Stella McCartney - Automne/hiver 2017-2018

04
Campagne Stella McCartney - Automne/hiver 2017-2018 - Photo 1
1
Campagne Stella McCartney - Automne/hiver 2017-2018 - Photo 2
2
Campagne Stella McCartney - Automne/hiver 2017-2018 - Photo 3
3
Photographe : Harley Weir
Mannequins : Birgit Kos, Iana Godnia & Huan Zhou
Partager l'article
Par Julien, le 28 septembre 2017
Vous aimerez également
Stella McCartney - Printemps/été 2017
Il y a 7 mois - 3
EN SAVOIR PLUS
Stella McCartney - Automne/hiver 2016-2017
Il y a 1 an - 3
EN SAVOIR PLUS
Stella McCartney - Printemps/été 2016
Il y a 1 an - 3
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
4 commentaires
Tous les commentaires
ValIl y a 25 jours
Le luxe sur des poubelles à l'heure du recyclage Mouais !
RÉPONDRE
samIl y a 22 jours
une campagne difficile à lire si on n'a pas l'explication qui va avec. C'est vrai qu'à priori, on peut être choqué par un traitement esthétique de la décharge ( surtout qu'il existe dans le monde des personnes qui y vivent et y travaillent) . Mais en fait, Stella Mac Cartney dénonce la surconsommation et les conséquences de celle-ci sur les autres êtres humaisn qui n'en profitent pas et en subissent les conséquences ( en plus d'être les esclaves modernes qui assouvissent , par leur force de travail, notre boulimie matérielle) . :
""L’idée de cette campagne est de dresser le portrait de ce que nous voulons être et comment nous nous comportons seul ou en groupe. Notre environnement, construit de toutes pièces par l’être humain, ne prend pas en compte les autres êtres vivants ou la planète, ce qui explique qu’il y ait beaucoup de déchets." (Stella Mac Cartney)
RÉPONDRE
samIl y a 22 jours
ah non en fait, elle dénonce les conséquences de celles-ci sur les animaux et l'environnement seulement...

(Faudrait pas exagérer, on est quand même dans le milieu de la mode...)
RÉPONDRE
sheighIl y a 14 jours
Mmmm, ce qui me gêne est la surconsommation de tissus. Est-ce que justement faire des vêtements avec des manches 3 fois trop longues, comme pour la finition des pantalons et toujours proposer de l'oversize etc ne devrait pas poser question à une styliste qui a de forts idéaux écologiques ? Le paysage empli de déchets en devient même anecdotique. A méditer!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode