Olja RyzevskiLaugh of ArtistDébora Rosa

Relations marques / instagrameuses : le grand bluff

1283
S'il est désormais de notoriété publique que la mise en avant de tel ou tel produit au sein de la presse féminine s'explique souvent moins par les qualités intrinsèques dudit produit que par la présence de la marque sur la liste des annonceurs du magazine, les choses sont moins évidentes lorsqu'il s'agit de ce média à part entière qu'est devenu Instagram…
Olja Ryzevski
Confrontées à la perte de vitesse de la presse - et donc à la baisse de visibilité de leurs publicités - les marques ne pouvaient longtemps rester sans réagir : si elles voulaient continuer à toucher un large auditoire, il leur fallait conquérir ces nouveaux territoires où avait migré une partie du lectorat de la presse féminine, à savoir les réseaux sociaux, et plus particulièrement Instagram.

Fraîchement convertis à la religion du "like", ces annonceurs autrefois férus de parutions sur papier glacé ne tardèrent alors pas à employer une technique qui avait jusqu'ici fait ses preuves : distribuer leurs produits gratuitement aux influenceuses en échange de visibilité sur leur média.
Laugh of Artist
Dans un premier temps, cela se fit de manière assez discrète, voire indétectable. Comment savoir en effet que le jean aperçu sur telle jolie instagrammeuse lui avait été offert, que le thé infusant dans la tasse de telle autre lui avait été gracieusement envoyé par la marque, que la bougie savamment positionnée à côté d'un bouquet de fleurs était sponsorisée ou que les baskets de telle influenceuse relevaient du placement de produit et non d'un choix personnel ?

Oui mais voilà, grisées par le succès de leur stratégie de communication, les marques se firent de moins en moins subtiles, oubliant que pour conserver leur crédibilité (et donc leur pouvoir de prescription), les influenceuses se devaient de rester un minimum authentiques. De leur côté, sidérées par leur fulgurante ascension, ces dernières eurent beaucoup de mal à résister aux sirènes des marques, si bien qu'elles se retrouvèrent régulièrement avec les mêmes mocassins Gucci ou le même sac J.W. Anderson que leurs homologues…
Débora Rosa
Dernier exemple en date : le cas du sac Lou de chez Sandro, qui fut aperçu récemment sur les comptes Instagram de bon nombre d'influenceuses (voir ici, ici, ici, ici, ici et ). Difficile dans ces conditions de ne pas en déduire que le sac en question est furieusement dans l'air du temps. C'est en tout cas le message que Sandro tente ici de faire passer…

Et si ces pratiques n'ont en soi rien de répréhensible, il serait néanmoins bon que les différents acteurs fassent preuve d'un peu plus de transparence sur le sujet. Les consommatrices gagneraient en effet à savoir que ce n'est pas parce qu'un produit apparaît de manière récurrente sur Instagram que celui-ci est incontournable ou qu'il symbolise le cool ultime. La plupart du temps, le RP chargé de sa promotion a tout simplement su placer celui-ci là où il faut...
Suivez nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 mars 2017 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
83 commentaires
Tous les commentaires
SamanthaMIl y a 2 mois
Oui ce n'est pas un crime alors stop à l'hypocrisie! Il suffit juste de dire en ce moment je suis en contrat avec telle marque et je vais souvent porter leur produits. Voilà on est pas dupes on le sait bien de toute façon.
RÉPONDRE
WatsonaireIl y a 2 mois
Je trouve qu'il est difficile de trouver un blog mode ou un fil instagram qui ne soit pas sponsorisé, et ça me désole. Je le comprends car j'imagine le temps que cela demande et sans rémunération à la clé, à quoi bon...
Pour autant, je trouve difficile de s'identifier aux blogueuses qui n'achètent pas ou peu leurs vêtements. Comment savoir si elles auraient acheté cette pièce s'il avait fallu la financer dans le cadre d'un budget mesuré.
Je ne désespère pas et continue de chercher.
Merci pour cet article.
RÉPONDRE
PulsescoIl y a 2 mois
Il ya quand même des millions de comptes instagram mode, tous ne sont pas bardés de placement produits... après faut taper dans les petits comptes de filles qui n'ont font pas leur métier

Je te rejoins que l'identification n'est plus au rendez-vous quand les blogueuses n'achètent pas la majorité de leur dressing. Et alors, le style et la cohérence ont également déserté...
RÉPONDRE
WatsonaireIl y a 2 mois
Tu as raison. Je ne suis pas entrée dans les détails mais c'est vrai que je cherche avec tout un tas de critères, j'ai même essayé de le résumer en une "petite annonce" ;)
"Si tu es petite et pas épaisse, que tu portes plusieurs fois les mêmes vêtements et que tu n'achètes pas (trop) compulsivement, que tu as un look plutôt décontracté, la quarantaine, que tu aimes les couleurs et les imprimés et que tu possèdes un blog ou que tu postes tes tenues sur Instagram sans être sponsorisée: tu m'intéresses..."
Qui sait, ça marchera peut-être :)
RÉPONDRE
EliseIl y a 2 mois
Jette un oeil sur le compte IG de Valérie Tribes ;)
Elle n'est pas petite mais pour le reste ça colle !
RÉPONDRE
TwinkleIl y a 2 mois
Watsonaire, si tu me clarifies ce que tu entends par "pas épaisse" (je ne suis pas française) et que je m'y reconnais, je tenterai peut-être de poster mes tenues sur instagram, vu que je réponds aux autres critères ;-)
RÉPONDRE
liluIl y a 2 mois
euh... moi! ;-) c'est bizarre mais on dirait moi ton annonce LOL
RÉPONDRE
WatsonaireIl y a 2 mois
Merci. J'aime bien!
RÉPONDRE
WatsonaireIl y a 2 mois
Pas épaisse (physiquement, pas intellectuellement, bien sûr ;)): filiforme, menue...
RÉPONDRE
WatsonaireIl y a 2 mois
J'ai cherché avec le pseudo lilu et il y a des sacs et une région de Belgique :s
Où puis-je te trouver?
.
.
.
Désolée Lise pour les réponses à répétition mais suis contente que ma "petite annonce" marche :D
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Pas de soucis ;)
RÉPONDRE
AnnaIl y a 1 mois
Moi je suis tout comme tu dis ! Pas franchement les moyens d'acheter tous les 4 matins alors je mise tout sur l'humour :-))
Anna_you_and_me
RÉPONDRE
liluIl y a 1 mois
beaucoup de boulot et peu de temps pour venir ici malheureusement

mon pseudo instragram c'est @ladlilu

:-)
RÉPONDRE
CarolinaIl y a 4 jours
Je suis contente de lire vos commentaires à toutes, car je suis dans une réflexion similaire sur ce thème. Fatiguée des placements produits trop évidents...
Je ne suis ni petite ni franchement filiforme d'ailleurs et j'achète tous mes vêtements comme une grande. Je me bats pour faire exister ma (belle) marque de bijoux de joaillerie, je suis sympa et passionnée de tendances.
Ah oui et j'ai un adorable petit Shih-Tzu qui est particulièrement photogénique sur Insta. ^^
Compte perso (carowearsjewelry) et pro (demarsparis).
RÉPONDRE
Valérie Il y a 1 mois
Alors bienvenue sur mon blog ou j'achète pour l'instant tous mes vêtements et mon banquier voit rouge comme Ma carte bleue ! 😉😂
Valérie alias Pimprenelle
50 ans et alors ?
La vie est belle
RÉPONDRE
Lululadiwine Il y a 2 mois
Ah ça fait du bien un article comme celui-ci !!! La mode a bien compris l'impact de ces influenceuses sur leur image... mais je trouve dommage qu'il y est un dictat du silence sur le fonctionnement ... je trouve Instagram dénaturé de photos qui se ressemblent toutes.... Tout ce petit monde du "un donné pour un rendu " mériterait plus de vérité!
RÉPONDRE
SanamIl y a 2 mois
Je vois de plus en plus de blogueuses qui ajoutent la mention #ad à certains de leur posts ! Et je ne trouve ça pas mal !
Le sac Polene et les mocassins Gucci... Ça en devenait risible !
RÉPONDRE
NadioushaIl y a 2 mois
Les lecteurs ne sont pas pas dupes, je trouve que c'est la meilleure façon de se décrédibiliser, pour les instagrameuses/blogeuses mais aussi pour les marques...
Je préfère de loin suivre des "petits" comptes de personnes qui présentent (et financent) leurs choix vestimentaires personnels !
RÉPONDRE
NadioushaIl y a 2 mois
Je le suis fait la même remarque au sujet du sac Sandro d'ailleurs...
RÉPONDRE
léontineIl y a 2 mois
Tu sais que je n'avais encore jamais vu ce sac ! Je ne dois pas suivre les bons comptes, ha ha...;-) Mais la démonstration de Lise, photos à l'appui, est très parlante.
RÉPONDRE
NadioushaIl y a 2 mois
J'ai vu deux photos (dont une présentée ici), il ne m'en faut pas plus pour me dire qu'on souhaite nous le présenter comme le nouvel objet de désir !
Idem pour certains sacs Lancel, je dois avoir tendance à mémoriser les détails mais il y a aussi la façon des blogueuses de les présenter...
Et pour les marques de luxe c'est la même chose, à une autre échelle.
Je doute qu'on puisse y échapper.
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
moi aussi j'ai découvert ce sac ici...
RÉPONDRE
ZizigambetteIl y a 2 mois
On est deux ! Mais c'est flagrant en fait.
RÉPONDRE
RoxanneIl y a 2 mois
Je trouve que ça devient lassant de voir toutes ces personnes avec les mêmes vêtements etc, .. c'est pourquoi je ne m'intéresse pas à ces personnes là, je tombe sur ces comptes au hasard.
Je trouve ça malheureux quand certaines personnes sont prêtes à se priver de chose pour acheter tel ou tel produit uniquement pour être dans " l'air du temps " alors que c'est je pense tout sauf le cas.
De plus elles finissent par identifier la/les marques pensant parfois avoir une chose en contre partie mais il n'y a rien au résultat, c'est juste de la pub gratuite.
Bon jeu pour les marques.
RÉPONDRE
léontineIl y a 2 mois
c'est en effet assez consternant et artificiel. Moi aussi, je préfère suivre des comptes IG sûrement moins connus, de filles que je trouve plus inspirantes car elles construisent elles-mêmes leur garde-robe.
RÉPONDRE
N.Il y a 2 mois
Comme le vôtre par exemple! Je vous ai découverte grâce à l'article d'Isabelle sur Mode Personnel(le) il y a quelques mois et je suis sous le charme de vos photos et looks, c'est une jolie source d'inspiration. Je ne suis pas sur Instagram donc j'en profite pour vous le dire ici!
RÉPONDRE
léontineIl y a 2 mois
Merci mille fois ! <3
RÉPONDRE
samIl y a 2 mois
C'est vrai que vous êtes bien élégante! J'adore vos jupes longues . Elles sont très bien portées.
RÉPONDRE
léontineIl y a 2 mois
Merci beaucoup! Je suis très flattée ;-)
RÉPONDRE
ModessentielleuIl y a 2 mois
Oui Leontine ton IG est toujours inspirant avec on le sent une touche d'humour et de dérision
RÉPONDRE
léontineIl y a 2 mois
Merci ! ;-)
RÉPONDRE
luciluciolIl y a 2 mois
Je plussoie ! <3
RÉPONDRE
léontineIl y a 2 mois
:-) <3 <3<3
RÉPONDRE
AnaneIl y a 2 mois
Bonjour Lise, bonjour Julien, bonjour à toutes/tous! {oui, c'est le même post que précédemment publié mais légèrement corrigé, ayant estimé qu'il y avait un peu trop de fautes/mauvaises tournures de phrases ...}

Je suis ton blog depuis quelques mois maintenant et ne commente habituellement pas mais je me lance avec ce sujet, car je suppose qu'il me tient à cœur... (merci d'ailleurs pour tes écrits qui ont le mérite de pousser à la réflexion et à ne pas adopter une attitude de consommateur passive...j'apprécie tout autant d'ailleurs tes analyses modes, selon moi poussées et agréablement informatives.

Suivant pas mal de blogs mode et travaillant activement au lancement du mien actuellement, je me suis intéressée de près et interrogée à ce sujet et voulais simplement contribuer à la conversation en reportant une expérience plutôt “perturbante” qui m'est arrivée il y a peut-être 1 mois ou 2 maintenant, en lien avec ton post et mettant en lumière, je pense, la difficulté "Française" qui existe à ce sujet.
En effet, le vrai problème selon moi concerne le manque de transparence qui semble être érigé en norme s’agissant des blogueuses Françaises (cf. aucunes mentions du fait qu’il s’agisse d‘une publicité ou d’un contenu sponsorisé et ce, contrairement aux blogueuses “internationales”, notamment les Américaines, qui n’hésitent plus à mentionner un “ad” ou “sponsored post”, et ce, même s’il est savamment dilué dans le flot de hashtags) ainsi que de l'apparente impossibilité de nourrir un débat sain à ce sujet au sein même de cette blogosphère.

Pour rentrer dans le vif du sujet, après avoir suivi pendant quelques mois une blogueuse beauté Française renommée et m'interrogeant sur le sponsoring ou non de ses publications Instagram (puisque non stipulé), j'ai décidé de lui poser ouvertement la question suite à la publication d'une photo de casque audio (n'aucun donc de + aucun rapport direct avec son sujet principal). "Est-ce un post sponsorisé" ? ai-je donc demandé...

Bien mal m’en aura pris... le (déchaînement ?) de réponses de sa part qui s’en est suivi m’ayant laissé (presque) sans voix et incluant des phrases aussi déroutantes qu’irrespectueuses de type “veux-tu connaître la couleur de mon slip aussi ?” ( et dois-je rappeler que cette blogueuse a tout de même 39 ans et fait figure de leader dans son domaine ...?) que des injonctions autoritaires non justifiées après que je lui ai répondu “euh..non merci”, de type “évite de poser la question alors” (suis-je son enfant ou sa propriété ?).

Je vous épargne les autres commentaires ...

Alors oui, je veux bien comprendre qu’il y ait des jours “sans” pour tout le monde, que ton instagram soit ton espace privé, que d’autres personnes avant moi aient peut-être déjà soulevé cette question d’une façon peut-être plus agressive ou exacerbée, mais cela ne justifie en rien selon moi la tonalité et l’indignation adoptées face à une question aussi banale et légitime que la mienne ... de plus, au delà de l’évidence du manque de professionnalisme dont ont relevé ses auto-joutes verbales, cette manque de propension à l’auto-critique de la part de quelqu’un d’aussi intégré au système me déroute tout autant lorsque l’on sait, primo, que beaucoup de personnes nouvelles et souvent très jeunes arrivent chaque jour sur ces plateformes en ne sachant pas forcément ce qui se joue derrière ces promotions orchestrées et non spontanées et deuzio, que même si elles finissent par le savoir ou s’en douter, il ne devrait pas être inadmissible de désirer savoir en tant que potentiel futur consommateur du produit mis en avant, s’il s’agit d’une recommandation neutre n’incluant aucune forme de lien contractuel, ou d’une opinion, certes peut-être personnelle et authentique, mais tout de même intéressée; au sens littéral du terme.

Si je donne de la valeur à mon auditoire, il me semble normal d’informer mes “followers” du lien contractuel qui existe entre moi et une marque afin qu’ils puissent se faire une idée non tronquée et décider, en toute transparence s’ils souhaitent ou non acheter ce produit suite à la dite recommandation.

Pourquoi refuser la transparence à ce sujet et se permettre des commentaires et des actions (elle m’a tout de suite bloquée ...) ressemblant plutôt à des formes de menaces et d’intimidations douteuses qu’à des réponses franches et assumées ?
Celui ou celle qui est à l’aise avec son activité sponsorisée ne prendrait-il pas en effet le temps de répondre un simple “oui”, “non” ou de ne pas répondre à la question s’il le souhaite; son compte étant en effet “sa” plateforme et il restant libre de la gérer selon ses convictions...

Dernier point non négligeable de son intervention disproportionnée (à mon avis): elle a également estimé que c’est parce que des gens comme moi posent ce type de questions que la blogosphère Française n’avance pas; ce sur quoi je lui ai répondu quelques jours plus tard (après avoir essayé de digérer sa réaction car franchement blessée et énervée sur le coup, je ne voulais pas mettre le feu aux poudres et m'enfermer dans une rixe verbale “Made In Instagram”), qu’à mon humble avis, le manque de professionnalisme dont semble faire part une partie (en tout cas la plus exposée) de cette blogosphère, était selon moi plutôt l'une des raisons évidentes de la relative non avancée/manque de renommée/lente crédibilité accordée à ce secteur d’activité en France ...
Puisque que tant que la transparence ne sera pas normalisée, les suspicions et sentiments de manipulation resteront, même essentiellement tacites et non exprimés, et empêcheront donc certainement les gens qui s’intéressent de près ou de loin à ce nouveau secteur d”activité de totalement en valider la crédibilité...

C’est en tout cas le fond de ma pensée; car s’il n’est pas répréhensible en soi de travailler avec des marques en étant rémunérée pour en parler, il me semble cependant qu’il relève de la responsabilité d’un professionnel (et ce à partir du moment où il se constitue en tant qu'entreprise et/ou clame haut et fort en avoir fait son métier) d’être transparent à ce sujet afin de ne pas donner le sentiment de manipuler et de ne pas considérer voire même d’exploiter une partie de son audience, en masquant l’aspect commercial de ses
interventions/recommandations...

La publicité est la publicité, point barre non ? Pourquoi estimer qu’elle devrait être dissimulée ? Sauf peut-être si ces personnes estiment qu'elles ont quelque chose à se reprocher ?

Enfin bref, désolée de la longueur de ce post, je tenais simplement vraiment à apporter ma contribution comme dit préalablement, je suis persuadée que ce sont ce types d’attitudes et de mentalités qui empêchent à la blogosphère Française de prospérer de façon fluide, et non les interrogations légitimes, bien que possiblement parfois exprimées de façon déplacée et/ou agressive, de lecteurs qui demandent simplement plus de prise en considération de leur droit à la transparence...

Qu’en pensez-vous ? Quelqu’un a t’il déjà expérimenté ce type de situation ou a un avis à ce sujet ?

Best,
RÉPONDRE
samIl y a 2 mois
C'est vrai que le blog a un statut bâtard. J'avoue que quand on lit que c'est un VRAI job, on est moins critique par rapport au sponsoring. Mais souvent le sponsoring à outrance enlève de la valeur au blog ( surtout styllistique) car shoper dans les mêmes enseignes , avec obligation de montrer une pièce autant de fois, fait que beaucoup de looks sont totalement ratés! J'avais recommandé un blog à une copine il y a dix ans, je n'y vais plus que une ou deux fois par mois, par idiote fidélité ( genre sms à ton ex) et je suis estomaquée par certains looks ! J'ai l'impression que la blogueuse a été débranchée du circuit " mode" car les eshops pour lesquels elle bosse ( je le vois comme ça ) ne proposent rien de bien extraordinaire , sauf à sortir la cB, donc elle est bloquée! Avec un lectorat " populaire" tu ne peux montrer des pièces à 200 euros tous les jours . C'est alors une succession de petites pièces très passe-partout, souvent moches, qui se relaient. Je ne la reconnais simplement plus! Et tout est sponsorisé, chaque lien, même pour une bougie t'amène sur un eshop! Mon amie m'a demandé si j'y allais encore et j'ai dit non et là elle m'a confié , rassurée, que les mannequins C&A avaient plus de style et qu'il y avait trop de sponsors. On s'est fait la même réflexion sur les tenues qui atterrissent régulièrement sur le vide dressing: ce sont majoritairement des looks " à vendre" . Donc oui blog " pro" mais dont les clients sont qui? Les Lecteurs ou les annonceurs? Ok l'argent vient des annonceurs mais sans lecteurs point d'annonceurs... Donc il est normal de respecter les lecteurs.
RÉPONDRE
AnaneIl y a 2 mois
Je suis tout à fait d'accord sur ce point Sam. C'est personnellement ce que je vis en tant que lectrice. Je n'ai pas forcément voulu développer une autre argumentation étant donné la longueur de mon précédent post qui voulait mettre en avant un autre point; mais il est certain que si le blog devient son travail, il faudrait pouvoir exercer un équilibre au risque de lasser, offusquer, abuser, etc. les gens qui visitent; penser à d'autres "business models" dont l'amassement d'argent n'est pas le 1er but mais se conjuguent avec d'autres centres intérêts/intérêts supérieurs, comme c'est le cas pour beaucoup de marques de mode durable en ce moment par exemple ... (juste pour faire le parallèle ...). Après, en réalité, sur le fond, je crois que cela revient au sempiternel débat autour de la notion d'avidité lorsqu'il s'agit de l'argent et force est de constater que ce n'est pas propre aux blogueuses ais aux êtres de façon générale... donc c'est encore autre chose je suppose ... ! En tout cas, ravie de constater que plusieurs ne sont pas dupes et demandent des changements et d'autres formes de modèles, ça m'encourage moi-même pour le lancement de mon futur blog! A bientôt
RÉPONDRE
AnaneIl y a 2 mois
* se conjugue/
* mais aux êtres humains de façon générale
RÉPONDRE
AnaneIl y a 2 mois
* dont l'amassement d'argent n'est pas un but tout court à vrai dire ... Gagner de l'argent est un objectif raisonnable pour une entreprise (bien qu'il devrait pouvoir se coupler à des "intérêts supérieurs", si je puis m'exprimer ainsi, pour exercer un équilibre) mais amasser de l'argent est différent et ne devrait jamais être un but en soi je crois... Or, il est souvent érigé comme but caché...et ce que l'on soit instagrammeuse ou non ...
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
J'en suis aussi là dans la réflexion, en tant que lectrice, j'ai effectivement l'impression qu'en France les blogueuses mode ont moins appris à gérer, pour l'instant, leurs relations avec le lectorat. Précisément, j'ai l'impression qu'on demande aux blogueuses en général de passer pour une personne lambda qui documente simplement ses tenues. Et dès que le blog est leur boulot, ou simplement une source de revenus parmi d'autres, la relation entre elles et les produits qu'elles utilisent et pour lesquels elles font de la publicité est forcément différente que, par exemple, ma relation avec les trucs que j'achète.

Lorsque ça se complique, c'est quand il y en a qui ont une ligne de conduite minimaliste par exemple. C'est comme s'il y avait un tabou à dire "ce blog est mon boulot, et ça fait partie de mon boulot d'essayer plus de produits que la moyenne, ou de faire de la pub aux jolies fringues gratuites que m'envoie telle ou telle marque". Et franchement - là je l'ai particulièrement remarqué avec les françaises, mais je pense que les américaines sont déjà passées par là - j'ai l'impression qu'on attend des lectrices qu'elles fassent semblant que c'est une personne qui documente simplement son quotidien, et du coup y a certaines attentes pas très raisonnables envers la blogueuse (pourquoi t'achètes tous les jours un autre truc?! heu ben parce que... à la base elle travaille dans la comm), et d'un autre côté les lectrices qui cassent l'illusion se font rembarrer par les fans de la blogueuse, en mode "t'as pas compris son post, cette fille c'est le Dalaï Lama en personne, tu es négative, tu fais pitié, etc etc".

Du coup, la transparence, y a vraiment pas de mal à ça. Quitte à la relation soit un peu plus pro et un peu plus ouvertement professionnelle. Et c'est aussi ça la grande différence avec la pub dans la presse papier, finalement: les marques font ça nettement moins cher avec les blogueuses ou instagrammeuses, et - là y a un problème de travail des femmes aussi - je ne sais pas du tout si c'est quelque chose qui fait assez de revenu pour survivre toute seule, ou qui permette de rajouter plein de compétences à son CV. Mais ça c'est encore une autre question.

Mais en tous les cas, c'est sur le modèle économique en entier qu'il faut se poser la question. Pour les instagrammeuses, blogueuses et compagnie, personnellement, je n'ai aucun problème à ce qu'elles mettent des liens affiliés, ça fait partie du jeu. Faudrait juste leur permettre la transparence à ce sujet, et là c'est tout un art. Y en a d'ailleurs qui s'en sortent très bien.

L'autre problème c'est encore avec les produits. Et là je décris ma réaction immédiate non-raisonnée: je ne lis qu'une demi-douzaine de blogueuses mode (ici, Balibulle les une fois tous les six mois qu'elle publie du nouveau, et deux ou trois autres). Et je dois dire que quand une marque se fait connaître en grande partie sur les blogs et réseaux sociaux, j'ai en même temps un sentiment de "validation" de la marque mais, en même temps, j'ai super pas envie de porter leurs produits, je me sens un peu dupe. Par exemple les bijoux Helles, dans l'absolu je les trouve plutôt jolis, mais à force de les voir portés par des blogueuses - pour qui je n'ai aucune antipathie et que je ne prends pas du tout pour des greluches ou quoique ce soit - je me sentirais un peu dupe de les acheter et de les porter moi-même, et ils perdent de leur attrait.

Et le dernier point que tout ça m'inspire, qui rejoint un peu des premiers, c'est que la plus-value des comptes instagram, c'est que ça donne une impression d'intimité, un peu, ou d'un côté "underground": même si on sait que la personnalité en question est bien connue, on a tendance à oublier à quel point elle est connue partout: parce qu'on peut éventuellement lui parler, parce qu'elle nous parle sur le ton de partager sa vie avec nous. Et elle n'est pas sur tous les abri-bus, elle est dans nos appareils personnels, sur l'ordi ou dans le téléphone. Alors que je pense qu'avec une pub plus traditionnelle, on a une meilleure prise sur la réalité. Et puis bon, la photo pro ça a aussi une valeur par rapport aux filtres instagram, quoi.
RÉPONDRE
emmanorIl y a 2 mois
quand je vois trop souvent les mêmes chaussures ou sacs portés j'ai plutôt une réaction de rejet que d'envie , suis-je la seule ?
RÉPONDRE
C.fras@live.frIl y a 2 mois
J'ai le même sentiment. Ca en devient ridicule. Et ça ne leur faire rien. Le plus drôle est tout de même les looks copiés/collés. Je ne comprendrai jamais cet effet "mouton". N'ont elles vraiment aucune personnalité ? En tout cas, je passe mon tour sur les produits sponso et reste sur ma bonne vielle stratégie d'écumer moi même les eshop et de choisir des pièces qui me plaisent vraiment !
RÉPONDRE
MarieIl y a 2 mois
Tu n'es pas la seule, je sature très vite en voyant les mêmes produits partout.
Je me souviens avoir commandé un pull en cachemire d'une marque connue et à laquelle je suis fidèle, et avoir trouvé à l'intérieur "choisie par telle "instagrammeuse". Cela m'a mise en colère, ce qui est un peu puérile c'est vrai...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
Bien sûr!
Quand, dans une boutique, on me dit "ce modèle se vend très bien", j'ai tendance à le reposer et à passer mon chemin...
RÉPONDRE
léontineIl y a 2 mois
Pour moi aussi, c'est rédhibitoire ;-)
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
nan :-)
RÉPONDRE
DelphineIl y a 2 mois
Bonjour à toutes et tous,

Bien que je visite ce blog depuis des années, je ne crois pas avoir déjà commenté mais mieux vaut tard que jamais ;)

Ce sujet m'interpelle : on parle beaucoup de la frustration des abonnés / internautes de ne pas savoir si tel ou tel produit est "placé" par une marque. Mais il existe bel et bien le pendant juridique à tout cela : il existe des lois, des enquêtes sont en cours. Certes les réseaux sociaux apparaissent plus vite que le temps que la justice suive son cours. Je pense qu'un jour il y aura un procès quelconque qui fera sans doute jurisprudence...

Ce que font ces youtubeuses / blogueuses / instagrammeuses en terme de placement produit sans le mentionner est illégal, et s'apparente à de faux avis de consommateur. Pour celle que cela intéresse, je vous mets un lien vers la DGCCRF : http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/consommation/co...
Bref, désolée si cet aspect juridique est un peu "chiant" mais je trouve cela gonflé de la part de ces influenceuses de se croire au dessus des lois et en plus d'être "offusquée" des questions légitimes des internautes. De plus quand on sait il s'agit c'est un public plus "vulnérable".

Bref, en ce qui me concerne, mon désintérêt ne date pas d'hier : je crois me souvenir d'une vague de youtubeuses qui ont délaissé leur chaîne vers 2012, car elle ne se reconnaissaient plus dans cette plateforme où les placements produits s'accéléraient. En tant que consommatrice lambda, je suis aussi déçue d'avoir dû mal à trouver des personnes lambda partageant leurs trouvailles sans arrières-pensées...
RÉPONDRE
alixIl y a 2 mois
c'est très intéressant au contraire. L'aspect juridique prouve qu'il y a bien une ligne de conduite plus "morale" ou "juste" que pourrait adopter les blogueuses et que ne pas la suivre, mets le consommateur dans une situation de désavantage.
et c'est une pratique en hausse et se propage à toute vitesse : le lien mentionne que la pratique est passée de 30% à 45% en 3 ans...
RÉPONDRE
HeLNIl y a 2 mois
Merci pour ce très intéressant commentaire Delphine, l'autre aspect des choses étant sans doute la question de la fiscalité liée à ces placements de produits non affichés en tant que tels. Je me demande comme les youtubeuses/blogeuses traitent cette question...
RÉPONDRE
CarolinaIl y a 4 jours
Je me pose la même question...
RÉPONDRE
DelphineIl y a 2 mois
Désolée un bout de phrase a été "mangé" : je voulais écrire "De plus quand on sait que souvent les internautes sont mineurs, il s'agit d'un public plus "vulnérable".
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
surtout si c'est pour nous influencer vers des trucs moches (je ne parle pas du sac, correct sans plus... ). On n'est pas des idiotes... (et après on veut défendre l'intelligence des femmes; parfois je m'interroge...)
RÉPONDRE
AnneIl y a 2 mois
je tique sur la fin de votre commentaire :il y a autant d'idiot que d'idiotes, dit-on parfois " et après on veut défendre l'intelligence des hommes" ? Non. Parce-que leur intelligence n'est plus à " défendre".
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
j'ai fait trop bref et synthétique: je veux simplement dire que, si on ne veut pas passer pour un idiot, autant ne pas FAIRE l'idiot (et certaines femmes ne rendent pas service aux femmes en ce sens là... comme Kim Kardashian qui cantonne la femme dans tous les clichés féminins, ça n'a rien de féministe... c'était ça mon idée)
RÉPONDRE
samIl y a 2 mois
" influenceuse"... je déteste ce mot et ce qu'il représente. Il est le corollaire de " temps de cerveau disponible" en mode. Le phénomène est exactement le même qu'en télé , journalisme ou politique si on y réfléchit bien. Le sac Sandro c'est un peu les deux hommes qu'on nous vend comme " salutaires pour sauver la démocratie " ces temps-ci dans les journaux ( et franchement je me marre) ...
RÉPONDRE
EliaIl y a 2 mois
Ce qui est assez ironique dans cette histoire c'est qu'on a jamais autant vu le sac Faye de Chloe sur les réseaux sociaux depuis plus d'un an et pourtant l'une des raisons non avouées du départ de Clare Waight Keller de la maison fondée par Gaby Aghion est le manqué de succes des sacs de ses collections!
RÉPONDRE
TwinkleIl y a 2 mois
"les marques se firent de moins en moins subtiles, oubliant que pour conserver leur crédibilité (et donc leur pouvoir de prescription), les influenceuses se devaient de rester un minimum authentiques." Tout est dit ici.

C'est pour cela que je suis seulement trois blogs et comptes instagram d'auteures authentiques: TdM - Balibulle at Café Mode. Et non, elles ne m'ont pas payé pour leur faire la publicité, mais si elles insistent à le faire, je peux leur passer mes coordonnées ;-)

Sur le sac Sandro j'avoue que, avec ou sans instagrameuses, il me paraît bien sympa!
RÉPONDRE
Barenia Il y a 2 mois
Bonjour,
Je suis tout à fait d'accord avec votre article et je n'achète plus aucun produits présentés par les youtubeuses, les instagrameuses, les blogueuses car elles présentent toutes la même chose au même moment.
Merci pour cet article.
RÉPONDRE
mariannehéhéhéIl y a 2 mois
C'est marrant car ce qui me gène n'est pas tant l'absence de mention "sponso" que l'enchainement d'articles pro-marque. Clinique c'est génial, le lendemain c'est le make up Chanel, pour revenir vers Avène... entre temps on peut acheter 2 ou 3 collabos .... heuuu vraiment ? comment se défini ce métier ? testeur de produit ? dénicheur de nouveautés ? c'est quoi le propos ?
Et qu'est ce que le sponsoring pour un "influenceur". Relayer l'actu d'une marque via des tests de produits envoyer gratuitement et/ou recevoir une rem directement ? C'est quoi la frontière ?
Il faut vivre et tant que le lectorat n'aura pas envie de s'abonner je ne vois pas très la solution. Je crois qu'il n'y a que toi dont c'est le seul job et qui partage cette vision aussi radicale. Ca te place dans une autre catégorie celle d'auteur je pense. C'est vachement compliqué cette histoire, j'ai de la peine pour certaines filles qui se sentent valorisées parce que les marques les draguent à coup de voyage de presse. C'est un cirque qui devient ridicule, peut être l'idée de vivre d'un blog était une erreur. Un blog n'est pas un titre de presse. Je ne suis pas certaine qu'il y ait vraiment de solution. Ce sujet a l'air de te titiller pourquoi tu ne montes pas des assises avec quelques potes bloggeuses, pour amorcer une charte professionnelle ? xoxoxo
RÉPONDRE
JoséphineIl y a 2 mois
Super idée !! :)
RÉPONDRE
JulianaIl y a 2 mois
Et vous LIse ? vous êtes bien bien sponsorisée par des marques quand vous recommandez aux lectrices
Arrêtez cette hypocrisie
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 mois
Tout d'abord, saches que nous avons toujours été transparents concernant les revenus tirés de TDM (qui depuis plusieurs années sont exclusivement issus de l'affiliation, car nous détestons la publicité visuelle).

Ensuite, nous n'avons absolument rien changé à notre manière de travailler depuis nos débuts en 2007 :
- Nous ne sommes jamais rémunérés pour rédiger un article. La plupart de nos articles "Wanted" (qui pourraient parfaitement faire l'objet d'une rémunération) ne sont jamais "dealés" en amont avec une marque et 70% du temps les pièces que nous mettons en avant ne sont même pas issus d'un eshop avec lequel nous travaillons.
- Lise ne recommande que des pièces qu’elle apprécie vraiment. Peu importe si celles-ci sont issues d’un eshop avec lequel nous travaillons ou non.
- Nous refusons toute ingérence des eshops avec lesquels nous travaillons, nous ne sommes jamais contraints de mettre en avant telle ou telle pièce contre notre volonté.
- Nous ne relayons aucune opération commerciale de la part des marques ou des eshops.

Du coup, je ne pense pas que l’on puisse dire que nous sommes “sponsorisés” par les marques :)

PS : Encore une fois, il n'y a aucun soucis à l'être, nous pensons simplement que l'important est de bien le préciser quand cela est le cas.
RÉPONDRE
JulianaIl y a 2 mois
Vous avez publié plusieurs photos des bloggeuses ou instagrameuses ! avec le même sac Sandro.
Vos missions sont elles pas le même ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
C'est vrai que j'ai publié une photo avec ce sac Sandro. Sur le coup, je l'ai juste trouvé joli et dans l'air du temps. Ce n'est qu'ensuite que je me suis rendue compte que je l'avais trouvé dans l'air du temps car (durant mes recherches) je l'avais beaucoup vu sur... Instagram ;)

Mais je n'ai rien touché de la part de Sandro :)
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
Mais y a pas de liens affiliés dans cet article, qui se plaint principalement du manque de transparence et pas du fait de faire de la pub.

(ou alors aussi de la monotonie résultante, mais peut-être que je projette mon ressenti personnel: j'aime les jolies fringues et le stylisme original ou bien fait, ce qui m'embêtesur les réseaux sociaux très souvent c'est de voir les mêmes tics stylistiques tout le temps).

Faire un peu de pub, ça fait partie du territoire d'un site de mode un minimum professionnel. Je préfère voir quelques liens affiliés vers des fringues qui sont cohérentes avec l'esthétique du site, et à côté des articles critiques sur les défilés de mode, que de simplement voir des articles absolument pantois et non-critiques sur les défilés de mode. D'ailleurs j'ai aussi apprécié l'article sur le T-shirt "féministe" de Dior, parce que j'en ai un peu marre de lire partout que c'est les grandes marques qui vont nous tirer de la mouise politique actuelle à force de mettre des opinions extrêmement correctes sur des T-shirts qui seront portés par des millionnaires.
RÉPONDRE
JoséphineIl y a 2 mois
Lise a expliqué des dizaines de fois son système de rémunération sur son blog... Renseignez-vous au lieu de dénoncer la soi-disant hypocrisie des autres.
RÉPONDRE
RaphaëleIl y a 2 mois
Pas d'accord !

Toutes les marques envoient des produits aux influenceuses mais celles-ci en reçoivent justement tellement qu'elles ne mettent en avant que ceux qui leur plaisent réellement. A la différence des relations presse traditionnelles où effectivement la position d'annonceur fausse le jeu, sur Instagram il y a une justice. Si vous lancez un produit cool et que vous l'offrez à des Instagrameuses, il y a de fortes chances pour qu'il soit mis en avant. Que vous soyez une grosse marque ou une petite d'ailleurs. Si vous lancez un produit qui n'est pas réussi ou qu'on a déjà vu 1 000 fois ailleurs ou encore si vous ciblez mal les influenceuses auxquelles vous le proposez, elles n'en feront rien. Je parle en connaissance de cause, je suis la fondatrice de la marque de lingerie Girls In Paris. Nous avons été très visibles sur Instagram depuis notre lancement parce que nous avons offert des soutiens-gorge à des influenceuses, certes, mais avant tout parce que ces soutiens-gorge ont plu. Il n'y a rien eu d'automatique. Nous avons aussi sorti des produits qu'aucune influenceuse n'a voulu mettre en avant et que nous avons mal vendus. On en tire des leçons. On améliore nos collections. Instagram est un formidable baromètre de tendances en fait ! Dans le cas où il y a une transaction pécuniaire entre un annonceur et une influenceuse et donc une obligation contractuelle de mettre en avant le produit, les choses sont, là encore, bien faites : les filles cool et très suivies le restent si elles continuent de proposer des choses qui leur ressemblent. Celles qui se transforment en femmes sandwich sont vite démasquées et remplacées dans le coeur de leurs abonnées.

Je comprends en revanche qu'on puisse critiquer l'effet matraquage mais il est propre aux réseaux sociaux : tout va vite et tout se multiplie. Mais, encore une fois, si un sac comme le Lou de chez Sandro est vu partout en ce moment, c'est peut-être qu'il est réussi, dans l'air du temps et qu'il le mérite.

Instagram a permis à des marques géniales d'émerger : Glossier, Mansur Gavriel, etc. Ces marques se sont largement servies des influenceuses. Mais elles l'ont fait pour mettre en avant des produits et un univers tellement géniaux que ça me semble légitime.
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 mois
Merci Raphaële pour ce commentaire très intéressant, il est toujours bon d'avoir le point de vue des différentes parties en question :)
RÉPONDRE
samIl y a 2 mois
J'ai l'impression que les nouvelles marques mises en avant par les grosses pointure sont des marques assez chères et que cette étiquette de " petite marque de luxe" ne fausse le jugement de pas mal d'instragrameuses.
Elles seront fières d'arborer une sape à plus de 150 euros d'une créatrice qui a l'appartement témoin et le mode de vie standard qu'on nous vend dans " inside closet ", car cela " valide " un peu leur propre valeur de blogueuse et leur blog passe de " main stream" à " in", " huppé" etc...
Ce système ne profite donc qu'aux marques ciblant une clientèle haut de gamme et avec une identité très consensuelle ( la fille Sézane, celle qui ne vote pas , qui ne jure pas, qui fête la saint Valentin et " est féministe") . Souvent ce sont des marques crées par des " héritiers" ( au sens bourdieusien) qui ont pu monter plus facilement leur boite . Elles sont présentées comme des petites marques qui vont révolutionner les systèmes de production ( local, petites mains mieux payées , etc...) et cela semble justifier des prix exorbitants . Pourtant ce sont des marques sans légitimité autre que la valeur qu'elles cherchent à se donner ( en utilisant donc les principes de base du marketing : haut de gamme et très cher , donc objet de désir. D'autres marques , crées par des filles moins vernies et pratiquant des prix raisonnables , avec les mêmes procédés de fabrication, sont boudées, bizarrement. Donc non, le goût n'est pas le seul critère de mise en avant, je penche plus sur " la valeur" et toute la violence symbolique qu'elle contient.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
Entièrement d'accord, et pourtant j'aime bien les fringues Sézane, mais, heu, j'attends de voir si réellement je les aime bien, ou si c'est l'effet d'en voir de jolies photos sur le site de Garance Doré.
RÉPONDRE
HeLNIl y a 2 mois
Ha oui, pour moi Sézane est l'archétype de la marque qui a trop inondé instagram ! Sans compter que la plupart de leurs fringues sont magnifiquement mises en scène par les toujours très belles mannequins choisies pour les campagnes de pub, mais que 2 fois sur 3 elles ne vont pas bien aux bloggeuses qui les portent.
RÉPONDRE
DebIl y a 1 mois
Entièrement d'accord Sam !
RÉPONDRE
samIl y a 2 mois
Ceci étant dit, j'aime beaucoup ton travail. C'est totalement le genre de lingerie que j'achète ( et les prix sont plus que corrects). je parle surtout des marques de sacs et fringues copiées qui pullulent ces temps-ci et sont vendues une blinde . Quand je vois des vrais talents galérer car la banque ne veut leur prêter un kopek pour monter leur collection, alors qu'il y a un vrai projet derrière, ça m'agace. L'exemple parfait de ce que je ne supporte pas : Anine Bing...
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 2 mois
Moi je préconise la mort des blogs mode et d'insta !! ah ah Même le mien !! (et pourtant je ne marche dans aucune combine puisque je les dénonce) - Ici je ne vous considère pas comme un blog de mode mais un blog d'information mode à la limite du mag. Il y a du travail, du fond. Je suis de plus en plus blasée par ce manège commercial incessant (de la même façon que lorsque je bossais pour les magazines). Je ne vais pas développer encore ici, j'en parle souvent sur mon blog, mais c'est totalement pitoyable. Mais réellement, ses filles se prennent pour des influenceuses !!! Des influenchieuses oui. Ce média devait être un espace spontané et frais, il est devenu vicié et stérile. C'est pathétique ! Restons intègre :-)
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
moi pareil, je viens ici parce qu'il y a une vraie analyse, un décorticage de ce qui se passe dans la mode... Et qu'il y ait un peu de sponsor, ou pas, je m'en fiche. Tant qu'on n'est pas sur un blog où la rédactrice s'extasie -comme si c'était la découverte du siècle - sur absolument tout ce qu'on lui demande de sponsoriser... même si elle aime "bof". ça, je ne supporte plus...
RÉPONDRE
samIl y a 2 mois
Je viens de faire un tour sur ton blog. Waouh, le dressing de rêve! Tu as vraiment de jolies pièces, je suis officiellement jalouse.
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 2 mois
T'imagines qu'en plus, j'achète tout !! J'ai choisi les fringues plutôt que l'appartement statut #névrosée# ah ah (et j'approuve complètement ton com' plus haut ! #schizo#)
RÉPONDRE
violette.bIl y a 2 mois
Bonjour , j'adore cet échange enrichissant de contributions intelligentes , étayées et instructives .
Je suis une fashion victime , sensible aux sirènes de la mode et de la communication , je suis informée ,je sais quand je suis manipulée .....enfin pas toujours :-)
Pour moi du coté de la publicité rien de nouveau , elle nous manipule pour vendre , avec les blogs puis instragram elle se sert de la proximité établie avec la bloggeuse pour se rapprocher encore plus de nous et nous cibler .
Si on est avertie tout va bien , finalement on est informée dans son créneau , les marques peuvent se faire connaitre d'une manière moins institutionnelle .
J'ai découvert énormément de sites , d'objet , de produits etc dans ce système et j'en suis ravie.
La bloggeuse pour moi devient comme une animatrice Tupperware , rien de nouveau , les mêmes rouages .
La communication sur les marques est bien pipautée c'est sur , le mythe de la petite marque ....j'adore , il nous reste à lire les Echos pour connaitre le fond des choses .....bon c'est moins drôle .

Par contre sauf erreur la presse n'a jamais fait son coming out sur ses relations pernicieuses avec ses annonceurs ( que ce soit Marie Claire ou Télé7 jours ) , même si la manip est maintenant éventée ,mais uniquement pour un public averti , je pense à ma jeunesse où je croyais ce que je lisais , où finalement tu est conditionnée .

Laissons le commerce prospérer , protégeons les consommateurs en légiférant et éduquons les consommateurs , les citoyens ......mais ça c'est vraiment couteux
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Merci à toutes et tous pour vos commentaires. Parfois j'ai l'impression que l'on recrée ici, tous ensemble, un petit salon littéraire façon 19 ème et j'adore cela ! Encore merci :)
RÉPONDRE
AtheadreamIl y a 2 mois
Bonjour à toutes, je pensais pouvoir fuir les 10 premières pages de publicité de mes magazines préférés en consultant des comptes Instagram personnalisés sans pub mais avec des tendances qui émanent d'une belle réflexion mais non... en effet, la pub est partout! Je suis déçue de cette grande mascarade. L'avantage avec TDM c'est que nous avons une réelle idée du style mais de manière générique ( exemple la marinière ) et avec un peu de chance, on peut l'acheter partout, peu importe la marque. Bravo et merci. Continuez ainsi c'est une très bonne démarche.
RÉPONDRE
CarolinaParisIl y a 2 mois
A la fin il n y a plus de créativité, les dés sont pipés! Et je dirais que c est peut être aussi pareil pour la Déco ou on en parle moins mais par exemple les Kilims blancs losanges noirs par exemple c est l overdose! Et ce n est qu un exemple....on ne parlera pas des teintes/marques peintures, tapisserie etc....
RÉPONDRE
SarahIl y a 2 mois
Je suis d'accord avec CarolinaParis, c'est pareil pour la déco!...
Je suis en overdose des intérieurs similaires que l'on retrouve partout (blanc, bois clair, tapis graphique...)
Si je peux vous recommander un blog qui publie des photos d'intérieurs uniques et qui ne pointe vers aucun lien marque: www.planete-deco.fr . C'est une source d'inspiration pour moi en tout cas.
J'adore ton blog Lise et j'admire ta force de caractère depuis de nombreuses années pour refuser régulièrement des cadeaux/sponsoring.
RÉPONDRE
Sophia aka julytoseptemberIl y a 2 mois
Cet article m'attriste un peu car je me suis rendue compte que ce fameux sac Lou que je trouvais mignon sur Instagram était porté par de nombreuses blogueuses que j'aime bien...et qui ne jugent apparemment pas utiles de signaler que ce sac leur a été offert ... (audrelombard, dressing leeloo). Certes elles ne sont jamais cachées du fait de recevoir des produits de la Part des marques mais une petite mention ça ne coûte rien (et n'allez pas le signaler en commentaires au risque de se faire lapider). Naïve que je suis moi qui pensais simplement qu'elles avaient un compte bancaire bien fourni ;)
RÉPONDRE
Valérie Il y a 1 mois
Article et commentaires très intéressants ! Ravie d'avoir découvert votre blog et de m'y être abonnée ! Bienvenue sur le mien si le ❤️ Vous En dit ! 😉
Je suis blogueuse, instagrameuse mais pas suffisamment influenceuse pour être sponsorisée ! Un jour peut être ? Pour l'instant c'est Ma cb qui régale ! Mais quand je recevrai des cadeaux comme c'est le cas de la biotyfull Box , je teste les produits et le signifie dans mes posts !
À bientôt
Valerie
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode