Collage VintageLena Dunham

Debrief fashion #17

1523
Entre manque de transparence des influenceurs, évolution morphologique de Lena Dunham et lancement de la griffe "AlexaChung", petites réflexions sur l'actualité mode de ces derniers jours…
Collage Vintage

Influenceurs et transparence


Alors que les "influenceurs" sont devenus ces dernières années le fer-de-lance marketing des marques de mode, leur relation avec celles-ci reste très peu encadrée. Un flou considéré comme problématique par la Federal Trade Commission (l'équivalent américain de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui a récemment envoyé une lettre à plus de 90 détenteurs de comptes influents. Les nouvelles règles à suivre sont claires : afficher un hashtag sans équivoque (#sponsored ou #ad plutôt que #collab ou #thanks [nom de la marque]), préciser quand il existe un lien familial ou une relation d'affaires avec la marque en question ou encore quand un trajet en avion a été offert pour assister à tel ou tel événement… Autant de choses simples qui devraient permettre aux lecteurs de mettre un peu mieux en perspective les posts de leurs influenceurs favoris. Or, deux semaines après l'envoi de la lettre, la plupart des instagrameuses concernées continuent de faire comme si de rien n'était. Une indifférence qui risque à terme de leur porter préjudice...

Alexa Chung, la griffe


Après avoir longtemps collaboré avec les marques, Alexa Chung a décidé de faire le grand saut en lançant sa propre ligne. Le 30 mai, nous découvrirons ainsi ce que la brit girl au style tantôt androgyne tantôt girly - et souvent preppy - a imaginé pour vêtir la femme de 2017. Ses créations seront-elles désirables ? Probablement. Apportera-t-elle quelque chose de nouveau au paysage fashion ? J'en doute. À suivre…
Lena Dunham

Le cas Lena Dunham


Ces derniers mois, la réalisatrice de "Girls" est apparue considérablement amincie, ce qui n'a pas manqué de susciter bon nombre de réactions : alors que certains considèrent que c'est un "non-sujet", d'autres cherchent à "percer les secrets de son régime" ou encore évoquent l'hypothèse que Lena ait succombé aux diktats hollywoodiens.

De mon côté, j'éprouve des sentiments contradictoires :
J'ai beau estimer que le poids des gens ne devrait pas être un sujet de discussion, je me dis également qu'au vu de ses prises de position passées (sur le thème "embrace your body"), il était important que Lena Dunham s'exprime sur son soudain amincissement. Ce qu'elle a fait : "Je souffre d'endométriose, j'ai des douleurs chroniques, je veux être plus forte, je veux avoir des muscles abdominaux plus forts". La réalisatrice de "Girls" a donc suivi un régime alimentaire et embauché une coach sportive, ce qui se traduisit quelques mois plus tard par une perte de poids significative. Et la jeune femme d'ajouter : "Je sais que c'est follement énervant quand les gens vous conseillent de faire du sport et ça m'a pris 16 ans sous traitement pour l'écouter. Je suis heureuse de l'avoir fait. Je ne le fais pas pour les fesses, je le fais pour le cerveau".
Et si je pense que c'est à chacun de gérer son poids comme il le veut/peut, il est néanmoins intéressant de voir Lena Dunham faire rimer poids forme avec santé (physique et psychique). On a en effet trop tendance en Amérique du Nord à considérer la malbouffe comme un mode d'alimentation comme un autre (voir ici, ici et ), et à occulter ses effets nocifs sur la santé…
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 12 mai 2017 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
23 commentaires
Tous les commentaires
Liberty RiveterIl y a 3 mois
En tant que femme en surpoids, j'avoue que , lorsque je vois une personne ronde/obèse se métamorphoser en femme mince ( alors que la personne en question revendiquait haut et fort l'amour de son corps de grosse), j'ai toujours un peu l'impression qu'elle ne s'était jamais vraiment assumée et prétendait s'aimer telle qu'elle était en attendant de maigrir.

Bon, c'est mon ressenti.

Pour en revenir à Lena Dunham, je dois admettre qu'elle me paraît plus belle à présent ( notamment sur la photo que tu as publié).
RÉPONDRE
EmmaIl y a 3 mois
Pas forcément, tout dépend de pourquoi on perd du poids, si c'est comme L Dunham en se mettant au sport et en adoptant une bonne hygiène alimentaire et que l'amincissement est la conséquence de ces bonnes habitudes, c'est plutôt positif.

Et c'est possible d'aimer ses deux corps.

Enfin je dis ça, je suis plutôt normale, donc pas de soucis majeurs d'image.

Quant à Lena Dunham, au dela d'avoir été en surpoids, elle n'a pas une jolie silhouette et n'est pas très bien proportionné. Ce que pas mal de monde semble oublier c'est qu'on peut être mince et mal gaulée et grosse et bien gaulée (cf les mannequins plus size). Bref mais n'est pas égal à bien foutue.
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 3 mois
Je faisais du 36 et je fais du 44, autant dire que j'ai pris beaucoup de poids. J'aime mon corps exactement de la même façon : je trouve que j'ai toujours les mêmes atouts, je complexe exactement pour les mêmes zones de mon corps, et mon ressenti sur l'ensemble de mon corps n'a pas changé. Toutefois, cette prise de poids me cause des problèmes de santé, et me complique la vie pour trouver ma taille chez les marques que j'aime. Donc, si je perdais du poids, ce ne serait pas parce que je ne m'assume pas, mais parce que j'arriverais enfin à le faire, ce qui me simplifierai la vie.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 3 mois
Concernant Lena Dunham... Je trouve que cette silhouette lui va mieux, parce qu'elle a les épaules étroites et que cela lui donne une allure plus harmonieuse. Pourtant, je ne veux pas juger et je trouve qu'elle a été la victime de tellement de remarques désagréables - sujet compliqué, donc.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 3 mois
Ps: c'est très prétentieux, les vidéos d'Alexa Chung qui se la joue cavalière de haut niveau, non?
RÉPONDRE
RouletabilleIl y a 3 mois
Tu as raison c'est limite ridicule, avec les plans au trot loin loin dans le flou, et seuls les plans rapprochés avec elle .... En plus elle a l'air de matraquer ce truc sur son Instagram jour après jour
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 3 mois
@caroline et @rouletabille

Suite à vos commentaires je viens d'aller regarder, et effectivement c'est sooooooo awkward les vidéos d'Alexa Chung sur le cheval !!

la femme qui se concentre avant de rentrer sur le piste (et vérifie au passage si son pantalon lui fait des belles fesses), le regard entre la femme et l'animal, la brume au loin etc... tellement caricatural !

hahaha j'ai bien ri !
RÉPONDRE
EliseIl y a 3 mois
Ah merci ! Je n'étais pas très à l'aise non plus, c'est bien triste de voir à quel point l'équitation soulève encore aujourd'hui des fantasmes aussi ridicules...
RÉPONDRE
jickyIl y a 3 mois
une chose me frappe: on en fait des caisses sur la (mauvaise) santé des mannequins trop maigres, mais il ne faut rien dire sur celle des gens en surpoids (dont on connaît le risque de cancer accru, par exemple, outre d'autres soucis divers et variés causés par le surpoids). On dit qu'il faut s'assumer comme on est (ok), mais on dirait que ça légitime un état de mauvaise santé qu'est - indéniablement - le surpoids. Disons que j'ai l'impression que c'est vraiment minimisé par rapport à "trop maigre" (ça, on a le droit de le dire...)
RÉPONDRE
Liberty RiveterIl y a 3 mois
Honnêtement, je n'ai pas l'impression que les personnes en surpoids soient épargnés.

Je prends mon cas personnel, par exemple : je reçois régulièrement quelques piques concernant mon surpoids.
Cette semaine, j'en ai reçu de 5 femmes différentes au boulot :
** " Vous n'auriez pas un petit peu grossi ? Attention, il ne faudrait pas devenir obèse, hein !"
**" C'est bien que vous montiez les escaliers plutôt que de prendre l'ascenseur. Ca va vous dégraisser un peu"
** " Il ne faut pas grossir plus que ça, sinon..."
Etc, etc.

Je n'ose pas répondre, car je travaille dans un foyer s'occupant des personnes malades, la plupart ayant le cancer.D'ailleurs, celles qui me balancent ces phrases sont justement les femmes actuellement en chimio.. Du coup, je me dis que c'est leur rapport au corps, perturbé/défiguré/modifié par la maladie, qui fait que je m'en prends plein la gueule.

Je n'ai qu'à a lire certains articles du Daily Mail pour voir les commentaires limite haineux, sous les articles consacrés à Ashley Graham, Lena Dunham( avant), Kesha, etc.
Souviens-toi comment Cristina Aguilera avait reçu des torrents de quolibets lorsqu'elle avait grossi.

Bref, je n'ai pas l'impression que les personnes en surpoids bénéficient d'un traitement de faveur.

Je dirais plutôt que lorsqu'un corps de femme sort de la norme ( maigre/gros), automatiquement, la propriétaire de ce corps se fait attaquer :-(

Je trouve ça très violent, de toute façon, de s'exprimer ouvertement sur le physique de quelqu'un en des termes négatifs :-/
RÉPONDRE
jickyIl y a 3 mois
bien sûr, je suis d'accord mais je ne parlais pas de ça (des remarques directes aux personnes que je condamne comme vous et qui me dérangent énormément: de manière generale, je déteste de personal bashing): je parlais de la condamnation, dans la presse ou les médias, de la valorisation des corps maigres pour raisons de santé... au détriment de la condamnation de l'inverse. On lit bcp plus de polémiques anti-maigreur... Je n'ai lu nulle part que Beth Ditto valorisait la mauvaise santé en exaltant ses rondeurs :-) En revanche, on lit partout que les mannequins maigres valorisent l'anorexie...
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 3 mois
Je compatis. Suite à ma prise de poids (cf mon commentaire plus haut), seule ma belle-mère, qui a de très gros problèmes de troubles de l'alimentation et qui est OBSÉDÉE par le poids de tout le monde, m'a fait des critiques sur mon nouveau corps, et mon alimentation (beaucoup plus saine et judicieuse, en plus, que quand j'étais plus mince).... A part elle, personne ne m'embête avec ça. Mais c'est peut-être parce que la plupart des gens savent que je suis une grande gueule (alors que je me retiens envers elle, car j'ai un chargeur rempli de répliques cinglantes à son égard, mais ça détériorerait beaucoup de choses dans la famille).
Mais je crois que la société a un problème avec le corps de TOUTES les femmes, dès qu'il n'entre pas dans les canons archétypaux : poids, taille, muscle, couleur, cheveux... Tout est toujours passé au crible, et ce qui est trop ou pas assez se voit impitoyablement jugé (même si ce n'est qu'implicite).
RÉPONDRE
V.Il y a 3 mois
Liberty Riveter,
J'admire votre calme olympien par rapport aux remarques extrêmement violentes que vous mentionnez... Il est hallucinant de voir comment les corps des femmes font sans cesse l'objet d'injonctions et de remarques violentes... Sans parler de leurs vêtements : nous sommes sans cesse confrontées aux jugements (trop couvertes, pas assez couvertes, "mais tu n'as pas froid ?" (ce à quoi il faudrait répondre, au choix : si mais je suis débile, je n'arrive pas à adapter mes vêtements à la météo//ou : si mais je suis une grosse salope exhibitionniste, comme toutes les femmes), trop de couleur, pas assez de couleur, c'est non stop).
comment ne pas être collectivement et individuellement marquées par cette pression... je ne comprends pas comment les gens se permettent cela : pas de remarque sur le corps des autres, point, les femmes ne sont pas débiles, elles savent elles-mêmes ce qui est bien pour elles ou pas, ce dont elles ont envie, ce pourquoi elles y arrivent ou pas, ou pas en ce moment, et les remarques des autres n'y changeront rien, qu'il s'agisse de dire à quelqu'un qu'il est trop gros ou trop maigre...
De même s'agissant des célébrités : le poids de Lena Dunham n'est pas un sujet. L'âge des femmes ne devrait pas être un sujet non plus.... Il faut être prudentes et essayer de ne pas reproduire la violence dont nous sommes victimes à force de baigner dedans matin, midi, soir...
RÉPONDRE
WatsonaireIl y a 3 mois
Complètement d'accord!
J'ai 37 ans, je suis mince (apparemment trop pour certain(e)s) et j'ai arrêté de me colorer les cheveux depuis presqu'un an. Je ne passe pas une journée sans qu'un(e) de mes collègues ne me fassent une réflexion sur au choix mon poids ou mes cheveux, parfois les 2. Sans oublier les tenues: trop de couleurs, trop moulant, pas assez... Je ne me permets pas cela et je commence à ne plus le leur permettre non plus en leur disant que cela me dérange!
On devrait interdire les remarques désobligeantes sur le physique. Mon fils de 8 ans a dit cet après-midi "on dirait qu'il est enceinte" d'un monsieur qui traversait devant la voiture. Je me revois lui répondre: "on ne critique pas les gens sur leur physique, notre corps on le choisit pas"... en tout cas pas complètement.
RÉPONDRE
MarionIl y a 3 mois
Ah bon?
Je ne suis vraiment pas d'accord.
J'ai les même problèmes de santé depuis dix ans, problèmes de genou et d'hormones, et je suis en surpoids depuis 5 ans. Et depuis ce temps, on remet mes problèmes de santé uniquement sur mon surpoids, ce qui est totalement faux puisque ces problèmes ont commencé bien avant, quand je faisais un 38 contrairement à mon 44 de maintenant. Il est même difficile de trouver des professionnels de santé qui acceptent de regarder au delà de mon poids. Il faut que je leur prouve que ces problèmes ont commencé avant mon surpoids, carnet de santé à l'appui.

Et de manière générale, toutes les personnes en surpoids, qu'il soit conséquent ou non, que je connais souffrent de remarques sur leur santé soit disant mauvaise - alors que la plupart mangent bien, bougent, sont actives ou sportives, contrairement à la plupart des personnes minces que je connais qui mangent n'importe quoi, boivent et fument pas mal, enfin n'ont pas une super hygiène de vie.

Être en surpoids n'est pas obligatoirement être en mauvaise santé, c'est faux - comme le fait d'être trop maigre ne l'est pas non plus!
RÉPONDRE
jickyIl y a 3 mois
d'ailleurs Lena Dunham souligne avoir aminci pour raisons de santé (ce qui me paraît plus valable comme argument que la simple esthétique dont on se fiche un peu....).
RÉPONDRE
La LoutreIl y a 3 mois
Mon commentaire est une question...
Je suis de plus en plus intriguée par un fait que je ne m'explique pas (encore) et qui me frappe très souvent dans mon quotidien et à peu près chaque fois que ce type de sujet est abordé dans TDM : pourquoi les femmes passent-elles autant de temps à regarder, analyser et commenter les corps des autres femmes ?

Une des raisons pour lesquelles je n'achète plus, depuis de très nombreuses années, la presse dite féminine, c'est parce qu'on n'y trouve que des photos de filles, sous toutes leurs coutures. Personnellement, je trouve que la beauté masculine est beaucoup trop négligée, même là où elle aurait, me semble-t-il, sa place. Je suis la seule ??

Par ailleurs, quand je lis certains commentaires, j'ai l'impression de revenir 25 ans en arrière et de surprendre une conversation entre garçons qui donnent leur avis sur les filles de la classe.

Si quelqu'un a des éléments d'explication et la patience de répondre à mes interrogations existentielles, je suis preneuse. Merci déjà.

Rien à voir, mais Lise, merci pour ton travail et entre autres tes brèves, qui sont pour moi une source d'inspiration sans cesse renouvelée.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Je pense que l'on est intrigué par le corps des autres femmes car il nous renvoie au nôtre :)
RÉPONDRE
valIl y a 3 mois
"l'incroyable diversité morphologique" lors du voyage à Miami, Lena Dunham amincie... Ce n'est plus tendances de mode mais tendances de morpho. Si seulement on balançait les miroirs... On vivrait non plus à se regarder soi, mais à regarder les autres
RÉPONDRE
CesomuIl y a 3 mois
Bonjour,
Ayant un peu beaucoup dépassé l âge des manequins et un boulot ou je suis en contact avec de jeunes filles...je vois les extrêmes du côté santé
La maigreur extrême n est peut être pas attrayante mais elle est surtout ravageuse si l alimentation est désordonnée et privative sur l essentiel sans parler du mental..
Qd à l obésité on connaît ses ravages plus ou moins tardifs avec diabète, essoufflement, articulations malmenées. .
Attention à ce que la nature nous a donnée, et réfléchissons devant nos assiettes. La génétique n intervient que pour 30/100 le reste c est nous..
RÉPONDRE
jickyIl y a 3 mois
bien d'accord et c'est bien pour ça aussi que les crèmes rajeunissantes, les machins anti cellulite, tu parles... La beauté, en fait, elle vient de l"intérieur (cerveau et estomac! :-) )
Et ça, femmes et hommes confondus.
RÉPONDRE
LéaIl y a 3 mois
Personne ne mentionne la première partie du débrief sur la transparence des influenceurs ?
ça me semble très important et je te remercie Lise d'en parler.
ça me semble un vrai point de faiblesse.
RÉPONDRE
CarolinaIl y a 3 mois
Comme vous je déplore le manque de transaparence des influenceuses en général et salue l'initiative du FTC.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode