Coiffure futuriste

La personnalisation, le futur de la mode ?

6032
Si l'on en croit une récente enquête du magazine The Business of Fashion, le concept de la personnalisation devrait être en 2018 un enjeu majeur pour les marques de mode et autres groupes de luxe. Or, si l'on peut facilement prévoir ce vers quoi ces derniers vont se diriger (broderies nominatives, impression à chaud sur les cuirs les plus chics, souliers customisés, événements semi-privés, etc.), il est bien plus excitant selon moi de tenter d'imaginer ce à quoi pourrait ressembler une virée shopping personnalisée en 2028…
Coiffure futuriste
16 janvier 2028, 10h. La rétine gainée par ses lentilles de contact ultra connectées, Madame X franchit les portes du Bon Marché. En quelques nanosecondes, la fine pellicule voilant à peine son regard se voit scannée, analysée, disséquée par d'imperceptibles caméras. Les informations susceptibles de jouer un rôle - de près ou de loin - dans son expérience shopping sont alors directement transmises aux neurotransmetteurs de synthèse (formatés par un logiciel de marketing avancé) du fringant vendeur qui se dirige vers elle.

Le regard pétillant de données fraîches, ce dernier s'enquiert alors des progrès en équitation du petit dernier (merci Instagram), tout en lui proposant une jupe qui irait parfaitement avec la chemise qu'elle a achetée la veille en ligne. Il prend par ailleurs soin d'éviter les abords de la Grande Épicerie, estimant - à l'aune des récentes recherches Google de sa cliente sur la thématique "comment perdre 10 kilos en 10 jours" - qu'il vaut mieux lui éviter toute tentation.

En lien direct avec la bibliothèque Kindle de cette dernière, il lui indique l'ouvrage idéal pour accompagner lors d'une soirée en solitaire ce suave déshabillé Valentino qu'il lui conseille d'acquérir sans délai. Et lorsqu'il la voit se saisir d'un rutilant sac Balenciaga, il lui suggère diplomatiquement d'orienter son choix vers un autre modèle, étant donné que 4 des contacts de son premier cercle Facebook le possèdent déjà.

Après une heure de shopping aussi précis qu'efficace, constatant l'incapacité des marques en présence à fournir à sa cliente la petite robe noire de ses rêves, il décide de la diriger vers le dernier étage du grand magasin, lui ouvre la porte d'un boudoir privé et l'installe confortablement dans un profond fauteuil faisant face à une machine aux délicats bras articulés. Il lui fait alors enfiler un casque à électrodes et lui suggère de se focaliser sur l'idée qu'elle se fait de la parfaite petite robe noire. Une poignée de secondes plus tard, l'imprimante 3D reliée au casque se met en action et lui livre en quelques minutes un modèle correspondant en tous points à ses attentes.

Une fois terminés, ses achats se voient parfumés aux vapeurs de muguet (les mêmes qui stimulèrent le matin même ses zygomatiques cérébraux lors d'un passage à proximité du fleuriste du quartier), avant d'être envoyés par drone à deux adresses distinctes : la principale, et une autre plus confidentielle (celle de sa garçonnière) que le logiciel d'introspection du Bon Marché a déniché dans une boîte mail secondaire.

Enthousiasmant ou glaçant ? Difficile de savoir…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 09 janvier 2018 dans Analyses
32 commentaires
Tous les commentaires
SamanthaMIl y a 8 mois
Lol c’est super flippant, je n’ai jamais été pour la technologie à outrance. Cependant les bras articulés reliés au casque qui reproduise le vêtement parfait, j’avoue que ça fait rêver! Je salue aussi tes talents pour inventer des petites histoires, j’adore ça!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Cette petite imprimante 3D spécialisée en "télépathie fashion" serait en effet bien utile ;)

Merci, c'est adorable :)
RÉPONDRE
GabrielleIl y a 8 mois
Franchement génial cet article.
Tout est d'une part très réalisable et encore peu imaginable à notre stade.
J'aime beaucoup ton style et ce genre d'articles. J'espère qu'il y en aura plus de ce type comme celui sur la mode et l'art ou les différents portraits d'acheteuse.
Encore merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Merci Gabrielle : ce sont les articles que j'aime le plus écrire, je suis donc très touchée que tu les apprécies :)
RÉPONDRE
RouletabilleIl y a 8 mois
Et cette histoire-la : au vu des données sur son decouvert bancaire et son petit salaire, qui ne lui permettront certainement pas d'acheter tous les articles dont elle rêve, le vendeur se détourne de madame X pour aller s'occuper d'une cliente plus rentable ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Ou alors il lui propose une sélection de produits dans son budget ;)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 8 mois
Chère Lise,

Je te remercie pour cette très bonne chronique, et en profite pour te souhaiter une belle année 2018.

Dans le cadre de cette chronique futuriste, je rebondis sur l’une des précédentes où tu évoquais la série Black Mirror ( l’épisode de la jolie rouquine victime du système de notation via smartphone) et je t’invite à lire cet article glaçant :
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/12/2...
Ou quand la réalité rejoint la fiction...

Belle journée,
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Oh mon Dieu ! Cet article me fait froid dans le dos... Il va falloir songer à se réfugier dans un monastère pour éviter toutes ces futures dérives ;)
RÉPONDRE
Anne-CharlotteIl y a 8 mois
Bonsoir Lise,
C’est drôle, je viens justement de regarder deux épisodes de Black Mirror, découverte grâce à toi! Appliqué à un thème aussi futile que le shopping, ça reste tout aussi flippant... Encore que pour avoir passé des mois à rechercher le manteau parfait, un petit tour au dernier étage de ce magasin m’aurait bien aidée ;)
Merci pour tes articles, je te souhaite une très bonne année
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Ah tu as découvert Black Mirror ! Perso, c'est le coup de coeur série que j'attendais depuis longtemps, même si tous les épisodes ne se valent pas.

Merci, belle année à toi :)
RÉPONDRE
annaIl y a 8 mois
Quelle bonne histoire et finalement pas si flippante dans la mesure où madame X s'est déplacée physiquement jusqu'au Bon Marché alors que si l'on en croit la tendance qui annonce la fin des supermarchés au profit du tout en ligne, on peut imaginer plus tristement que les boutiques pourraient elles-aussi se dématérialiser...
Qui a réalisé l'incroyable casque / sculpture de cheveux de la photo illustrant ton billet ?
(et quand est-ce que Douze août nous propose de nouvelles merveilles pour personnaliser nos dressing ?)
(et bien-sûr bonne, très bonne année Lise, bons voeux à partager avec Julien et Charles)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
C'est vrai que cela aurait été plus plausible si toute cette aventure shopping s'était déroulée dans un univers virtuel ;)

Les références de la photo : Hairstyle by Andreas-H, photo by Kris Baum :)

Douze Août : je suis freinée par le fait d'être au Canada car cela augmente clairement les contraintes :/

Merci ! Très belle année à toi :)
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 8 mois
Excellent, même si totalement flippant (surtout la dernière partie sur l'odeur du muguet, sérieux?). Mais effectivement, les compagnies investissent massivement dans l'intelligence artificielle, et le shopping personnalisé va arriver certainement plus vite qu'on ne pense.
Certaines compagnies proposent déjà la reconnaissance faciale pour le commerce, afin de pouvoir créer des listes de VIP qui seront traités différemment des clients lambda qui ne font que passer (ref. CIO review - AI and visual recognition software). Ton scénario est plus réel que tu ne le crois
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
"Ton scénario est plus réel que tu ne le crois" : oh mais tu sais il ne me semble pas irréel du tout ;)
RÉPONDRE
TinaIl y a 8 mois
Cette histoire est très bien écrite, très bien racontée mais fait vraiment froid dans le dos... Je n'ai même pas envie d'imaginer une époque comme celle-ci ! La sensation d'être constamment épié est plus que désagréable.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Mais on y est déjà plus ou moins dans cette époque, non ? ;)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 8 mois
J'aime Business of Fashion et j'aime ta chronique très chick litt d'anticipation :-) cela pourrait être pratique comme dans le cas du sac Balenciaga ou de la petite robe noire. Techniques à réserver aux grands noms du luxe.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Il est vrai que de savoir instantanément combien de nos amies ou collègues possèdent l'accessoire ou le vêtement que l'on projette d'acheter pourrait parfois s'avérer utile ;)
RÉPONDRE
CéciliaIl y a 8 mois
Lise, je te/vous suis depuis des années maintenant, je commente aujourd'hui pour la première fois pour te dire que tu es décidément une personne singulière et remarquable.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Merci Cécilia, tu n'imagines pas combien cela me touche.
RÉPONDRE
OliviaIl y a 8 mois
Lise, tu devrais vraiment envisager d'écrire un livre!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
C'est très gentil, merci :)
RÉPONDRE
Dimitri.Il y a 8 mois
Le vrai progrès serait finalement cette hypothétique odeur de muguet, la plante si fragile que sa distillation reste impossible en 2018, et qui nous oblige à se satisfaire d’assemblages et de synthèses l’approchant vainement.

Et pour le 3D, ça reste quelque chose qui n’a pas d’avenir pour moi, dans le vêtement du moins... On a vu et voit encore personne en Iris Van Herpen, moins encore de clientes en tailleur 3D de chez CHANEL - pourtant plus concret - ; une chance possible pour les accessoires à la limite.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
J'ose espérer que dans 10 ans les imprimantes 3D auront considérablement évolué ;)
RÉPONDRE
CarolineIl y a 8 mois
A la fois, ça donne envie, mais c'est la personnalisation proposée à une super élite... Peut-être qu'en 2028, on interdira l'entrée du BM à des gens qui n'ont pas assez d'argent pour y faire du shopping?
Sinon, as-tu le lien de l'étude BoF?
Merci!
RÉPONDRE
violette.bIl y a 8 mois
Très agréable article astucieux .
J'aime à penser que MME X sort au moins pour prendre l'air , sans doute aussi pour qu'on la voit et tester in real life ses achats ou autre , se confronter au regard des autres car elle reste aventureuse ..... bon ça fait froid dans le dos ....même si la tentation peut être grande de tout maîtriser .....
Tu laisses une part à l'imagination avec ton imprimante casque 3D
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Madame X : il y aurait de quoi écrire un roman sur le personnage ;)
RÉPONDRE
La Loutre Il y a 8 mois
Mais la personnalisation, liée au phénomène "buy local " ne pourrait -elle pas également déboucher sur un retour de la couturière de quartier ? ''L'ecoeurement ne guette-il pas la modeuse confrontée à la marée noire des it-machins et qui pourrait se payer le luxe d'une prise de conscience ( ou d'un nouveau snobisme) consistant à se détourner des produits proposés par des groupes devant veiller avant tout à leur bonne santé boursière ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 8 mois
Effectivement, il est possible (et hautement préférable) que les choses aillent dans ce sens :)
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 8 mois
Ah aaah encore mille bravos pour ce billet si bien écrit ... et peut-être pas si futuriste !
Etant passée par le BM avant Noël et même si on en est loin ... mais c'est ce qui m'avait immédiatement frappé en rentrant et je m'étais faite cette réflexion en voyant tous ces corners proposant cette année une personnalisation !
RÉPONDRE
AbigailIl y a 7 mois
Yes!!! J'adore... Digne d'un épisode de Black Mirror...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode