Défilé Isabel MarantDéfilé Lacoste

Tendance sport en ville

114
Après avoir sévi pendant plusieurs saisons sur les podiums, la tendance "athleisure" récidive ce printemps en incitant les working girls à délaisser leurs tailleurs au profit d'éléments dénichés chez Décathlon. Et si ce genre d'exercice de style peut vite se révéler périlleux, certains créateurs ont heureusement décidé de nous offrir quelques clés pour ressortir indemne de ces expérimentations stylistiques prônant la réhabilitation du sportswear en ville…
Défilé Isabel Marant
Conséquences directes du gimmick créatif consistant à dynamiser une collection prêt-à-porter en lui injectant une poignée de références sporty, deux courants "sportswear" ont récemment émergé, l'un se focalisant sur l'impact visuel au détriment de la portabilité réelle de ses propositions et l'autre essayant de respecter la notion de "prêt-à-porter".

Comme l'on peut s'en douter, on laissera sans regret au premier ses shorts de boxe agrémentés d'une redingote Louis XVI (Louis Vuitton) et ses totals looks post séance de motocross (Fenty x Puma) pour se concentrer sur les suggestions du second, au sein duquel deux créateurs retiennent particulièrement l'attention.

On pense tout d'abord à Isabel Marant, qui est récemment parvenue à rendre le bas de jogging totalement désirable. En choisissant de marier trio bordeaux/vieux rose/rouge, texture nylon et découpes sporty/rétro, elle réussit en effet à livrer un modèle hybride donnant envie d'être porté avec la fameuse nonchalance parisienne chère à la quinquagénaire. Niveau dress code, on retient l'idée de travailler l'ensemble de la tenue dans un camaïeu de teintes plus ou moins flou. Bien entendu, les baskets sont ici à délaisser au profit de sandales plates boho/minimalistes.

Dans un autre registre, Felipe Oliveira Baptista s'emploie chez Lacoste à faire cohabiter les atours classiques d'une élégante des années 80/90 avec la décontraction de la veste de jogging. Revisitée en coupe-vent color-block ou en modèle XL graphique, cette dernière apporte une dimension emprunte d'improvisation charmante à la rigueur "sexy austère" des robes qu'elle réchauffe. Une idée relativement simple - mais aussi et surtout facilement reproductible - qui lui permet de proposer des looks aussi forts qu'impactants..
Défilé Lacoste
Dans la pratique, on notera que :
Les joggings et vestes de jogging à la dégaine trop alambiquée sont à bouder.
Le jogging Adidas Originals bordeaux constitue une bonne base en matière d'athleisure. On le portera bien entendu toujours en mode dépareillé.
Les petites robes printanières apprécieront de se voir réchauffées d'une veste de jogging, à condition que la teinte de cette dernière se mixe harmonieusement à la leur (exemple : cette robe + cette veste).
On préfère les modèles de bas de jogging droits - voire un peu larges - à leurs homologues près du corps.
Déclinés en bleu marine ou en bordeaux, les bas et vestes de jogging feront des merveilles une fois accompagnés de pièces blanches en broderie anglaise.
Minimalisme chic et sportswear font souvent bon ménage (cette robe + cette veste)
Les baskets sont autorisées avec les joggings droits ou larges, à condition que le haut de la tenue soit sophistiqué (ces baskets + ce pantalon + ce top + un fin caraco blanc).
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 16 avril 2018 dans Les tendances
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
4 commentaires
Tous les commentaires
CarolineIl y a 8 jours
J'aime beaucoup le pantalon Maggie Marilyn, mais le prix, le prix...
RÉPONDRE
jickyIl y a 8 jours
c'est un style qui se défend... Moi je cherche tjs le beau pantalon avec une bande latérale qui ne soit ni cheap, ni hors de prix (le risque de ce style auprès des grandes enseignes type Zara, c'est que le cheap en est encore plus cheap...)
RÉPONDRE
IdaIl y a 8 jours
Le soucis c'est que j'ai porté la mode "sport en ville", qu'on pourrait également appeler "sport sans faire de sport", version premier degré au début de mon adolescence. Autant dire que le florilège de photos dossiers mettant en scène ce style me dissuade de le reporter.
Une petite émotion quand même pour la robe printanière + veste qui me rappelle les soirées d'été où un copain nous passait gentiment une veste pour nous réchauffer :)
RÉPONDRE
elsaIl y a 7 jours
L'autre problème, c'est la matière de ces vêtements de sport. Le nylon, c'est pas folichon !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode