Cours de yoga

Chronique #142 : Bonheur, paix intérieure, bien-être et marketing

23128
Jeudi, 15h30. Appuyée contre la barrière faisant face à l'école de Charles, j'attends que ce dernier fasse son apparition. Il tarde. Je fais machinalement défiler mon fil Instagram. Je vois sans voir : les images se ressemblent tant... Après une quarantaine de posts, je tombe sur ces 4 phrases postées par Miroslava Duma : "Happiness is the new rich. Inner peace is the new success. Health is the new wealth. Kindness is the new cool". À leur lecture, je sens l'agacement m'envahir, mais je n'ai pas le temps de m'y attarder : un enfant de 6 ans en uniforme gris vient de se jeter dans mes bras. 
Cours de yoga
Sur le chemin du retour, nous passons chez Indigo. En entrant dans cette immense librairie aussi formatée qu'un muffin de chez Starbucks, nous découvrons trônant au milieu des best-sellers du moment un autel dédié au yoga et à la médiation. Entre plaids aux couleurs passées, matières éco-friendly, kits de méditation et diffuseurs de parfum à l'ergonomie maternelle, tout est censé aider à trouver la sérénité. Il suffit simplement de passer à la caisse. 

En ce début 2020, la quête du bonheur est devenue plus trendy qu'une paire de baskets Off White. Un état de fait qui semble positif sur le papier, mais qui ne me rend pas moins mal à l'aise.

Car contrairement à la paix intérieure que l'on chercherait dans le fond d'une église, lors d'une longue promenade en solitaire ou sur une natte défraîchie accompagnée d'un vieux bouquin de yoga, celle que l'on nous propose aujourd'hui d'acquérir a un coût. Un coût que nos sociétés occidentales plus que jamais en manque de repères sont apparemment plus qu'heureuses de payer. 

Qui en effet ne serait pas prêt à dépenser 50 euros dans un tapis de yoga bio susceptible de nous offrir le bonheur que notre mariage ne parvient pas à nous apporter, 200 euros dans des compléments alimentaires censés injecter de la joie directement dans nos cellules ou encore 3000 euros dans une escapade nous promettant de découvrir les secrets du BNB bhoutanais

Nous sommes décidément bien faibles face à la promesse de bonheur et de bien-être, et cela les pythies du marketing l'ont bien compris. Oui mais voilà, en tentant de monétiser l'impalpable, ces dernières ont fini par vider de leur substance les valeurs - bonheur, authenticité, bien-être… - qu'elles ont érigé en nouvelle religion. 

Cela me sauta récemment aux yeux lorsque, après avoir entendu une amie me dire que nous vivions les nouvelles seventies, je fus amenée à repenser au quotidien de mes parents pendant les années 70. 

Ils avaient alors 3 enfants, vivaient en Lozère et buvaient une décoction d'argile tous les matins. Kinésithérapeute, mon père élevait des abeilles et pratiquait la poterie. De son côté, ma mère prof d'histoire-géo confectionnait elle-même son pain, cousait les robes de mes soeurs, se tressait les cheveux en couronne et prenait discrètement soin des vieilles personnes les plus isolées du village. La vie de la famille était rythmée par les longues promenades dans la montagne, les piques-niques entre amis près de la rivière, la récolte des champignons, les messes courtes célébrées par un ami prêtre et les veillées autour de la guitare paternelle. Bref, ils vivaient heureux, étaient en bonne santé et prenaient soin d'eux et des autres. 

Aujourd'hui, la même famille serait tentée de monétiser sa "way of life" en élaborant une retraite ressourçante au coeur des Cévennes, posterait sur les réseaux sociaux les sublimes photographies des poteries réalisées "avec amour" par le père, enverrait à toutes les influenceuses sa potion magique à base d'argile verte et aurait un compte Instagram où chaque ballade en famille (devant donner envie de s'offrir la retraite précédemment citée) serait hashtaguée à tout-va et où chaque virée altruiste se verrait doctement documentée. 

La différence entre les seventies et les néo-seventies ? L'innocence, la spontanéité, la - réelle - simplicité et le désintéressement. 

Pour ma part, je pense que la paix intérieure ne se trouve pas au rayon fruits secs de chez Naturalia, que le port d'un bracelet en labradorite grise à 50 euros ne nous permettra pas de mieux comprendre l'univers (contrairement à une discussion avec un vieux monsieur croisé dans un ascenseur), que la gentillesse n'a pas besoin de slogans, que l'overdose de yoga n'a pas que des vertus, que l'acquisition d'un kit de méditation est aussi utile qu'une paire de chaussettes à orteils et qu'une retraite hors de prix au coeur d'un ashram hautement instragramable n'est pas une condition sine qua non au bonheur...
Suivez-nous sur , et
Partager l'article
Par Lise Huret, le 17 janvier 2020
Vous aimerez également
Chronique #147 : Incertitudes 
Il y a 17 jours - 131
EN SAVOIR PLUS
128 commentaires
Tous les commentaires
RouletabilleIl y a 2 mois
Tu a entièrement raison Lise. Ce qui m’interpelle aussi, c’est que la paix intérieure, le calme imperturbable, le recentrage systématique sur soi ne sont pas forcément les garants du bonheur, ils peuvent ressembler à de l’immobilisme, pas loin d’être mortifères à vrai dire. Le changement, l’ouverture, la vie en un mot appellent le désordre, pas la paix totale. On veut nous enfermer dans une cellule clinique
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Je pense qu'il y a un juste milieu entre le fait d'être extrêmement egocentré et celui de vivre toujours dans l'agitation du tumulte extérieur ;)
RÉPONDRE
V.Il y a 2 mois
Lise, je t'aime ;-) (bon j'aime tes chroniques hein, pas de panique, je ne veux pas être une fan dont on se passerait ;-)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Zéro panique de mon côté :)
RÉPONDRE
MarylineIl y a 2 mois
Quel beau post et tellement vrai! J’espere qu’il sera bcp lu!!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
C'est gentil, merci :)
RÉPONDRE
JosefinalaplagzIl y a 2 mois
J’étais ado dans les années 70... Je militais pour un monde plus juste où chacun ait la place qui lui revient, de vivre en paix et sainement. Et puis on n’était pas centré sur soi mais tournés vers les autres. Je ne dis pas que c’était mieux avant, mais je ne me retrouve pas dans ces néo 70´s où on a déterré la lavallière et réinventé la méditation. Dans la Drôme où on trimballait des pommes de terre des champs dans nos indestructibles R4 au plancher troué, on ne voyait pas des snobs fortunés nous donner des leçons de morale. Merci 😊
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Tu as raison, il n'est pas question ici de dire que c'était mieux avant, mais juste que le marketing d'aujourd'hui enrobe de "paillettes" des choses universelles qui n'en ont pas besoin.
RÉPONDRE
CibouIl y a 2 mois
Merci pour ce "coup de gueule" qui fait du bien à lire, même si je vous trouve un peu sévère avec les chaussettes à orteils 😄
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Mea culpa pour les chaussettes à orteils ! (J'ai hésité avec l'éplucheur de pommes semi-automatique)
RÉPONDRE
EmmaIl y a 2 mois
Parfaitement ;-) les chaussettes à orteils sont bien utiles pour mes petits orteils frileux quand je vais courir en hiver avec mes chaussures five fingers !
RÉPONDRE
AnnibouIl y a 2 mois
Oh j’ai toujours été intriguée par ces five fingers pour courir. Je n’ai jamais essayé mais j’aimerais bien juste pour voir !
RÉPONDRE
AlixIl y a 2 mois
Merci pour cet article, c’est incroyable de pouvoir lire et à fortiori dans un blog de mode!!! Bravo pour cette honnêteté et le courage de poster ton cheminement!
Je suis profondément d’accord avec toi. D’ailleurs ce marketing propose, comme le dit Rouletabille, le recentrement sur soi alors que c’est précisément de se décentrer de soi (même s’il faut savoir prendre du temps pour soi) et de prendre soin des autres qui sont sources de bonheur.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Merci à toi :)
RÉPONDRE
OliviaIl y a 2 mois
Mais pourquoi je pense à Garance Doré?
RÉPONDRE
ConstanceZIl y a 2 mois
Mais pourquoi je pense à Lili Barbery?
RÉPONDRE
ConsueloIl y a 2 mois
😉
RÉPONDRE
ElsaIl y a 2 mois
J'étais sur travel dream?!!
RÉPONDRE
MarmIl y a 2 mois
hahaha j'ai eu les mêmes réflexions que vous deux !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
A mes yeux, Garance et Lili ne peuvent pas vraiment être mises dans le même panier. D'un côté nous avons une influenceuse évoluant très opportunément avec l'air du temps et de l'autre une jusqu'au-boutiste passionnée par une pratique dans laquelle elle s'investit à 100% :)
RÉPONDRE
ConstanceZIl y a 2 mois
Quand même assez proche, dans la démarche marketing... confert le bouquin sur le bien-être, blablabla....
RÉPONDRE
NathIl y a 2 mois
On est quand même bien loin de la philosophie originelle du yoga, qui repose sur l'ascèse et la méditation en dehors de tout intérêt personnel. Quand LBC vient vendre des sacs en coton à 80€ à coups de selfies ou ses cours pour "fêter le retour de la lumière" en sa compagnie, permets nous de nous interroger sur sa passion, qui semble cacher un esprit de lucre bien ordinaire...
RÉPONDRE
NathIl y a 2 mois
Et je rajoute: rien que le fait de vouloir tirer des revenus à partir de la pratique yoga est un antagonisme! Le yoga ne se vend pas, il se transmet...
RÉPONDRE
SashaIl y a 2 mois
Lily Barbery coulon et Garance Doré dans le même panier....Il me semble que les expressions de leurs visages parlent pour elles; d'un côté Garance Doré avec ses sourires toutes dents crispées à fond et de l'autre Lily Barbery dont le visage est serein. Je ne crois pas que la sérénité se glisse dans le mensonge. Après, monétiser les cours de yoga, il y a un principe de réalité fait de factures....
RÉPONDRE
ElsaIl y a 2 mois
Je sais pas pour garance doré.. Elle assume son burn out ya 2ans et son mal être
RÉPONDRE
marieIl y a 2 mois
Pour ma part, j'ai démarré le yoga kundalini à l'époque où Lili a commencé à en parler sur son blog/sur Insta et c'est devenu quelque chose de très important dans ma vie.

Les influenceuses peuvent utiliser leur pouvoir de prescription à bon escient et nous inspirer dans nos choix de vie. Libre à chacun d'acheter son sac à 80 euros, il n'en demeure pas moins intéressant de proposer des alternatives éthiques pour qui le souhaitent, que ce soit par convictions écologiques, ou pour se faire plaisir en entrant dans le "trip"... Les deux raisons se valent !! Et rien ne nous empêche de garder son sac de sport Domyos pour trimballer ses affaires de yoga (ce que je fais).

Après il ne faut pas croire que parce qu'il y a de l'argent en jeu, il n'y a pas la place à un partage authentique. J'irais même jusqu'à rappeler que l'argent est considéré comme une énergie à part entière pour certains yogis, donc pourquoi en faire un tabou ?

Pour ceux qui pensent que le yoga et la méditation devraient être accessibles à tous, c'est déjà (presque) le cas : il suffit d'un accès à Youtube et à la multitude de ressources gratuites sur internet. Le business du yoga/bien-être ne fait que proposer une expérience esthétique, ludique et communautaire qui n'est pas incompatible avec les bienfaits de ce mode de vie.
RÉPONDRE
AstridIl y a 2 mois
🙏🏽🙏🏽🙏🏽🙏🏽
RÉPONDRE
EmmaIl y a 2 mois
Je viens d'aller voir ces fameux sacs, et le projet est vraiment intéressant : récupération de tissus destinés à la destruction, fabrication par des petits ateliers autonomes de femmes, accompagnement.
Bref, vu que ce sont des petites séries sans économies d'échelle, c'est peut-être le prix à payer pour ne pas exploiter des ouvrières bengalies afin d'avoir un sac Décathlon à 15 euros.
RÉPONDRE
sylviaIl y a 2 mois
Contrairement à vous j'ai été sensible au discours de Garance au sujet de son burn out .Elle écrit plutôt bien et n'est pas dupe de l'image qu'elle renvoie, elle peut même en rire. Ce qui n'est pas le cas de bien d'autres influenceuses qui donnent des conseils à longueur de posts tous aussi autocentrés et vides.
Lili, j'aimais beaucoup son blog mais je n'y vais plus depuis qu'elle s'est toquée de Yoga Kundalini. Sa démarche de gourou me gène sans parler de ses interminables vidéos sur le même sujet .
Mais on est libre de ne pas adhérer et de ne plus suivre :))
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
^^^^
RÉPONDRE
ConsueloIl y a 2 mois
😉
RÉPONDRE
Lucie Il y a 2 mois
Un verre de vin rouge en lisant la dernière chronique de Lise: voilà ma paix intérieure ce vendredi soir. Inestimable. Merci Lise et belle soirée à vous trois.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
S'il n'était pas 15h55 ici, je ferais de même en lisant vos commentaires ;)
RÉPONDRE
AudreyIl y a 2 mois
Mais oui ! C’est exactement ça ! Je suis toujours dubitative en voyant des personnes poster des photos d’elles pratiquant le yoga, si possible très spirituel... comment peut-on on en même temps chercher une paix intérieure et penser à sa communication ? J’avoue que cela m’échappe, mais au final chacun fait ce qu’il veut.
Personnellement ma paix je la trouve sur mon sol en faisant du yoga (oui, j’avoue :) mais le contact du parquet est aussi bien que celui d’un tapis hors de prix), sur mon canapé avec ma broderie ou mon tricot, dans mon église, ou au jardin avec ma fille et mon mari. Mais rien de tout ça ne sort sur un réseau social. Si je commence à penser à ce que vont en penser les autres, est ce que je le concentre vraiment sur moi et ce qui m’entoure ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
La photo d'une personne en pleine médiation me laisse également toujours assez songeuse...

"Personnellement ma paix je la trouve sur mon sol en faisant du yoga (oui, j’avoue :)" : Non mais attends, je n'ai jamais dit que le yoga n'était pas une bonne chose ;) Pas du tout, au contraire ! C'est juste la vente de produits dérivés qui va avec qui me parait parfois s'éloigner du but premier de cette discipline... ;)
RÉPONDRE
AudreyIl y a 2 mois
Complètement !
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 2 mois
Lorsque la vraie spiritualité a disparu, on lui trouve des ersatz...Et Dieu dans tout ça ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
C'est peut-être la question majeure que l'on n'ose plus se poser...
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 mois
Parfait rien à ajouter Lise ! Je suis totalement d'accord ! 👍🏻 Moi je trouve petit à petit la paix en ayant trouvé l'homme de ma vie, en ayant déménagé de la banlieue parisienne à la mer, en essayant de monter ma propre entreprise etc... Et encore je suis loin d'y être. Chacun ses méthodes et surtout elles doivent être sincères et vraies. Rien ne sert de faire semblant ça se retournera toujours contre nous. Et malheureusement on se fait de l'argent sur tout maintenant, c'est triste. J'espère que l'on se rendra compte un jour de nos erreurs, que l'Humain sera moins bête, moins matérialiste et moins auto centré. Ce n'est pas gagné pour l'instant...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
"moins matérialiste et moins auto centré." : c'est un bon programme !
RÉPONDRE
BabelIl y a 2 mois
Oh oui, tout est tellement vrai dans ce que tu racontes Lise! Je te rejoins completement... pour combler ce vide spirituel qui habite nos sociétés développpées, que nous propose t -on de consommer toujours plus... et puis cette surenchère des réseaux sociaux et ce besoin de tout " instagrammer" tellement triste et navrant à la fois :(
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Combler le vide par la consommation (mais de manière subtile, of course !) : le grande drame de nos sociétés :/
RÉPONDRE
BabelIl y a 2 mois
Je viens de lire les commentaires des lectrices: je vois qu'on est nombreuses à te rejoindre Lise! Mille mercis pour cet article...cela me fait tellement du bien de te lire!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Et moi cela me fait un bien fou de vous lire toutes !
RÉPONDRE
MarmIl y a 2 mois
Encore une fois, ta plume me ravit, et je ne me mets pas la pression devant les publications de mon feed insta ce soir..
Bonne soirée !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Merci Marm :) Belle soirée à toi !
RÉPONDRE
ValIl y a 2 mois
Bravo pour ce post! Le mode de vie 'healthy instagram' m'a toujours mise mal à l'aise, et maintenant je sais pourquoi

C'est d'autant plus désolant que la méditation et la marche dans la nature sont des activités qui ne coûtent, pour ainsi dire, rien, et on arrive à les monétiser quand même. En espérant qu'on ne fasse pas payer l'oxygène ou la vue d'une fleur dans un futur trop proche...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Il me semble qu'à l'époque Marcel Duchamp mit l'air de Paris en bouteille ;) Précurseur ?
RÉPONDRE
violette.bIl y a 2 mois
Merci Lise , j'ai connu les années 70 enfant , en ce qu'elles avaient de libération après le corsetage des années 50 , mi 60 , qu'elles essayaient d'être le contre point de la consommation galopante et du modernisme ou"progrès" incontrôlé.
Je ne vais pas me faire des amis , mais il en est du bonheur comme de l’éducation , on préfère payer plutôt qui croire d'abord , s'investir personnellement , être modeste mais endurant .
On croit à la pensée magique , au kit , au prêt à servir ...à penser ?
Payer te donne un pouvoir et même parfois croit on des droits .... ( ah ah ).
Souvent je ne peux pas ou je ne veux pas payer en argent ....alors ça m'aide à avoir du recul ......je ne sais pas ce qu'on dans la tête ces consommateurs , candidats au bonheur . .....
(ici je ne pense pas aux vrais drames , maladie , deuils, chômage .. bien sur)
RÉPONDRE
violette.bIl y a 2 mois
ce qu'ont dans la tête
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
"être modeste mais endurant" : un état d'esprit qui se perd malheureusement :/
RÉPONDRE
CesomuIl y a 2 mois
Ce qui me chagrine le plus, c'est la recherche du bonheur a tout prix.....du bonheur constant , beat meme parfois... et qui surtout arriverait par des moyens complètement contradictoire avec ce qu est justement le bonheur....
Ce qui reviendrait presque a dire qu'avant cela n'intéressait personne
Oui c 'est la quête de tous, mais chacun son rythme et ses besoins ...vaste sujet😊
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Sans parler du fait que le bonheur se trouve souvent de manière inattendue et que faire croire que ce dernier peut-être constant est une illusion totale ;)
RÉPONDRE
lucieIl y a 2 mois
Complètement d'accord avec ton analyse Lise!!! Houlà je fais des rimes.... La sérénité ne s'affiche pas sur les réseaux sociaux qui ne sont que de la poudre aux yeux!!! Je pratique perso yoga, pilates et autre stretching en looks pas du tout instagrammables mais qui me font un bien fou en compensation de la course à pied intensive qui abîme un petit peu mes articulations... Et moi aussi j'ai des parents qui ont eu une vie sociale, sportive et caritative intense sans en faire de la pub!
Ma cure de jouvence perso, c'est l'amour fabuleux de l'homme que j'aime, les fous rires avec mes 2 ados et les coupes de champagne et les soirées de folie avec mes amis
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
La recette de ta cure de jouvence fait très envie :)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 2 mois
Chère Lise,

Tout est dit !
Merci à toi pour cette chronique pleine de justesse.

Bon week-end à toute la famille
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Merci !

Très bon week-end à toi !
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 2 mois
Très belle réflexion. Tout se markete en effet car on a besoin de se rassurer. Je travaille pour ma part sur un projet de retraite urbaine que nous proposerons à nos clients au spa, et je me suis amusé à composer un programme sur mesure avec Reiki, infusions detox, menu spécial, gadget pour aider le sommeil... c'était intéressant de découvrir tout ce qu'il existe pour créer un sentiment de bien-être clé en main. Et bien sûr, nous aurons plein de presse, et plein de réservations. Business is business
RÉPONDRE
V.Il y a 2 mois
Emmanuel j'aime ton commentaire. Ton pragmatisme, et ton recul, et ta façon sereine d'expliquer tout cela. C'est fou le lectorat de TDM, tout le contraire des antagonismes violents que l'on trouve souvent sur les réseaux sociaux...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Business is business : tout est dit ;)
RÉPONDRE
UnnaIl y a 2 mois
les infusions detox... mais quelle arnaque !!! :) sachant que le foie élimine de lui même les toxines... sinon on serait mort depuis longtemps !

oui le marketing répond à la bêtise des gens. comme beaucoup de choses aujourd'hui.
RÉPONDRE
NomadeIl y a 2 mois
Merci...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
;)
RÉPONDRE
caroline lIl y a 2 mois
Elise j ai trouvé! Ne serais tu pas la soeur (cachée ) de Sylvain Tesson? Plus sérieusement ton texte fais du bien à lire et je suis bien d'accord avec toi. Je pense aussi à toutes ceux et celles qui se disent défenseurs de la nature et qui parcourent le monde, allant d'hôtels en hôtels , participant ainsi à alourdir l empreinte carbone tout en faisant de la pub pour des marques incitant à la consommation de leurs produits, ...bref ...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Si j'en crois certaines pages de son récit "Sur les chemins noirs", il n'est pas de tout repos d'être sa soeur ;)

La cohérence n'est en effet pas la vertu préférée de notre société ;)
RÉPONDRE
SophieIl y a 2 mois
Lise, j'ai voyagé en train rapide au Japon et j'y ai vu des businessmen retirer leurs chaussures pour dévoiler leurs chaussettes à orteils. Ce contraste entre le costume gris de ces hommes sympathiques et ces chaussettes rigolotes me les a rendues à jamais sympathiques. J'espère que tu reverras ta position à leur sujet ;-)
RÉPONDRE
SophieIl y a 2 mois
*de ces hommes fatigués*, je voulais dire
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Après avoir lu ton anecdote, je sens poindre en moi un début de tendresse pour ces affreuses petites chaussettes ;)
RÉPONDRE
ChristineIl y a 2 mois
Excellent post ! Merci Lise ; )
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Merci !
RÉPONDRE
Moule FripeIl y a 2 mois
Amen.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Va en paix ;)
RÉPONDRE
Joëlle Il y a 2 mois
Votre article me fait penser à la discussion que j’ai eue, aujourd’hui, avec une amie, professeure d'université. Elle m’expliquait qu’elle avait proposé à une céramiste d’échanger l’une de ses œuvres contre un texte de présentation rédige par ses soins. J’ai trouvé l’idée excellente. Sortons de la logique de marchandisation...
RÉPONDRE
ElsaIl y a 2 mois
Comme chez les schtroumpfs ?
RÉPONDRE
Joëlle Il y a 2 mois
Ils font quoi les schtroumpfs ? Je ne me souviens plus.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Le troc... J'y pense de plus en plus.
Une société sans argent : je n'arrive pas à déterminer si cela tient de l'utopie irréalisable ou du rêve atteignable ?
RÉPONDRE
HeLNIl y a 2 mois
J'ai vu la semaine dernière sur Arte le splendide film "Le Village" dont l'histoire me fait penser à ta réflexion : plusieurs personnes décident de se mettre en retrait de la Société (ici plutôt pour des questions de violence que de consumerisme, mais est-ce que ça ne revient pas au même ?) en créant un village à l'écart du monde. On découvre au fur et à mesure comment ces Anciens arrivent à éviter que la communauté cherche à rejoindre la Ville voisine. Ce film est superbe, il invite à la réflexion en plus d'être esthétiquement une pépite !
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 2 mois
Déjà, en France Le Bon coin est un excellente alternative à la surconsommation ; perso j'achète tout et n'importe quoi dessus (meubles, rideaux, vaisselle ancienne, draps en lin anciens et tout) et ça fait un bien fou, au porte-monnaie, à la conscience écologique, et à la conscience sociale !
quel bonheur d'acheter moins cher et seconde main auprès de 'vrais gens' plutôt qu'à des marques green-washées cotées en Bourse !
RÉPONDRE
ElsaIl y a 2 mois
Totalement d'accord sur le marketing du bonheur par contre c'est chelou mais moi le yoga ashtanga après 5ans de pratique intensive m'a pas apporter le bonheur ça m'a permis de gérer et eviter les crises, les conflits... J'arrive à canaliser et voir la fin de la crise.. Comme un cours de yoga intense, douloureux mais avec une fin.. Mais bon en même temps j'ai jamais chercher le bonheur en soi donc cela doit être lié.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Je ne sais pas si le yoga en tant que tel est censé amener au bonheur. En tout cas, c'est déjà génial qu'il t'aide à t'apaiser et à gérer plus facilement les situations de crise !
RÉPONDRE
ElsaIl y a 2 mois
On est d'accord ! Après le marketing du bonheur. je le vois aussi à travers les vacances, les restaurants même les 3 gosses ultra tendance qui peuplent instagram. Non parce que moi mon dimanche avec mes enfants c'est plutôt crise devant les devoirs et pleure devant la soupe qu'une photo familial instagramable qui montre mon bonheur...
RÉPONDRE
ClémenceIl y a 2 mois
J'ai testé la méditation pendant un an puis j'ai arrêté car j'ai l'impression que c'est devenu la solution à tout. Problème professionnel? La méditation. Problème de couple? La méditation. Bras cassé? La méditation bien sûr!
C'est devenu une obligation, tout le monde a ce mot-là à la bouche tous les médias en parlent et même ma thérapeute m'en parlait tout le temps. Ah des dizaines d'applications, payantes évidemment...
Au final, moi aussi ça me fatigue cette course, que dis-je cette injonction au bonheur et à la paix intérieur à prix d'or...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
C'est le problème du phénomène de mode ... Il dénature l'objet qu'il promeut et le rend au final répulsif :/
RÉPONDRE
HeLNIl y a 2 mois
Je reconnais humblement que la méditation m'a beaucoup aidée à retrouver un sommeil de qualité après des années très difficiles d'insomnies, en m'apprenant à "canaliser" mon cerveau au moment de l'endormissement et à me centrer sur ma respiration. En revanche je l'ai toujours fait via les 8 leçons gratuites d'une application, qui m'ont permis de découvrir les arcanes de la pratique, suffisantes pour moi. Ce qui est complexe, c'est que je sais par ailleurs que développer une appli est un métier pour beaucoup, qui suppose une rémunération pour en vivre... En même temps toutes les personnes du corps médical que j'ai consultées à de nombreuses reprises m'ont toujours orientées vers des solutions medicamenteuses (dont je ne voulais pas), et j'aurais aimé que l'une d'elle me parle de la méditation.
RÉPONDRE
JeanneIl y a 2 mois
Merci Lise pour ce post si intéressant. J’ai le sentiment que le discours actuel concernant la méditation et le yoga est plutôt : « vous trouverez des réponses à vos questionnements, un état d’épanouissement total, un bien-être, ..... ». Enfin que des réponses individuelles. Mais que fait-on du NOUS ?
Personnellement, je n’en peux plus de ces discours, qui en général surf sur la vague développement personnel bien marketé générant tout ce qui va avec.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Individualisme, egocentrisme... :/
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
Ce qui me frappe Lise quand tu parles de tes parents, c’est l’aspect religieux et social de leur quotidien dans les 70s. Aujourd’hui, les églises sont désertes, dieu n’est plus jamais abordé, ni le caritatif (qui parle de donner à des assos sur Insta). C’est une compétition de chacun contre tous, consumériste, physique (le nombre de cours de yoga où les gens sont fiers de leur souplesse et montrent qu’ils vont plus loin que toi) sans aucune transcendance ni générosité. C’est triste.
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 2 mois
On vit dans des sociétés quand même un peu malades...
Il y a aussi beaucoup de positif dans ce qu'on vit mais tout ce tralala autour du développement personnel est pour moi significatif du fait que le monde va un peu mal !
RÉPONDRE
CesomuIl y a 2 mois
Complètement d'accord, mais je veux bien me dire que on peut faire mieux.....sans dire c'etait mieux avant (sinon je vais me penser plus vieille que je suis🤔 )
Petit aparté: je pensais que les agneaux et les veaux ne craignaient pas la pluie, mais comme tu me dis que les cuirs sont fragiles, meme les très beaux , merci pour l info😉
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 2 mois
On peut toujours faire mieux ! ;)
Et pour certaines choses, si, on peut le dire... C'était mieux avant ! Ahah

Pour le cuir le mieux c'est de l'imperméabiliser ! Que ce soit les vestes, la maroquinerie c'est bien de le faire !
C'est pas tant une question d'agneau, de veau ou de je ne sais quoi d'autre mais plus la qualité de peau et comment il est traité !
RÉPONDRE
CesomuIl y a 2 mois
Mais tu m'as l air drôlement bien calé !!!
J ''imperméabilise de façon systematique mais je n ai pas ose le faire sur le plus beau de mes sacs....merci de ton conseil
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 2 mois
J'ai bossé dix ans dans le domaine du cuir !
Fait attention que l'imperméabilisant soit incolore et de qualité ! ;)
RÉPONDRE
CesomuIl y a 2 mois
Merci a toi😉
Et je me permets de te souhaiter une très belle annee 2020 sur TDM et ailleurs😊
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 2 mois
Bonne année à toi aussi Cesomu !
RÉPONDRE
TaraIl y a 2 mois
c'est tellement vrai. Je suis toujours atterrée par le marketing autour du yoga, qui dénature complètement ce qui est au coeur de cette pratique et philosophie :soyez présents. les retraites dans des Ashram à Bali, qu est ce que cela apporte de plus ? le kit de méditation,le sac, la tenue "cool", c'est du consumérisme maquillé.
RÉPONDRE
Louise MichelIl y a 2 mois
C'est la société qui nous stresse, le travail, surtout, son univers, son manque, sa quête.
Cette course au bien-être n'est pas pour nous détendre mais pour mieux nous faire travailler, mieux nous exploiter.
Cessons d'être naïves, je n'ai rien contre le yoga ou la méditation mais la première chose à laquelle penser pour aller mieux c'est son rapport au travail et à la société capitaliste, c'est se repenser en être politique et non passif qui va voter parfois en croyant dur comme fer que c'est ça la démocratie.
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 2 mois
Tu me fais penser à Pierre Rhabi ! ;)
RÉPONDRE
Louise MichelIl y a 2 mois
Vu ce qu'il pense des femmes et du mariage pour tous notamment, je prends ça comme une insulte..
J'aimerai plutôt te faire penser à Lordon, Friot, Begaudeau...
RÉPONDRE
ConstanceZIl y a 2 mois
Bravo (bis)!
RÉPONDRE
Louise MichelIl y a 2 mois
👍
Après, nous sommes sur un site de mode, Lise et Julien sont les rares (peut-être qu'il y en a d'autres, je ne suis pas très connaisseuse) à offrir un regard un peu decalé, ce qui n'est déjà pas si mal vu le formatage de ce genre de site.
Mais c'est vrai que parfois, le manque de paroles politiques me laisse un peu pantoise au vu de ce qu'il se passe en France actuellement...
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 2 mois
Je parle de son point de vue sur la société actuelle et sur le travail ! C'est juste ton commentaire et le sujet dont on parle qui me fait penser à lui.
J'espère ne pas t'avoir offenser. Je ne connais pas son point de vue sur le mariage pour tous et je n'ai jamais rien lu ou entendu quoi que ce soit de négatif sur les femmes venant de sa part. Mais encore une fois, ce n'est pas le sujet.
RÉPONDRE
Louise MichelIl y a 2 mois
Non, ça m'a fait sourire, j'aurai du mettre un smiley. Je comprends tout à fait pourquoi tu y as fait référence. Mais j'ai toujours eu du mal avec ce monsieur..
Va faire un tout sur sa page Wikipedia pour ses positions sur les femmes.
Bonne journée.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
Que pense Rhabi des femmes et du mariage pour tous?
RÉPONDRE
Louise MichelIl y a 2 mois
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
Merci! Je découvre des choses intéressantes.
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 2 mois
Je préfère me méfier de Wikipedia ;)
Après si j'apprécie certaines de ses pensées, je ne suis pas d'accord avec tout non plus !
RÉPONDRE
Louise MichelIl y a 2 mois
Je suis bien d'accord, mais cet article est bien référencé et j'ai fait au plus rapide. 😉
RÉPONDRE
Louise MichelIl y a 2 mois
👍
RÉPONDRE
ConstanceZIl y a 2 mois
Bravo de venir "injecter" de la pensée sur ce blog, où consommer de la fringue demeure le maître-mot...
RÉPONDRE
TinyIl y a 2 mois
merci
RÉPONDRE
SouadIl y a 2 mois
Merci Lise, ta réflexion est très juste, le marketing du bonheur et de la sérénité á portée de porte-monnaie éloigne de choses qui en réalité sont simples et universelles. Et surtout cela fait oublier qu'il ne s'achète pas, qu'il
se partage, qu'il est une succession de joies (simples et souvent inattendues) et de tristesses, comme la clarté ne peut pas exister sans l'ombre. Bon dimanche !
RÉPONDRE
SofiaIl y a 2 mois
Bonjour Lise,
Ton article rejoint les réflexions de la journaliste Marie Kock qui a écrit un livre sur le phénomène du yoga. Elle y dit par exemple qu'il y a un vrai malentendu avec une "lecture très « développement personnel » du yoga où l’on viendrait chercher le bonheur."
https://usbeketrica.com/article/le-yoga-est-un-che...
RÉPONDRE
annaIl y a 2 mois
AH ! merci :)
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
commercial ou pas, le "bien-être" à tout prix, les retraites yoga et autres spiritualités dans le vent sot. quand même le symptôme d'une société qui va mal parce qu'au lieu de faire de l'HUMAIN son but, il en est devenu le MOYEN. Nous sommes le MOYEN qui justifie la surconsommation, et non la consommation qui au depart était sensée défendre notre bien -être. Nous sommes devenus les outils et prétextes de cette surconsommation, et ON EN A MARRE. A tel point que cette spiritualité elle même est devenue à vendre, alors qu'elle devrait etre naturelle et qu'on devrait etre capable de la trouver nous mêmes, seuls et gratuite.
RÉPONDRE
AstridIl y a 2 mois
Merci Lise
Tout est dit ici , alors « je fais tourner » ce très juste post à un maximum de personne ;) et vous souhaite une très belle semaine à toutes 🙏🏽
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 2 mois
Merci pour cet article très intéressant, et qui met tout le monde d'accord semble-t-il !

Occupant un job plutôt stressant et prenant dans une grosse boîte, perso je me ressource avec mon mari, ma fille, mon 2e bébé 'on the way' et en m'imaginant quinquagénaire avec pleeeeein d'enfants :)
RÉPONDRE
IsaIl y a 2 mois
Merci Lise ***
RÉPONDRE
Jennifer Il y a 2 mois
Merci Lise tout a fait ce dont j'avais besoin comme lecture aujourd'hui ! Ne passons pas à côté des choses simples le bonheur et le bien-être ne s'achètent pas. 😊
RÉPONDRE
valerieIl y a 2 mois
Tout est dit !!! :)
RÉPONDRE
SophieIl y a 2 mois
Merci Lise pour ce très chouette article. J'aime ce ton interrogateur mais pas agressif. Cette posture me fait aussi penser à celle de Mona Chollet, dans Beauté fatale.
RÉPONDRE
MarieIl y a 2 mois
Mais dans quelle ville vivez vous ? J'ai l'impression de lire une caricature du Cultura le plus proche, ou de regarder un spot publicitaire d'une Jeanne damas qui partirait en Vacances en asie. J'imagine que déconnecter quand on vit d'un site n'est pas évident, mais vous assure qu'on peut jouir des promenade + de la méditation sans devenir une pub pour bougie... La vie de vos parents est accessible : il faut juste accepter de partir des grandes villes et de ne pas porter attention à Instagram.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Je n'en doute pas ;)
RÉPONDRE
MarieIl y a 2 mois
Ouh la condescendance et la violence (involontaires) de mon message... ! Je voulais dire par là que ce cirque ne devrait pas vous gâcher l'idée juste que plus de calme, de nature, de sport vont certainement vous apaiser.
RÉPONDRE
PaulineIl y a 2 mois
Merci pour cet article! Tellement vrai!
RÉPONDRE
RejaneIl y a 2 mois
Encore un phénomène de mode à côté duquel je passe complètement...C'est difficile de trouver un sens à sa vie. Et je pense que ça l'est d'autant plus depuis que les gens se sont éloignés de la religion. Car malgré tout ce que l'on peut en dire, la religion véhicule des valeurs de paix, de solidarité et d'espérance vers un au-delà lorsque le monde actuel est trop difficile à supporter. C'est l'Amour qui manque.
"J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien."
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 1 mois
"Happiness is the new rich. Inner peace is the new success. Health is the new wealth. Kindness is the new cool"
Horripilante cette déclaration creuse qui se veut dans l'air du temps !!! Et bravo pour vos propos qui remettent à leur juste place le trop plein d'inepties que l'on peut lire ou entendre !!!
RÉPONDRE
TizanneIl y a 1 mois
Bien dit...j apprécie beaucoup votre site..une belle plume, des idées lumineuses, des belles images, un esprit vif..un distributeur de bonne énergie ! Merci pour tout ça !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
Merci à toi !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode