Défilé Marc JacobsDéfilé Calvin KleinDéfilé Ralph Lauren

Fashion week de New York - Printemps/été 2019

3115
Préférant les partis pris politiques aux recherches stylistiques, la fashion week de New York s'essouffle. Voici néanmoins ce que nous pouvons en retenir...
Défilé Marc Jacobs
A la fois portable et propice à moult digressions stylistiques, le duo jupe/pull long inspire les passages les plus seyants des shows Marc Jacobs et Calvin Klein. Décliné chez l'un sur une tonalité très "eighties Saint Laurent" (voir ici et ) et chez l'autre dans un esprit "cosy subtilement ironique" (ici et ), ce tandem parvient - à défaut d'être novateur - à renouveler le genre avec finesse et modernité.
Anna Dello Russo s'essaie au photobombing (voir ici).
Entre pull-overs pour touristes en goguette sur la côte californienne (voir ici et ) et imprimés floraux manquant cruellement d'élégance (voir ici), l'excès de références premier degré parasite de manière dommageable la collection Michael Kors.
Alors qu'on la croyait en train de tenter sa chance à Hollywood, Tavi Gevinson fit une apparition surprise sur le podium de la griffe CDLM. De son côté, Lourdes Leon (la fille de Madonna) s'est elle aussi essayée au mannequinat, cette fois-ci chez Gypsy Sport...
Coupées dans des étoffes relativement simples (coton, jean…) et produites en Amérique, les pièces de la collection Proenza Schouler afficheront en boutique des prix nettement moins élevés que d'ordinaire. Dommage que ces dernières manquent une fois de plus cruellement de fashion appeal (ici et )...
Giovanna Engelbert fait rimer mode pointue et grossesse (voir ici et ).
Défilé Calvin Klein
Entre combinaison en néoprène pour jeune diplômée en quête de sensation forte (voir ici), prom dress apparaissant écrasée par une nuit torride passée sur la plage (voir ici) et références marquées au film "Les Dents de la mer" (voir ici), Raf Simons continue de sonder les entrailles de la pop culture américaine.
A l'occasion des 50 ans de sa griffe, Ralph Lauren offre un shoot de multiculturalisme à son univers 100% américain en optant pour des mannequins aux origines diverses (voir ici, ici, ici et ).
Aussi excentrique soit le travail de Jeremy Scott, il n'en parvient pas moins chaque saison à produire une ou deux mignardises fashion qui feront systématiquement mouche auprès des fashionistas. Le printemps/été 2019 ne fait pas exception à la règle : ses sweat-shirts et autres tee-shirts Popples seront à n'en pas douter des best-sellers.
Tom Ford renoue cette saison avec ses années Gucci en proposant des silhouettes sensuelles et portables. Le duo jupe fourreau esprit lingerie/blouson un brin large en peau luxueuse  (voir ici et ) ne devrait pas laisser indifférentes les groupies du designer texan...
Entre taille gainée et volume démarrant bas sur les hanches, la coupe des jupes Marc Jacobs apparaît particulièrement flatteuse (voir ici et ).
Défilé Ralph Lauren
Cette saison, Rihanna prend le contrepied de l'univers Victoria's Secret en faisant défiler pour sa nouvelle marque de lingerie "Savage&Fenty" des femmes de toutes morphologies et de toutes origines (voir ici, ici et ). En embrassant ainsi la tendance "body positive", l'astucieuse businesswoman répond à une demande massive et jusqu'ici non satisfaite. Un positionnement qui lui assure d'ores et déjà un franc succès.
En reconvertissant leur progéniture en porteur d'éventail, en accessoire fashion ou en faire-valoir, certaines fashionistas prennent le risque de s'attirer les foudres des services sociaux…
Si l'on en croit le "bag code" des filles Proenza Schouler (voir ici), ces dernières vivent apparemment dans un monde idéal où les pickpockets n'existent pas…
Chez Coach 1941, les accessoires se la jouent mutants (voir ici, ici et ).
Chez Derek Lam, on note que le camel se marie fort bien au rose Barbie (voir ici).

PS : Plus authentique que ses congénères, ce look streetstyle est de loin mon préféré.
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 14 septembre 2018 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Londres - Printemps/été 2019
Il y a 4 jours - 13
EN SAVOIR PLUS
15 commentaires
Tous les commentaires
OliviaIl y a 8 jours
J'étais prête à parier que tu ne manquerais pas de relever les tenues de grossesse de Giovanna Engelbert :) Et c'est marrant, ta tenue streetstyle préférée m'avait aussi interpellée, les tresses, l'allure tout. J'ai aussi bien aimé les tenues et le sourire de Gabby Prescod (une éditrice?).
Et j'ai l'impression que ce n'est pas qu'au défilé Ralph Lauren que le multiculturalisme était de mise, j'ai trouvé les photos streestyle d'une plus grande diversité
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 8 jours
Euh pause! Je m’arrête avant d’avoir fini de lire l’article. Mes yeux me jouent des tours ou la fille de Madonna a de très longs poils pleins les jambes?! Je suis pour un peu plus de naturel sur les podium mais là je trouve ça assez repoussant...bref je continue lol
RÉPONDRE
....Il y a 8 jours
Evidemment, j'ai adoré Tom Ford! Glamour à souhait mais à ses prix là, c'est ce qu'on veut. Les chaussures étaient parfaites.

Effectivement, pas mal de choses assez mignonnes chez Marc Jacobs au delà des excès de volumes. J'ai particulièrement aimé les pulls ceinturés de velours.

Michael Kors...Euh non! Je pensais à l'emission Project Runway. Vas-y juger des vêtements d'apprentis designers après une collection pareille.

Calvin par Raf: à part le fashion crowd et quelques millenials, à qui sont destinés ses défilés?

Pas mal le cast Ralph Lauren. Apparemment, Stefano Gabbana a grincé des dents.

Anna Dello Russo semble plus épanouie que jamais! Vive l'amour!
Et Giovanna, très resplendissante.
RÉPONDRE
fannyIl y a 7 jours
Alerte, des poils ! Vous avez l'oeil. Si vous pouvez accepter la fantaisie dans la mode, et sans entrer dans des débats sur le patriarcat, vous pouvez bien essayer de comprendre une manière différente de voir la beauté, non ?
RÉPONDRE
ClarisseVIl y a 4 jours
+ 1 :)
RÉPONDRE
violette.bIl y a 8 jours
Eh bien ,merci de cette revue New Yorkaise , ça me sort de mon trou ......
Rien ne me parle sauf le satin dentelle boudoir de Tom Ford
RÉPONDRE
EmmaIl y a 7 jours
Merci pour ce retour sur cette fashion week new-yorkaise décevante en effet.
A travers tes commentaires, je vois qu'il y a en fait pas mal de choses désirables et portables chez Marc Jacobs, ce qui m'était passé au dessus en regardant le show.

J'ai comme l'impression que Raf Simon est un trop bon match pour Calvin Klein et qu'il ne se challenge pas comme il a pu le faire pour Dior ou Jil Sander et qu'il réutilise finalement la culture américaine deja beaucoup référencée dans ses collections pour sa marque à lui donc rien de nouveau... Je pense toutefois que le wetsuit porté avec défait avec un blazer peut être interessant.

C'est dommage que tu mettes exclusivement l'accent sur l'aspect business de la collection de Rihanna car elle me parait sincère (elle a chamboulé le monde du make-up avec sa palette inclusive et elle n'hesite pas à répondre aux haters qui la fustigent sur son changement de silhouette depuis ses débuts). Tu avais pourtant salué la diversité des silhouettes dans la nouvelle collection de ta copine Lisa dans ton billet de la semaine dernière, j'ai un peu l'impression que c'est deux poids deux mesures pour le coup...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 7 jours
" En embrassant ainsi la tendance "body positive", l'astucieuse businesswoman répond à une demande massive et jusqu'ici non satisfaite. Un positionnement qui lui assure d'ores et déjà un franc succès. "

Que ce soit dans le cas de Lisa ou de Rihanna, je crois que sincérité et business ne sont pas incompatibles. Mais le fait est que célébrer la diversité morphologique des femmes est dans l'air du temps et que ces deux femmes n'ont pas créé une association pour aider les femmes à s'accepter, mais bel bien une marque de mode dont la dimension marketing ne peut être occultée.

Cela n'enlève bien entendu rien à la justesse de leur démarche ;)
RÉPONDRE
EmaIl y a 4 jours
Ça a plus de poids (ah ah) de faire défiler des filles rondes que de créer une association pour s’accepter.
Et justement, il ne s’agit pas de s’accepter, mais de se sublimer. De dire qu’une fille ronde est aussi belle POINT.
Rien n’assure que la stratégie est payante, c’est une prise de risque. Je te trouve vraiment trop critique.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 jours
Chacun son point de vue ;)
RÉPONDRE
ColineIl y a 6 jours
Merci pour cet article Lise!! J’ai super hâte de lire la suite de tes analyses des défilés et fashion weeks! Au delà du simple plaisir de passer en revue look, thèmes, idées,... au travers de ton regard, ta façon de décortiquer tout cela me donne à voir et à penser une grille de lecture que je tente, à chaque nouveau show visionné, d’appliquer. Merci!
RÉPONDRE
sheighIl y a 5 jours
La Fashion week de NY est une sacrée horreur visuelle, et d'un intérêt pas plus lourd qu'une goutte d'eau. Moi je dis on ferme les yeux, on oublie tout et à la prochaine fashion week!
RÉPONDRE
jickyIl y a 4 jours
Lourdes, la fille de Madonna, elle s'est fait greffer un cintre au niveau des épaules? :-)
RÉPONDRE
jickyIl y a 4 jours
Giovanna Battaglia confirme la règle selon laquelle (il paraît, du moins..) que les femmes très minces tendraient à prendre bcp de kilos pour compenser l'absence de stock pour la grossesse...:-) Elle est limite joufflue, dis donc :-)
RÉPONDRE
jickyIl y a 4 jours
ce que porte la fille de Madonna illustre l'adage selon lequel, quand tu n'as plus d'inspiration créatrice comme styliste, tu fais tout pendouiller et SURTOUT tu déchires du tissu en guise de robe/ pantalon/ jupe etc.... :-)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode