Collection Miu Miu

Cols & co : tendances printemps/été 2020

3421
Depuis quelques semaines, l'offre de la fast fashion et des griffes milieu/haut de gamme s'émaille de cols insolites et imposants, évoquant tour à tour l'ère victorienne, les années 20 et le 19e siècle des pionniers américains. Une tendance des plus théâtrales dont il est amusant de remonter le fil… 
Collection Miu Miu

Loewe printemps/été 2020


Cette saison, Jonathan Anderson convoque sur son podium la précision et le raffinement des détails vestimentaires chers au 17e siècle, tout en multipliant les références à l'univers de Goya, Vélasquez et Zurbarán (en hommage aux racines espagnoles de Loewe). Un mix and match d'influences qui permet de mieux décrypter l'ADN des différents cols ayant ponctué les créations estivales du designer (voir ici, ici, ici et ).

Miu Miu Resort 2020


Si le volume des blouses et autres robes présentées au sein de l'opus croisière Miu Miu 2020 évoque les années 40, les cols plongeants aux angles aigus habillant leurs décolletés nous font davantage penser au style des années 20. On en veut pour preuve les catalogues de l'époque où l'on peut les voir se décliner tant sur des toilettes sophistiquées que sur des tenues plus propices aux activités du quotidien

Céline printemps/été 2020


Si chez Céline la tendance "col oversize en dentelle" reste sage - Hedi Slimane préférant les produits commerciaux aux pièces créatives - ce petit col Claudine immaculé retient néanmoins l'attention. Pile dans l'air du temps avec sa dentelle anglaise façon gentilhomme du 17e siècle, ce dernier brille en effet par sa dimension bourgeoise enfantine appelant à se voir détournée. 

Chanel Haute Couture 2020


Chez Chanel, Virginie Viard fusionne col Peter Pan et modèle évoquant ceux des mousquetaires du roi (voir ici et ). La plupart du temps amovibles, ses cols imposants deviennent alors un accessoire à part entière appelé à twister des pièces trop classiques. 

Ganni automne/hiver 2020


Chez Ganni, les cols/micro capes à nouer sur les épaules font clairement référence au style des pères pèlerins (voir ici). Cela étant dit, on ne trouve pas ici de toile blanche ou de dentelle, mais plutôt un cuir ourlé d'un léger volant. Comme à son habitude, la griffe danoise jongle entre premier degré, clin d'oeil ludique et envie de créer des pièces hautement instagramables. 

Mise en pratique


L'origine historique de ces cols étant désormais actée, reste à répondre à la question fatidique : comment les porter sans avoir l'air - au choix - de sortir d'un film costumé, de participer à un spectacle célébrant Thanksgiving, d'avoir vendu son libre arbitre à une marque ou de se prendre pour une héroïne de Louisa May Alcott ? 

Voici dans cette optique quelques principes qu'il me semble judicieux de respecter : 
Préférer les cols ton sur ton aux cols blancs risquant de produire un effet trop tranché (Ganni, Ganni).
Choisir son col dans des dimensions évitant l'effet "costume de scène" (Céline).
Casser le style "chemise échappée du musée Galliera" en mixant sweat et col en dentelle (Céline).
Opter pour un chemisier suavement rétro porté avec un pantalon masculin court sur la cheville (Miu Miu).
Bouder les grands cols ostentatoires au profit de leur version assagie (Miu Miu).
Twister un simple jean ou un look noir et blanc sans histoire via une chemise à col de caractère (Avavav, Pernille Teisbaek, Lucy Williams).
Eviter les citations "mousquetaires" trop évidentes (voir ici, ici et ).
Ne pas accumuler les détails forts (voir ici et ), sous peine de rendre l'ensemble indigeste (ici les cols de la griffe La Veste).
Faire du col en dentelle l'unique détail girly d'une tenue casual/boyish (voir ici).
Succomber à un modèle peu frayeux afin de se familiariser progressivement avec la tendance (voir ).
Faire du denim le partenaire de prédilection de ce style de chemises.
Délaisser les dentelles au profit de fines broderies.
Marier les contraires : plus la chemise sera raffinée, plus il sera heureux de lui associer une pièce sportswear ou masculine.
Pour accompagner les décolletés profonds, on privilégiera les shorts et autres pantalons taille haute.
Suivez-nous sur , et
Partager l'article
Par Lise Huret, le 11 juin 2020 dans Les tendances
21 commentaires
Tous les commentaires
RouletabilleIl y a 3 mois
Très intéressant ce décryptage, merci Lise !
RÉPONDRE
AlixIl y a 3 mois
Je ne sais pas encore si j’aime. J’aime les détails travaillés mais là ça peut vite faire kitsch et me renvoyer en enfance dans les années 90 où j’avais des cols Claudine brodés, des manches ballons, des serre-tête en velours et des petites chaussures genre kneps... (le total look oui...)
RÉPONDRE
violette.bIl y a 3 mois
Très bonnes explications , un florilège d'illustrations , mais vraiment nos instagrammeuses sont prêtes à tout ,rien ne les flatte.
Aucun modèle ne trouve grâce à mes yeux , ou parti pris vieillot , ou gnan gnan , ou enfantin ou lunaire .... j'aime autant le cote mousquetaire.
La blouse Miu Miu ....si sobrement le col avait été de la même matière ...
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 3 mois
Ben moi c'est clair, j'aime pas du tout. Ca fait écolière attardée, qui a trop regardé la Petite Maison dans la Prairie. Ce n'est ni féminin, ni seyant. Trop vieillot pour être rétro. Je passe mon tour....
RÉPONDRE
EstarlaIl y a 3 mois
Très intéressant cet analyse ! A mes yeux c'est juste une tendance capricieuse qui ne saura qu'être éphémère... Je suis assez d'accord avec Miss Agnes, c'est peu seyant voire encombrant. J'aime néanmoins l'interprétation de Loewe que je trouve moins premier degré.
RÉPONDRE
AkIl y a 3 mois
Le catalogue des annees 20 - tout y est. Genial
RÉPONDRE
BlondieIl y a 3 mois
Cet article tombe à pic (comme souvent): je regardais hier la série Netflix "Hollywood" et j'étais presque fascinée par la taille et la forme des cols (pelle à tarte) sur les chemises pour hommes.
Merci pour le décryptage (adn de ce blog pour moi)!
Cela dit, non merci, pas de col ou alors sur une chemise d'homme (et sans fantaisie aucune), ça m'a toujours fait l'effet de ces oiseaux qui gonflent les plumes de leur cou pour la parade amoureuse "matuvu, suizici!". ;)
RÉPONDRE
noremma2009Il y a 3 mois
Je partage les autres commentaires
Autant l'analyse historique est intéressante, autant ces grands cols me font le plus souvent penser à des bavoirs.
Et puis avec ma carrure étroite, c'est tout simplement impossible.
RÉPONDRE
vmode9Il y a 3 mois
J'aime bien la version de chez Miu-Miu mais franchement passé 20ans, ça fait tarte, c'est le cas de le dire. En tout cas, une fois descendue du catwalk aucune des tendanchieuse n'a su me convaincre :-)
RÉPONDRE
annaIl y a 3 mois
super fan sur le pull de la photo "détail girly / tenue boyish" ailleurs je ne suis pas convaincue...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 3 mois
J'adore ce décryptage et j'adooooooore ces cols. D'ailleurs, j'ai acheté une blousé Chloé vintage avec un double col vraiment compliqué... Et j'avais déjà une chemise I. Marant avec aussi un col "mousquetaire". Impression d'être l'infante d'Espagne ou Dartagnan (absurde, mais je suis fan).
RÉPONDRE
SophiecIl y a 3 mois
Bonjour,

Je lis régulièrement votre blog et je suis choquée de voir la photo de "couverture" du mannequin noir que vous avez choisie. Je trouve qu'elle est très maigre, suis-je la seule à penser cela?
Peut-être pourriez vous la changer?

Bon week-end
RÉPONDRE
A.SophieIl y a 3 mois
Bonjour,
Non, tu n'es pas la seule. Je me suis fait la même réflexion.
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 3 mois
C'est fait :)
RÉPONDRE
BreeIl y a 3 mois
Tout à fait d'accord avec vous, je pensais que la taille des mannequins avait été revu...
Apparemment il n'en est rien et cela risque de faire encore de "gros" dégâts chez les jeunes (anorexie, boulimie, hyperphagie...)
Bien à vous
N.Bree
RÉPONDRE
Mercy ChristelIl y a 3 mois
Vous n'êtes pas seule, c'est catastrophique et la jeune femme qui porte le chemisier à col brodé est "idem"... l'anorexie cafardeuse post confinement serait-elle de retour ?... De" quoi remplir les hôpitaux quand le Covid 19 aura laissé quelques lits de libres et assurer la relève pour l'enrichissement à Big Pharma !
Je crois que je vais être malade pour elles...
RÉPONDRE
SophiecIl y a 3 mois
Merci beaucoup 😉
RÉPONDRE
ArianeIl y a 3 mois
Très intéressant merci, j'aime beaucoup le mix avec le sweat shirt chez Céline!
RÉPONDRE
Mercy ChristelIl y a 3 mois
Par où commencer... entre le côté : "Claudine à l'école", Mormon's Back, et "So Kitsch"... à vous de choisir. En ce qui me concerne, le choix est fait...
C'est aussi affreux que la "tronche que tire le cintre humain" qui porte ces cols.
Bon d'accord c'est tellement désuet qu'il faudrait trouver le terme moderne qui le qualifie pour terminer de descendre en flamme cette faute de goût généralisée ... je parle de la tenue juste bonne à bruler... mais au prix où cette jeune personne est payée, est-elle obligée de "tirer une gueule de "6 pieds de longs... :-))) Elle pourrait se fendre d'un semblant de sourire :-)
RÉPONDRE
Mercy ChristelIl y a 3 mois
Quelques part ou ailleurs... son regard, son âme sont partis... édifiant !
RÉPONDRE
NasIl y a 3 mois
Le premier look Miu Miu est genial (sans cautionner l'IMC de la fille qui défile avec). On dirait que la fille a déniché tous ses vêtements en fripe, mais elle sait les porter avec style en décalant. J'a-dore ! Depuis que cet article est sorti, je suis tellement obsédée par ce look que j'ai épluché Vinted à la recherche d'un chemisier similaire, sans succès.. 💔 Peut-être savez-vous déjà où trouver un ersatz de première main ?
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode