Mannequin en vacances

Valises, névroses et bikinis...

1334
Dans les halls des aéroports, les femmes se croisent sans se ressembler. Essayons d'imaginer un instant la vie et le contenu des valises de ces voyageuses qui s'envolent vers des étés aussi différents que mystérieux…
Mannequin en vacances

La mère de famille débordée


Céline aurait aimé faire un saut au salon de coiffure du coin avant de faire monter toute sa tribu dans l'avion les menant à Arcachon pour l'été, mais une ultime lessive l'a retenue à la maison. Tant pis : cet espoir capillaire avorté ne fera que s'ajouter aux autres frustrations qui jalonnent son quotidien de mère dévouée. Cela fait en effet longtemps (plus précisément depuis la naissance du quatrième) qu'elle a renoncé à faire les soldes chez Agnès B (il y a tant de bonnes affaires à faire chez Gap Kids !), à déjeuner dans les cafés en vogue (dont l'espace lilliputien séparant les tables semble hurler "Poussettes not welcome !"), à s'offrir une manucure qui ne résistera pas plus de quelques jours aux activités manuelles dont Gisèle et Martin sont friands ou encore à réussir à garder les paupières levées - une fois le dernier né enfin endormi - pour lire les prix Renaudot qui s'entassent d'année en année sur sa table de chevet… La tête appuyée contre le hublot de l'avion, elle se prend à espérer que ces vacances dans la maison de ses beaux parents lui permettront de souffler un peu (et, pourquoi pas, de prendre un amant). Un jet de lait caillé en provenance de l'adorable petite créature qu'elle tient sur ses genoux la rappelle cependant bien vite à la réalité...

Quelques éléments de sa valise


Un maillot de bain une pièce acheté - sans l'avoir essayé - lors du plein de la semaine chez Monoprix.
Ses vieilles K.Jacques.
Un laxatif puissant (dérobé dans le labo de l'entreprise pharmaceutique de son mari) qui lui permettra de se venger de sa parfaite - mais insupportable - belle mère, les jours où celle-ci lui fera sentir de manière un peu trop directe que son fils méritait mieux.
Des bijoux Aurélie Bidermann (vestige de ses années - pas si lointaines - passées à travailler dans la mode).
Les vieilles chemises de son mari (qu'elle a prévu de porter sur son maillot de bain).
Plusieurs boîtes de Relpax afin de pallier les migraines que ne manqueront pas de lui donner les escapades nocturnes de son aînée.
Les lunettes de soleil Chanel que sa maman lui a léguées.
Trois huiles essentielles (lavande, rose et menthe poivrée) qu'elle utilise combinées pour soigner les coups de soleil de toute la famille.

La trentenaire jusqu'au-boutiste


En soufflant sa trentième bougie en novembre dernier, Capucine se jura que l'été 2017 serait celui de toutes les revanches : sur son ex-fiancé qui l'a quittée pour une rousse mutine de 19 ans, sur sa mère qui lui a toujours servi des parts plus petites qu'à ses frères (de peur qu'elle ne grossisse) et sur ses collègues qui l'apprécient uniquement parce que son IMC ne fait pas d'elle une potentielle rivale.
Pour ce faire, elle écuma dès le mois de décembre les comptes Instagram des blogueuses beauté afin de dénicher le régime le plus efficace, devint vegan au mois de janvier puis anti-gluten en février, avant de s'adonner à l'alimentation paléo en mars et au plasma marin en avril.
Depuis, elle frôle l'anorexie, a développé une légère tendance à la schizophrénie alimentaire (haricots verts un jour/Bounty le lendemain/poudre protéinée le surlendemain) et affiche un corps svelte qui la comble de joie... lorsque son humeur ne flanche pas pour cause d'hypoglycémie et qu'elle n'est pas trop exténuée par les intenses séances de biking qu'elle s'impose cinq fois par semaine.
Dans quelques jours, elle s'envolera pour Bali, avec la ferme intention de rentabiliser au mieux ces longs mois d'efforts...

Quelques éléments de sa valise


Des tops cropped qu'elle mariera à des shorts en jean taille haute.
Une robe mini mais ample.
Un maillot de bain une-pièce sexy (qu'elle emmènera lors de ses séances de snorkeling).
Une robe longuissime légèrement translucide qui laissera entrevoir sa silhouette dans la lumière du couchant.
Des bijoux dorés qui sublimeront son bronzage.
La Critique de la Raison Pure d'Emmanuel Kant (afin de montrer à la gent masculine qu'elle est un esprit avant d'être une plastique…).
Son matériel de tricot (seul moyen en cas de coup dur de détourner son esprit du contenu chocolaté du mini-bar).

L'ado de 15 ans


Allongée sous le cerisier du jardin familial, Emma pianote sur son smartphone en se demandant comment faisait sa mère à l'époque du téléphone filaire pour ne pas perdre le contact avec sa communauté. Car si elle regrette parfois de ne pas pouvoir mettre en pause sa vie digitale (Instagram, Facebook, Snapchat, WhatsApp…), elle n'imagine pas une seule nanoseconde pouvoir se passer de ce cocon de réseaux interconnectés (il ne s'agirait pas de manquer une info vitale, du genre "Pauline a-t-elle réussi à convaincre sa mère de lui acheter la fameuse jupe Sandro dont elle rêvait ?"). C'est d'ailleurs sur son fil Instagram qu'elle a identifié les pièces qu'elle devait absolument emmener pour ses premières vacances - une immersion d'un mois en Angleterre - loin de ses encombrantes petites soeurs...

Quelques éléments de sa valise


Un hand spinner (accessoire indispensable pour pimenter ses Instagram Stories).
Une jupette en jean.
Un tee-shirt Sézane "La Femme" (offert par sa tante Parisienne).
Des baskets rose pâle.
Une petite robe fleurie (la marque Rouje de son idole Jeanne Damas étant pour elle hors budget, elle a dû se contenter d'un ersatz de chez H&M).
Des lunettes de soleil évoquant celles de chez Miu Miu.
Hector, le micro lapin Bonpoint qui la suit depuis ses premiers jours à la maternité et dont elle n'imagine pas un seul instant se séparer.
Des créoles dorées.

La bourgeoise-bohème à l'abri du besoin


Amie parfaite, femme aimante, mère coolissime, entrepreneuse successful, patronne compréhensible, artiste douée et copine délurée quand il le faut, Betty cumule toutes les qualités, au point d'en apparaître parfois irréelle. Cette jolie blonde cendrée de 39 ans est en effet de ces femmes sur lesquelles la pluie glisse mais ne dégouline pas, sur qui les oreillers ne laissent aucune trace au réveil, qui ne culpabilisent jamais à l'idée de croquer dans un troisième croissant pur beurre et qui après une journée passée à la kermesse du petit dernier affichent encore une bonne humeur sans faille. Cet été, elle réunira une fois de plus son clan - un photographe de mode, une graphiste, un directeur d'agence de mannequins, une chanteuse au succès confidentiel et plusieurs amies d'enfance - au sein de son immense mas provençal, où chacun admirera sa capacité à gérer d'une main douce et pragmatique l'intendance de ce petit paradis, tout en affichant beauté solaire, joie enfantine et enthousiasme communicatif.

Quelques éléments de sa valise


Une paire de lunettes Tom Ford (elle n'en pouvait plus de ses vieilles Carrera).
Une vingtaine de bracelets Jokko (qu'elle distribuera à la fin de l'été aux petites amies de ses fils en guise de porte-bonheur).
Des pièces en coton ultra léger ramenées de sa dernière escapade en Grèce.
Des bikinis Eres et Zimmermann.
Une paire de claquettes Hermès.
Un chapeau de paille offert par sa copine DA chez Maison Michel.
Un long et léger caftan jaune (qu'elle enfile sur son bikini pour aller préparer des mojitos et des laits à la fraise).
Un pantalon rayé (qu'elle associera à un tee-shirt Petit Bateau pour aller faire le marché).
Des joncs dorés qui magnifient le bronzage.
Sa petite fiole de vodka (le secret - bien caché - de son éternelle bonne humeur).
Partager l'article
Par Lise Huret, le 29 juin 2017 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
34 commentaires
Tous les commentaires
emmanorIl y a 3 mois
ouh là ! un peu déprimants tous ces portraits ! j'espère ne ressembler à aucune !
RÉPONDRE
Clem Il y a 3 mois
J'aime tellement lire ce type d'article sur ton blog ! Super frais et divertissant !
RÉPONDRE
Carolina Il y a 3 mois
C'est drôle mais un peu déprimant aussi. ^^
RÉPONDRE
léontineIl y a 3 mois
oulala que c'est noir !!! ;-)
(Déjà que je n'aime pas beaucoup les vacances)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
"Noir" ? Je n'irais pas jusque là quand même ;) Juste un peu grinçant de temps en temps, non ?
RÉPONDRE
AmelIl y a 3 mois
Génial en effet grinçant juste comme il faut !
RÉPONDRE
CamilleIl y a 3 mois
Oh j'adore ! C'est juste comme il le faut ! Vous écrivez si bien. Merci Lise.
RÉPONDRE
WilliamIl y a 3 mois
Une grande préférence pour la bourgeoise-bohème... La meuf troooop parfaite (tête à claques. Ouai) ! ;)
Le coup de la fiole de vodka à la fin... Je crois que j'ai trouvé un remède à mon côté lunatique... Ahahah
RÉPONDRE
MarieIl y a 3 mois
Tres drole, j'adore tes articles . Je suis une mere avec mes vieilles K.Jacques et un maillot de bain acheté sans l'avoir essayé )) Merci
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 3 mois
Ah j'adore quand tu fais ce genre d'articles!! Tu devrais en faire plus souvent et t'associer avec une dessinatrice pour illustrer un peu tout ça! Ça ferait un carton!
RÉPONDRE
EmmaIl y a 3 mois
Effectivement, tu as bien raisons, j'imagine parfaitement ces portraits dessinés par accrodelamode. Ceci dit, elle écrit déjà fort bien ses portraits. Ses posts me manquent.
RÉPONDRE
CJFIl y a 3 mois
Hilarant et bien senti !
RÉPONDRE
Cohiba Il y a 3 mois
Un régal. La finesse psychologique alliée à une plume élégante.
RÉPONDRE
ChrisIl y a 3 mois
très très bon, tu as la psychologie des personnages, plus qu'à développer pour en faire un roman, non ? ;)
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 3 mois
Excellent ! Et qui me rappelle qu'en bonne maman un peu dé bordée, je n'ai même pas encore trouvé mon maillot pour l'été, et que je risque (pour changer) de me contenter de mon vieux maillot speedo piscine sur la plage. Grinçant, certes, mais pas mal vrai !
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 3 mois
Oulah les deux premières, bien aigries... :)

L'ado en plein dedans, et la dernière, ma foi, tu aurais pu lui faire passer le cap des 45 ans sans problème. 39 ans est moins crédible. ;)
RÉPONDRE
AudeIl y a 3 mois
c'est drole mais elles sont toutes bien pathetiques à leur maniere. je trouve ca un peu caricatural et trop cynique... mais j'avoue que chaque look est hyper bien senti (c'est en effet exactement ce que je les imagine porter hehe)!
RÉPONDRE
EmmaIl y a 3 mois
C'est un peu cruel, triste aussi, mais tellement bien vu ! Surtout la petite fiole à la fin.
RÉPONDRE
AuroreIl y a 3 mois
Que c'est triste...
RÉPONDRE
AmandaIl y a 3 mois
Noir ? cynique ? ben alors les copains/copines, où est passé votre 2d degré ?! moi ça m'a bien fait rire et je me suis même reconnue, en petites touches par ci par là - on attend de pieds ferme la rentrée de la trentenaire au taquet, de la bourgeoise bohème parfaite etc. et pourquoi pas des nouveaux portraits de leurs copines la catho moderne en combi-talons hauts , la quadra divorcée ultra-désorganisée, et de leurs alter-égo : le papa poule sexy à temps partiel, les nouveaux-mariés Macron-clones, les intellos rigolos et autres spécimens masculins en chemise hawaïenne !
RÉPONDRE
AuroreIl y a 3 mois
Hé bien en fait, je ne trouve pas le second degré, j'adore rire des clichés, seulement je trouve que ça transpire la tristesse, la vraie, que ces portraits sont assez pathétiques et ce n'est pas l'image que j'ai des gens et des femmes visées (même pour en rire); on a tous nos névroses en cela je suis bien d'accord... et la notion d'humour est tout à fait subjective ;)
RÉPONDRE
AmandaIl y a 3 mois
Tout comme la notion de tristesse - pour moi, Lise n'a visé personne en particulier, et a juste croqué des traits caractéristiques de notre époque. Bref, chacun apprécie ces portraits comme bon lui semble, désolée si je t'ai blessée.
RÉPONDRE
AuroreIl y a 3 mois
Ah non non tu ne m'as pas blessé du tout, ni les portraits ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
Que de bonnes idées ! Merci ;)
RÉPONDRE
LaureIl y a 3 mois
Mais oui GENIAL ! Encore encore ... et pourquoi pas sur les hommes ;-D
RÉPONDRE
AudeIl y a 3 mois
Quoi qu'il en soit j'aimerais bien aussi avoir la version hommes!!!
RÉPONDRE
Anne-ClaireIl y a 3 mois
génial! c'est super bien écrit et criant de vérité! Bravo! ca m'a fait ma pause au boulot. MERCI
RÉPONDRE
GranpiIl y a 3 mois
hihihi!!!
RÉPONDRE
RosalieIl y a 3 mois
Tu dois bien aimer Joan Didion, Francoise Sagan non...? :)
J'adore le bouquet final de la bobo parfaite ! Un petit shot de vodka dans son matcha latte (au lait d'avoine)...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
J'adore Sagan ;)
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 3 mois
J'adore ! C'est drôle, malicieux, spirituel (surtout la chute finale) et mode ! Bien joué !
Je prends le Relpax -pour supporter ma belle-mère (mais qui carbure déjà aux laxatifs pour essayer de ressembler à la Betty de ton article (avec 22 ans de plus)- à qui je donnerais bien du Smecta à hautes doses. Alors merci, on se sent moins seule :-D
RÉPONDRE
TinaIl y a 3 mois
La chute avec la fiole de vodka pour le portrait de la bourgeoise "parfaite" m'a fait sourire :) comme quoi il y a toujours une ombre au tableau! J'aime beaucoup ce genre d'articles, tu écris bien et avec une touche d'humour bien dosée.
RÉPONDRE
velouriaIl y a 3 mois
Ca m'a fait rire, je me reconnais dans le shopping de la mère débordée ( même si je n'ai qu'un fils), j'ai aussi mes 3 huiles essentielles (lavande, menthe poivrée, ravintsara), pas des K jacques mais des Rondini et un vieux maillot 1 pièce
RÉPONDRE
AméIl y a 3 mois
J'adore :) Merci Lise de nous offrir des articles "décalés"... et tellement vrais !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode