Le minimalisme selon Céline

Celle qui, chez Chloé, privilégiait inconditionnellement la coupe sur la tendance, continue sur sa lancée en renouant chez Céline avec les grandes heures d'Helmut Lang. Cérébral, exigeant et fleurant bon les années 90, son vestiaire s'est en effet imposé comme l'une des sensations de cette saison...
Défilé Céline
Alors que le coeur de la modeuse oscille entre élégance Mad Menienne, citations seventies et confort army d'un bombardier en shearling, la DA de chez Céline propose cette saison une collection que les businesswomen des nineties auraient sûrement adoptées sur-le-champ.
Il faut dire qu'en reprenant à outrance les gimmicks stylistiques des années 80, les créateurs ne pouvaient que provoquer un come-back des normes Helmut Langiennes. À l'époque, ce fut en effet en réponse aux silhouettes tapageuses en vogue que Jil Sander et Lang décidèrent d'opérer un virage à 90 degrés, en mettant à l'honneur des modèles urbains et minimalistes.
Cette saison, Phoebe Philo s'inscrit donc en droite ligne de ceux qui jugèrent à un moment donné que la mode avait cruellement besoin de rationalité, d'épure et d'androgynie. Cela dit, si le vestiaire Céline initie une tendance faisant la part belle aux coupes chic et minimalistes, ce n'est pas pour autant que celui-ci renonce à une certaine sensualité...
Sous des aspects jansénistes, les silhouettes Céline se révèlent ainsi audacieuses et impudiques. Sous-pull translucide, cuir sexy et dentelle faussement candide viennent en effet contrebalancer la rigueur d'une coupe droite, le pragmatisme d'un drap de laine ou le caractère masculin de certaines pièces.
Défilé Céline
Autrement dit, si Céline convie la modeuse à repenser sa garde-robe en mode urbain (en privilégiant couleurs neutres et matières ambitieuses), elle lui enseigne également comment insuffler une dose de subtile féminité à la notion de sportswear.
Celles qui se retrouveront dans le discours radical et ultra contemporain de Phoebe Philo miseront alors sur des pièces certes un brin bourgeoises, mais modernisées à coup d'asymétries, d'épure sophistiquée et de mix and match de matières au luxe discret. Ce faisant, elles s'approprieront cette néo féminité renouvelant avec intelligence et exigence les standards de la séduction.
Par ailleurs, si le vestiaire Céline édicte les codes d'un minimalisme "so 21e siècle", il ne contraint pas pour autant les fashionistas à casser leur tirelire pour s'offrir des panoplies complètes signées Philo. Bon nombre de pièces mass market leur permettront en effet de se composer un look Célinien à moindres frais...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 30 août 2010 dans Les tendances
Vous aimerez également
Phoebe Philo, Céline et moi
Il y a 9 mois - 20
EN SAVOIR PLUS
Défilé Céline - Automne/hiver 2015-2016
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
maiatuaIl y a 6 ans
La façon dont P.Philo a su rendre Céline désirable est remarquable. Une maison qui me laissait auparavant indifférente me plait énormément aujourd'hui à tel point que c'est elle qui dicte mes tenues depuis deux saisons. La choisir comme DA fut une excellente idée!
PS : Coco, tes articles sont juste géniaux, pertinents et très bien rédigés !
RÉPONDRE
zygomatiqueIl y a 6 ans
J'adhère. Je recherche constamment les griffes prônant l'élégance, la sobriété et la qualité plutôt que l'exubérance et la surabondance de matières et de coloris... Voilà une piste.
RÉPONDRE
....Il y a 6 ans
Après cette collection d'hiver, j'ai essayée de regarder un peu plus en profondeur l'hisoire de Celine. J'ai compris le succès de Phoebe car, elle suit la ligne de Micheal Kors (très bien d'ailleurs mais n'était pas soutenu par LVMH) et correspond à l'image de Celine. Et effectivement l'inspiration Helmut Langienne est très forte et même Tom Fordienne si on regarde ses collections entre 1996-1998 et la collection GUCCI Hiver 2001 qui aurait pu très bien être une Celine d'aujourd'hui.

J'aime beaucoup cette ligne Celine mais j'espère qu'elle saura faire evoluer ce minimalisme pour qu'il ne devienne pas ennuyeux...mais bon, à la vue de la Croisière 2011, j'ai espoir!
RÉPONDRE
PatouIl y a 6 ans
Céline, c'est le contraire d'un des commandements d'Anna Dello Russo : c'est le style qui prévaut, intemporel et non la tendance. Ce sont des vêtements que l'on garde et que l'on chérit. Et qui sont confortables.
J'ai depuis des années un manteau en laine bouilli qui ressemble furieusement au modèle du défilé.
On peut rajouter de la sexitude aux silhouettes en adoptant un haut au décolleté flatteur.
Mais où vais-je bien pouvoir trouver une robe bleue ? Quant aux poches en cuir, il faudra surement que les ajoutent moi-même. Bref, la chasse est ouverte ...
RÉPONDRE
CélineIl y a 6 ans
Je suis heureuse que le minimalisme de Céline et l'élégance seventies de Chloé soient de saison. Je vais pouvoir sortir les pièces poussiéreuses de ma mère :)
RÉPONDRE
artoIl y a 6 ans
Je préfère de loin cette "mouvance" (le terme tendance n'est pas forcément adapté ici je trouve) aux vagues fifties et seventies. C'est plus classe, et surtout beaucoup plus abordable (j'ai l'impression en tout cas !).
RÉPONDRE
LjubimIl y a 6 ans
Ah, la fameuse devise LESS IS MORE est à l'oeuvre! J'adore! je suis d'accord avec tous les commentaires ci-dessus...ah...à la recherche proustienne de l'intemporel!
RÉPONDRE
JudIl y a 6 ans
Je nage en pleine CelineMania.
RÉPONDRE
Svs du LuxbgIl y a 6 ans
Classe, élégant, discret avec une pointe d'audace... On en rêvait, Céline l'a fait !
RÉPONDRE
IsabelleIl y a 6 ans
Le problème des copies peu chères, ce sera justement la coupe.
Ce genre de vêtement nécessite une coupe irréprochable et des matières qui se tiennent bien, pas des coupes à-peu-près-istes qui s'effondreront au premier lavage.
RÉPONDRE
LiseIl y a 6 ans
Phoebe Philo! Je l'adore littéralement, quel talent! Pour celles, qui aiment le minimalisme, elle fait un travail incoryable. Je veux tout porter de sa dernière collection automne hiver, et attend très très impatiemment sa prochaine collection pour l'été prochain!
RÉPONDRE
apolIl y a 5 ans
J'espère que le minimalisme dans la mode restera au top de la tendance pendant longtemps, pour moi ca a été une vraie révélation, j'ai depuis l'amour des basics et des pièces simplement bien coupées, sans toute une débauche de détails qui finalement n'embellissent pas la tenue.

Vive la simplicité !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode