Défilé BurberryDéfilé Simone RochaDéfilé Erdem

Fashion week de Londres - Printemps/été 2019

1213
Entre déception burberrienne, bonne santé créative, nuage géant et subversivité à fleur de catwalk, tour d'horizon de ce qu'il faut retenir de la dernière fashion week londonienne…
Défilé Burberry
Après plusieurs semaines d'attente insoutenable, Riccardo Tisci dévoila ce lundi 17 septembre sa vision de l'univers Burberry. Au fil de ses 100 silhouettes, le créateur italien choisit de fusionner graduellement la grammaire "Tisci" à l'héritage de la maison londonienne. Malheureusement, à l'instar de certains détails de coupes (voir ici, ici et ) ou de matières (ici et ), les "greffes Givenchy" ne parviennent jamais vraiment à prendre. On sent que le créateur cherche, questionne la matière première Burberry - les teintes du tartan servent d'autres imprimés (voir ici), le trench est disséqué (voir ici et ), la dimension néo-bourgeoise du beige exacerbé (voir ici et ) et le foulard détourné (voir ici) - mais cette profusion de bonne volonté ne suffit pas à livrer une partition nette et efficace. Et si les choses deviennent un brin plus lisibles à la fin du show lorsque Tisci prend le pas sur Burberry, la magie ne parvient cependant pas à opérer. Cela étant dit, nul doute que certaines pièces, une fois sur les portants des boutiques de la griffe, n'auront aucun mal à trouver preneuses, à l'instar du trench Bambi à doublure tartan, de la chemisette trench, de la parka animalière et des robes tee-shirts finition nuisettes. À suivre !
La créatrice Anya Hindmarch offrit au "fash pack" de quoi se remettre douillettement de son jet lag en mettant à sa disposition un coussin aux dimensions particulièrement généreuses (voir ici et ).
Défilé Simone Rocha
Si l'on fait abstraction du fait que sa grammaire stylistique doit beaucoup (trop ?) à Phoebe Philo, force est de constater que Victoria Beckham livra, à l'occasion des 10 ans de sa griffe, une collection répondant parfaitement aux envies et aux besoins de la femme active - et riche - d'aujourd'hui. Il est vrai qu'entre mix de couleurs bien pensés, détails pointus mais non clivants, blazers à la carrure à peine exacerbée et variations autour du monochrome carbone (voir ici, ici et ), les basiques imaginés par la créatrice font mouche.
A Londres, les fleurs fleurissent en septembre (voir ici et ).
Après Rihanna, c'est désormais au tour de Gareth Pugh de questionner l'improbable duo "fétichisme et maternité".
Mary Katrantzou digressa autour du champ lexical du papillon (fleurs, cocon...) afin d'en extraire de savoureux effets de matières (voir ici, ici, ici et ).
Cette saison, Simone Rocha s'intéresse à la part asiatique de son ADN et convoque au sein de sa collection l'esthétique de la dynastie Tang (16e siècle). À ses habituelles toilettes de première communiante viennent ainsi s'adjoindre des portraits des concubines de l'époque travaillés en toile de fond (voir ici et ) ou en délicates broderies. Un travail iconographique intéressant, mais néanmoins dépourvu du mystère enivrant ayant auréolé les silhouettes suavement endeuillées qui ponctuèrent le show tels des fantômes raffinés (voir ici, ici, ici et ).
Revendiquant un usage subversif de la notion de "sexyness", Christopher Kane dénicha le détail phare de sa collection - un patch en dentelle - au fin fond d'un sex shop tokyoïte. Conçu pour dissimuler le sexe des strip-teaseuses, celui-ci lui inspira moult robes, corsets, chaussures et autres systèmes d'attache.
Défilé Erdem
Les tee-shirts "Sexual Cannibalism" de Christopher Kane ne devraient pas laisser indifférentes les fashionistas férues de militantisme transgressif (voir ici).
Abstraction faite des nombreux looks où le conceptuel l'emporte sur l'allure, l'énergie bohème déstructurée se dégageant de l'opus estival de J.W. Anderson a de quoi réjouir. On en veut pour preuve les ensembles en maille pour hippie sporty (voir ici, ici et ) et la silhouette synthétisant à la perfection androgynie, fantaisie, entrechocs culturels et clin d'oeil classique (voir ici).
A 77 ans, Vivienne Westwood apparut plus fringante que jamais (voir ici).
Telles des mignardises venues d'un espace-temps fantasmé où s'entremêlent passé et réalité fantaisie, les créations d'Erdem Moralioglu (voir ici, ici, ici et ) affolent les capteurs des lectrices d'Orgueil et Préjugés qui, entre deux gorgées de thé, rêvent de posséder la garde-robe de Jenny Walton...
Ocre, rose layette et jean bleu délavé gagnent à se voir portés ensemble (voir ici).
Alexa Chung offrit une exposition inédite à sa collection printemps/été 2019 en la faisant défiler lors de la fashion week londonienne. Au vu de la teneur relativement fade de celle-ci, la "it" girl aurait pu s'abstenir...
Le sweat/tee-shirt à message semble avoir encore de beaux jours devant lui (voir ici et ).
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 18 septembre 2018 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2019
Il y a 2 mois - 14
EN SAVOIR PLUS
13 commentaires
Tous les commentaires
EmaIl y a 2 mois
Bah mince alors’rien ne fait envie
RÉPONDRE
RouletabilleIl y a 2 mois
Merci pour cet aperçu ! Je trouve sévère ton appréciation du show Burberry ; il y a de l’elegance, peut-être un peu trop « portable » c’est vrai pour trouver grâce aux yeux des critiques mode ...
RÉPONDRE
SandraIl y a 2 mois
Tout a fait d'accord, pour fois que j'aime un défilé ! Bon pas l'entièreté, je suis toujours allergiques aux silhouettes trop sportwear présentées en fin de show...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
Idem, je trouve les pièces élégantes et intéressantes et certains manteaux me font sérieusement de l'oeil même si hors budget.
Sinon, ça reste beaucoup plus enthousiasmant que la FW new-yorkaise
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Ce n'est pas le côté portable qui me dérange, mais plutôt le manque de cohérence de cette collection ;)
RÉPONDRE
samIl y a 2 mois
Je veux bien le trench bambi.

Le coussin XXl , on peut étouffer beaucoup de monde avec... C'est peut-être ce qui l'a inspirée...

Gareth Pugh: une mère qui m'en rappelle une autre
https://www.tendances-de-mode.com/images/upload/15...
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/4...


Christopher kane nous donne presque envie de nous couvrir le corps de protège-slips...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Bien vu pour la référence !
RÉPONDRE
MABdePARISIl y a 2 mois
Lise, je m'étonne que tu n'aies pas épinglé les chaussures à poils (ou à plumes??) accompagnant la robe "en délicates broderies" de Simone Rocha. Je suis effondrée devant tant d'horreur...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Oh tu sais, si l'on devait épingler toutes les joyeuses atrocités aperçues sur les podiums, on n'en finirait pas ;)
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
J’ai beaucoup aimé l’allure bourgeoise de la première partie du show Burberry. D’ailleurs, j’aurai adoré qu’il creuse encore plus et que sa bourgeoise devienne plus subversive encore.

Comparé à ce qu’a fait Burberry ces derniers temps, c’est déjà plus désirable.
Et puis, la queue devant le magasin Londonien le jour même doit être une première pour eux.

Londres, Mouais... J’ai cependant beaucoup aimé JW Anderson, Roland Mouret, Ashish, Peter Pilotto & Delpozo.

Beckham, Mouais...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
"j’aurais adoré qu’il creuse encore plus"
Effectivement ! Mais apparement, il a préféré se disperser plutôt que de se concentrer :/
RÉPONDRE
sheighIl y a 2 mois
Pour Burberry je trouve que cela fonctionne, Ricardo n'est certes pas allé au bout de lui-même, mais c'est déjà à mes yeux un grand pas pour cette marque assez prisonnière d'elle-même et je pense que Burberry a du le contraindre un peu beaucoup pour cette première et qu'après de bonnes retombées on lui lâchera plus de lestes, j'attends cet avenir avec impatience.
La femme Victoria Beckhman est beaucoup trop lisse à mon goût, je ne comprends pas le crédit accordé finalement alors que les gens hurlent sur Kanye West, pour moi ils ont l e même parcours artistiquement parlant, au résultat bien différent car pour moi Kanye a plus de personnalité. M'enfin...
Simone Rocha beau travail de la broderie, dentelle.
Le pompon du sans saveur revient à Alexa Chung! ^^Je verrai bien tout cela en supermarché pas trop loin de la poissonnerie! ^^
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Tu as raison, vivement sa deuxième collection alors :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode