Nathalie CroquetPaillasson ChanelMademoiselle Agnès et Loïc Prigent

Quand mode rime avec humour

3746
Des rédactrices de mode snobant leurs concurrentes aux RP dépourvues de second degré, en passant par les glaciales vendeuses des boutiques de luxe et autres protagonistes de la fashion sphère aux mines condescendantes, force est de constater que la mode n'est s'est jamais autant prise au sérieux. Tout y est devenu minuté, maîtrisé, calibré, prévisible… et donc lassant. Pour autant, il suffit qu'une touche d'humour teintée d'ironie s'invite à la fête pour que les choses deviennent soudainement plus savoureuses et moins prétentieuses...
Nathalie Croquet

Le Frakta d'Ikea


En concevant son ready-made Ikea, Demna Gvasalia s'attendait-il à une réaction de la part de l'enseigne suédoise ? Toujours est-il que le fief de Peter Agnefjäll n'aura pas mis longtemps avant de diffuser une notice espiègle - voir ici et - nous expliquant dans le détail la différence entre le Frakta original et sa copie Balenciaga. Et la marque de conclure : "Si par mégarde vous vous retrouvez avec un sac bleu de designer à 2145 dollars au lieu de sa source d'inspiration à 0,99 dollar, vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été prévenu". Amusant, piquant et bien vu !

La série "Spoof" de Nathalie Croquet


Qui ne s'est jamais demandé ce que donneraient les campagnes Céline, Chanel ou encore Givenchy si, en lieu et place de telle ou telle mannequin en vogue, était photographiée une femme de plus de 40 ans au physique "normal" ? La réponse à cette question existentielle nous fut donnée en 2015 par la styliste Nathalie Croquet, qui rendit hommage à sa manière aux campagnes publicitaires de saison en se métamorphosant à la manière d'une Cindy Sherman et en reproduisant à l'identique l'esthétique des photographies, le tout pour un résultat à la fois saisissant, décalé, drôle et légèrement grinçant (voir ici, ici, ici et ). Et si Nathalie Croquet se défend de toute intention sarcastique (la styliste devant s'assurer de ne pas offusquer le milieu au sein duquel elle évolue), ses portraits n'en suscitent pas moins des réflexions profondes que seul un humour subtil sait engendrer.
Paillasson Chanel

Le paillasson Chanel


Lorsqu'en 2014, Karl Lagerfeld démontre une fois de plus sa capacité à créer des cimaises hors norme pour ses défilés saisonniers en reconstituant un supermarché sous les verrières du Grand Palais, il en profite également pour saupoudrer de second degré - voire même d'autodérision - certains éléments de son décor. On ne peut ainsi que s'incliner devant celui qui n'a pas hésité à estampiller des paillassons du nom de la prestigieuse maison parisienne (voir ici et )…

La série mode de Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari pour le New York Magazine


Artiste contemporain et fondateur du magazine Toilet Paper, Maurizio Cattelan - à qui l'on doit des oeuvres aussi controversées que visuellement impactantes - ne se refuse jamais une incursion au sein du petit monde de la mode (on pense notamment aux campagnes Kenzo). Il faut dire que son esthétique surréaliste et dénuée de tabous se révèle souvent ultra photogénique. C'est ainsi qu'en 2014, le New York Magazine n'hésita pas à lui confier à lui et son acolyte Pierpaolo Ferrari la réalisation de leur "Spring Fashion Issue". Entre mise en scène politiquement incorrecte et clichés ironisant sur le rapport entre femme et mode, cette série fit du vêtement griffé un simple prétexte pour raconter des histoires absurdes à l'humour acide. Rafraîchissant.
Mademoiselle Agnès et Loïc Prigent

Les "femmes" de Mademoiselle Agnès


Elle pourrait être terriblement agaçante avec sa ligne svelte, son carnet d'adresses plus épais qu'un généreux layer cake, son meilleur ami à l'humour pince-sans-rire et son accès illimité aux fringues les plus intrigantes du moment. Pourtant, Mademoiselle Agnès est une des rares protagonistes de la fashion sphère nous donnant follement envie d'aimer la mode. Avec ses femmes Fenty, Céline ou encore Gucci imaginées en duo avec Loïc Prigent, elle nous permet en effet de poser un regard attendri sur ces personnages dont l'ADN découle directement de névroses fashion. À leur contact, on rit et on leur pardonne tout. Et lorsque cette trublionne faussement snob toute de Balenciaga vêtue éructe "Pourquoi la moquette ? Parce que j'aime la quéquette !", on ne peut que saluer son génie outrancier.

La danse d'Alber Elbaz


Original, mais sans pour autant casser les codes, le clip de la campagne Lanvin automne/hiver 2011-2012 - qui vit les mannequins Karen Elson et Raquel Zimmermann se déhancher joyeusement sur le titre "I know you want me" du rappeur Pitbull - serait sûrement passé inaperçu sans l'apparition finale d'Alber Elbaz. Six ans plus tard, la simple évocation de ce caméo insolite, généreux et franchement drôle continue de nous faire sourire...

Mais aussi...


Les créations d'Elsa Schiaparelli.
Le court métrage facétieux produit par Dior en 2011.
La campagne Marc Jacobs avec Victoria Beckham (2008).
Les fameux tweets de Loïc Prigent.
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 27 avril 2017 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
46 commentaires
Tous les commentaires
AnneIl y a 1 mois
ça reste quand même tellement conventionnel, dans les strictes limites du convenable. Evidemment ce genre de facétie est permis tant que notre intégrité dans ce milieu de barbare est indiscutable. J'imagine les gens pouffer sous leur cape bourgeoise devant ces petites blagues si peu rafraîchissantes. Seul le travail de Nathalie Croquet me semble réellement "subversif" ( et encore ce mot me débecte légèrement) , je ne sais pas s'il est drôle mais très beau en tout cas. Désolée Lise mais sur ce coup je ne peux te suivre, je trouve tout ça d'un chiant .
RÉPONDRE
WatsonaireIl y a 1 mois
Plein de jolies découvertes pour ma part, je ne connaissais pas cette facette de la mode disons plus "détendue". J'aime bien!
RÉPONDRE
romaneIl y a 1 mois
Euh... Le blackface de Nathalie Croquet sur la photo Céline, ce n'est ni drôle ni subversif, c'est hyper moyen, pourtant la série était vraiment sympa ! Mais on ne rigole pas avec ça, se grimer en femme noire n'a rien de marrant, ça a une histoire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Blackface

(ah oui et pour les commentaires qui viendraient du type "aucun humour" ou "on ne peut pas rire de tout...", pensez au fait qu'on se moque toujours des opprimés, femmes, pauvres, personnes racisées, etc, et peut-être que ça portera à réflexion)
RÉPONDRE
SandroIl y a 1 mois
Merci Romane, j'allais justement le dire! Ca m'a tellement dégoûtée que je n'ai pas voulu terminer l'article. Triste constat que celui qu'en 2017 il faut ENCORE et toujours rappeler que la peau d'une femme ou d'un homme noir n'est pas un déguisement. À bon entendeur...
RÉPONDRE
AnneIl y a 1 mois
Je viens de le remarquer, ça me gène également ...
RÉPONDRE
ClaraIl y a 1 mois
Ah bon, on ne se moque jamais des riches ou des privilégiés ?
Pour ma part je trouve vraiment fatigante cette ultrasensibilité sur de plus en plus de sujets. Cela devrait être possible de parler de certaines choses sans tout systématiquement dramatiser.
Par exemple dans le cas que tu soulèves, je trouve l'accusation de "blackface" très exagérée.
RÉPONDRE
JoséphineIl y a 1 mois
Merci ! Je suis tellement d'accord, c'est vraiment fatigant ! Surtout qu'elle fait ça pour ressembler le plus possible à la photo, pas pour se "déguiser en noir"... Et comparer ça aux personnes totalement débiles qui justement se "déguisent en noir" pour Halloween ou autre - ce qui est évidemment honteux - c'est pas très honnête intellectuellement.
RÉPONDRE
SandroIl y a 1 mois
Nathalie Croquet n'avait nullement besoin de se grimer en femme noire pour faire de l'humour, we got the point.
Pour ce qui est de "l'ultrasensibilité", de "la dramatisation" ou de "l'exagération" dont tu parles, merci pour ton avis, vraiment, mais ce n'est pas à toi de décider de la façon dont les personnes racisées perçoivent et choisissent de vivre leur histoire. Personne ne te demande d'autorisation. Ce temps la est révolu.
RÉPONDRE
ClaraIl y a 1 mois
Merci également pour ton avis, cependant il me semble que j'ai également le droit d'avoir le mien, et de trouver tout cela très contreproductif. Je pense que cela contribue au contraire à faire monter une certaine exaspération chez des gens "modérés" comme moi.

Le pire, c'est que 95% du temps, les gens qui contribuent à cela ne sont eux-mêmes absolument pas concernés par ces problématiques, qu'ils desservent sans s'en rendre compte.
RÉPONDRE
AnneIl y a 1 mois
Il est tout de même difficile d'être modéré sur des questions éthiques. Et puis être concerné où pas qu'elle est l'importance, donc aucun homme ne peut être féministe, le veganisme est une idiotie ( sauf pour un chien vegan , et j'en passe ?
RÉPONDRE
samIl y a 1 mois
Parfaitement d'accord.
Je pense aussi que cette artiste aurait pu garder sa couleur de peau naturelle. Elle copie quoi? une attitude, un look. Désolée mais la couleur de peau n'est pas un accessoire , encore moins une posture... Pour l'afro , à la limite, on aurait pu se dire " ça fait partie du style", mais le fond de teint, non , mille fois non( et après ça sera quoi, les grosses lèvres et le booty???)! Je me suis sentie mal face à cette image.
Surtout que cette série est destinée à un public loin d'être exemplaire en matière d'ouverture aux autres cultures et origines ethniques . Les podiums le prouvent bien...
RÉPONDRE
samIl y a 1 mois
En tant qu'artiste, elle aurait pu justement éviter de se grimer pour simplement afficher une femme au naturel avec une afro . Je pense que c'est plus impactant parce que cela ouvre un autre débat. Les gens auraient demandé pourquoi cette photo ne copie pas l'original. Elle aurait pu mettre en avant que si, cette photo copie l'original puisque la coiffure et les vêtements et la pose le sont... Et par là-même amener les gens à s'interroger sur ce qu'ils voient sur cette image : une femme au naturel avec une afro et un sous pull ou simplement une femme noire ?
Et oui, c'est fatiguant... le jour où nous n'auront plus rien à dire sur ce sujet, nous nous reposerons tous enfin...
RÉPONDRE
OliviaIl y a 1 mois
@Clara et @Joséphine
Je vous rejoins dans votre fatigue des social justice warriors. Et je suis noire. Tant pis pour ceux qui croient que je n'y comprends rien ou que je suis ignorante.
RÉPONDRE
OliviaIl y a 1 mois
Et la couleur des yeux, c'est un accessoire ou une posture? Quand elle met les lentilles claires pour ressembler à Edie Campbell?
RÉPONDRE
samIl y a 1 mois
Personne ne dit que vous êtes ignorant ou que vous n'y comprenez rien... C'est votre point de vue, ce n'est pas la peine de dire que ceux qui pensent le contraire sont des social warriors... ( et heureusement qu'il y en eu d'ailleurs des social warriors, quand on ne comprenait pas pourquoi ce qui nous semble évident aujourd'hui était totalement WTF il y a 50 ou 100 ans, donc ce n'est pas une insulte, c'est plutôt un compliment. Sauf de nos jours apparemment... C'est à la mode d'être lassé de tous les combats, de toutes les revendications, on sort le 49.3 , on en a marre des homos qui veulent se marier , des minorités qui osent parler de ce qu'ils ressentent, des gens qui sont contre la loi travail , des gens qui sont contre über... Et oui, comme le dit si bien Ménard " on ne peut plus rien dire..." ) ...
RÉPONDRE
romaneIl y a 1 mois
C'est marrant, dès qu'un mot apparaît, on le voit partout.
Vous êtes bien contentes d'avoir eu les "social justice warrior" des années 60/70 pour défendre la cause féministe à votre place hein, sinon vous auriez encore la même place qu'un animal sans droit à l'IVG ni droit de vote ou autre en ce monde ;)
Mais ce sont nous qui exagérons, vous avez raison.
Vous vous confortez dans un racisme ordinaire, et c'est bien triste.
RÉPONDRE
samIl y a 1 mois
Pour répondre à Olivia sur l'histoire des lentilles. J'y ai pensé avant d'écrire mon com ( sachant qu'on m'opposerait cet argument) .Après lecture de ta remarque , j'y ai repensé en me demandant sérieusement si on pouvait , contrairement à ce que je pense, mettre sur un pied d'égalité coiffure et lentilles et couleur de peau.
Et personnellement , je dis bien personnellement...
Je pense toujours qu'une nana noire aurait copié ces photos en optant pour les mêmes coiffures et lentilles , mais sans se blanchir la peau . Naomi Campbell aurait très bien pu se trouver dans toutes ces clichés sans s'éclaicir artificiellement l'épiderme , on aurait très bien compris qu'il s'agit de la même pub, cela n'aurait rien changé à l'atmosphère des photos.... Si c'est vrai pour une black, cela devrait l'être pour une blanche.
Je pense que cela montre à quel point on considère encore la couleur de peau comme " ce qui caractérise le noir" , plus que tout ce qu'il porte comme identité. Le blackface, c'était malvenu.

Moi, si je me déguise en Wonder Woman, je me dit que c'est évident que je représente cette femme aux super pouvoirs . je mettrai la perruque par contre, oui... peut-être les lentilles. mais je n'irai pas plus loin . Parce qu'avec ça , si on me dit : c'est pas wonder woman, je me dis que sérieusement , " il a des pb de vue".

Donc non, des lentilles ( que tous peuvent porter , noirs, ou blancs), des coiffures ( que tous peuvent porter, noirs ou blanches) , cela n'a rien à voir avec la couleur de peau.

Pour avoir cette couleur , comme pour avoir les traits du visage de tous les modèles qu'elle a copiés, il faut avoir un certain patrimoine génétique. Elle n'a pas d'ailleurs copié les lèvres pulpeuses de la pub Zadig ( il y a pourtant le contour des lèvres au crayon pour cela, c'est pas plus difficile que d'appliquer un fond de teint) . Dans la pub, elle a avant tout vu une black, elle a vu une black avant de voir le minimalisme.
Et c'est d'ailleurs ce que tout le monde voit. Sa " bourde" , elle est le reflet de ce qui se passe, on voit la couleur des personnes de couleur ( et que ça souvent) avant le reste.
Je ne dis pas qu'elle est raciste, juste que franchement pour avoir choisi de se noircir la peau, en tant qu'artiste ( donc intellectuelle) , qu'on ait cherché le buzz, qu'on y ait pas prêté attention ou qu'on l'ait fait sciemment ( en pesant le pour et le contre) , on doit accepter les remarques de ceux qui reçoivent ces images et dialoguer avec eux. Surtout quand on vit dans un monde où , que cela plaise ou non, le racisme de base se nourrit de ces représentations à d'autres fins et que cela blesse au quotidien des millions de personnes.

de plus il ne faut pas retourner le pb et faire comme si de la minorité vient l'interdiction du blackface. Non, l'interdiction vient de ce qu'une autre minorités ( nous sommes tous des minorités quelque part) a employé ce jeu de se grimer en noir pour faire rire et de cette honte qui en est née , du fait de cet usage peu glorieux. Cette honte ce sont d'autres hommes blancs ouverts et des personnes noires qui se sont fait castagnées dans des manifs pour " si peu" qui l'ont imposée aux hommes blancs que cela faisait rire.
Il faut faire attention de ne pas se laisser abuser par ceux qui veulent rendre acceptable ce que leurs aïeux ont combattu . C'est devenu tellement banal de tout laisser passer comme une lettre à la poste au nom de la liberté d'expression et de la lutte contre la " victimisation" ( bientôt on parlera de la victimisation des ouvriers , des pauvres et des femmes qui ne comprennent pas les blagues sexistes et la drague des collègues un peu lourds ( marre de ces chiennes de garde!)...).
Moi, cette photo , elle m'a fait pensé au blackface. Je n'ai pas ri, j'ai encore moins pensé à la mode... Et la lecture des commentaires ici au renversement des rôles qui se joue actuellement dans notre société et qui vise à rendre suspicieuse et déviante toute veille citoyenne .
RÉPONDRE
OliviaIl y a 1 mois
Mais qu'est ce que vous en savez de mes combats et de mes engagements? Et qui a dit que le "blackface", c'est-à-dire la caricature stéréotypée des Noirs était drôle ou acceptable? Seulement, dans ce cas précis, pour moi, et pour certaines ici, il ne s'agit pas de ça. Comme Fanny le dit ci-dessous, pour moi, elle a copié le mannequin avec ses caractéristiques physiques comme sur les autres photos. Il se trouve que le mannequin est noir. Le travers des "social justice warriors", c'est de bondir et de réagir sur une image ou sur un symbole, sans regarder le contexte, et c'est ce que je vous reproche. Avouez que c'est moins grave que d'être ignorante, lassée de tous les combats, et raciste ordinaire :)
RÉPONDRE
OliviaIl y a 1 mois
Ma réponse était pour les commentaires précédents
RÉPONDRE
OliviaIl y a 1 mois
@sam. J'ai lu avec intérêt ton point de vue, étayé. Mais encore une fois, je suis convaincue qu'elle n'a cherché que le mimétisme physique le plus proche sans vouloir faire une "représentation" d'un personnage noir, sans caricature, moquerie, condescendance, discrimination.
Je suis noire, et je trouve ça normal et évident que si on me décrivait "physiquement", caractérisait "physiquement"ou si on me copiait "physiquement", on prenne en compte la couleur de ma peau. Si on utilisait cette même couleur de peau pour alimenter les clichés et les stéréotypes, se moquer de moi, se faire une idée préconçue de qui je suis, m'opprimer, alors oui, je sortirais mes griffes. Je ne vois rien de tout ça dans le travail de cette artiste.
RÉPONDRE
samIl y a 1 mois
J'envisage qu'elle l'ait fait sans arrière pensée .
"qu'on y ait pas prêté attention ou qu'on l'ait fait sciemment ( en pesant le pour et le contre) , on doit accepter les remarques de ceux qui reçoivent ces images et dialoguer avec eux. "
Je pense simplement que recevoir cette image comme une violence , quand on est noir , n'est pas signe d'une sensibilité exacerbée ou d'une fixation sur ces questions. Personnellement j'ai tilté et je me suis dit que c'est son statut d'artiste qui cautionne l'intégrité de sa démarche. Mais j'étais déçue qu'elle n'ait pas ou laissé tomber ce cliché ou utilisé ce dernier pour bien traduire l'intention du styliste et du photographe . Je me suis dit qu'elle a un peu cherché le buzz ( le monde des artistes n'est pas hermétique à ce genre de considérations...).
ce qui me dérange c'est de lire des messages outrés dès qu'une personne se dit choquée ou simplement dérangée et questionnée comme je l'ai été. Je désespère d'entendre ces condamnations à l'expression d'un ressenti , surtout quand il est on ne peut plus objectivable ( histoire du blackface). C'est parti d'un commentaire de Romane qui dit que cette photo la gêne, et hop, elle se fait taxer d'ultrasensible, de coincée, de réac.... Qui sur-réagit là? J'ai l'impression que ce sont ceux qui ne supportent pas d'entendre un " c'est limite"... personne n'a dit que l'artiste est raciste.
RÉPONDRE
OliviaIl y a 1 mois
Mais ça va dans les deux sens. Je pense que taxer d'ignorants ou de racistes ordinaires (ce n'est pas de ton fait, mais cela a été dit ici) ceux qui n'ont pas le même ressenti est tout aussi dérangeant.
RÉPONDRE
JoséphineIl y a 1 mois
Merci Olivia d'avoir répondu là-dessus, c'est franchement navrant d'être taxée de racisme ou d'ignorance dès qu'on a un ressenti divergent.

Et @sam, certains de vos commentaires m'ont intéressée et peuvent m'amener à reconsidérer la question (en considérant que c'était votre but). Cela dit, quand vous dîtes "on en a marre des homos qui veulent se marier , des minorités qui osent parler de ce qu'ils ressentent, des gens qui sont contre la loi travail , des gens qui sont contre über... Et oui, comme le dit si bien Ménard " on ne peut plus rien dire..." )", vous mélangez tout et c'est dommage.
RÉPONDRE
samIl y a 1 mois
quand je cite Ménard c'est ironique, cela illustre simplement mon ressenti: on accepte de plus en plus la parole " décomplexée " et on condamne facilement les revendications légitimes.
RÉPONDRE
JoséphineIl y a 1 mois
Oui j'avais bien compris mais ce n'est pas parce qu'on est moins sensible à une cause et qu'on a du mal à comprendre les réactions de certains à ce sujet qu'on doit être mis dans le même panier que les adeptes de la parole "décomplexée". C'est juste ça que je trouvais dommage.
RÉPONDRE
romaneIl y a 1 mois
@Clara @Joséphine
On se moque à 10% des riches et des privilégiés, faut arrêter.
"Je trouve l'accusation de blackface très exagérée" : la preuve que tu ne perçois pas le problème.
C'est pas une fin en soi, mais tu peux aller te documenter sur le sujet.
Pour l'ultrasensibilité, je ne relève même pas, ça tient de l'ignorance à ce niveau.

Les problèmes liés à la couleur de peau, c'est pas drôle. Il y en a ras le bol de voir les personnes racisées se voir humiliées sous le prétexte du "roh, c'est drôle" ou "roh, c'est parce qu'elle voulait lui ressembler".

J'ai mis un lien, allez le consulter.
Et je dis tout ça en étant blanche. Mais une blanche de classe moyenne, et surtout une femme saoûlée de voir des privilégiés se foutre des minorités. Ça ne devrait même pas être moi qui devrait vous le dire.

Allez trouver de l'humour ailleurs, pour changer.
RÉPONDRE
AbaniIl y a 1 mois
Tu devrais consulter ce lien et te documenter sur le sujet, cela devrais t'aider à comprendre ce qui se passe dans ta tête actuellement :
http://www.urbandictionary.com/define.php?term=soc...
RÉPONDRE
JoséphineIl y a 1 mois
Je ne sais pas à qui vous vous adressez puisque nous sommes deux à être citées mais que vous employez le "tu", que je vais d'ailleurs vous laisser. Je n'ai même pas envie de vous répondre sur le fond tant votre message dégouline d'agressivité et de mépris.

Je m'étonne de l'emploi de guillemets et donc de citations puisqu'à aucun moment Clara ou moi n'avons dit que c'était drôle. Et l'histoire des privilégiés, je ne sais même pas ce que ça vient faire là, vous confondez tout dans votre leçon de morale à deux balles, bien confortée que vous êtes dans vos préjugés sur les autres.

@Abani merci pour ce lien, je ne connaissais pas cette expression mais elle s'applique à merveille, hélas.
RÉPONDRE
romaneIl y a 1 mois
Merci jeune anonyme de m'éclairer, je me sens tellement mieux de savoir que je suis quelqu'un de plus tolérant que vous <3
Et Joséphine votre ton condescendant, allez le déverser ailleurs. On appelle pas ça du mépris mais de la pédagogie mais comme vous n'avez pas l'air très réceptive, je vous laisse vous conforter dans votre psychologie "à deux balles" de social justice dragon ;)
RÉPONDRE
JoséphineIl y a 1 mois
"Ça ne devrait même pas être moi qui devrait vous le dire. Allez trouver de l'humour ailleurs, pour changer."... On ne doit pas avoir la même définition de la pédagogie dans ce cas.
Quand c'est sam qui l'explique plus haut, je trouve ça bien plus intéressant et ça invite à la réflexion. Bref, rien à voir avec votre commentaire à vous.
RÉPONDRE
....Il y a 1 mois
La serie spoof est pas mal. Elle ne me fait pas specialement rire mais j'aime beaucoup la démarche.
Par contre, pas très convaincue par le "Spoof Céline". Je suis contre cette pression du politiquement correct mais elle aurait pu s'en passer. Ce n'est pas comme si ce mannequin noire est la seule de la campagne et si cette image est la seule de la campagne. C'est du blackface, qu'on aime ou pas et c'est dommage.

Les défilés Chanel me mettent toujours de bonne humeur. L'autre jour je regardais la video d'un défilé de 1995 et c'était réellement enthousiasmant.

J'adore Mlle Agnes. Elle est vraiment drôle et a reussie à crédibiliser la mode pour le grand public, sans se prendre au serieux. Je me souviens d'une fois ou elle s'est déguisée en Anna Wintour! Magique!
RÉPONDRE
mariannehéhéhéIl y a 1 mois
Le sac Ikea quelle blague ça va faire ma journée :)
RÉPONDRE
LéaIl y a 1 mois
Je ne trouve pas l'initiative de Balenciaga particulièrement drôle. Epingler un objet emblématique des classes moyennes et modestes, mais attention en vendant la réinterprétation à 2000$, pour bien se distinguer. Sous couvert d'humour, distinction sociale et enjeux de pouvoir... Dans cette affaire, l'humour est plutôt du côté d'IKEA !
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 1 mois
C'est frais !!! C'est bon !!! :)
RÉPONDRE
A.mIl y a 1 mois
Le blackface ça n'est pas drôle ni grinçant. C'est juste irrespectueux et raciste. Pas la première fois que je lis ce genre de choses dans Tendances de mode, qui avait qualifié la beauté de Naomi Campbell d'animale. Il est temps de se documenter sur la question et tant pis si certaines/certains estiment que c'est de l'ultrasensibilité, et ne voient pas ce qu'il y a d'insultant là-dedans. Vous vous montrez telles que vous êtes vraiment.
RÉPONDRE
romaneIl y a 1 mois
* Sarcasme on *
Non mais arrête, ce sont nous les intolérantes sans humour, de toute façon on est des social justice warrior (mot que j'ai entendu un milliard de fois, étant féministe et documentée).
* Sarcasme off *
Je plussoie entièrement ton commentaire <3
RÉPONDRE
FannyIl y a 1 mois
Je me sens également ultra sensible quant à tout ce qui touche le racisme et très particulièrement l'esclavage et la discrimination envers les noirs. Je reste choquée de ces crimes contre l'humanité pendant des siècles et dont les relents nauséabonds sont encore trop prégnants.
Cependant quand j'ai vu les photos de Nathalie Croquet, je n'ai pas pensé une seconde à une démarche insultante et déplacée. Dans ses copies qui se veulent à la fois humoristique et réflexive, elle dit bien qu'il y a autant d'interrogations que d'humour voire d'hommage. Sur certaines photos je la trouve même en valeur originale et forte. Sur la photo où elle copie la jeune mannequin noire elle révèle pour moi le ridicule de cette tendance dépressive "jeune belle et abattue" qu'on a vu sévir sur tant de clichés de mode. Elle a copié le mannequin avec ses caractéristiques physiques comme pour les autres photos et c'est justement cela qui me plait dans l'évolution de la mode surtout la mode de la rue où une fille se teint en blonde quelle que soit sa couleur de peau ou de cheveux ou encore qu'une blonde se fasse des dreadlocks : il n'y a plus que des apparences avec lesquelles on joue sans caricature ou condescendance ou discrimination. Cela n'a rien à voir pour moi à voir avec le blackface mais c'est un mimétisme artistique .Enfin si effectivement parler de la beauté animale de Naomie Campbell est déplacé (encore faudrait -il voir la phrase et le contexte) il me semble que le site vante la beauté de toutes les femmes et de tous les âges même si le stéréotype est plutôt la blanche.
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 1 mois
Alors encore une fois, on manque de recul ici je vois... C'est dommage, Lise partage avec nous ce qu'elle voit et qu'elle analyse comme une tendance de fond. Elle ouvre le débat.

Bien sûr qu'on peut ne pas apprécier certaines facettes des mises en scènes de la mode.

Je me souviens d'une époque où les designers (Jean Paul Gaultier, John Galliano chez Dior, Yves Saint Laurent), faisaient des collections qui mettaient en avant des ethnies ou des cultures locales (le Pérou, les Massai...). Les créateurs ouvraient un oeil sur le monde, scrutaient les cultures, c'était vivant, c'était coloré, c'était chamarré... Et la création était là. On n'en faisait pas tout un plat au nom de je ne sais quel politiquement correct. Aujourd'hui on appelle cela de la récupération et du coup c'est OH MON DIEUUUUUUU C'EST GRAAAAAAVE!

La mode s'exprime. Elle l'a toujours fait. Comme l'art aussi. Elle interpelle.

Nul besoin de hurler au scandale toutes les cinq minutes. Sachons nous élever un peu, s'asseoir un instant, prendre du recul, ne pas vouloir TOUT politiser. Sinon on finit par virer vieux con réac. Et ça serait dommage.
RÉPONDRE
OliviaIl y a 1 mois
Amen
RÉPONDRE
samIl y a 1 mois
je ne pense pas que cela gêne Lise qu'on débatte ici . On est pour le moment dans le débat animé mais pas injurieux.
Je ne suis pas d'accord avec toi sur ces mots:
"Nul besoin de hurler au scandale toutes les cinq minutes. Sachons nous élever un peu, s'asseoir un instant, prendre du recul, ne pas vouloir TOUT politiser. Sinon on finit par virer vieux con réac. Et ça serait dommage."

Tout est politique ( enfin maintenant on dit "financier"...).
La mode et l'art n'échappent pas à la politique. être un vieux con réac , c'est rester cloîtré dans son monde confortable et ignorer ce qui se dit autour. On peut être la personne la plus superficielle et légère qui soit et s'obliger à peser lourd en conscience et en révolte. Personnellement, j'aime karl , il me fait rire, mais il représente un monde que j’abhorre ( raison pour laquelle j'ai préféré la fac à ESMOD). On peut observer un monde et en avoir un regard critique et politique. D'ailleurs votre message trahit vos conceptions politiques... Critiquer est politique, dire qu'il ne faut pas critiquer, c'est politique aussi...

On ne dit ici juste que cette photo est reçue différemment par les gens d'origine étrangère ou sensibles à la question noire, personne ne dit que cette artiste est une horrible personne. de même, personne ne dit que reprendre des éléments culturels dans une collection est critiquable... Encore une fois, c'est mal compris, le reproche est que personne ne s'intéresse à la mode, la photo et l'art qui vient du dehors de l'occident , alors que c'est une scène où il y a le plus de jeunes talents foudroyants de génie . Alors oui, quand on salue le génie d'un artiste qui fait ce que des jeunes ignorés font ailleurs depuis 20 ans, cela fait rire. Ce n'est pas "grave", c'est simplement ridicule au 21 ème siècle d'en être encore là...

Le " politiquement correct", c'est le socialement dérangeant pour la classe dominante et ceux qui refusent toute contestation, celle-la même qui a renversé l'argument du politiquement correct...
L 'argument fort employé par certains médias et partis , du "politiquement correct" place de ce fait ceux qui ont un discours autre que celui du vrai réactionnaire ou de celui qui veut stabiliser le système qui lui est profitable dans le camp des " réactionnaires incapables de changement" .C'est quand même risible quand on entend que le " politiquement correct" c'est respecter la loi sur le mariage gay ou ne pas sucrer la cantines aux enfants de parents sans papiers... le politiquement correct , c'est donc être contre les droites ??? Ceux qui veulent changer le monde ou défendre les droits des minorités sont des réac ( bein oui, vous imaginez, on peut même plus dire " bamboula" à la télé!) ...c'est à mourir de rire... Et c'est comme cela qu'on se retrouve avec un banquier qui veut nous ramener au 19 ème siècle au niveau des droits des travailleurs et une amie des valses de Vienne version 3ème reich comme chantres du progrès social et potentiels présidents... A force de rendre tout rappel des limites acceptables " politiquement correcte" , sous-entendue limitant notre liberté.
Franchement, je trouve déplacé qu'on vienne ici dire , de son petit balcon fleuri , aux minorités de prendre du recul quand ils parlent de ce qu'elles vivent et aussi de décréter qu'on est plus sage que tout ce monde qu'on ne connait que depuis sa petite télé. ( " je suis pêcheur, je trouve que les agriculteurs devraient arrêter de se plaindre. ...") La seule chose qui est abusée, c'est d'avoir encore à revenir sur certaines choses et de défendre les centimètres carrés de décence durement gagnés qui restent du combat mené ) . Le recul , on en manque c'est sûr , mais pas ici. On en manque par exemple, dans l'emploi abusif du mot musulman pour parler des maghrébins et des arabes ( bizarrement, cela ne choque plus personne, c'est comme si je disais catholique pour parler des tous les blancs...). On en manque cruellement, et c'est ce manque de recul qui aboutit à demander à accepter les petits glissement sémantiques et autres, qui font les grandes reculées... Manquer de recul, c'est voir rouge dès qu'on parle de certains sujets qui fâchent et d'avoir peur de la parole qu'on pense avoir trop entendue simplement parce qu'elle dérange.
Vive la politique, vive la contestation et le débat, ici ou ailleurs. partout où deux voix sont prêtes à questionner. Surtout aujourd'hui. Et sachons faire la différence entre " ré-agir: agir de nouveau pour défendre encore ce qui a été gagné ou simplement préservé " et " ré-actionner: actionner de nouveaux d'anciens schèmes ..." , rendons aux réactionnaires leur titre de noblesse, ils cherchent si désespérément à nous en vêtir... Parce qu'il me semble qu'on a jamais , nous partisans du progrès en matière d'égalité, un retour en arrière.... Et c'est ce qui caractérise le réactionnaire! C'est le réactionnaire qui se crispe dès qu'on parle de musée de l'esclavage, des méfaits de la colonisation, de droits des minorités, de racisme... Il a l'impression que c'est anormal de parler de cela et qu'on en demande trop, il trouve bêtes et caractérielles les personnes qui osent encore en parler alors que "franchement, ça va quoi, faut pas abuser, c'est fini l'esclavage.... "
Je ne serai jamais une vieille conne réactionnaire, par contre je risque d'en énerver plus d'un...
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 1 mois
Ah oui en effet...
Le sujet de l'article était donc Quand mode rime avec humour.
Ici on parle de mode donc, et j'y ai bossé de 2003 à 2014 toujours avec la même curiosité et le même recul. Je reste ouvert sur le monde et curieux. Et non tout n'est pas politique Dieu merci. ☺
RÉPONDRE
AnneIl y a 1 mois
Dire que l'art est politique ce n'est pas politiser l'art . Je trouve justement que le débat s'est élevé pour une fois, un peu plus haut, que " oh c'est super" " bouh c'est moche". Et oui, tout est politique, surtout en matière de mode d'ailleurs ( faire la différence entre le politique et la politique ).
RÉPONDRE
valIl y a 1 mois
Le Pérou est autant une "ethnie ou une culture locale" que la France un petit village de gaulois qui boivent de la potion magique et se battent à coup de poisson dans la figure...
RÉPONDRE
SamIl y a 1 mois
Pour ceux qui parlent du blackface lisez ceci http://www.lexpress.fr/styles/mode/nathalie-croque...
Après elle m'a pas convaincu des masses mais vu que c'est elle sur toutes les photos elle a surement voulu la continuité.
Je n'avais même pas remarqué que c'était elle, sur certaines images on dirait un mec.
Lise t'en pense quoi ?
RÉPONDRE
valIl y a 1 mois
C'est drôle de voir des gens réduire des arguments construits et cohérents à "un manque de recul"... Quelle condescendance. Que vous soyez affectés ou non par le blackface, prière de comprendre en quoi cela peut affecter d'autres et de ne pas se croire au dessus de la mêlée.

Perso je trouve la démarche spoof pas si drôle et pas très bien faite, à trop chercher le mimétisme elle tombe à l'eau et aller se grimer pour changer de couleur de peau... Le mieux aurait été de laisser le narcissisme de côté et de faire appel à une personne de son âge noire, là ça aurait fait sens.

Paradoxalement cet article semble démontrer que décidément la mode a du mal à être sincèrement drôle et légère. Là où elle nous offrait de la fraîcheur et de l'hilarité c'est avec Jean-Paul Gaultier ou avec Galliano. S'il faut aller déterrer une vidéo vieille de 6 ans pour voir un déhanché d'Alber Elbaz pour rire, c'est qu'il y a un souci... La mode se prend actuellement trop au sérieux pour faire preuve de second degré.
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 1 mois
Ouh la ... le débat me dépasse ... je ne connaissais pas Nathalie Croquet ... j'avoue que j'avais même pas remarqué la couleur de la peau tellement c'est un non-sujet pour moi ... juste son mimétisme bluffant sur tous les clichés ! Il me semble que revendiquer systématiquement n'est pas approprié dans ce cas là...
Melle Agnès m'a bien fait rire ! Très forte et super bien vu !
Et puis ... bravo Ikea !! Tendresse pour Alber Elbaz ...
Quant à Karl on peut dire ce qu'on veut ... il est inimitable au final !
Merci pour cet article Lise !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode