Le pull à manches bouffantesLe pull à bords volantésLe pull oversize

Pulls - Tendances 2017/2018

252
Entre volants discrets mais efficaces, manches bouffantes dignes de la fin du 19e siècle,  broderies militantes et volumes oversize aux ambitions néo-bourgeoises, passage en revue des différents éléments influençant cette saison la dégaine de nos pull-overs…
Le pull à manches bouffantes

Le pull à manches bouffantes


Empruntées aux blouses romantiques, les manches bouffantes servent cette saison de caution sophistiquée à l'offre maille. Un détail fort qui, s'il excite l'imagination des créateurs, gagne néanmoins à se voir traité sobrement. Nul besoin en effet d'associer ce style de manches à un design alambiqué (Temperley London) ou d'accentuer plus que de raison le volume de celles-ci (Rebecca Vallance). Dans la pratique, un modèle aux manches plus gigot que bouffantes (Isabel Marant, Mango) se révélera plus facile à porter qu'un pull ample aux volumes dégoulinants.

Le pull à inscription brodée


Copiant ostensiblement son cousin germain qu'est le sweat, le pull-over offre cette saison sa maille aux slogans les plus divers. Sur son cachemire se brodent ainsi à la main - les broderies réalisées à la machine manquant trop de personnalité et d'aspérités pour retenir l'attention - des messages plus ou moins subversifs permettant aux fashionistas d'afficher ostensiblement leur conviction du jour (Lingua Franca) ou leur interrogation du moment (Gucci). Le point positif de cette tendance : avoir la possibilité de transformer - avec un peu de patience - son cachemire Uniqlo en pièce créateur...
Le pull à bords volantés

Le pull à bords volantés


Habitués à border les pyjamas des fillettes, les micro volants se proposent cet automne de venir extraire de leur anonymat stylistique les pulls fins en laine côtelée. Le plus souvent travaillés dans une tonalité contrastant avec la teinte dudit pull, ceux-ci permettent ainsi de twister des pièces figurant d'ordinaire dans la catégorie "basiques sans histoire" (Carven, 3.1 Phillip Lim). Discret mais efficace, ce gimmick saisonnier est à consommer sans crainte, en ce qu'il permettra de bousculer gentiment les looks boyish et de dérider les tenues les plus sévères.

Le pull à découpes


Proprement évidé à divers endroits spécifiques (les coudes, le décolleté, les épaules, le poignet), le pull à découpes semble avoir été conçu pour atténuer la dimension casual/unisexe du pull-over. Attention néanmoins aux modèles trop premier degré/pseudo sensuels (Theory), auxquels on préférera des pièces jouant sur l'opposition dégaine color-block sportswear/éclair de peau bien placé (Valentine Witmeur Lab) ou des pull-overs aux trouées subtiles (Isabel Marant). On n'hésitera par ailleurs pas à glisser des chemises imprimées sous lesdits pull-overs, l'idée étant de se composer des duos aussi pointus que faciles à porter.
Le pull oversize

Le pull oversize


Intronisé "pièce must have" de l'hiver par Demna Gvasalia, le pull oversize quitte le registre du grunge cosy pour venir s'immiscer au sein d'un dress code néo bourgeois où la jupe crayon à imprimé Prince de Galles remplace le jean déchiré. Avec ses manches trop longues et sa carrure exagérément tombante (Stella McCartney), il sera ainsi l'allié des atours classiques/stricts/dadame et se glissera sur le devant des pantalons à pinces 7/8 et des jupes midi aux motifs tapisserie. On note par ailleurs que son ampleur gourmande lui intimera de se marier à des bottines ou à des cuissardes ultra moulantes.

À noter également


Une fois confrontées aux contraintes du quotidien, les manches trop longues se portent repliées sur l'avant-bras. Tout ça pour ça...
Les trous de mites tentent de s'imposer comme une fioriture à part entière (T by Alexander Wang, Raquel Allegra, Helmut Lang).
Les pulls roses se révèlent être les compagnons idéaux des jeans délavés et des teintes tabac, bleu marine, marron ou encore vert forêt.
Les poignets des pull-overs s'inspirent de ceux des chemisiers (3.1 Phillip Lim).
Chez Loewe, le pull de montagne adopte une dégaine imprévue
Le pull camionneur ne désespère pas de trouver sa place au sein des garde-robes hivernales (Sandro, Acne, Isabel Marant).
Les petits pulls raffinés aux points de tricot délicats n'auront pas leur pareil pour participer à de savants mix and match de styles (Miu Miu, Valentino).
Le pull orange se glissera avec délice sous un pardessus camel.
Le col noué façon Balenciaga n'est pas si facile à copier… (Mango)
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 31 octobre 2017 dans Les tendances
Vous aimerez également
Wanted : un pull chic et douillet
Il y a 11 mois - 21
EN SAVOIR PLUS
Pulls - Tendances automne/hiver 2016-2017
Il y a 1 an - 13
EN SAVOIR PLUS
Le parfait pull seventies sportswear
Il y a 1 an - 48
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
2 commentaires
Tous les commentaires
elsaIl y a 1 mois
Vive les pulls ! C'est le bon côté de l'hiver. Merci pour cette splendide sélection. Ma préférence va au pull orange oversize, et au pull perforé d'I. Marant. Pour celles qui comme moi n'ont pas un budget extensible, à nous les aiguilles à tricoter !
RÉPONDRE
violette.bIl y a 1 mois
Je craque sur les pulls ,pourtant pas si facile, cela grossit pas mal .
Difficile à supporter dans les bureaux surchauffés , je travaille avec d 'incorrigibles frileuses qui me font beaucoup transpirer dans mes superbes pulls.

Les manches larges j'évite cela épaissi le haut et je n'ai que 1,60m de stature pour répartir le tout , je trouve par exemple le modele AM surtaillé ,souvent impossible à passer sous un manteau "normal" , et je ne parle pas des inaccessibles Balenciaga et Mac Cartney

Malgré ces inconvénients , j'adore ce contact avec la laine , cet aspect cocon.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode