Défilé Isabel MarantDéfilé Isabel MarantDéfilé Isabel Marant

Défilé Isabel Marant - Automne/hiver 2017-2018

6010
Entre tailoring et déferlante de cuissardes, la collection Isabel Marant automne/hiver 2016-2017 met en scène une femme libre revisitant avec aplomb la notion de sexy, à coups de robes longues midi, de pulls ras du cou et de néo-pantalons larges. Passage en revue de ce qu'il faut retenir de ce défilé de femmes fatales aux allures de garçons manqués...
Défilé Isabel Marant
Les cuissardes un brin larges et montant haut sur la cuisse confirment leur come-back (voir ici). Leur dress-code ? Le même que celui vu chez Kanye West et qui consiste à les porter sur un jean. En plébiscitant ce duo, Isabel Marant prend la responsabilité de confirmer une tendance qui, une fois descendue dans la rue, risque de piquer les yeux...
Le passage 4 prouve que le velours ras et fluide ne peut être jugé qu'en mouvement, celui-ci révélant alors son plein potentiel (à voir en vidéo).
Le caban qu'aime à revisiter régulièrement Isabel Marant opte cette saison pour des manches légèrement gigot au fashion appeal discutable (voir ici).
Arborées avec le duo slim moulant/veste courte (voir ici), les cuissardes font preuve d'un regrettable premier degré. Il est en effet conseillé de porter ces dernières avec un manteau ou une veste large et descendant au moins sous les fesses.
Cette saison, il suffira de courir chez Kiloshop se dénicher une robe imprimée, ample et peu sexy et de la porter avec une large ceinture en cuir pour transformer celle-ci en pépite marantienne (voir ici).
Défilé Isabel Marant
Souvent vu sur les podiums de saison, le manteau matelassé se voit ici offrir un traitement graphique au savoureux parfum boho (voir ici).
En saupoudrant certaines de ses chemises de légères notes victoriennes, Isabel Marant semble nous dire que si les froufrous "19ème siècle" ayant fait le miel de 2016 sont toujours de la partie, ils doivent désormais se faire plus discrets (voir ici).
Taille haute, resserré aux chevilles et jambes larges arquées sur l'extérieur, le pantalon phare du défilé dessine une nouvelle silhouette qui demande à se voir apprivoisée (voir ici, ici et ).
En matière de tenues de cocktail, Isabel Marant propose de surdimensionner le spencer cher aux élégants dandy, d'emprunter aux nineties une de leurs robes moulantes midi et de finaliser le tout par une paire de cuissardes fronçant sur la cheville (voir ici). La nouvelle équation sexy de la fille Isabel Marant ?
L'association chaussettes + escarpins n'étant apparemment pas assez clivante, c'est désormais en mode glitter ton sur ton qu'il est préconisé de décliner ce duo tant apprécié par la gent masculine… (voir ici et )
Défilé Isabel Marant
En s'essayant au gimmick des superpositions peu flatteuses, la créatrice s'inscrit dans l'air du temps. Au détriment du bien-aller de ses silhouettes... (voir ici et )
Le combo de teintes lie de vin/rose/fauve/crème marron se révèle être une belle surprise chromatique (voir ici).
Parmis les silhouettes les plus intéressantes, on retiendra tout particulièrement celle mariant néo-jean large et pull-over graphique à la saveur eighties, le tout relevé par une paire de précieuses boucles d'oreilles (voir ici), mais aussi sa variation en mode "urbain chic" (voir ici). Le look "Wall Street girl" libérée à base de pull scintillant, de jupe grise asymétrique et de cuissardes réglisse ne manque également pas de piquant (voir ici). Enfin on note que le passage 33 brilla par son glamour suavement cosy rock (voir ici)..

Toutes les photos du défilé : http://www.vogue.com/fall-2017-ready-to-wear/isabel-marant
Partager l'article
Par Lise Huret, le 03 mars 2017 dans Défilés
Vous aimerez également
Quand Isabel Marant s'auto-plagie
Il y a 3 ans - 45
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
10 commentaires
Tous les commentaires
PuppyIl y a 5 mois
Je suis loin d'être une pro de la mode, mais cet opus ne m'enthousiasme pas vraiment, mis à part quelques pièces intéressantes.

En tout cas, je suis perplexe: à chaque fois, je lis l'analyse du look, je regarde la photo, mon œil se fixe directement sur les détails mis en avant par Lise et je suis quasi systématiquement d'accord avec elle. J'en viens à me demander si je percevrais les choses de la même manière en regardant les photos avant 🤔
RÉPONDRE
MarieIl y a 5 mois
Pantalon large à taille haute, ceinturé, pull à col rond sur une chemise, je pratique depuis plusieurs mois, et je trouve cela très confortable.
Mais je n'aime pas trop, moi non plus le côté premier degré des cuissardes.
Les épaulettes élargissent le haut du thorax et donnent une silhouette en V.
en fait c'est la première fois que j'ai l'occasion de voir un défilé d'Isabelle Marrant. Merci Lise.
Quand tu parles d'apprivoiser une silhouette, c'est exactement ce que j'ai ressenti quand je suis passée du serré au large, de la taille basse à la taille haute.
Je ne me reconnaissais plus.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 5 mois
Rien de très excitant et des silhouettes franchement peu flatteuses...
Au moins, beaucoup de pièces équivalentes pourront être achetées chez Guerrisol.
RÉPONDRE
RouletabilleIl y a 5 mois
Les manteaux matelassés : ceux de D Van Noten sont tellement plus subtils ! Quant aux pulls, j'ai l'impression de voir Anne Sinclair dans les années 90 !
RÉPONDRE
CamilleIl y a 5 mois
Pour ma part, étant un grande fan du look masculin/féminin, j'ai beaucoup aimé les pantalons larges et les vestes ainsi que le stylisme de quelques passages (notamment celui de Joséphine Le Tutour : lainage croisé sur une chemise ample, porté avec un pantalon masculin)
Je trouve les cuissardes particulièrement attirantes avec une jupe ou robe fluide longueur genou ! (Comme on a pu le voir dans beaucoup de défilés cette saison d'ailleurs : Fendi...)
RÉPONDRE
samIl y a 5 mois
Les pulls 80's graphiques reviennent en force. Je m'en réjouis , j'en ai longtemps eu la nostalgie . La cuissarde cérébralisée, j'adore. Le blaser XXl est plus court, c'est pas mal associé à une robe.
RÉPONDRE
samIl y a 5 mois
blazer
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 5 mois
Je trouve qu'il y a de bonnes propositions, il faut s'éloigner du vestiaire proposé par le défilé pour s'en apercevoir. Séparément il y a des bonnes pièces. Il y a deux looks qui sont très bien, le Noir et la silhouette rose/marron.
On ne touche pas au duo chaussettes - escarpins !
J'ai l'impression que c'est moins sexy que d'habitude.

La cuissarde est un peu large à l'origine et la rue a vraiment apprécié les modèles moulants. Et la rue a osé le slim bleu moulant + cuissardes noires slims... j'ai rien dit, zieux qui piquaient trop :-) Néanmoins, j'ai apprécié l'initiative qui pour le coup démocratise à fond la sulfureuse botte.

Ahahaha kiloshop ! C'est bien, tu parisianises ton quotidien canadien :-)
RÉPONDRE
LadyjajaIl y a 5 mois
Percutant votre poste !
RÉPONDRE
LadyjajaIl y a 5 mois
"Post" of course
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode