Défilé Louis VuittonDéfilé Miu MiuDéfilé BalenciagaDéfilé Isabel Marant

Fashion week de Paris - Printemps/été 2018 (2ème partie)

3110
Entre renouveau Louis Vuitton, faux départ Givenchy, déception Chloé, crachin Chanel et futur best-seller Balenciaga, passage en revue de ce qu'il faut retenir des derniers défilés de la fashion week parisienne...
Défilé Louis Vuitton

Louis Vuitton


D'ordinaire obstinément tourné vers le futur, Nicolas Ghesquière tente cette saison une nouvelle expérience en délaissant les références SF au profit d'une plongée au sein du 18e siècle. Inspiré par les costumes d'époque vus au MET, le DA de Louis Vuitton s'est en effet piqué de transposer ceux-ci au sein d'une garde-robe contemporaine. Pour ce faire, il impose aux redingotes chères à la cour de Louis XVI un dress code sportswear où short et baskets ont la part belle. Le résultat se révèle le plus souvent enthousiasmant. Il est vrai que si certaines redingotes flirtent avec le costume de théâtre, la plupart d'entre elles s'apparentent plus à une réinterprétation inspirée (ici et ). Et si le gimmick du corsage oversize ne convainc pas (voir ici et ), les petites robes aux volumes "mini crinoline"  brillent quant à elles par leur juste mesure. On retiendra par ailleurs l'association blouse romantique/tee-shirt geek qui, en confrontant volume vaporeux et coton épais, compose un duo intéressant. Sans parler de la partie "soir", aussi gracieuse que moderne. En résumé, Nicolas Ghesquière se fait à la fois plus doux et moins froid, offre ainsi à l'univers Louis Vuitton un indéniable vent de fraîcheur.
PS : En ce qui concerne les sneakers pour personnage de manga, nul doute que la maison fera ce qu'il faut pour qu'on les retrouve rapidement aux pieds des influenceuses…

Chloé


Très attendue, la collection imaginée par Natacha Ramsay-Levi déçoit quelque peu. Encore trop ancrée dans l'esthétique Louis Vuitton, la styliste reste en surface et livre un vestiaire gommant maladroitement la légendaire douceur de la femme Chloé.
Défilé Miu Miu

Miu Miu


Plus brouillon que d'ordinaire, le défilé Miu Miu manque de raffinement et de colonne vertébrale stylistique. Pour autant, les blousons bi-matières cuir/coton imprimé papier peint, le gimmick robe en dentelle midi sur pantalon de ville 7/8 et le combo bleu marine/chair/marron/touche d'orange ne devraient pas laisser indifférentes les inconditionnelles de la ligne bis de Miuccia Prada.

Céline


Les collections Céline ont beau rimer souvent avec stylisme alambiqué et modèles un brin trop conceptuels, celles-ci n'en regorgent pas moins généralement de pièces intemporelles et magistralement bien coupées. Imaginés pour l'été 2018, les blazers pour working girl ambitieuse, les pantalons larges esprit néo-Wall Street, les jupes faciles à vivre aux plissés asymétriques et les trenchs faussement stricts constituent ainsi les basiques d'une garde-robe idéale. Sans parler des robes à la couvrance austère et aux paradoxaux sequins disco (voir ici et ) qui illustrent à merveille l'irrésistible fantasie cérébrale de Phoebe Philo.

Givenchy


Pour ses débuts chez Givenchy, Clare Waight Keller livre une copie en demi-teinte. Il faut dire qu'en décidant de miser sur la sécurité en proposant une collection très commerciale (voir ici, ici et ), l'ex de chez Chloé prive son vestiaire d'âme, et donc d'attrait. Sous ses doigts, la femme Givenchy devient ainsi floue, interchangeable. À suivre...
Défilé Balenciaga

Balenciaga


Demna Gvasalia est incontestablement un homme de son temps : il assimile le travail de ses prédécesseurs comme on "pin" des images sur son tableau Pinterest, s'imprègne des ondes chaotiques diffusées par les chaînes d'info en continu et s'interroge sur les stéréotypes de notre société. Et si cela donne naissance cette saison à une collection Balenciaga faisant un peu trop référence aux grammaires de Rei Kawakubo et de Martin Margiela, le créateur n'en livre pas moins des silhouettes inspirantes ainsi que quelques très belles pièces. En s'emparant des codes bourgeois et en les conjuguant de manière ironique, Demna Gvasalia offre en effet une vision alternative de la jupe crayon tweed, du gimmick consistant à nouer son pull sur les épaules et de la veste d'extérieur col Claudine. De leur côté, les amples manteaux évoquant le travail de Cristobal Balenciaga font figure de petit joyau prêt-à-porter, tandis que les jupes de saison façon pencil/parachute et les robes aux fronces astucieusement placées s'inscrivent sensuellement dans la catégorie "négligés contemporains". Et si le pull oversize bordé de dentelle fait figure de favori parmi les best-sellers en vue, le cas des Crocs compensées reste quant à lui à trancher…

Stella McCartney


Si les collections Stella McCartney peuvent parfois apparaître trop casual ou pas assez sophistiquées, force est néanmoins que de constater que bon nombre de ses créations donnent furieusement envie de s'y glisser. On pense notamment à cette robe pour danseuse classique dark, à cette combinaison-pantalon aussi confortable que bien coupée ou encore à cette blouse victorienne en wax.
Défilé Isabel Marant

Chanel


Chez Chanel, on suit l'évolution de la courbe de croissance d'Hudson Kroenig, tout en s'interrogeant sur la bienveillance de Karl Lagerfeld qui, de toute évidence, souhaite à la femme Chanel un été plus que pluvieux (voir ici, ici et )…

À noter également


Thom Browne gomme le premier degré de sa sirène de l'été 2012 en en livrant une version couture des plus émouvantes.
Chez Valentino la tendance athleisure reçoit un traitement oscillant entre douceur guimauve et coquetterie clinquante.
Le romantisme aussi léger qu'opulent de cette toilette Giambattista Valli risque fort d'affoler les jeunes filles en fleur au compte en banque paternel bien garni...
Chez Loewe, on note que le marron se marie joliment au lilas, au bleu ciel ou encore au rose, mais aussi que Jonathan Anderson a osé la fusion baskets/babouches
Chez Sacai, on attend plus de Chitose Abe que cette multiplication de manches nouées sur le devant (voir ici, ici et )...
Acne Studio se propose de doter la robe en crochet d'une aura cérébro-funky (voir ici et ).
Nul doute que les joggings rétro aperçus chez Isabel Marant (voir ici et ) pousseront les Parisiennes les plus récalcitrantes à délaisser un temps leurs jeans mom et autres Levi's vintage afin de profiter du confort de l'athleisure...
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 05 octobre 2017 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2018
Il y a 2 mois - 7
EN SAVOIR PLUS
Fashion week de Londres - Printemps/été 2018
Il y a 2 mois - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
10 commentaires
Tous les commentaires
RouletabilleIl y a 2 mois
Quelle beauté la redingote en cuir noir Louis Vuitton ! Sinon en ce qui me concerne le cas de la croc compensée est tranché : elle ira rejoindre sa copine la basket/babouche, loin de mes petits pieds !
RÉPONDRE
OliviaIl y a 2 mois
Coup de coeur aussi pour la redingote en cuir de Vuitton. Mais même celles théâtrales me plaisent.
Un des liens n'est pas le bon pour Acne Studio
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 mois
C'est corrigé, merci :)
RÉPONDRE
StrassIl y a 2 mois
Malgré Karl ne sois pas né de la dernière pluie, son dernière opus prend l'eau de partout...
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 2 mois
"Bien que" ;)
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
J'a vachement aimé LOEWE. C'était tout ce qu'on peut attendre d'une marque de luxe. Celine était pas mal non plus. Elle reste constante la Philo: de fabuleux trenchs, des silhouettes différentes et une tension créative toujours présente. Cela fait bientôt 10 ans qu'elle est en poste et je ne sens toujours aucun essoufflement dans son travail. C'est de moins en moins grand public mais tout aussi attrayant.

J'ai bien aimé Chloé. Ça m'a rappelé l’époque Paolo Melin Andersson que j'ai adoré. Je pense qu'il est temps pour la maison de sortir de sa zone de confort. Certes c'était un peu trop Vuitton mais je pense que Natacha va faire des ravages. Je suis conquise.

MiuMiu était vachement mauvais. Où est donc passée l’espièglerie? Qu'est-il arrivé à la jeune ingénue? Est-ce l'arrivée de Katie Grand comme nouvelle styliste qui signe ce chamboulement au sein de la maison?

Peu convaincue par Balenciaga et très déçue par Chanel. De toutes les façons, depuis quelques saisons deja, les collections estivales de Chanel semblent bâclées. C'est souvent une tonne de proposition, un décor spectaculaire et des accessoires un peu fun. Les collections hivernales semblent plus abouties et Karl donne évidemment tout pour les pre-collections...
Heureusement que chez Fendi, il est toujours en forme.

Chez Vuitton, on en parle peu mais les blouses et les pantalons étaient fabuleux!!
RÉPONDRE
FlewellIl y a 2 mois
Grande surprise chez Vuitton. J'ai beaucoup apprécié le déterrement de la redingote à coup de silhouette Ghesquière. Pour ma part, certes Chloé se pare de Vuitton, mais je trouve que ça fonctionne.

Coup de gueule chez Chanel. En fait on peut laisser les vêtements et emporter le décor chez soi ? Merci
RÉPONDRE
HeLNIl y a 2 mois
Gros coup de cœur pour les redingotes que je trouve particulièrement élégantes et réussies!
Pour les baskets/babouches j’ai entendu dans une émission qu’il s’agissait plutôt d’une fusion baskets/chaussures pointues du Moyen-Âge ... quoiqu’il en soit, à l’instar de leurs consœurs Crocs (compensées ou non), elles ne viendront pas dans mon placard !
Merci pour ce débriefing fort intéressant et éclairant Lise !
RÉPONDRE
HeLNIl y a 2 mois
J’oubliais ! Je me suis demandée si Lagarfeld souhaitait un été pluvieux ou mettre les femmes sous cellophane comme des poupées toute neuves dans leur emballage ? Cette collection me met mal à l’aise...
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Sachant que Chanel a plusieurs boutiques dans le monde et que selon les climats des continents, la saison estivale ne correspond pas forcement à la notre, l'idée des imperméables, chapeaux et autres vêtements en plastique ne semble pas etre une si mauvaise idée que ca.
je suis moins sur de l’exécution... Des pièces en vinyle auraient eu plus d'allure que du simple plastique...Aussi brodé soit-il.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode