Défilé PradaDéfilé FendiDéfilé Moncler

Fashion week de Milan - Automne/hiver 2019-2020

3310
Entre guerrières gothiques, hommage à Karl Lagerfeld et robes pour princesse sous hélium, tour d'horizon de ce qu'il faut retenir de la dernière fashion week milanaise…
Défilé Prada
Révoltée par les conflits internationaux mais néanmoins déterminée à affirmer sa sensualité cérébrale, la femme Prada se crée une garde-robe empruntant aussi bien à la rigueur militaire et à la noirceur d'un essai apocalyptique qu'au romantisme premier degré d'une brassée de tulipes. Mercredi Addams dans l'âme, elle assume ainsi un style fleurant bon l'exaspération et la rébellion puérile. On retiendra l'allure insolente de ses manteaux masculins et autres vestes cintrées au moyen d'un mousqueton (voir ici, ici et ), le glamour égratigné de cette robe en tweed esprit Vivienne Westwood ou encore l'utilisation du bleu ciel pour réveiller les teintes organiques (voir ici et ).
L'accessoire pradien de saison est incontestablement cette paire de rangers pour citadine survivaliste (voir ici).
Alors que l'on espérait que Daniel Lee - ex de chez Céline - apporterait au sein de sa première collection Bottega Veneta un peu du minimalisme bourgeois subliment décalé qui fit le succès de Phoebe Philo, le jeune homme livra un opus surchargé, poussif et parfois même maladroit (voir ici, ici et ). Seule la silhouette évoquant une guerrière japonaise en perdition au sein du 21e siècle (voir ici) parvint à faire honneur aussi bien au savoir-faire de la griffe qu'à l'ADN sportswear chic et désinvolte du créateur. À suivre...
Défilé Fendi
Le show Fendi se déroulant quelques jours à peine après le décès de Karl Lagerfeld, il était évident que celui-ci serait chargé d'une émotion toute particulière. C'est ainsi qu'Anna Wintour assista au défilé non pas en front row, mais en backstage aux côtés de Silvia Venturini Fendi et que fut projeté lors du salut final un extrait du documentaire de Loïc Prigent "Karl Lagerfeld se dessine" lors duquel la voix unique du Kaiser résonna une dernière fois. La créatrice révéla par ailleurs n'avoir gardé pour le show "Que les pièces sur lesquelles il avait travaillé. Pas question de faire des interprétations de son travail.".
Parmi les différents passages de cet ultime défilé Lagerfeldien, on retiendra l'usage de la fameuse résille de cuir inventée par le Kaiser lui-même (voir ici), la silhouette androgyne pardessus/pantalon large joliment twistée par la moue souriante de Lindsey Wixson (voir ici), l'alliance entre teinte chamois, jaune bouton d'or et gris ultra light (voir ici) ainsi que le look mêlant douceur, rigueur et féminité (voir ici).
Imaginer le vestiaire de la femme post "me too" semble avoir donné des sueurs froides à Alessandro Dell'Acqua. Zipper ou dézipper (voir ici) ? Dévoiler ou non les jambes sous une robe longueur genoux (voir ici) ? Simuler ou non les transparences d'une chaste robe col rond (voir ici) ? Se rebeller et prôner (ou pas) le port de la culotte en tant que short à part entière (voir ici) ? Gommer ou non les courbes sous des robes légèrement trop grandes (voir ici) ? Telles sont apparemment les questionnements ayant donné naissance à cette collection manquant cruellement d'intérêt...
Défilé Moncler
Chez Missoni, capuche et tchador fusionnent et brouillent les pistes (voir ici et ).
Simon Holloway (Agnona) mêle avec brio tailoring et carreaux grungy (voir ici).
Chez Moncler, Pierpaolo Piccioli offre - littéralement - au nylon rembourré ses lettres de noblesse en imaginant des toilettes pour duchesse frigorifiée (voir ici et ).
Le gimmick des multiples barrettes plates bijoutées ne semble pas vouloir battre en retraite (voir ici et ).
Partager l'article
Par Lise Huret, le 26 février 2019 dans Défilés
Vous aimerez également
10 commentaires
Tous les commentaires
miss agnesIl y a 6 mois
La duchesse Monclerc, pour se la jouer Sissi impératrice sous la neige du Canada ! Absolument pas pratique, mais il fallait oser.
RÉPONDRE
GranpiIl y a 6 mois
Oui c'est gonflé ^^
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 6 mois
LOL !
RÉPONDRE
GranpiIl y a 6 mois
J'aime le gimmick du manteau cintré avec un mousqueton ainsi que le mélange bleu ciel / chocolat / kaki!!!
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 6 mois
Merci Lise pour le compte-rendu.
J'ai bien aimé Max Mara tant pour les noirs que pour les couleurs vives.
Fendi était trés émouvant, Karl y était depuis l'origine du pap. Certains mannequins pleuraient... La collection est à la fois réussie et trés Fendi.
Il y a vraiment de très belles pièces.
La collection Moncler apporte une touche de "pop art" avec de la couleur et des robes bien gonflées. Le concept des "robes doudounnes" est très drôle.
Sinon à Londres, j'ai bien kiffé le défilé de Victoria Beckham, les looks et les silhouettes étaient réussis. C'est dommage que lors de ces ventes privées à Paris on ne trouve que des trucs moches.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 6 mois
J'aime bien la guerrière en perdition, sa tenue me rappelle la tenue médiévale de Kim Shin dans le drama coréen Goblin, en plus portable.

Sinon j'aime pas grand-chose, mais j'ai l'impression que les créateurs font aussi la pub de leur capacité à faire des tenues pour les films fantastiques plutôt que de vêtir des gens normaux, non? Surtout les robes-doudoune pour princesse post-apocalyptique.
RÉPONDRE
RouletabilleIl y a 6 mois
Marre des barrettes, je ne suis plus une collégienne. Et ça devient vraiment répétitif. Sinon bravo aux robes Montcler
RÉPONDRE
fredCIl y a 6 mois
Bonjour Lise, cela n'a rien à voir avec Milan mais avec New York : connais tu le designer Brandon Maxwell? Et si oui qu'en penses tu? Je l'ai découvert hier et je trouve cela très très élégant . Bonne journée à toi!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Son travail est très propre, luxe, presque formel. C'est très américain. Je comprends que tu apprécies :)
Personnellement, je trouve que l'ensemble manque un peu d'âme, de caractère ...

Bonne journée à toi également :)
RÉPONDRE
FannyIl y a 6 mois
Non mais bon on est encore dans l'hiver 2018-2019 pendant presque un mois...
Quelqu'un peut m'expliquer le concept ? Consumérisme ? Art bourgeois ? Classisme ? Ou juste incohérence ?
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode