Carolyn Bessette-KennedyJean-Paul Belmondo

Chronique #150 : Genèses vestimentaires

1320
Il suffit parfois qu'un vêtement passe dans mon champ de vision pour que je ressente instantanément une attirance, une évidence, voire un réconfort. Pourquoi certains d'entre eux créent en moi un élan positif de manière immuable et systématique ? Comment s'est construit ce lien inconscient ? Que dit-il de mon rapport au vêtement en tant que tel ? Tentative d'explication...
Carolyn Bessette-Kennedy

La casquette bleu marine


En faisant distraitement défiler les photographies du compte Instagram de la griffe Blazé Milano, je ressens une légère décharge de bien-être. Comme si j'avais croqué dans une tranche de pain fait maison de ma mère ou aperçu au loin un ami venant à ma rencontre. Je remonte en haut de la page à la recherche de ce qui a pu déclencher ce shoot d'endorphines et tombe sur le cliché d'une jeune femme en peignoir et casquette de baseball bleu marine. Rien d'extraordinaire en soi, mais le fait est que ce type de casquette portée au sein d'un look cosy, casual ou classique électrise systématiquement mes papilles cérébrales. 
Intriguée, je tente alors de comprendre comment cette fameuse casquette a pu se graver aussi positivement dans mon esprit. Les paupières fermées, j'essaie de faire remonter les souvenirs liés à cet accessoire. Très vite, une image m'apparaît clairement : celle de Carolyn Bessette-Kennedy marchant main dans la main avec John F. Kennedy Jr., une casquette bleu marine portée à l'envers sur sa longue chevelure blonde. Si je ne peux dire quand cette photo croisa mon chemin, je me souviens néanmoins avoir été fascinée par la beauté simple de cette femme et par l'aisance financière discrète émanant de sa silhouette. J'enviais ses - supposées - virées en voilier, sa maison à Cap Cod et ses looks que j'imaginais nets et efficaces, saupoudrés de ce je-ne-sais-quoi de nonchalance WASP.
Autant de fantasmes qui se sont retrouvés condensés dans cette casquette bleu marine, qui est depuis devenue pour moi synonyme de cette beauté aristocratique que je trouve si fascinante…

Le mix gros pull bleu marine/jean boyfriend

 
Que ce soit au sein d'un défilé, d'une série mode ou d'un lookbook, il suffit qu'un ou une mannequin apparaisse lové dans un épais pull bleu marine porté sur un jean un brin large pour que mon coeur s'affole. Cette silhouette provoque en effet chez moi un véritable élan d'empathie stylistique, et je pense savoir où celui-ci prend sa source...
Il faut remonter pour cela à l'année de mes 8 ans, à l'occasion de nos vacances en Lozère. Avec mon frère, nous jouons sur un ponton sur le lac de Naussac. L'une de mes grandes soeurs et son amoureux de l'époque nous surveillent de loin, lorsque soudain mon frère tombe à l'eau. Nous sommes fin octobre, il fait froid, je suis pétrifiée. Je vois alors l'amoureux en question (dont je suis secrètement éprise) courir vers nous, s'allonger sur le ponton et tirer vigoureusement mon frère hors de l'eau. Il lui fait ensuite retirer le haut de ses vêtements et lui donne son propre pull : un confortable pull-over bleu marine. 
Sur le chemin du retour, mon frère avance vaillamment devant moi, le jean détrempé aplati de part et d'autre de ses jambes et le pull enveloppant son corps trop maigre de garçon de 12 ans. J'admire autant son courage que l'acte protecteur de celui que je vois frissonner sur le sentier forestier nous menant à notre gîte. À l'intensité dramatique de l'accident succède ainsi un soulagement cotonneux, délicieux. 
Depuis ce jour, la vision du duo jean loose/épais pull-over m'évoque un mélange de réconfort vestimentaire et de masculinité à la fois brave et fragile. Une alchimie qui possède apparemment les caractéristiques requises pour figurer au sein de mon panthéon de stimuli esthétiques…
Jean-Paul Belmondo

Les vestes en cuir fauve


J'éprouve depuis longtemps une tendresse toute particulière pour les pièces au cuir oscillant entre le jaune et le caramel (et ce d'autant plus si celles-ci affichent une coupe esprit saharienne). Au fil des années, je me suis rendu compte que ce type de modèle m'attire comme un aimant. Ma première veste en cuir fut ainsi un modèle en cuir chamois et aux poches plaquées esprit seventies (une pièce qui continue de m'accompagner 18 ans plus tard).
Or, si j'ai toujours eu l'impression que ce goût prononcé pour les vestes fleurant bon le safari urbain était inné chez moi, j'ai récemment réalisé qu'il n'en était rien. En revisionnant pour la énième fois Itinéraire d'un enfant gâté (l'un des films fétiches de mon adolescence), je réalisai en effet que l'origine de celui-ci devait en réalité être attribuée à la veste qu'y arborait Sam Lion. Il faut dire que celle-ci symbolise tout ce qui m'a toujours subjuguée dans le personnage, entre liberté folle, succès tonitruant, enfance m'évoquant celle de mon père, amour dramatique, cirque, prise de risque, fuite, passion pour Jacques Brel, solitude et égoïsme paradoxalement généreux.
Bien plus que le cuir fauve en tant que tel, ce sont ainsi toutes ces notions qu'il encapsule qui rendent à mes yeux irrésistible toute veste ressemblant de près ou de loin à celle du film de Claude Lelouch…
Suivez-nous sur , et
Partager l'article
Par Lise Huret, le 18 mai 2020
Vous aimerez également
Chronique #156 : Le danger de l'immédiateté
Il y a 1 jour - 22
EN SAVOIR PLUS
Chronique #154 : Rétrospective stylistique
Il y a 17 jours - 80
EN SAVOIR PLUS
20 commentaires
Tous les commentaires
Dedelerequin Il y a 1 mois
Chère Lise, Carolyn Bessette était et demeure pour moi la référence absolue en matière de chic ..... peu importe le prix de ses toilettes, il est décidément des choses qui ne s achètent pas .....
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
Effectivement ;)
RÉPONDRE
LouiseIl y a 1 mois
Il est top cet article ! Après sa lecture j'ai essayé de penser au pourquoi de mes gouts à moi et c'est hyper intéressant . Je pense par exemple que mon amour inconditionnel pour le vichy vient d'une robe de poupée que j'adorais enfant.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
Merci Louise :)
RÉPONDRE
Seul et fabuleux ! Il y a 1 mois
Heyhey...
J'ai envie de casquette bleu marine aussi...
Je ne me suis jamais trop autorisé les chapeaux ni les casquettes par peur que ça ne m'aille pas jusqu'au jour où je faisais de l'accro branche avec une amie et son fils. Quand j'ai essayé pour le fun la casquette (à l'envers) de son fils et que je les ai entendu dire que ça m'allait bien, j'étais agréablement emballé... Il faut que je m'en trouve une belle (pour jouer le rebel)

Jean clair et pull marine large... Ça a été ma tenue pendant des années... Un jean Levi's et un pull en laine bleue marine Saint James et le tour était joué... Pour travailler à la boutique (quand je travaillais pour Saint James), pour me balader, pour sortir... C'était mon uniforme ! Je n'ai plus de jean clair.. Mais je fais la même chose avec mon short en jean ! ;)

La veste en cuir fauve... Ça me rappelle celle que j'ai acheté pendant mon contrat d'apprentissage ! Je travaillais dans une boutique de cuir et fourrure et j'avais des remises sur les articles que l'on vendait ! Un blouson camel très clair, "délavé", presque abîmé, aux allures de "déjà vécu" alors qu'il était neuf, perdu aux milieu de séries d'autres blousons... Quand j'ai dit à l'une de mes collègues qu'il me plaisait, elle m'a dit "Ne bouge pas, attend moi là..."! S'en est suivi une remise encore plus importante dans le sens où il ne se vendait pas... Je l'ai porté très souvent jusqu'à bien m'en lassé et aujourd'hui je ne porte plus de cuir...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
Non mais toi et moi on est des jumeaux séparés à la naissance ;)
RÉPONDRE
CaroIl y a 1 mois
On devrait toutes faire ça ! J'ai adoré cet article. Merci !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
;)
RÉPONDRE
Réré Il y a 1 mois
Tout ce qui touche aux Kennedy m’a toujours fascinée ,Caroline Bessette était l’incarnation de l’élégance et de la classe ,tout comme Jackie ,les hommes de la famille l’incarnation de la beauté et de la virilité .La gloire est le deuil éclatant du bonheur je ne sais pas de qui est cette définition mais elle semble avoir été écrite pour eux .
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
Très belle citation ...
RÉPONDRE
Réré Il y a 1 mois
Donc après vérification,la citation est de madame De Staël .
RÉPONDRE
violette.bIl y a 1 mois
Le gros pull marine fait très mâle en effet ..... et plein de connotations viriles .... enfin sur moi ça marche 😉
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
;)
RÉPONDRE
noremma2009Il y a 1 mois
Je suis toujours attirée et réconfortée par des vêtements qui ressemblent à ceux que je portais dans les années 90 parce-que ce sont jusqu'à maintenant les plus années agréables de ma vie.
RÉPONDRE
CesomuIl y a 1 mois
C'est touchant ce que tu dis.....
j'ai aussi une tendresse toute particulière pour ce que j 'appelle "les vêtements des jours heureux" , il m'en reste peu ...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
Des vêtements doudou/madeleine de Proust ;)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 1 mois
Chère Lise,

Merci pour ce nouvel article. Quelle bonne idée de chercher le pourquoi de nos goûts vestimentaires ! Je te rejoins complètement sur la casquette bleu marine, le gros pull bleu marine associé à un jean loose, j’y ajoute la chemise blanche et le lin entre autres.

Belle journée à toi
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 mois
Sais-tu pourquoi tu aimes particulièrement les chemises blanches ?
(Freud sort de ce corps ;)
RÉPONDRE
ZeilaIl y a 1 mois
Quelle belle approche! J'en redemande!
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 1 mois
Peut-être Kim Basinger dans 9 semaines 1/2 !
Blague à part, non, je ne sais absolument pas d’où me vient cet amour de la chemise blanche masculine portée par une femme.
Belle journée à toi
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode