Paul PoiretPaul PoiretPaul Poiret

Paul Poiret, ou quand mode rimait avec audace, art et innovation

5821
À une époque où les créateurs apparaissent de plus en plus interchangeables, j'ai eu envie de revenir aux sources en passant quelques instants avec celui qui avait le panache des génies et l'audace des visionnaires : Paul Poiret...
Paul Poiret
À l'instar d'Yves Saint Laurent, Paul Poiret grandit auprès d'une mère et de soeurs lui vouant une véritable adoration. Elles lui offriront d'ailleurs très vite le petit mannequin en bois de 40 cm sur lesquelles il créera ses premières robes.
Le jeune homme fit ses armes auprès de Jacques Doucet, puis de Charles Frederick Worth (le fondateur de la Haute Couture).  
C'est en habillant la comédienne Réjane qu'il devint rapidement célèbre. Une recette toujours efficace un siècle plus tard, si l'on en juge par la trajectoire de Nicola Formichetti...
Amoureux des lignes fluides dénuées de toute contrainte, Paul Poiret exclut dès 1906 les corsets de ses créations. Il déplace ainsi le centre de la silhouette de la taille vers les épaules ; enfin, les femmes respirent (voir ici, ici, ici, ici et ). La soudaine mise en valeur de la poitrine de ces dernières donnera l'idée à certains de créer le soutien-gorge. Un peu plus tard, c'est en imaginant la jupe-culotte que le couturier continuera d'offrir un peu plus de liberté à la gent féminine (qui est alors interdite de pantalon)...
A la fin de sa vie, alors que Coco Chanel lui a définitivement volé la vedette, il imagine en guise d'adieu une gaine souple et confortable qui continue encore aujourd'hui de faire des adeptes.
Paul Poiret
Visage emblématique de son époque, Paul Poiret est une star à part entière : on le reconnaît dans la rue...
Il fut l'un des premiers à jeter des ponts entre art et mode. Fer de lance du mouvement Art déco, ami des peintres de l'époque et proche des poètes, celui que l'on appelait "Poiret Le Magnifique" dans les cercles parisiens confie ainsi l'illustration de ses catalogues à Paul Iribe et imagine avec Raoul Dufy des imprimés à faire pâlir d'envie Dries Van Noten (voir ici, ici et ).
Il crée ses modèles sur sa femme Denise. La silhouette longue et mince de cette jolie brune devient alors synonyme du style Poiret et influence les stéréotypes de beauté de l'époque.
Si l'on considère souvent les années Palace comme l'âge d'or des fêtes "fashion" parisiennes, c'est bien vite oublier la virtuosité dont Paul Poiret fit preuve dans le domaine. Aussi dépensier que bon vivant, le couturier organisa des événements mondains somptuaires qui restèrent gravés dans les annales de la vie parisienne. Pour avoir un aperçu de leur démesure, il suffit de jeter un oeil aux mémoires de cet amoureux des Ballets russes.
En habillant actrices, chanteuses et autres femmes du monde, le créateur parvenait à insuffler une aura supplémentaire à sa mode mêlant simplicité des coupes et influences persanes. Un système qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de faire école au sein du petit monde de la mode.
Paul Poiret
Bien avant Karl Lagerfeld, il fit défiler quelques-unes de ses collections en Russie.
Il comprit avant tout le monde l'importance du marketing en se servant de son nom et de l'aura de sa maison pour développer des produits n'ayant rien à voir avec le vêtement : il crée tout d'abord l'atelier Martine (d'où sortiront meubles, papiers peints, lampes, etc...), puis lance une ligne de parfums. Il ouvre ainsi la voie aux Chanel et autres maisons de luxe, qui ne pourraient se passer aujourd'hui - sur le plan financier - de leurs fragrances siglées.
Son usage audacieux de la couleur en fait une source d'inspiration intarissable pour les créateurs d'aujourd'hui (voir ici, ici et ).
On ne le sait pas forcément, mais les trois soeurs de Paul Poiret brillèrent également dans le monde artistique : Jeanne fut l'une des premières femmes créatrices de bijoux, tandis que Germaine créa sa propre maison de couture, mais finit par l'abandonner afin de se consacrer à sa véritable passion : la peinture. Nicole (mère de Benoîte Groult) connut quant à elle le succès dans les années 20 grâce à ses robes épurées à la dégaine Charleston.
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 30 octobre 2017 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
21 commentaires
Tous les commentaires
SamanthaMIl y a 3 mois
J’adore, un vrai génie.
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 3 mois
J'ai eu la chance de voir une expo des robes de Paul Poiret au palais Galliéra, il y a des années. Une splendeur absolue ! C'était le créateur star de l'époque, celui qui a libéré les femmes des corsets pesants. Je suis une fan.
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 3 mois
Très fan également ! J'aurais adoré porter les robes exposées à Galliera ....
RÉPONDRE
babiIl y a 3 mois
ooooouiiiiiiii vraiment j'adore aussi
ce style des années folles est une merveille pour les yeux
RÉPONDRE
CarolineIl y a 3 mois
Un ami est un descendant de Paul Poiret... Ils ont dû vendre toutes les robes qui restaient dans la famille, rien que d'y penser, quelle tristesse (j'aurais bien aimé essayer une tenue!)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
C'est effectivement assez triste. Devoir se séparer d'un tel héritage... Moi qui ai déjà du mal à accepter que ma mère n'ai pas conservé sa robe de mariée, je crois que j'en serais malade :/
RÉPONDRE
RouletabilleIl y a 3 mois
Les manteaux sont sublimes, ainsi que les imprimés, qui en effet rappellent ceux de D Van Noten. Dommage que la vie moderne ne se prête plus au port de ces luxueux manteaux de soirée ...
RÉPONDRE
jer_o_me (>Vinted<)Il y a 3 mois
Et il est également à l'origine, en 1919, d'un magazine de mode masculine, le bien nommé MONSIEUR, titre toujours judicieusement exploité et disponible chez les bons marchands de journaux.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
Effectivement !
RÉPONDRE
violette.bIl y a 3 mois
Merci de cette réminiscence , j'adore cette époque , ces motifs , j'ai vu plusieurs fois ses vêtements à Galliera ou musée des Arts Décoratifs .
Inconditionnelle de DRIES VAN NOTEN , jeune homme des années 80 qui a su relier les époques par son gout de l'imprimé , des couleurs et des fleurs , en effet belle inspiration que MR POIRET son oppulence et sa modernité
J'ai souvent en tête la ligne de ses manteaux qui m'inspire .
RÉPONDRE
JacintheIl y a 3 mois
Merci pour cet article! J'adore l'histoire de la mode <3
Cependant, tu oublies un tout petit détail, il a peut être décorseté les femmes, mais il a aussi entravé leurs jambes! Ce qui heureusement a déplu et n'a pas été suivi... Du coup je réinterroge, y avait il une réelle vocation de libérer la femme, où juste la passion de la création?
C'est d'ailleurs un sujet passionnant, lorsqu'on regarde et on étudie la mode, on se rend compte à quel point les créateurs aiment à maltraiter le sujet de leurs œuvres... Quelqu'un est intéressé pour en faire une thèse?
RÉPONDRE
JacintheIl y a 3 mois
"m'interroge"
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
C'est vrai qu'il a eu une attitude contradictoire ... Je pense que les femmes ont bénéficié de la liberté qu'apportait certaines de ses créations, mais que la libération de celles-ci n'était effectivement pas le but premier de Poiret ;/
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 3 mois
Je lisais un article qui abordait justement ce qu'est aujourd'hui le "créateur", qui semble s'effacer de plus en plus au profit d'une équipe de création, un phénomène lié au fait que la maison est aujourd'hui un centre de profit, et que la "création" l'outil qui génère ledit profit, le tout grâce à une mise en scène parfaite via tout canal de communication/marketing.

Quand on parle de Poiret, qui est le premier "couturier" moderne comme tu le dis si bien, ce qui est intéressant justement c'est que la dimension financière est bien entendue présente, mais qu'elle ne devient pas alors la finalité.

Tu poses les bases d'une belle analyse entre les modes de fonctionnement d'hier et ceux d'aujourd'hui. Il ne serait pas bon de comparer pour dire c'était mieux avant ou pas, autre temps autres mœurs après tout. Mais une chose est certaine, la créativité de ce couturier a révolutionné la mode en son temps, avant les années folles qui commenceront au sortir de la Grande Guerre.

Ton post me fait réfléchir Lise : Où va la mode aujourd'hui ? Et pourquoi les marques ont-elles laissé tomber le côté transmission du savoir-faire au profit de la vente à tous azimuts et des croissances constantes à deux chiffres ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
"Où va la mode aujourd'hui ?" C'est une question que je me pose presque tous les jours. Je lis pas mal de papiers sur "son évolution", mais on y parle si peu de vêtements que cela a tendance à me déprimer...
RÉPONDRE
samIl y a 3 mois
En 2017, ses vêtements font toujours rêver . Comme ce manteau que je porterais bien raccourci de quelques cm.
http://thevintagenotebook.com/wp-content/uploads/2...


Merci pour cet article très inspirant.
RÉPONDRE
edith clementIl y a 3 mois
Merci Lise pour ce bel article en hommage à l'un de nos
prestigieux créateurs ......... Et il y en a beaucoup.............
Cela me fait toujours rêver......
Contrairement à la mode d'aujourd'hui..........
Qui pour moi ne signifie plus rien , n'est même plus portable.....
Même si l'innovation est nécessaire, je trouve qu'on marche "sur la tête"......Que la mode devient ridicule.......
Tout à fait d'accord avec Emmanuel...........
RÉPONDRE
EmmanorIl y a 3 mois
Article passionnant !
RÉPONDRE
annaIl y a 3 mois
Quels imprimés et quelle modernité !! Merci pour la piqure de rappel :)
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 3 mois
Merci pour cet article, de le faire connaître à ceux pour lesquels ce nom était inconnu, je l'adore, en tant que personne, créateur, c'est un de mes couturiers favoris. J'adore les influences qu'il avait, son emphase, il me fait penser à certaines collections Galliano (avant Margiela), Lacroix et même Marc Jacobs. Il y avait une générosité, une folie et une fantaisie merveilleuses dans ses créations. Il mérite d'être connu par toutes les personnes férues de mode, de style et de créativité.
RÉPONDRE
fredCIl y a 3 mois
Bonjour,
et merci pour cet article qui répond à une des demandes de ton grand questionnaire pour savoir ce que nous souhaitions comme nouveauté. C'est exactement ce que j'attendais! Merci encore et j'attends avec impatience des articles sur la mode homme! Bonne Continuation!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode