Défilé Jacquemus HommeDéfilé Louis Vuitton HommeDéfilé Dior Homme

Fashion week homme de Paris : ce qu'il faut retenir

Entre défilé solaire, catwalk arc-en-ciel, citations Dior et statue florale géante, passage en revue de la récente fashion week parisienne dédiée à la mode masculine...
Défilé Jacquemus Homme

Jacquemus


Après avoir séduit la gent féminine à coups de drapés sensuels et de naturel à fleur de peau, Simon Porte Jacquemus s'attaque désormais à l'homme. Un homme au physique de rêve flirtant délicieusement avec les stéréotypes XY du Sud - féru de gourmettes/garçon de plage/macho flamboyant - qui ébaubit bon nombre des rédactrices parisiennes descendues à Sormiou pour l'occasion... Constituée de vêtements simples à la virilité chaleureuse, cette collection solaire vient alimenter en toute cohérence l'univers Jacquemus. On retiendra tout particulièrement les pantalons légers parfaitement coupés, les épis de blé naïfs et les tenues de ville revues en mode plage (voir ici et ). Nul doute par ailleurs que la femme Jacquemus ne tardera pas à emprunter à son homologue masculin son jean enserrant les hanches, sa maxi parka sable, ses pendentifs au gluten de blé et son pantalon casual jaune poussin
NB : On laissera sans regret aux groupies du créateur marseillais la cravate de plage ainsi que le pull filet.
Défilé Louis Vuitton Homme

Louis Vuitton


Jeudi 21 juin, 14h. Le petit monde de la mode s'apprête à vivre un de ces moments électriques où s'entrechoquent surexcitation, curiosité dévorante, désir irrépressible d'en être et envie inavouée de voir leur nouvelle coqueluche se brûler les ailes.  Il faut dire que l'arrivée à la tête de Louis Vuitton Homme de l'ex-bras droit de Kanye West (et créateur de la griffe Off White) a quelque peu secoué l'establishment fashion. Ils sont donc tous là, assis en fonction des couleurs de l'arc-en-ciel zébrant le catwalk, brûlant de découvrir si oui ou non Virgil Abloh parviendra à dompter l'univers Louis Vuitton...
À en croire leur mine ravie à la fin du show, il semble qu'il faille répondre à cette question par l'affirmative. En mêlant code sportswear et tailoring, confort et radicalité, et en misant sur des associations de teintes plus urbaines que sporty (voir ici, ici et ), l'Afro-Américain est en effet parvenu à éviter les écueils du 100% streetwear ou du tout logo que l'on aurait pu craindre. Mention spéciale aux pantalons larges à pinces, qui renouvelèrent sur une note délicieusement classique le concept du baggy (voir ici et ).
Défilé Dior Homme

Dior


Sous le regard bienveillant d'un immense Christian Dior floral imaginé par Kaws, Kim Jones dévoila samedi dernier sa première collection Dior Homme. Se plaçant aux antipodes des propositions passées de Kris Van Assche et d'Hedi Slimane, l'ex-directeur artistique de Louis Vuitton choisit de s'ancrer au sein de l'héritage de la maison parisienne en revisitant la ligne Oblique (en hommage au travail de coupe de Christian Dior) et en insufflant à ses silhouettes une allure à l'élégance presque sensuelle (voir ici et ). Sous son impulsion, romantisme, streetwear et tailoring se marièrent ainsi avec douceur et rigueur. De quoi laisser présager du meilleur pour la suite...
NB : Le "tailleur oblique" de cette collection pourrait bien rapidement devenir un must have auprès de la gent féminine.

À noter également


Olivier Rousteing s'attaque au mythe de Michael Jackson en livrant une collection-fleuve reprenant avec plus ou moins de subtilité les codes vestimentaires du chanteur de Thriller, l'iconographie de certaines de ses pochettes de disque ainsi que différentes références à l'imagerie américaine (voir ici et ).
Rei Kawakubo challenge Alessandro Michelle en proposant des pendentifs "mâchoire canine" criants de vérité (voir ici et ).
Chez Hermès, on retiendra les duos chromatiques kaki/bleu fumée et mandarine/chocolat au lait.
En collaborant avec Pendleton, Chitose Abe offre à ses cadavres exquis textiles une saveur folk qui, lorsqu'elle parvient à contourner le premier degré, ne manque pas de fashion appeal (voir ici, ici, ici et ).
En calmant les ardeurs sixties des imprimés psychédéliques peuplant sa collection homme au contact d'éléments sobres et de teintes sourdes, Dries Van Noten parvient à les rendre  portables, voire attractifs (voir ici et ). Enfin, la plupart du temps… (voir ici et )
L'homme Loewe en a apparemment fini avec le concept - so 2017 ! - de "vêtement" (voir ici).
Chez AMI, Alexandre Mattiussi propose aux hommes de glisser un cycliste sous leur bermuda (voir ici). On espère que ceux-ci feront jouer leur libre arbitre…
La chaussette haute tente une réinsertion fashion… (voir ici et )
L'imprimé jungle tropicale, le nouvel imprimé camouflage ? (voir ici)
Léopard et rayures marinières font toujours bon ménage (voir ici).
La veste de blazer se glisse dans le jean (voir ici).
Partager l'article
Par Lise Huret, le 29 juin 2018 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2019
Il y a 2 mois - 14
EN SAVOIR PLUS
15 commentaires
Tous les commentaires
RouletabilleIl y a 5 mois
Que c'est laid ces mannequins trop maigres qui rendent disgracieux des pantalons larges pourtant manifestement bien coupés ! On en est au même point que chez les mannequins femmes.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 5 mois
Les mannequins de chez Jacquemus étaient assez "normaux" niveau poids, non ? :)
RÉPONDRE
LisaTIl y a 5 mois
Donc un mannequin homme doit forcément être musclé et pas trop mince ? Pour ma part, je trouve que les hommes qui ont défilé n’etaient pas ceux qui défilaient pour E. Slimane et qui eux étaient très maigres.
RÉPONDRE
LisaTIl y a 5 mois
H. Slimane
RÉPONDRE
fredCIl y a 5 mois
Je pense que les mannequins de Jacquemus sont pile poil la réplique de la morphologie des jeunes mecs aujourd'hui (en general...) Ceux de HS sont toujours très très maigres pour le coup....
RÉPONDRE
fredCIl y a 5 mois
Dois je encore te remercier Lise, chaque fois que tu t'intéresses à la mode homme ou aux icônes masculines? OUI OUI OUI! Merci à toi et très bel été à toi et ta petite famille! Et je vais de ce pas lire ton article! Oui je fais tout à l'envers!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 5 mois
Tu es un amour :) Merci ! Bel été à toi également.
RÉPONDRE
elsaIl y a 5 mois
J'aime les pulls filets, mais pas les blazers dans le jean. Coup de cœur pour Dries van Noten : motifs et matières sont à tomber ! D'accord avec Rouletabille, tous ces mannequins font pitié !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 5 mois
Dries Van Noten... Admiration éternelle :)
RÉPONDRE
LulIl y a 5 mois
Idem ici! Dries, forever dans mon coeur!
RÉPONDRE
Mrs TIl y a 5 mois
Team Dries ici aussi. Même la veste rouge imprimée vague, j'aime (sur moi, même, qui suis une femme, si je pouvais me l'offrir). Toujours juste, toujours beau mais jamais chiant.
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 5 mois
Sur Jacquemus, avouons qu'on a autant envie d'admirer les mannequins que les vêtements héhé :)
RÉPONDRE
AnnaIl y a 5 mois
Jacquemus FOREVER !
Mais la collection très personnel et osée de Vetements : au moment où la russie battait l'Espagne aux penalties ):

J'adore tes articles sur la mode homme, Lise, merci.
Bonnes vacances.
RÉPONDRE
CaIl y a 5 mois
Quelle réjouissance la mode homme!!! J'adore, elle m'inspire beaucoup ^^ mercii
RÉPONDRE
sandIl y a 5 mois
Pareil pour moi :))
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode