Look Roots

Chronique #98 : Les Torontois et le froid

Lorsque les températures matinales deviennent durablement négatives, les Torontois n'ont d'autre choix que d'adapter leur dress code à l'arrivée soudaine de l'hiver. Portraits imaginaires de quelques Torontois croisés ces derniers jours...
Look Roots
Hyuna, Coréenne de 23 ans. Pour une raison inconnue, elle juge qu'aller chercher son café en tongs par -13°C est une chose qui se tente. Sous son immense sweat Vetements, elle traverse ainsi à petit pas sautillants les 100 mètres séparant son building de sa dose de caféine…
PS : Il lui arrive parfois de troquer ses tongs griffées contre les mules "yeti" de chez Gucci (qu'elle porte évidemment toujours pieds nus).
John, 71 ans. Le pardessus en tweed parfaitement boutonné, l'écharpe peu épaisse élégamment nouée et la chevelure blanche aristocratique, il avance la tête haute dans le blizzard qui balaye les trottoirs. Son allure digne en dépit du froid mordant - qui inciterait tout à chacun à courber l'échine et à baisser le front - rend perplexe le passant : est-elle le signe d'une éducation extrêmement raffinée ou bien celui d'un état de congélation avancée ?
Aiko, 30 ans. Récemment arrivée du Japon, elle n'envisage pas une seconde sacrifier son amour de la mode sur l'autel du pragmatisme national. C'est donc au rayon créateurs qu'elle déniche de quoi se protéger des températures négatives, de manière à conserver cette originalité conceptuelle - mais infiniment portable - qu'affectionnent ses compatriotes.
Judy, 21 ans. Chaque fois que le thermomètre descend sous les 0 degré Celsius, cette ex-cheerleader et amoureuse en secret de Justin Trudeau adopte - à l'instar de 70% de ses concitoyens - le combo national sweat pant Roots/parka Canada Goose. Face au froid mordant, elle n'a ainsi aucun scrupule à plébisciter le port de la vraie fourrure et à ensevelir ses jambes fuselées de sportive sous un bas de jogging un brin informe...
Marcus, 41 ans. Serait-ce le fait qu'il vient de gagner 50.000 dollars en misant sur les cryptomonnaies ou bien l'oeillade énamourée que lui a lancé ce matin la maîtresse de son fils ? Toujours est-il que ce fringuant businessman en costume trois-pièces a aujourd'hui jugé inutile d'enfiler un manteau pour descendre déjeuner dans le restaurant huppé situé à deux blocs de son bureau. Sur les pavés frigorifiés, sa silhouette rigidifiée par le froid lui rappelle cependant rapidement sa condition de simple mortel...
Lucile, 27 ans. Ses convictions éthiques chevillées au corps, cette jeune Bretonne refuse de succomber à la "Canada Goose mania" sévissant chez les expatriés de fraîche date. Après être partie en quête d'un ersatz digne de ce nom au sein des boutiques vintage de la ville, elle a fini par mettre la main sur une épaisse canadienne qui gardera bien au chaud sa fragile silhouette de végétalienne. Un manteau qu'elle accompagnera d'un bonnet tricoté à la main et d'un châle ramené d'un récent trek au Pérou.
Michael, 19 ans. Les Timberland délacées, la parka sportswear de couleur vive complètement ouverte, il déambule sur le pavé comme si le vent qui gonfle son manteau n'était qu'un léger sirocco en provenance d'Afrique du Nord. Face à cette nonchalance défiant la réalité météorologique, on se dit que les effluves "bobmarleyennes" qu'il laisse dans son sillage ne doivent pas être totalement étrangères à son affolante désinvolture...
Elizabeth, 73 ans. Alors qu'une bourrasque glaciale vient d'ébouriffer son loulou de Poméranie, elle esquisse un froncement de sourcils (que l'usage du Botox rend imperceptible), retient son rutilant sac Chanel qui n'a de cesse de glisser de son bras et presse le pas vers son traiteur attitré. Emmitouflée dans son long manteau en chinchilla (dont le prix astronomique n'a d'égal que la somme dépensée au fil des années chez son chirurgien esthétique), elle incarne à merveille les travers de la bourgeoisie locale.

Et puis il y a aussi...


Celles qui disparaissent totalement sous le trio parka volumineuse/moon boots/capuche relevée.
Ceux qui ont cru - à tort - qu'opter pour un cache-oreilles discret serait plus chic qu'un bonnet.
Celles et ceux qui, à 4 ou 5 ans, se voient imposer la panoplie spéciale sports d'hiver par des parents soucieux de protéger de la morsure du froid le mini corps de leur progéniture.
Celles qui ont succombé aux parkas Mackage, en dépit du fait qu'une fois la capuche relevée, la façon dont est disposée la fourrure fait indubitablement penser à l'Origine du monde de Gustave Courbet.
La "team Sorel" : majoritairement des jeunes femmes appréciant le design relativement élégant des modèles de la griffe.
La "team Timberland" : composée de plus d'hommes que de femmes et pour qui le modèle de saison est incontestablement celui-ci.
Celles qui misent tout sur leur bonnet afin de faire oublier la dimension très passe-partout de leur look grand froid.

Mes micros astuces anti-congélation immédiate


Prendre soin de marcher dans la rue à l'abri du vent.
Protéger ses lentilles de contact via le port d'une paire de lunettes de soleil.
Ne pas oublier d'enduire ses extrémités de crème hydratante.
Porter une double paire de gants.
Au restaurant, boycotter les boissons froides au profit d'un thé bien chaud.
Miser sur la "technique des 3 couches", qui permet de se découvrir facilement à l'intérieur et de ne pas avoir trop froid à l'extérieur.
Porter sa capuche même lorsque le soleil est de sortie : sa protection contre le vent est inestimable.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 15 décembre 2017
Vous aimerez également
Chronique #132 : Le pouvoir du pull rouge
Il y a 28 jours - 31
EN SAVOIR PLUS
Chronique #131 : Ne plus remettre à demain
Il y a 1 mois - 41
EN SAVOIR PLUS
Chronique #130 : Vacances familiales
Il y a 2 mois - 58
EN SAVOIR PLUS
29 commentaires
Tous les commentaires
SimoneIl y a 1 an
Hello Lise!

L'origine du monde!! J 'ai regardé la photo, c'est tellement ça !!! j'ai bien rigolé!
Je suis morte de froid à te lire, il faut dire que je suis UGG aux pieds dés septembre en Charentes Maritime et que je vénère Damart!

Couvre toi bien !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Vite, file boire un délicieux thé brûlant pour te réchauffer :)
RÉPONDRE
IsabelleIl y a 1 an
Tout comme Simone, le froid est ma grande angoisse saisonnière. Je vis pourtant dans le Sud-Ouest ... Entre 9 et 12 °, je ne peux même pas envisager un simple manteau en lainage. Trois couches, oui. Un tee UNIQLO, un col roulé cachemire bien épais et une parka fourrée. Pour ma part, j'ai opté pour une Blonde n° 8 kaki, relativement stylée. De toutes façons, sous ces températures, le style n'a plus aucun sens pour moi.
Mon fils a vécu un an à Calgary pour ses études. Il se souvient de petits matins où il était obligé de couvrir même son visage. Inutile de dire que je ne suis pas allée le voir. Mon instinct maternel a cédé devant la perspective de températures négatives. On a fait avec Skype.
L'article est très drôle et montre que nous ne sommes pas tous égaux devant le froid. Que j'envie les filles qui peuvent sortir pieds nus dans des mules ...
Pour l'Origine du monde, oh là là la cata .. Personne ne l'a dit au styliste ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ah ah ah : Vive Skype ! La modernité de notre ère t'a assurément évité quelques douloureuses engelures ;)
RÉPONDRE
SarahIl y a 1 an
J'habite aussi dans le Sud Ouest (à 30 minutes de Rocamadour) et j'ai bien plus froid l'hiver ici que sur Paris!
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 1 an
hahaha l'Origine du Monde !! énorme, c'est vrai que ça y fait penser, c'est très bien vu !!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Sérieusement, c'est terrible : à chaque fois que je croise une de ces doudounes, je pense directement à ce fameux tableau. Et cela m'arrive facilement plus d'une dizaine de fois par jour :/
RÉPONDRE
cecileIl y a 1 an
J'ai passé un hiver à Montréal en 1985 : une éternité
et j'en ai gardé une habitude : par jours de grands froids, en arrivant chez moi , je garde mon manteau pendant 10mn, je me réchauffe ainsi très vite
Merci Lise pour ces chroniques
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Bonne idée, je note !
Même si je pense qu'en matière de froid, Montréal n'évolue pas dans la même catégorie que Toronto. Chez eux, c'est carrément le Pôle Nord ;)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 1 an
L’origine du monde loool!!c’est très laid en tout cas. Ohlala protéger ses lentilles de contact je n’y avait jamais réfléchi! Si je vais dans un pays très froid je le saurais maintenant merci. Vraiment ça n’a pas l’air facile dutout de gérer ce froid et d’aimer la mode. Et toi comment t’es tu adaptée Alors?en tout cas les portraits sont très drôles j’aime beaucoup quand tu fais ça.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Personnellement, ma panoplie grand froid varie en fonction de mon humeur. Plus cette dernière est sombre, moins je fais d'efforts et je bénis alors le fait d'être au Canada et de pouvoir - sans culpabiliser une seule seconde - sortir en sweat pants/Timberland/doudoune masculine/bonnet enfoncé au ras des yeux...

Lorsque je suis d'humeur plus joyeuse, je travaille un peu plus mes looks en pensant à laisser dépasser les poignets de mon pull de ma veste en peau lainée, en misant sur l'opposition jean slim/boots plus volumineuses, en mélangeant les écharpes... Si elle passe l'épreuve de l'essayage en boutique, cette veste risque d'ailleurs fort de venir compléter ma panoplie "good mood" ;) https://www.zara.com/ca/fr/veste-textur%C3%A9e-eff...
RÉPONDRE
TessaIl y a 1 an
J'aime beaucoup tous tes articles sur le Canada : mon frère vit à Montréal et donc ça m'interpelle, ça me fait sourire et ça me rappelle de chouettes souvenirs :-)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
;)
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 1 an
Et bon weekend au chaud !!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci ! J'ai passé le samedi sous intraveineuse de chocolat chaud ;)
RÉPONDRE
BabethIl y a 1 an
Bonjour Lise,

j'ai bien ri alors merci pour ces portraits !
Avant de vivre à Berlin où nous avons également des hivers très rudes et enneigés, j'ai aussi vécu 2 ans à la montagne en Autriche, et là-bas j'ai découvert les chaussettes "Sensitive Berlin" de Falke. https://www.falke.com/fr_fr/sensitive-berlin-femme... Elles sont fines et sans coutures (un détail qui les rend très confortables), en laine à l'extérieur et en coton à l'intérieur. Toi qui es familière avec la technique des 3 couches tu appréciera je pense! C'est le même principe de thermo-regulation appliqué aux pieds. J'ai une preférence pour la version longue en hiver et la version courte pour l'automne. Elles sont un peu chères, mais la qualité est excellente et très durable... Un vrai must !

Bises, Babeth
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Mes pieds te remercient du fond du coeur ;)
RÉPONDRE
GaelleIl y a 1 an
Merci Lise ! Je rigole toujours autant à te lire !
Et entre les Sorel et les Timberlands, il n'y a pas le club des LLBean Boots ? (https://www.llbean.com/llb/shop/35477?feat=506697-...).
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Oui, effectivement ;)
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 1 an
Ah ah j'ai bien ri ... et bien compati aussi depuis mon Suuuuud ... mais une sudiste qui a fait un séjour à Chicago en février pour aller voir son Rejeton et qui se souvient encore du froid qui fait mal !
Les multicouches, les lunettes de soleil et autres joyeusetés ... une expérience climatique quoi ! Et j'avoue qu'après la première après-midi passée à décéder ... j'ai très vite cédé à l'appel du cache-oreilles en mouton et des Ugg portés non-stop !
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 1 an
J'ai des souvenirs d'une jeune femme en talons aiguilles et petite blouse dans une rue gelée du centre-ville de Montréal. Quand à moi, j'avais l'impression d'être une tortue transportant sa maison en hiver: pantalon de neige, parka et grosses bottes. Les enfants n'ont pas vraiment le choix: la tenue complète est obligatoire à l'école, on comprend pourquoi. Il faut dire qu'ils ont le droit de glisser et de construire des igloos dans la cour de l'école, alors il faut être équipé en conséquence.
Ah le froid ne me manque pas, mais la belle neige et le soleil d'hiver, oh que oui ! Profites-bien de l'hiver malgré tout.
RÉPONDRE
AnneIl y a 1 an
J'ai testé l'hiver à Minneapolis... j'ai découvert l'importance des chaussures moumoutées, des gants de soie sous les gants, de la capuche sur le bonnet, de la crème super hydratante, et le renoncement au style! Un jour, je suis sortie avec un jean, il faisait -30°C, et j'ai été brulée par le froid sur les cuisses!
J'étais partie pour un échange avec mes élèves. Certains me faisaient remarquer que leur argent de poche fondait avec la température qui diminuait à cause de la consommation indispensable de boissons chaudes (et chocolatées pour eux).
L'Origine du Monde, c'est tellement ça! Bien vu!
RÉPONDRE
ElodieIl y a 1 an
Bonjour Lise,
J'ai pouffé de rire en lisant la référence à L'origine du monde :)
Je me souviens qu'il y avait eu un grand débat ici à propos de la parla idéale pour l'hiver, pour quel modèle avait -tu opté et en es-tu satisfaite ?
En ce qui me concerne, ma plus grosse problématique, c'est que j'adore m'enfouir dans de gros pulls en laine qui me tiennent bien chaud dehors, mais dans lesquels je suffoque dès que je suis dans mon bureau surchauffé ou dès que je commence à marcher un peu vite :(
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Parka Roots homme :) Et en dessous je m'habille léger car elle est très chaude et la moindre pièce est surchauffé ici ...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 1 an
Ayant déménagé dans un pays froid (mais on n'est pas du tout au niveau de Toronto...), je dois repenser ma garde-robe et mes couches extérieures. Angoisse de trouver un manteau suffisamment chaud pour faire face au vent et à la neige (et en cachemire de préférence, mais là c'est carrément un vœu pieu).
En me baladant dans les rues de Florence, je suis tombée sur des boutiques évoquées ici et je me demandais si les achats florentins avaient survécu au mode de vie torontois?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Mon collier en perle a bien résisté ;)
https://www.instagram.com/p/BAh2vFujNJy/?taken-by=...
RÉPONDRE
caroline lanielIl y a 1 an
Et j espère aussi avec ce froid qu il n y a pas trop de sans abris....

Sinon j ai aussi pensé aux dessins de Jean Philippe Delhomme en te lisant...
RÉPONDRE
Ella EllaIl y a 1 an
Fragile silhouette de végétalienne ?
RÉPONDRE
AurélieIl y a 1 an
Merci pour cet article drôle et frissonnant !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode