Balenciaga, j'ai plusieurs silhouettes qui me viennent à l'esprit et pas des plus récentes (comme celles avec les "bombes d'équitation" de 2004/2005 il me semble, une des collections que j'ai préféré)... Alors que du coté Jacobs pour Vuitton, c'est un peu flou...
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 3 ans
Après verification : 2006/2007.
RÉPONDRE
IsabelMarantophobeIl y a 3 ans
Non non et non ! Pas lui ! Je suis comme beaucoup admiratif du travail de Nicolas Ghesquiere chez balenciaga mais je ne suis pas convaincu pour LV . Pourquoi ? Tout simplement parce que marc jacobs laisse un héritage trop lourd et je ne pense pas que meme Nicolas soit capable de l'assumer . Pour moi c'est la pire nouvelle mode depuis la nomination d'Hedi slimane chez saint Laurent .
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode