Machine à écrireBoxe ThaïLisbonne

État des lieux #3

5183
Voici pêle-mêle quelques impressions, projets et moments de vie illustrant assez bien mon état d'esprit actuel…
Machine à écrire

Vous et moi


Comme toute relation forte, la nôtre fut ces derniers temps riche en émotions. Il y eut tout d'abord le road trip en Arizona où, grâce aux Stories d'Instagram, j'ai pu expérimenter la véritable raison d'être des réseaux sociaux, à savoir la possibilité de "partager" au sens noble du terme. En filmant - tant bien que mal - les paysages que nous traversions et en lisant les réactions que ceux-ci provoquaient chez vous, j'eus ainsi la délicieuse sensation d'offrir à ce voyage une troisième dimension. Ni virtuelle, ni vraiment réelle (la nature de celle-ci m'échappe encore), cette dernière illumina clairement notre périple.

Une fois de retour à Toronto, certains de mes articles ont suscité des commentaires mécontents. Maladresses de ma part et exigences poussées de la vôtre ont alors rendu l'atmosphère sur le site quelque peu tendue. Or, lorsque les choses s'agitent, je préfère généralement me mettre en retrait, n'ayant pas forcément l'énergie de rentrer dans de longues explications (ce que je devrais pourtant faire). De son côté, Julien a tendance à réagir plus fortement, car il voit à quel point ces polémiques peuvent m'affecter. Toujours est-il que je tenais à vous dire que vos commentaires - positifs ou négatifs - sont précieux à mes yeux. Qu'ils soient durs, froids, mécontents, joyeux ou enthousiastes, ils me poussent à me remettre sans cesse en question, et pour cela je vous en remercie.

PS : Vous vous êtes récemment appropriés la section "Brèves" en commentant sans filet et avec une bonne dose d'humour les différentes photos et cela me fait extrêmement plaisir !
Boxe Thaï

Ne jamais sous-estimer son corps


Ces derniers mois, j'ai graduellement perdu le contact avec mon corps. Problèmes de stérilet (que j'ai fait enlever depuis) et interminable sevrage d'antidépresseur ont réduit mon énergie à la portion congrue. Et qui dit peu d'énergie, dit réduction au minimum vital de mon activité quotidienne. Moi qui depuis plus de 15 ans avais pris l'habitude de faire du sport quasi quotidiennement, j'ai ainsi tout lâché d'un coup. Or, le sport étant le lien qui me permet de maintenir la communication avec mon corps, j'ai petit à petit commencé à vivre "en dissocié", moi d'un côté et ma chair de l'autre. J'ai ainsi ressorti mes pantalons larges, vécu sans lentilles de contact (afin de ne croiser que des reflets flous dans le miroir), dormi avec un pyjama "sweat pant" afin de ne pas sentir ma peau sur les draps… Au fond de moi, je me sentais usée, inutile, délabrée.

Laissant les sables mouvants de l'autodénigrement m'engloutir doucement mais sûrement, plusieurs mois ont passé. Je ne croyais plus en grand-chose, et surtout plus en mon corps. Vendredi dernier, je reçus un mail de mon ancienne salle de coaching sportif privé m'informant qu'il me restait 27 séances (déjà payées). Je n'y avais pas mis les pieds depuis un an… Dans le brouillard adipeux qui obscurcissait ma joie de vivre, j'eus alors l'impression d'apercevoir une main tendue. Sans prendre le temps de réfléchir, je bookai sans tarder une séance.

Celle-ci eut lieu ce matin à 6h. J'y suis allée la tête basse, les pensées focalisées sur la "nullité" de mon corps… Après quelques exercices, mon coach me lança, admiratif : "You are in very good shape !". Moi ? Moi ! Effectivement, je parvenais à enchaîner sans trop de difficulté squats et push-up : mon corps répondait présent. Je ressentis alors un profond sentiment de gratitude envers celui qui, en dépit de mes terribles manquements, avait su conserver sa force. J'y retourne demain...

Le politiquement correct


Ces dernières années, l'usage des mots est peu à peu devenu un exercice particulièrement périlleux. Il suffit en effet d'un trait d'humour mal interprété, d'une généralité émise, d'une catégorie mal nommée ou d'une pensée n'allant pas dans le sens qu'il faudrait pour déchaîner les passions. Et si je pense que tout ceci part la plupart du temps d'une bonne intention (à savoir respecter chacun et ne blesser personne), j'ai l'impression que la "machine" s'est récemment quelque peu emballée. J'en veux pour preuve la légère appréhension qui m'étreint désormais lorsque j'écris un papier tel que mes "portraits fashion", appréhension suscitée par la crainte que tel ou tel détail de mes descriptions choque l'un ou l'une d'entre vous. A l'heure où sont célébrés les 30 ans de la disparition de Pierre Desproges - qu'il est de bon ton d'adorer en dépit de certains de ses textes qui se verraient aujourd'hui cloués au pilori - j'aimerais tant que la liberté d'expression retrouve ses lettres de noblesse...
Lisbonne

Envie d'ailleurs, encore et toujours…


Récemment, une amie me demanda si notre mode de vie - c'est à dire le fait de changer régulièrement de pays - est une fin en soi ou si nous recherchons quelque chose que nous n'avons pas encore trouvé. Sur le moment, j'ai répondu "Oh tu sais, on adore vraiment bouger, etc...". En y réfléchissant bien, je pense cependant que nous sommes effectivement en quête de quelque chose et que ne le trouvant pas, le besoin de déménager se fait régulièrement sentir.

Nous sommes d'ailleurs actuellement en plein dans cette phase : nous savons que nous serons encore à Toronto l'année prochaine (nous avons dû en janvier dernier réinscrire Charles dans son école et il ne serait financièrement pas possible pour nous de faire marche arrière), mais qu'après nous repartirons. Le planisphère situé dans le salon tourne ainsi beaucoup ces derniers temps… Après avoir cru plusieurs mois que notre prochaine étape serait une île de Thaïlande, nous avons fini par réaliser - au fil de nos échanges avec des expats y résidant - qu'entre problèmes réguliers avec internet, hordes de touristes et corruption avancée, la vie là-bas ne nous conviendrait pas forcément.

Notre esprit erre donc désormais de continent en continent, de pays en pays. Climat, situation politique, conditions d'obtention du visa, qualité de l'enseignement, connexion internet… tout rentre en compte. Et en ce moment, c'est Lisbonne qui retient notre attention. À suivre !
Partager l'article
Par Lise Huret, le 19 avril 2018
83 commentaires
Tous les commentaires
CécileIl y a 7 mois
Bonjour Lise,
Je ne suis pas sûre que ce soit l’usage des mots qui soit devenu périlleux, c’est, pour moi, surtout les réseaux sociaux et internet permettant de laisser des commentaires qui rendent tout périlleux. On juge en fonction de sa personnalité. C’est plus subjectif qu’objectif. Certaines personnes que je qualifie personnellement de mal élevées et mal éduquées se lâchent et ne diraient pas le cinquième de leurs mots si elles devaient les dire de vive voix et face à la personne incriminée. Le problème des blogs est aussi que parfois/souvent, on a l’impression de connaître le blogueur et on pense pouvoir le juger s’il a changé (évolue???) (ex: Atelier doré) ou si son post est différent de ce qu’on en attend. Et franchement, les critiques de l’article dont tu parles ont été virulentes mais quand je lis les commentaires postés sur les sites presse (Le Monde, etc) là, j’avoue que je me demande parfois si la (r)évolution numérique ne provoquera pas (ne provoque pas) un mal mondial.

Ceci mis à part, merci de votre article.
RÉPONDRE
GabrielleIl y a 7 mois
Bonjour,
Je suis relativement d'accord avec vous mais je ne peux m'empêcher de me demander quelle serait donc dans ce cas la solution ? Un retour en arrière me semblant difficilement envisageable et une législation impossible à mettre en place. L'education??
Mais cela ne doit pas déranger l'écriture il faut savoir se faire confiance et assumer ses prises de position tout comme la remise en question en en faisant abstraction ! difficile exercice mais bon courage à toi Lise :)
RÉPONDRE
CécileIl y a 7 mois
Oui, l'éducation:) Il faut revenir à la base pour justement évoluer avec son temps (enfin, c'est ce que je pense)
Et aussi, relire ces mails/commentaires avant de les poster:) combien de fois, j'ai appuyé sur envoyer en me disant "oh non!"
RÉPONDRE
CécileIl y a 7 mois
Ses mails...
RÉPONDRE
GabrielleIl y a 7 mois
Errare humanum est
RÉPONDRE
CatherineIl y a 7 mois
Je suis assez d'accord, après si on va parler d'Atelier Doré, je suis assez gênée par l'acharnement contre Garance Doré, comme si soudain, youpi, on a la permission de gueuler à tout va contre une femme de 40 ans, mais je trouve que le contenu des critiques est souvent bien fondé: à part ses posts à elle qui restent lisibles et drôles, le reste du site ressemble aux magazines qu'on reçoit dans l'avion avec pubs pour les hôtels de luxe, etc.

Et elle donne un peu l'impression de s'engloutir dans son propre nombril dernièrement. Pour le coup, avec la controverse sur le fait qu'elle arrête le sucre, je pense qu'elle avait sans doute raison de le faire, vu que ce qu'elle a décrit, c'est vraiment des symptômes de pré-diabète ou de diabète. Ce qui est dérangeant c'est qu'elle le présente comme une lubie tout à fait personnelle qu'elle a, voire un trait de caractère, qu'elle gère en changeant ses habitudes de consommatrice, alors qu'elle ne mentionne nulle-part être allée simplement voir un médecin. Ce qui s'explique: c'est le problème de combiner blog (donc perso) et revue de mode (donc presse féminine, sponsors, le côté commercial). Parler à ses lectrices de thérapeutes divers, ça fait sens dans le contexte. Mais ça aussi c'est symptomatique, même quelqu'un comme Sophie Fontanel qui, a priori, a l'air d'avoir un certain égo mais qui ne paraît pas vraiment nombriliste, on la voit aussi forcée dans ce carcan des fois, et c'est assez dissonant parce que ça ne correspond vraiment pas au personnage.

Le problème c'est que les deux seules réponses qu'on a à disposition, souvent, c'est soit "Tu es une déesse!!! Tout ce que tu écris est tellement vrai!!! Sûrement que tu sais marcher sur l'eau et transformer l'eau en vin!!!! Si des gens sont pas d'accord ils ont qu'à aller sauter dans un volcan!!!!" ou alors "ah mon dieu t'as vu celle-là c'est trop une pimbêche en plus son top ça fait mauvais genre t'as vu elle rit, là, quelle conne", etc.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 7 mois
Pour qualifier, je n'ai rien contre le fait de partager du personnel - de toute façon c'est maîtrisé - sur un blog de mode, je trouve qu'ici c'est plutôt bien géré et c'est souvent les posts personnels que je préfère, ça donne un contexte aux choix en matière de mode, qui sont d'ailleurs réfléchis et critiques, ça va au-delà du "youpiii! Ganni fait des pantalons trop bien cette saison!!! je veux tous les acheter!!".

Je trouve le contraste sur Atelier Doré assez énorme, ce qui est un peu gênant, et encore plus sur des sites comme Man Repeller (que je continue à apprécier) parce qu'il y a des anecdotes personnelles et des réflexions profondes sur fond de liens affiliés. Et il y a une sorte de déconnexion aussi, parce qu'on se retrouve à réagir sincèrement à ce qui est finalement une publicité. Les auteures maîtrisent tout à fait ce qu'elles partagent dans l'article - ce qui est normal, un contrat de travail ne doit pas forcer les gens à confesser des gros pans de leur vie personnelle qui seront susceptibles d'être tweetés à travers le monde - mais les commentatrices déballent leur vie personnelle comme si elles parlaient à une amie, parce que l'article est écrit sur ce mode-là et c'est comme ça qu'on réagit. C'est souvent sympa, d'ailleurs le niveau des discussions dans les commentaires peut être plutôt top, mais c'est discordant, on se sent un peu gêné quelque part.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
A mes yeux, la révolution numérique ouvre un merveilleux champ de possibles, à nous de ne pas tout gâcher en communiquant de manière épidermique ;)
RÉPONDRE
CesomuIl y a 7 mois
Lise,
Le Portugal champion de l énergie verte!!c est déjà pas mal
Est ce que l on trouve un jour ce que l on cherche mais avant tout on cherche quoi?
Vous vous donnez les moyens de voyager et ça c est une ouverture incroyable et une organisation de premier plan!! Chapeau....
Continuez à nous faire ces articles .... critiques ou pas peu importe , l important c est d avancer le mieux possible
Depuis que j ai commencé le yoga , je réalise un peu tard à quel point on se parasite de mille choses qui ne font que nous bloquer....
Allez on attend la nouvelle destination!! Et des brèves éclatantes....
Merci de tout ce travail.... qui me délasse à un point....
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Il faut vraiment que je me remette au Yoga ;)
RÉPONDRE
romaneIl y a 7 mois
Holà Lise !
Je plussoie ce que dit Cécile au dessus, et rajoute quelque chose :
On ne peut pas prédire à l'avance ce qui froissera.
On peut éviter tant bien que mal, mais rien n'est définitif.
Un texte humoristique (ou non) sur les blondes froissera les blondes, un autre sur les rondes froissera les rondes, les noires, les grandes, les minces, les rousses, les vegan, les droitistes...
Personne n'est infroissable, donc si tu ne veux froisser personne, tu n'écris plus.
Je pense que tout relève du respect.

Autant écrire des mots à la sauce lol, si c'est destiné à être lu au second degré (exemple avec tes portraits, qui perso me font ricaner), avec plaisir, autant véhiculer de la négativité subjective type racisme, homophobie, sexisme, là y a moyen que ça coince (je te rassure, ce n'est pas le cas ici, au contraire) :D

Parfois, en traînant sur des pages FB, il m'arrive de lire des "on ne peut plus rien dire" ou encore du Desproges cité hors contexte, et je trouve ça triste de réduire notre société actuelle à une espèce de censure... On peut tout dire, à partir du moment où on réfléchit avant de laisser glisser ses doigts sur le clavier. Ensuite, c'est l'heure d'assumer. Ça passe ? Cool. Ça passe pas ? Remettons-nous en question si besoin est.
Le politiquement correct est une utopie ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
"On ne peut pas prédire à l'avance ce qui froissera." C'est également ce que je me dis et c'est finalement assez libérateur ;)
RÉPONDRE
OliviaIl y a 7 mois
Adopte la devise "Never explain, never complain". Après tout, tu es chez toi ici! C'est dommage de ressentir de l'appréhension au moment d'écrire ou de la peine quand on est mal compris.

Comme dit plus haut, les commentaires sont subjectifs, ce qui passe chez les uns ne passera pas chez d'autres. Tu peux les prendre en compte... ou pas, te remettre en question parfois... ou pas. Laisser les différentes écoles de pensée au sein de ton public débattre (avec respect, sinon tapage sur les doigts par Julien quand ça dérape). Les échanges sont intéressants ici, et tu as une riche communauté de lecteurs, même si parfois on devrait tous se souvenir qu'on vient sur ce site par plaisir et pour se détendre.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Je mesure vraiment ma chance d'avoir une communauté aussi exigeante et dans l'ensemble très bienveillante :)
RÉPONDRE
Jeanne BerreIl y a 7 mois
Personnellement, je n'ai pas lu les commentaires mécontents et je m'en réjouis !!! Je suis entièrement d'accord avec Olivia, n'oublions pas le plaisir et la qualité de l'échange. Merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
:)
RÉPONDRE
MPIl y a 7 mois
Moi je dis merci pour ton blog, le meilleur de tous! Merci pour tes récits de voyage qui me donne envie de partir, tes conseils, les brèves enfin tout! je me rends compte de tout le travail que tu fais et je suis admirative! pour les critiques je ne les ai pas lues, et je trouve scandaleux que des personnes puissent te déstabiliser! On peut ne pas être d'accord mais on le dit gentiment !!!Bref continue ton fabuleux travail et bravo pour la reprise du sport! J'y vais 3 fois par semaine et si je m'arrête je sombre dans la déprime aussi.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Oh la la la, tu me fais rougir ;) Merci !
RÉPONDRE
PulseIl y a 7 mois
Que tes lectrices te contredisent, Lise, ce n'est absolument pas une restriction posée à ta liberté d'expression. C'est simplement l'expression de la leur, de liberté d'expression.
RÉPONDRE
CecileIl y a 7 mois
Je suis tout à fait d’accord avec ce propos et la critique négative ou positive est utile lorsqu’elle sert d’experience et fait avancer. Malheureusement, on constate de plus en plus une façon de dire les choses irrespectueuse. C’est ce point là qui est de plus en plus insupportable et qui en plus ne donne pas envie d’ecouter la voix qui s’oppose ou à un avis différent.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 7 mois
Ouais c'est vrai mais bon, perso je m'en suis un peu voulue, non pas du contenu de ce que j'ai dit, mais du fait que Lise parle assez souvent ici de ses problèmes de dépression et que ce n'est pas forcément sympa de venir pourrir l'ambiance de son lieu de travail. Y avait sûrement moyen de le dire mieux, pour que le message passe sans donner l'impression qu'il y a une bande de trolls dans ses commentaires, dans le contexte de ce que peuvent être les commentaires sur les sites actuellement.

Et d'expérience, j'ai été blogueuse il y a des années, j'ai fini par fermer les commentaires... justement parce qu'ils étaient très rarement critiques. Ils étaient soit adorateurs, soit furax et indignés mais sans rapport avec ce que j'avais écrit, réagissant à une expression ou un mot et partant sur un débat du moment qui n'avait rien à voir. Et franchement les commentaires adorateurs ça ne m'intéresse pas du tout. C'est un problème avec les blogs et, encore plus, avec les réseaux sociaux (et là, autant que ce soit moi qui critique plutôt qu'une furie avec un compte twitter qui verra, tiens, un article où on explique aux gens comment s'habiller en asiatique sans créditer de créateurs ou d'influenceuses asiatiques, appropriation culturelle - parce que c'est comme ça que ce serait interprété). Je reviens souvent ici parce qu'il peut y avoir justement des discussions intéressantes. D'ailleurs, par rapport à tous les domaines qui m'intéressent, c'est les sites de mode où on trouve encore des bonnes discussions respectueuses. C'est assez embêtant, quelque part, parce que si j'adore les fringues et les belles choses bien faites en général, j'ai pas mal de mépris pour le monde de la mode (suffit de voir l'interview de Lagerfeld, c'est difficile d'avoir du respect pour un type pareil). Et ce qu'il y a de plus ici, justement, c'est l'esprit critique.

Alors je m'efforce de maintenir le niveau dans les commentaires, y compris en reflétant l'esprit critique qu'il y a dans les articles, parce que perso, ça me dérangerait de poster des articles et de n'avoir dans les commentaires qu'une rangée d'adorateurs qui font "hiiii quel talent! tu es une déesse!". Mais je comprends tout à fait l'angoisse de commencer à voir des tas de commentaires pas contents sur ses posts, en paquet comme ça. Parce qu'il faut les lire attentivement pour déterminer s'ils sont bienveillants ou pas, et parfois on se rend compte qu'on a passé deux heures à lire des choses qui n'en valent pas la peine et qui nous ont juste mis de mauvaise humeur sans rien apporter.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Tu as tout à fait raison :) C’est à moi de me débrouiller pour que la vôtre ne bride pas la mienne ;)
RÉPONDRE
CatherineIl y a 7 mois
Bah c'est réciproque, je pense, donc c'est aussi à nous de nous souvenir qu'on s'adresse à une personne avec les sensibilités qui vont avec, et pas au service communication d'une marque (où il y a aussi des personnes mais qui ont plus de détachement par rapport aux commentaires qu'ils peuvent recevoir).

Mais aussi, c'est difficile de savoir ce qui va être mal pris, et là ça va dans les deux sens, parce qu'on ne vient pas tous du même milieu culturel et on n'est pas tous choqués ou blessés par les mêmes choses.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Merci Catherine, tout ce que tu as écrit illustre vraiment bien la complexité des relations blogueur/lecteurs :)
RÉPONDRE
AudreyIl y a 7 mois
Bonjour Lise,

Et bien, je suis complètement passée à côté des messages mécontents... J'adore venir me promener sur ce site internet... Tes textes et ta façon d'écrire/de voir le monde me fascine et m'impressionne depuis... les débuts de tendances de mode (ou pas loin) ! C'est une parenthèse de rêve dans ma journée... ^_^
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Je suis toujours très touchée lorsque certaines d'entre vous me confient qu'elles me lisent depuis les débuts de TDM. Merci du fond du coeur
RÉPONDRE
SimoneIl y a 7 mois
Hello Lise,

Ton blog est vivant et singulier, et c'est pour ça que je le lis avec plaisir depuis des années. Les commentaires sont souvent pertinent, parfois non. Mais ils font que cela différencie cet endroit d'un blog "ouah c'est toooop", et où on s'ennuie tellement! Tu as fais de cet espace lieu d'échanges de points de vue et ça n'est pas rien!

Continue Lise de nous offrir de si riches chroniques!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Et j'adore cela ! Vraiment :)
J'avais juste l'impression que ces derniers temps les choses étaient moins sereines et je préférais vous en parler afin qu'on échange ensemble sur le sujet ;)
RÉPONDRE
LucieIl y a 7 mois
Moi je veux un Julien dans ma vie .... :-)

Bon sinon j'aime tout ici, rien à ajouter !

Bises à vous trois.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Si tu veux je peux t'envoyer un de ses cheveux, tu récupères son adn et tu tentes le clonage :)
RÉPONDRE
MarieIl y a 7 mois
Chère Lise,

Simplement pour te dire que j'apprécie ta liberté et ton impertinence. j'ai toujours beaucoup de plaisir à te lire et j'ai beaucoup aimé le rythme et la variété de tes posts ces derniers mois.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
C'est très gentil :) Cela me fait vraiment super plaisir que la ligne éditoriale de ces derniers mois te plaise :)
RÉPONDRE
sweet potatoIl y a 7 mois
Bonjour Lise,

Je suis désolée que certains commentaires fâcheux t'aient autant affectée et attristée, je suis personnellement admirative de ton travail et de ton talent pour l'écriture, tes remarques pertinentes, ta finesse d'observation et tes réflexions intelligentes.

Je pense que les commentaires "négatifs" ou du moins "tempérés" n'ont jamais pour but de te blesser ou de t'attaquer personnellement. La qualité de tes articles étant extrêmement élevée, il me semble que tes lecteurs oublient parfois qu'il se puisse que tu prennes ces mots au pied de la lettre, ou que tu les interprètes de façon très personnelle et réagissent plutôt comme ils le feraient pour un article hautement journalistique, ou l’on oublie parfois que l’auteur est une personne à part entière.

Le fait que certaines personnes ne soient parfois pas entièrement d'accord avec le contenu que tu proposes apporte, selon moi, un supplément d'intérêt à la relation qui existe entre toi et ton lectorat… et cela démontre également que tes mots sont incroyablement stimulants, que les gens s’intéressent profondément à ton travail. Je pense que je parle pour tout un chacun quand je dis que nous sommes tous et toutes de ton côté...

S'il te plaît, n'arrête jamais de faire ce que tu fais, ton site est vraiment unique et est pour moi, et pour nous, un véritable plaisir quotidien et une fantastique bulle de joie sur la blogosphère.

P.S: Lisbonne me semble être un excellent choix, je quitte moi-même Londres pour la capitale lusitanienne d'ici un mois et j'ai hâte de pouvoir goutter à la qualité de vie quasiment inégalée que la ville a à offrir :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
"Le fait que certaines personnes ne soient parfois pas entièrement d'accord avec le contenu que tu proposes apporte, selon moi, un supplément d'intérêt à la relation qui existe entre toi et ton lectorat"

Je suis on ne peut plus d'accord avec toi !

On se croisera peut-être un jour à Lisbonne :)
RÉPONDRE
capriceIl y a 7 mois
Bonjour Lise,

J'ai tenté de lire les commentaires précédents afin d'éviter les redites... mais il y en a trop XD

Je travaille dans le social, rien à voir avec la mode... bien que... à travailler dans le lieu de vie des personnes dont on s'occupe, on remarque vite que leur premier réflexe du matin et de faire passer au scanner les tenues des éducateurs et des assistants sociaux... j'ai fait des efforts pendant un temps, puis j'ai intégré l'idée que j'étais moi! Que s'il se passe une journée où j'ai les yeux cernés ou des chaussures mal assorties, c'est que ça peut arriver et que tout n'est qu'une question de goûts! ON NE PEUT PAS PLAIRE A TOUT LE MONDE!! Pour en revenir à ta réflexion sur les critiques... la différence entre toi et moi (ou n'importe qui exposé à la critique d'ailleurs), c'est que les commentaires sont inscrits... En tant que destinataire de la critique, tu peux les lire, les relire, chercher un sens, interpréter! Pour ma part, la critique se résume aux remarques que je peux entendre ou à celles que l'on me rapporte (quand bien même je n'ai rien demandé). Il m'en est fait état de une à deux par jour. Je pense que s'il y avait une boîte aux lettres à l'entrée de mon bureau où les gens pourraient poster leurs critiques sur papier, mon égo en prendrait un sacré coup... ou tout du moins je passerai par de sales moments existentiels! Même si je m'en fous au fond...

Bref, prendre acte des remarques c'est bien. Tenir compte des avis constructifs peut également être porteur. Mais écrire en songeant à ne blesser personne.... c'est une utopie!!

Tout ça est un peu bateau mais c'est parfois essentiel de replacer l'église au milieu du village! Tu travailles à ton compte, selon tes choix! C'est TA liberté et celle de ta famille... ton public est si vaste que celles qui n'y trouvent pas leur compte peuvent soit proposer des améliorations, soit passer leur chemin...

Lisbonne c'est tendance!! ^^ vivement les photos street style de Lisbonne.... GO!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Merci Caprice :) J'espère que les remarques dont tu fais l'objet ne te parasitent pas trop. Je t'embrasse fort
RÉPONDRE
ElodieIl y a 7 mois
Bonjour Lise,

Comme toujours, j'interviens peu mais parfois tes mots font écho à ce que je ressens et j'ai besoin de t'écrire.
En fait, j'avais prévu d'écrire un long message sur la façon de vivre nos corps, nos voyages et nos relations aux autres mais, je vais me limiter à une seule petite phrase pour essayer de tout résumer : garde ton esprit, ta liberté de ton, tes maladresses (même si pour moi, il n'y en a pas eu) et ta sensibilité. Elle fait de TDM ce qu'il est !

Et oui, oui oui à Lisbonne, bien sûr, même si une touche asiatique dans votre parcours et dans tes récits me mettrait le sourire (Corée du Sud ? Singapour ?)

Bises,
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Julien adorerait Singapour. De mon côté, j'ai envie d'un lieux un peu moins "ultra urbain" mais qui sait !
La Corée du sud m'intrigue beaucoup, avec un peu de chance nous irons un jour la visiter :)
RÉPONDRE
violette.bIl y a 7 mois
Bonjour Lise , heureuse de lire que le corps caché sous le sweat pants fonctionne bien et que le hasard l'ait remis en route , les hauts les bas c'est normal , l'hiver canadien n'aide peut être pas à l'expression du corps .
Lisbonne , j'ai beaucoup aimé , une taille de ville limitée mais ... autant de touristes qu'à Paris :-) , la proximité de l'océan me semble un vrai plus .
J'aime votre direction partagée de cet espace , avec l'intervention visible de Julien parfois.
Pour les commentaires sur les blogs ( j'en suis 3 :-) ) , j'ai du mal avec l'orthodoxie , la moralisation et l'inspection des travaux finis .
Je pars du pré requis ( vérifé selon moi ) que tu as un bon esprit qui me convient ,ici je me sens à l'aise et sans préjugés , même quand le sujet ne me plait pas .
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Les plages sublimes à 20 minutes en voiture comptent pour beaucoup dans notre envie d'aller y habiter ;)

"Je pars du pré requis ( vérifé selon moi ) que tu as un bon esprit qui me convient, ici je me sens à l'aise et sans préjugés " Merci, c'est tout ce que je souhaite !
RÉPONDRE
HélèneIl y a 7 mois
Je commente pour la première fois de ma vie sur ton site que je suis depuis des années pour réagir sur Lisbonne où j'ai vécu un peu plus d'un an :
- le soleil presque tous les jours au réveil fait un bien fou (hormis de mi décembre à mi février où il peut pleuvoir non stop)
- la ville est très agréable et permet de vivre vraiment dehors (tous les miradors avec des bancs et de quoi boire ou manger, les parcs,la proximité de la mer).
...Mais en effet comme l'évoque Violette la taille de la ville est limitée et surtout il y a vraiment beaucoup beaucoup d'expats et de touristes. Dans Lisbonne même tu entends beaucoup plus parler français que portugais, les transports sont bondés et les prix commencent à grimper en flèche (même si cela reste peu par rapport à Paris, cela finit par empecher les locaux de vivre dans LIsbonne : phénomène Barcelone en cours...).
Je serai ravie d'en reparler avec toi.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
On pense aller passer deux semaines à Lisbonne à Noël. Que penses-tu de ce moment de l'année pour un premier contact avec la ville ?
RÉPONDRE
Hélène Il y a 7 mois
C’est une période où il peut pas mal pleuvoir ce qui n’est pas du tout la norme dans cette ville où il fait le reste du temps toujours beau donc peut-être un peu dommage (même si le Chiado décoré est très beau).
Je vous enverrai des adresses de balades, restaurants et quartiers chouettes!
RÉPONDRE
Aubépine Il y a 7 mois
Le passé simple, c’est ...irritant? Scolaire? Bref, je n’ai pas pu m’empêcher de réagir cette fois-ci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
... pratique? Je vais essayer de moins l’utliliser ;)
RÉPONDRE
lili185Il y a 7 mois
Ce n'est visiblement pas l'avis de tout le monde ;) http://www.leparisien.fr/societe/jean-michel-blanq...
RÉPONDRE
AliIl y a 7 mois
Non mais si tu vas pas en Thaïlande tu rentres dardar à Florence !! Je m’engage personnellement à vous installer la fibre !!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Figures-toi que ce n'est pas totalement exclu :) En fait tu ne le sais pas mais la maison que vous êtes en train de transformer en Palazzo... c'est pour mieux nous la louer dans un an ;)))))
RÉPONDRE
EmaIl y a 7 mois
Avant je pensais que le politiquement correct c'était plutôt intéressant, vu que le but est de ne pas stigmatiser des personnes.
Mais au vu des réactions... je comprends que tu aies le sentiment de ne plus pouvoir écrire !
Moi je dirais : écris ce que tu as envie et ne tiens compte que des critiques bienveillantes, qui expriment un doute, un questionnement et considère comme du rien, du vide, toute remarque énervée, méchante, péremptoire. Ne te bride pas et ne tiens compte que de ceux qui te respectent.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Tu es de bon conseil :)
RÉPONDRE
EmaIl y a 7 mois
Sinon pour votre ville d'arrivée. Si j'avais le choix, j'aurais envie de vivre à San Francisco (où je ne suis jamais allé). L'Australie est trop loin. En Europe, Naples à cause du bord de mer. En Croatie, pour la nature et les îles ? Une copine est dingue d'Helsinki. Athènes ? Intéressant.
Lisbonne il y a la présence de la mer aussi. Très touristique.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Dans l'idéal, j'adorerais vivre en Californie, mais entre les visas très compliqués à obtenir et la libre circulation des armes, je pense que cela restera à l'état de fantasme ;/
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 7 mois
Prends-soin de toi, et de ton corps qui te le rendra bien. Apparemment, cet hiver a été particulièrement long et éprouvant au Canada, ça n'a pas dû aider vraiment. Et je compatis pour le problème de stérilet, j'ai vécu la même chose avec le Mirena qui m'a bousillé le moral pendant de long mois avant que je comprenne enfin qu'il en était la cause. Les choses vont se remettre en place tranquillement, je te le souhaite en tout cas.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
C'est vrai que l'hiver a été très (trop ?) long. Mais là depuis dimanche le printemps est arrivé et cela fait un bien fou !

Je t'embrasse fort
RÉPONDRE
mariannehéhéhéIl y a 7 mois
Pour être honnête quelqu'un a commenté un jour un de mes commentaires ici en se fichant de moi. J'ai manqué de recul (ego blessé hahahha) et depuis je ne commente plus.
Finalement c'est compliqué d'intéragir ensemble car les contours de la politesse et de la bienveillance ne sont pas les mêmes pour chacun.
Allez je ris de ma vexation et je me remets à commenter hahahahah
xoxoxo
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
C'est vrai que cela faisait longtemps que je ne t'avais plus vu commenter ... Je suis heureuse de te retrouver !
RÉPONDRE
MargauxIl y a 7 mois
Ecrire sur internet enlève tout filtre et les gens ne prennent pas forcément des pincettes pour s'exprimer... c'est le côté sombre de la toile mais étant donné que tu le sais, tu ne devrais pas avoir d'appréhension! Comme on le dit si bien, "c'est le jeu ma pauvre Lucette" .

Je suis désolée pour ta mauvaise passe avec ton corps. Le sport c'est la vie, prochain état des lieux tu diras que t'as jamais été autant en contact avec ton corps :p

Je suis beaucoup de sites et de blogs sur la toile et c'est parfois difficile de tout lire! Sache que le tien, il ne passe jamais à la trappe. Ta façon pointilleuse d'analyser, ton style d'écriture et surtout ton franc-parler font de moi une lectrice assidue de tes billets. Alors merci Lise pour ton travail :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Merci Margaux :)
RÉPONDRE
ChristianeIl y a 7 mois
Bonjour,
Vous parlez de cotre corps qui s'est dissocié de vous à un moment, mais je crois que c'est avec votre tête qu'il'y a un petit problème : manque d'assurance ! Vous êtes vous, avec votre charme, votre culture, vos idées, vos coups de coeur, votre style ; vous écrivez fort bien ; faire l'unanimité impliquerait sans doute de gommer, lisser et tout serait fade et sans intéret... Une critique n'est salvatrice que si elle devient constructrice ; si elle se traduit par "j'en étais sûre, je suis nulle", bof, bof..... On n'avance pas. Restez "vous" et laissez braire ....
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Pour rester "soi", il faut d'abord se trouver ;) Et pour moi c'est une quête qui je crois va durer encore longtemps mais je l'accepte et j'en suis même heureuse car c'est un beau chemin.
RÉPONDRE
ChristianeIl y a 7 mois
C'est vrai ! C'est même le sens de la vie.... Mais la quête de soi ne doit pas être liée au regard des autres. Elle doit être intérieure (et non dénuée d'indulgence : nous ne sommes pas sur terre pour nous adonner à l'auto flagellation). Signé : une vieille (pas encore) sage !
RÉPONDRE
GranpiIl y a 7 mois
Christiane que votre commentaire est bienveillant et me fait du bien, merci ^^
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 7 mois
Ma petite Lise ! Je n'ai rien a ajouter mais je voulais te dire que je suis toujours la a te lire. Oui remets-toi au yoga. Ca aide a faire de son corps un ami et je trouve qu'on est beaucoup plus proche de soi dans une activite qui inclut un peu de spirituel! Je demenage de Seattle a NY dans 2-3 semaines and I don't look forward to the cold winter months! I think long winters can make us dissociate from our bodies. Et, re: negative comments, tu ne vas jamais plaire a tout le monde de toute maniere. Ta relation la plus importante est avec toi. Je sais que tu as une grande integrite et gentillesse. I hope we will meet one day, before you leave Toronto for Lisbonne (or other!). Bises !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
New York ! Quel changement de vie ! Emmènes-tu ta maman avec toi ? Je t'embrasse :)
RÉPONDRE
HeLNIl y a 7 mois
Bonjour Lise !
Comme d’autres je suis totalement passée à côté des commentaires désagréables auxquels tu fais référence... et je m’en réjouis ! Tdm est ma fenêtre sur la mode et bien plus, surtout ne change rien, j’aime vraiment beaucoup beaucoup ta (votre) ligne éditoriale. C’est une source d’inspiration mais aussi de réflexion et de découvertes.
Bravo pour le sport, ton corps est plus confiant que ton cerveau !! Fais lui confiance 😊
Bises
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Chère HeLN, merci beaucoup pour tes mots qui font énormément de bien :)
RÉPONDRE
HappyLillyIl y a 7 mois
TDM est le seul blog auquel je me connecte plusieurs fois par jour. Je ne suis pas obsédée par ton blog mais comme plusieurs fois dans la journée tu y déposes un "petit truc", c'est bien agréable. Tu es ma pause-latte dans le cycle brutal qu'est mon taf. Merci.
Que tes lecteurs ne soient pas d'accord avec tes écrits est une chose, qu'ils le manifestent durement en est une autre. Je ne crois pas que, parce qu'on se livre "beaucoup" ici et que l'on se laisse lire, on doive encaisser les irritations plus ou moins raisonnées des autres.
Il est devenu bien facile de se saisir de son clavier et de déverser son agacement comme on ne le ferait jamais avec quelqu'un qui se livrerait ainsi avec nous dans "la réalité" (c'est assez maladroit comme guillemets car je considère qu'ici est aussi la réalité mais qu'en même temps, la moulinette de l'écrit implique une mise à distance. Mise à distance que tu nous proposes et que nous devons nous aussi appliquer, maitriser, chérir).
Je reçois sur mon IG des commentaires parfois très violents à ce que j'écris mais en fin de compte, à part à en discuter avec les "abonnées" avec qui j'entretiens une relation "épistolaire moderne" et qui seraient vexées/touchées/déçues, pourquoi devrais-je veiller à écrire d'une façon policée? Je vais même jusqu'à croire que c'est ce qu'elles cherchent en venant "chez moi". Je n'ai pas convoqués les mécontents, je ne les retiens pas. La tentative de séduction qui a cours sur les réseaux sociaux ne "passera pas par moi".
Nous ne sommes pas, sur le net, dans une assemblée où nous prenons la parole et forçons les autres à nous entendre. Loin de là! Ici est vraiment un espace de liberté où nous pouvons dire les choses exactement comme nous les souhaitons. Quitte à voir les gens se détourner de nous.
GD a à vendre donc elle est "là-dedans", ça me déplait mais je le comprends. Moi seule décide de la suivre ou pas et quand elle m'agace, je me détourne de ce qu'elle a écrit. Si elle venait à m'agacer trop, je me détournerais encore plus. Elle ne s'impose pas à moi.
Te lire, te voir prendre parti est une des raisons pour lesquelles je viens ici.
Je suis en outre très touchée par ce que tu dis de ton rapport à ton corps actuel. Je trouve que tu ne te livres pas fréquemment de la sorte ici et autant cette pudeur est une chose que j'apprécie et que je trouve professionnelle ("appelez-moi le glaçon") autant, ces petites touches "sensitives" sont très bienvenues.
Ici on dit d'une personne qui parle d'elle, qui s'aime beaucoup et qui entretient cela qu'elle est "yo soy". C'est ce que tu n'es pas.
Ta ligne éditoriale me réjouit (même si je n'aime pas les articles "que porter à 40 ans", j'imagine que certaines lectrices y trouvent leur compte, moi, ça me fait grincer des dents parce que ça me boufferait ma liberté de penser comme ça. Ce n'est toutefois pas une raison suffisante pour me détourner de ton blog ou pour te l'écrire à chaque article de ce type. Je ne le lis pas et tout va très bien.)
J'aime aussi beaucoup Violette de SBEP (et pourtant, on est à des années-lumières l'une de l'autre) et j'aime beaucoup lire Fiona Schmidt.
Tiens d'ailleurs, tant que j'y suis, je t'ai dit, il y a quelques mois, que j'aimais bien un nouveau podcast et bien, j'ai changé d'avis. Aussi bien sur son "auteur" que sur son propos. Je n'écris pas ça pour polémiquer mais comme je t'ai écrit une chose et que j'en pense désormais une autre, je corrige mon opinion (qui est seulement une opinion et qui est désormais perdue dans les limbes de l'internet).
Ayé! J'ai fini.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Merci pour ce commentaire d'une bienveillance délicieusement chaleureuse !
RÉPONDRE
HappyLillyIl y a 7 mois
Dis-moi que je n'ai pas été maladroite, en me relisant, je me dis que j'ai été glaciale justement.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Ah mais non pas du tout ! Je ne l'ai pas ressenti comme cela au contraire. J'ai beaucoup apprécié ton commentaire riche, dense et vrai :)

Ma réponse était premier degré et non ironique :)
RÉPONDRE
HappyLillyIl y a 7 mois
Merci. <3
RÉPONDRE
GranpiIl y a 7 mois
Bonjour Lise, je ne parlerai pas des commentaires négatifs, à partir du moment où l'on s'exprime on s'expose à ce genre de réactions et, comme toi, j'ai tendance à me mettre en retrait parce que cela me blesse. Mais c'est tellement facile de se lâcher lorsqu'on est derrière un écran!!
Pour moi tes brèves sont une bulle enchantée et tellement drôle, la qualité de tes lecteurs et de leurs interventions n'a d'égal que ta plume légère et un peu surannée, parfois (dans le sens où ta manière d'écrire change du style généralement utilisé par les blogueuses et c'est vraiment rafraîchissant...).
Je peux comprendre ton rapport avec ton corps, sans entrer dans les détails, je vis un peu la même chose mais en perdant beaucoup de poids et ça me perturbe beaucoup.
Pour finir, j'ai eu la chance de me rendre à Lisboa, il y a 2 ans, pour un voyage d'agrément, et j'avais trouvé cette ville très accueillante et à ma dimension: pas trop grande mais vivante, chargée d'histoire mais résolument tournée vers l'avenir.

Je te souhaite une très bonne continuation chère Lise!!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Je t'envoie plein de courage pour gérer au mieux les changements morphologiques que tu es en train de vivre.

Je t'embrasse fort :)
RÉPONDRE
GranpiIl y a 7 mois
Adorable tu es, merci ^^
RÉPONDRE
GranpiIl y a 7 mois
Ah j'oubliais: grâce à ton expertise j'ai dorénavant un style vestimentaire qui me plaît (à moindre coût en plus) et dont j'ai souvent des compliments!!

Obrigada!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
C'est le genre de chose qui me fait ultra plaisir ! Merci :)
RÉPONDRE
AudreyIl y a 7 mois
Bonjour Lise,
J'aurais aimer savoir si tu pouvais te projeter toute une vie à Toronto?
C'est une ville que j'adore et je suis très intéressée de lire ton avis sur ce point.
Merci pour ton retour et je trouve ton site très bien fait aucun reproche pour ma part à lui faire.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
J'adore y vivre car je sais qu'un jour je repartirai ;)
RÉPONDRE
EmaIl y a 7 mois
Tu n'es absolument pas responsable de la fast fashion mais comment fait-on pour aimer la mode, s'acheter de nouveaux vêtements si tentants et ne pas participer à ce système i juste décrit dans cet article : http://www.liberation.fr/planete/2018/04/24/bangla...
RÉPONDRE
Mathilde Il y a 7 mois
Bonjour Lise,
Je n'ai pas suivi la "polémique" (?) de ton blog, je viens moins souvent ici par manque de temps, mais sache que je pense bien à toi et j'espère que tout se passe bien / mieux pour toi. Ne doute jamais de toi ni de ce que tu fais ici (ou ailleurs, même si je ne peux pas en juger), ce que tu fais avec Julien est super en plus de demander un travail colossal. Gros bisous ! Et bon vent où que tu ailles !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Je t'embrasse fort ! Merci Mathilde :)
RÉPONDRE
ManonIl y a 7 mois
Bonjour Lise,
Je suis actuellement en erasmus à Lisbonne depuis le mois de février, et je ne peux que te conseiller d'y venir !
Habitant et étudiant dans le centre de Paris (dans ton ancien quartier d'ailleurs), ce break me fait le plus grand bien. Les gens ici sont très relax, parfois un peu trop, mais c'est ce qui fait le charme de la ville. On ne passe pas ses journées à regarder sa montre et à courir après les rdv, et le cout de la vie y est bien moins cher qu'en France et qu'au Canada. Le Portugal possède également un climat beaucoup plus doux que l'hexagone, même si l'été il y fait quand même très chaud.
Enfin, le plus appréciable à mon gout est la gentillesse et la bienveillance des gens, et la proximité avec une nature magnifique et préservée. Les plages sauvages à 40min de voiture du centre de Lisbonne sont à couper le souffle, et il y a aussi énormément de parcs nationaux et de petits villages très jolis.
Le pays n'est pas très grand et assez rapide à traverser en voiture, on peut faire de super weekends à Porto ou en Algarve, voir même dans le sud de l'Espagne ou au Maroc qui n'est qu'à 1h30 en avion.

Bref, si vous avez l'occasion d'y venir vous pourrez constater par vous-même qu'il y fait vraiment bon vivre :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 mois
Oh la la la tout ce que tu écris me donne très envie de prendre un avion là, tout de suite !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode