La location de vêtementsLa location de vêtements

La location de vêtements : bonne ou mauvaise idée ?

2024
En feuilletant les pages du dernier ELLE, un article sur le boom de la location de vêtements m'a particulièrement interpellée. Il faut dire qu'après avoir longtemps été du domaine de l'anecdotique, ce phénomène semble aujourd'hui suivre la trajectoire des Uber et autres Airbnb, qui eux aussi ont tout misé sur le principe de la location. Tour d'horizon des différents avantages et inconvénients de cette pratique actuellement en vogue...
La location de vêtements

Les plus


Les sites de "mode à louer" proposent généralement une sélection pointue regroupant bon nombre de griffes haut de gamme. D'ordinaire hors budget, ces dernières deviennent dès lors accessibles à celles qui souhaitent briller le temps d'une soirée. Pour ma part, l'idée de me glisser de temps en temps au sein d'une robe Carven ou Proenza Schouler n'est pas pour me déplaire…
Il m'arrive souvent de ne pas acheter un produit car je le juge "trop tendance" : je sais en effet que je m'en lasserai très vite. Ce faisant, je me prive cependant d'une fantaisie éphémère qui pourrait m'amuser stylistiquement parlant quelques jours. La mode étant faite pour s'amuser, le concept de location rend cette dimension ludique plus facile à célébrer.
J'éprouve souvent de la frilosité à aller shopper chez telle ou telle petite griffe lancée récemment : j'ai peur d'être déçue et de ne pas être satisfaite du rapport qualité/prix. Or, ces griffes sont souvent friandes du concept de location, car il leur permet de se faire connaître. On se retrouve donc dans une situation gagnant/gagnant : je peux tester une pièce Maison Père, et si j'en suis satisfaite, je n'hésiterai pas dans le futur à acheter chez eux.
La location de vêtement est également un bon moyen de lutter contre la surconsommation.
La location de vêtements

Les moins


J'ai toujours considéré les vêtements comme étant une sorte de seconde peau : ils connaissent par coeur notre corps, nous protègent et nous accompagnent une partie de notre vie. Dans le même temps, ils n'ont pas de secret pour nous : on chérit tel denim élimé qui nous fait un postérieur "Sports Illustrated", tel vieux gilet qui nous a suivis sur les bancs de la fac puis réchauffé lors de notre première grossesse ou encore telle robe vintage shoppée lors d'une virée londonienne avec une amie désormais perdue de vue. Bref, les vêtements ne sont pas de simples bouts de tissus interchangeables, ils sont le prolongement de nous-mêmes. Les louer m'apparaît donc à première vue presque comme une hérésie.
Je ne compte plus les fois où mes nièces regardèrent avec envie telle ou telle pièce de ma garde-robe… Or, depuis qu'elles sont adolescentes, j'éprouve énormément de plaisir à leur offrir de temps en temps l'une d'entre elles. Elles y projettent tant de choses liées à la vision - un brin fantasmée - qu'elles ont de ma vie (mode, voyage, amour, liberté)... je trouve cela vraiment touchant. La transmission fait à mes yeux partie intégrante du cycle de vie d'un vêtement. Une notion qui m'apparaît assez antinomique avec le principe de la location.
Le processus d'acquisition d'un vêtement - le fait d'y penser, d'économiser, de se projeter sur le long terme en sa compagnie - contribue à donner une certaine valeur à ce dernier. Quel sera le rapport que l'on entretiendra avec une pièce louée pour quelques jours ?
Me glisser dans un vêtement que des dizaines d'inconnues ont porté avant moi a quelque chose de déroutant. Cela étant dit, en y réfléchissant bien, cette démarche n'est finalement pas si éloignée de ce que j'ai vécu plus jeune, lorsque ma mère et ses soeurs recyclaient les fringues de leurs enfants en faisant des échanges de sacs de vêtements lors des réunions de famille. J'ai ainsi grandi dans les pull-overs de mes cousins et dans les combi de ski de mes cousines… Alors pourquoi pas me glisser dans une robe Balenciaga ayant fait le bonheur d'une myriade de femmes avant moi ?
L'éventail des tailles proposé demeure assez restreint.

Bilan


Je pense que ce concept pourrait nous amener à revoir notre manière de consommer les vêtements : il suffirait ainsi de s'offrir une base d'intemporels de très bonne qualité qui nous suivraient toute notre vie et de twister ceux-ci saison après saison à coups de pièces louées. La location m'apparaît par ailleurs comme un moyen idéal pour contourner les problèmes de trésorerie qui nous tenaient jusqu'ici à distance des toilettes nourrissant notre amour pour la mode...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 31 mars 2017 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
24 commentaires
Tous les commentaires
revedepluieIl y a 6 mois
J aime beaucoup le concept, puisque si l on aime vraiment une pièce, on peut toujours l'acheter par la suite et ainsi se l'approprier vraiment et créer la relation que tu décris dans la deuxième partie. Personnellement, dès que j'achète quelque chose, je le porte toujours quelques heures dehors sand enlever l'étiquette"en situation" pour être sûre que je me sens bien dedans, aussi bien physiquement (matière, coupe...) que mentalement (c'est mon style, cela correspond à l'image que je veux renvoyer). Si je me sens "awkwards" je vais le rendre :)) donc oui à ce concept!!!
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 6 mois
Sincèrement pour un mariage, une soirée Ou parce que comme tu dis j'ai peur d'investir dans une pièce à durée de vie fashion limitée , je m'y risquerais bien! J'ai deja essayé de trouver des sites d'ailleurs mais il n'y en avait pas beaucoup et c'était souvent des pièces plus "bling bling Kardashian" que des choses pointues. En aurais-tu à conseiller Lise?ou bien une des lectrices?
RÉPONDRE
VIl y a 6 mois
Bonjour,

@SamanthaM
Il y a quelques années (4 exactement), j'ai loué une robe magnifique pour un mariage via le site www.mabonneamie.com.
Les fondatrices sont également conseillères en image ( morphologie et colorimétrie ) ca vous permettrait d'être aiguillée ( tout en douceur ) dans vos choix et / ou réflexions.
Un bon week-end
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 6 mois
Ah c'est intéressant en effet! Je vais y faire un tour. Merci beaucoup, bonne fin de week end =)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Il y a celles que je cite dans l'article ;)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 6 mois
Ah oui mince je suis passée à côté...Merci!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Pas de souci ;)

Passe une belle soirée !
RÉPONDRE
alixIl y a 6 mois
Je n'ai pas encore testé mais je trouve le concept intéressant, surtout pour les événements type mariage, baptême, soirée chic, etc.
J'ai vu d'ailleurs que le concept se déclinait pour les enfants en une "bibliothèque de vêtements" mais le concept me paraît moins évident quand on voit les dégâts que ces petits lutins peuvent faire très rapidement
RÉPONDRE
jickyIl y a 6 mois
moi qui m'amuse déjà assez avec ma propre garde robe sans fond, ça ira, merci :-)
RÉPONDRE
DebIl y a 6 mois
Elise merci pour ton article ! Où achètes-tu ta base intemporelle ? Peux tu me donner des noms de boutique svp?
Mille merci
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Je peux en trouver chez Gap, Zara, Uniqlo mais aussi chez J.Crew, COS ou APC :)
RÉPONDRE
samIl y a 6 mois
Personnellement, j'aurais peur que la pièce louée s'abîme par accident. Par contre pour des bijoux de créatrice, c'est top. On peut alors porter une belle pièce en soirée. Un beau manteau que je pourrais laisser au vestiaire et éviter ainsi les mains graisseuses et les verres de vin, ça peut être intéressant, mais il y a a très peu de belles pièces en rayon ( une cape originale , une fausse fourrure de qualité, un long manteau travaillé serait vraiment tentant pour les mariages d'hiver).
RÉPONDRE
valIl y a 6 mois
Un peu déçue par cet article, alors que le potentiel de la location de vêtements aurait mérité un développement un peu plus objectif (les inconvénients listés sont quasiment tous hyper subjectifs). Même si on aime tout ce qu'il y a dans notre garde robe, quelle femme ou homme porte vraiment tout ce qu'elle/il possède? A-t-on vraiment tous le budget nécessaire pour prétendre acheter des marques haut de gamme ou bien un beau vêtement à chaque occasion spéciale? D'autre part, la comparaison avec uber et airbnb ne me parait pas pertinente, car dans ce cas, ce serait des particuliers qui loueraient des vêtements leur appartenant. Alors que l'uberisation de l'économie menace des emplois, la location de vêtements type Panoply en crée, et permet d'ouvrir des marchés et un accès à une clientèle jusque là inaccessible à des marques et notamment de nouveaux créateurs. De plus, dans un monde où les ressources naturelles fondent comme neige au soleil, et que des milliers de vêtements neufs invendus pourrissent dans des dechetteries à l'air libre, et ce degageant des tonnes de Co2, ne serait-il pas temps de bousculer nos idées de propriété et d'aller vers une société de l'échange, notamment vers le troc, l'échange ou la location de vêtements? Sujet passionnant mais article qui laisse un peu sur sa faim, dommage...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Ma chère Val,

En fait au début j'avais commencé cet article comme une chronique sur mon rapport au concept de location de vêtements. Puis finalement je l'ai tourné d'une manière différente, mais en restant centré sur mon ressenti. Je pense que la confusion vient de là : on a un article de forme classique avec un avis perso et non avec une analyse objective :/ J'en suis désolée.
RÉPONDRE
AnneIl y a 6 mois
Merci pour tous ces angles de vue si pertinents (l'aspect "périssable" d'une tendance, le rapport au vêtement, son processus d'acquisition...) !
RÉPONDRE
AnneIl y a 6 mois
C'est curieux car pour ma part, c'est la subjectivité de Lise, avec toute sa richesse et sa singularité (par l'oeil qu'elle porte sur la mode, son style ou sa façon de consommer), que je viens chercher sur ce site.

L'article plus formel, tendant vers plus d'objectivité et balayant davantage d'aspects (économie et industrie de la mode, notamment), j'irais plutôt le chercher chez Business of Fashion, justement.
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 6 mois
Nous n'avons jamais acheté un vêtement dans un second hand shop - l'idée de nous glisser dans la peau d'une autre nous déplait carrément ! Mais il est vrai, pour les vêtements de circonstances cela peut être utile. Il y a quelques années, nous avons assisté à un mariage avec un marié anglais. Lui, sa famille et ses best men était tous habillés pareil, dans de costumes d'une qualité extraordinaire et tout était loué. Et c'était parfait !
RÉPONDRE
ElodieIl y a 6 mois
merci Val pour ton analyse je n'avait pas pensé a tout cela :)
RÉPONDRE
sheighIl y a 6 mois
Je trouve le point de vue de Lise assez défendable, la notion de seconde et de transmission est essentielle, c'est surtout cela qui peut empêcher la surconsommation. En rien la location freinera la surconsommation, elle déplacera le problème mais elle fera pire c'est à dire l'amplifiera. Si on raisonne ainsi les vêtements que l'on ne peut pas se permettre sont alors actuels pas produits, les grandes maisons nous considèrent très très faiblement dans leur chiffre d'affaire, mais si on peut se l'offrir même si le temps d'un week-end, on deviendra une équation rentable, la production deviendra plus importante avec forcément plus de modèles à nous proposer pour ne pas nous perdre. Tout tendra vers du masse market avec ironiquement le lambda de la classe moyenne qui ne possède rien. Et ça n'est pas un frein à la surconsommation.
RÉPONDRE
SixtineIl y a 6 mois
Coucou à toutes !
Je connaissais mabonneamie et lhabibliotheque et j'aimerais bien m'inscrire sur panoply que l'article m'a fait découvrir. On me propose d'indiquer un code parainnage/promo si l'une de vous en a un, n'hésitez pas à me le donner.
Lise, Julien, si cela pose un problème, je comprends :)
Bonne soirée !
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 mois
Pas de soucis :)
RÉPONDRE
CarolineIl y a 6 mois
Personnellement, c'est le choix des tailles qui m'embête : pourquoi s'arrêter au 40?? C'est encore une fois stigmatiser certaines femmes...
RÉPONDRE
Ingrid BrochardIl y a 6 mois
Bonjour Sixtine,

vous pouvez nous contacter 0176390246, ou prendre RDV pour passer nous voir à notre showroom au 10 rue Royale 75008 Paris
RÉPONDRE
RaphaëlleIl y a 6 mois
Bonjour Sixtine,

Je travaille chez Panoply et je serais ravie de vous faire découvrir nos services et toute notre collection.
Notre Showroom est au 10 rue Royale, 75008 si vous souhaitez passer.
Dans tout les cas n'hésitez pas à nous appeler au 0176390246 si vous avez des questions!

Très bon week-end!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode