Alexandra PereiraAlexandra PereiraSincerely Jules

Instagram ou le royaume des gimmicks

3897
Caricaturale à souhait, la "grammaire Instagram" regorge de tics esthétiques qui, par facilité ou par nécessité, se voient sans cesse recyclés par celles et ceux dont l'activité digitale se doit d'être soutenue. Passage en revue de ces partis pris visuels récurrents qui finissent par aseptiser les fils Instagram...
Alexandra Pereira

La route, le nouveau catwalk ?


Au vu du nombre d'influenceuses se faisant photographier en train de traverser la rue en se focalisant moins sur la présence potentielle de voitures que sur le naturel de leur démarche et la nonchalance de leur gestuelle (voir ici, ici et ), il est étonnant que ce phénomène Instagram n'ait pas fait monter en flèche le nombre d'accidents de la route. Et ce surtout lorsque les instagrameuses en question se prennent pour des Mike Horn du bitume en prenant le temps de remettre leurs escarpins dans la voie réservée aux taxis ou en confondant chaussée et salon de thé

La doublure sucrée


Pour pallier la non-photogénie temporaire de leur minois (dû au choix à : 1/ un abus de fraises tagada, 2/ un peeling récent, 3/ une rupture de stock du Olympia Contour Blush de chez Nars), les instagrameuses ont mis au point un procédé ingénieux consistant à remplacer leur éclatant sourire par un aliment à la fois joyeusement calorique et hautement esthétique et qui, shooté en premier plan, jouera sans démériter les stars d'un jour (voir ici, ici et ). Ajoutez à cela le fait que ce genre de clichés permet d'associer ladite instagrameuse à des ondes "feel good" tout en donnant l'impression que celle-ci peut de temps à autre faire des entorses à son régime macrobiotique et vous comprendrez pourquoi les crèmes glacées à la vanille, les cupcakes colorés et autres glaces au charbon volent régulièrement la vedette aux nouvelles chouchoutes des marques...
Alexandra Pereira

Love is in the air


Alimenter un compte Instagram tenant désormais beaucoup du storytelling, les instagrameuses n'hésitent plus - afin de tisser une relation toujours plus addictive avec leurs followers - à mettre leur couple en scène. Il est ainsi désormais fréquent de voir poindre sur leur fil Instagram une photo - ô combien naturelle - du couple parfait qu'elles composent avec leur - non moins parfait - fiancé/mari/concubin (voir ici, ici et ). Leur couple subit alors le même traitement qu'elles apposeraient à une saynète les immortalisant en total look Chloé en train de lire la presse internationale en terrasse ou en train de siroter un "Golden Latte" entre copines photogéniques, à savoir un soin quasi maniaque dans l'élaboration d'une image à la spontanéité calculée visant à servir la politique de "self branding" de l'intéressée.

Vue sur la ville


Si le commun des mortels aurait tendance à choisir son hôtel en fonction des tarifs, du confort des chambres, de la localisation, des agencements "kids friendly" ou encore de la réputation du restaurant, on soupçonne les instagrameuses d'être à des années-lumière de ces préoccupations. Dans l'univers merveilleux de celles ayant oublié comment fonctionnait une carte bleue, le seul critère qui semble compter en matière d'hôtellerie est la photogénie des lieux, et notamment la présence d'immenses baies vitrées - ou de hautes fenêtres avec vue - leur assurant au moins un ou deux clichés bankables (voir ici, ici, ici, ici et )…
Sincerely Jules

À noter également


En posant avec l'une de ses amies (et donc en divisant par deux l'attention qu'on lui porte), l'influenceuse fait un effort quasi surhumain visant à prouver à ses détracteurs  qu'elle n'est pas totalement égocentrée (voir ici, ici et ).
Illustrant à merveille le concept de "flemme cérébrale", le principe consistant à photographier ses chaussures vues d'en haut et sur un sol graphique fait école (voir ici, ici et ).
Ayant compris que les poses maniérées ont atteint leur date de péremption, les instagrameuses cultivent de plus en plus une esthétique "prise sur le vif". Pour le meilleur et pour le pire… D'autres vont plus loin en opposant aux expressions réjouies de leurs homologues une mine digne d'une mannequin arpentant un catwalk.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 24 octobre 2017 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
97 commentaires
Tous les commentaires
SamanthaMIl y a 6 mois
No comment, je ne sais même plus quoi dire tellement j’en ai marre. J’espere qu’au fil du temps tout ça disparaîtra ou evoluera vers moins de bêtise, mais j’en doute... Sincerely Jules : au top de ma liste du ras le bol, après Chiara Ferragni.
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 6 mois
L'Instagram de Chiara Ferragni est d'une nullité assez fascinante en effet...
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 6 mois
hahaha PAR-FAIT cet article !!

Merci Lise et Julien :)
RÉPONDRE
babiIl y a 6 mois
Les photos de pieds sur de beaux sols pavés ou carrelés sont souvent artistiques de mon point de vue. Certains sols sont créatifs et de la même manière certaines chaussures sont dignes d'être photographiées. Bien souvent le tout fonctionne...
RÉPONDRE
jickyIl y a 6 mois
y a aussi le gimmick "éclat de rire figé" dans une situation où il n'y a visiblement rien de très poilant
https://www.instagram.com/p/BZoPY8SB24E/?hl=fr&...
RÉPONDRE
jickyIl y a 6 mois
.. prendre la pose "je m'étire en pyjama" mais sans pyjama:
https://www.instagram.com/p/BXyizytgq2s/?hl=fr&...
RÉPONDRE
AbaoudouIl y a 6 mois
Peut-être faut-il ne plus suivre ces comptes décevants (et peut-être un peu médiocres) et trouver d'autres sources d'inspiration ?
RÉPONDRE
CamilleIl y a 6 mois
C'est exactement ce que j'ai fait. Je me suis "désabonné" de tous ces comptes clones. Et cela fait un bien fou !
RÉPONDRE
Réré Il y a 6 mois
Pareil pour moi ,j'adorais le blog de Garance Doré ,je l'ai effacé de mes favoris et je ne vais même plus le consulter ,pareil pour Sincerely Jules
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 6 mois
Ouh la là, oui, j'ai fait pareil depuis longtemps mais j'ai juste gardé la newsletter, qui me donne l'essentiel une fois par semaine sans m'inonder au quotidien. A petite dose, c'est buvable (enfin jusqu'au jour où j'en aurais marre).
RÉPONDRE
L.laIl y a 6 mois
"Comme la poussière des grandes routes, la vanité est aveuglante", ras-le-bol des élucubrations prétentieuses de Garance Doré et al.! Un pied sur terre s.v.p.! Merci pour ce superbe article Lise :))))
RÉPONDRE
TaraIl y a 6 mois
J ai commencé par me désabonner de Garance et atelier Doré, puis je me suis rendue compte que ce n'était pas suffisant. je venais y chercher l inspiration mais a part le fil instagram de vogue japon, je n y ai vu que ce genre de mimiques. c est vrai que quand on travaille ds la mode c est utile pour suivre les tendances, mais comme ce n est pas mon cas j ai renoué avec le plaisir des magazines. sinon, on dirait que les photos de capuccino minimalistes-cozy sont passées de mode? C est le 150eme cafe dans mon fil instagram qui m'a convaincue de désinstaller l appli.
RÉPONDRE
lisou38Il y a 6 mois
hahahaha ça aurait été encore plus parfait si tu avais utilisé des photos des IG de tes potes et toi xD
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Ah ah ah !
RÉPONDRE
sandIl y a 6 mois
Heu, c'est bête et méchant et surtout pas futé et à côté de la plaque, compte tenue que l'auteur de ce blog ne fait rien des gimmicks qu'elle décrit sur son insta, se met peu en scène elle-même de toute façon, et qu'il fallait juste cliquer sur son compte pour s'en rendre compte?
RÉPONDRE
lisou38Il y a 6 mois
c'est pas bête et méchant, cela aurait montré que personne n'est à l'abri des gimmick IG, sa deuxième photo la plus récente n'est elle pas une vue de toronto d'un étage élevé ? ne prend elle pas des photos de bouquets de fleurs , de son intérieur décoré avec soin ou de ses habits dans le miroir ? c'est vrai que comparé à d'autres personnes elle le fait beaucoup moins et son IG parait plus authentique, elle ne monétise pas dessus. Mais ça n’empêche que ces gimmicks reflètent l'esthétique d'instagram en général et même si on veut s'en échapper, le naturel revient parfois au galop ;)

PS : je suis allé faire un tour sur son IG et en effet c'est très light coté gimmick mais ça me gène quand même que seules les plus grosses instagrammeuses soient ciblées dans le post, beaucoup de personnes font des gimmicks et les américaines ont au moins l'audace d'assumer et pas d'en faire une photo prise au 37me degrès avec un commentaire ironique du genre je fais comme tout le monde sans faire comme tout le monde...
RÉPONDRE
sandIl y a 6 mois
Je pense que les gros IG n' assument rien du tout, c'est carrément premier degré, et qu'elles sont seulement dans un business. Sur la fausse ironie je comprends ce que tu veux dire, mais pour moi y'a clairement des degrés où ces clichés sont plus ou moins abrutissants, qu'on fasse semblant d'ironiser dessus comme le font effectivement des tas de personnes (encore plus sur youtube je trouve) ou pas. Faire genre "chuis différent" alors qu'ils sont à fond dans le moule (l'essence même de la mode si on va par là). Mais même en prenant en compte ce paramètre, je trouve pas que l'auteur s'y mouille plus que ça.
RÉPONDRE
lisou38Il y a 6 mois
Je te rejoins sur l'ironie mais pour moi Lise a quand même des gimmicks typique d'IG, peut-être moins que d'autre et ce n'est pas voulu mais le fait est qu'on poste certaines images sur IG et d'autres qu'on réserve pour Snapchat par exemple. Les personnes ont tendance à voir IG d'une certaine façon et les gimmicks en sont un résultat direct. Tout le monde ou presque poste le même type de photo et même si on ne capitalise pas là dessus, ça se voit.
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 mois
En ce qui concerne la photo de vue de Toronto d'un étage élevé, c'est simplement la vue depuis notre nouvel appartement, il aurait été dommage de ne pas faire cette photo tout de même :)
RÉPONDRE
EmmaIl y a 6 mois
Ok pour les amies, mais tout de même, il faut que l'amie soit instgrammable !
RÉPONDRE
AnKIl y a 6 mois
Oh que c'est vrai !, déjà fait du ménage sur mon compte mais c'est loin d'être fini ! d'ailleurs, j'en profite pour faire le lien avec ton article de" Leelo, le bon style", son instagram est exactement tout ce que tu décris ici...
RÉPONDRE
CamilleIl y a 6 mois
C'est vrai ! Je me suis fait la même réflexion..
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
C'est vrai...
RÉPONDRE
EmaIl y a 6 mois
Il y a un article très drôle sur Man repeller' sur les poses stupides, type la Bambi pose ! Moi ce qui m'ennuie c'est plus le côté tout le temps très très léché. Mais si ça s'accompagne d'un texte drôle, comme Camille Charriere, là ça va.
La bouffe j'en peux plus. Et les messages à la con genre Allez au bout de vos rêves et Mon bébé est la meilleure chose....
Mais du coup j'unfollow beaucoup !
RÉPONDRE
sandIl y a 6 mois
Ha oui, moi non plus j'en peux plus du "allez au bout de vos rêves", "express yourself" blabla, toute cette psy de comptoir! En plus, tellement plus facile d'aller "au bout de ses rêves" quand t'as pour sponsor des hôtels et marques de luxe et que bien souvent t'es né avec un capital que tu n'as plus qu'à faire fructifier dans un faux job de "femme/homme d'affaire" qui fait illusion. Ca va être plus compliqué si t'es réfugié à Calais ou tout simplement à l'usine...
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 6 mois
Totalement excellent ton article ! Bon j'avoue que je me sens moyennement concernée vu que ne suis pratiquement que des comptes en rapport avec la laine (oui, je suis une avide tricoteuse) mais dans ce domaine là aussi, les gimmicks énervants pullulent. D'ailleurs je pensais en faire un blog post depuis un moment, tu m'inspires et ce billet me motive. Je pense d'ailleurs que le ras-le-bol Instagram grandit de plus en plus...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 6 mois
Alors, je ne connais pas toutes ces instagrammeuses, loin de là, mais je ne comprends plus rien à Garance Doré... Qu'est-il arrivé au site? Que lui est-il arrivé tout court? C'est moi ou c'est super creux??
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 6 mois
Elle a totalement changé de cible. Le lectorat/public US n'a pas besoin de réflexion profonde. Cela se ressent cruellement, et je serais curieux de voir les chiffres de la fréquentation de son site ces derniers temps, du moins hors US.
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 6 mois
Je vous conseille un petit détour par Google Trends... Concernant le blog de Garance doré c est très instructif ;)
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 6 mois
+1, c'est affreusement creux !!
RÉPONDRE
CeciliaIl y a 6 mois
Extrêmement intéressant, merci !
RÉPONDRE
EmmaIl y a 6 mois
C'est d'autant plus surprenant que c'est maintenant que son blog est creux que GD revendique s'être trouvée et dépassée d'un faux moi qui était, pour simplifier, celui de New York.
Il faut dire que simple fait de passer son temps à revendiquer et mettre en scène sa sincérité, son vrai moi bla-bla-bla, c'est trop affirmé pour être vrai.
Comme le disait Lise un vrai business de la sincérité.
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 6 mois
Elle ne gère plus son site, il est aux mains d'une équipe d’ersatz de sous-Garance , et il y fait des apparitions pour justifier le nom du site et maintenir l'addiction des lecteurs.
Et les commentaires y sont ultra-filtrés. Sur son post délirant où elle tournait faussement en dérision les "connasses" (pour reprendre l'horrible terme qu'elle utilisait en essayant de faire croire à son lectorat qu'elle ne prenait pas cette lubie au sérieux -pauvre tentative de faux second degré, comme si elle avait un public de dupes) alimentaires, elle prédisait que devenir healthy était une tendance de fond qui toucherait tout le monde.
J'ai commenté son post, pour expliquer que c'était une fausse prédiction, avec arguments à l'appui, expliquant au contraire que pour beaucoup, les préoccupations sont bien plus terre-à-terre concernant l'alimentation, et liées à des budgets durs à gérer, et ce, à l'échelle mondiale.
Une de ses lectrices m'a répondu, en disant qu'il y avait de l'aigreur dans mon commentaire, et concluant sur un ton très creux "il vaut mieux être riche et healthy que pauvre et en galère", en gros.
J'ai voulu lui répondre, j'ai de nouveau commenté : j'y expliquais que, dans ma région (sud de la France), la moitié de certains collégiens (avec chiffres à l'appui) ne font qu'un seul repas par jour, celui payé par le Conseil général, à la cantine du midi, car leur famille est dans une trop grande précarité. Que beaucoup de parents sont au chômage ou seuls (souvent des femmes), et des fois, avec deux mi-temps avec des emplois du temps de fou, où tenir la maison propre, essayer d'être un peu là pour aider les gosses aux devoirs et leur poser un cadre, payer les dépassements d'honoraires médicaux, et les fringues pour les ados qui ne cessent de grandir, et essayer de les caler (sans parler de nourriture saine) avec un budget restreint, et sans trop les frustrer dans leurs goûts, est un défi du quotidien qui ne laisse aucune place aux fantaisies healthy. J'ai aussi cité les chiffres de l'obésité qui croît, ceux de la famine, des rivières polluées et des pays où on boit plus de Coca que d'eau, bref, un commentaire détaillé et justifié, mais qui contredisait l'univers parfait des "connasses".
Evidemment, j'avais copié mon commentaire dans mes brouillons de mail, au cas où... Je l'ai posté, il n'a pas été mis en ligne. Le lendemain, depuis un autre ordi, je re-poste ce commentaire. Je n'en ai jamais vu la couleur. J'ai lâché l'affaire, écœurée, me jurant de ne plus jamais lire son site.

Prôner un mode de vie sain, c'est bien, se prendre pour un gourou avec un ego qui gonfle tellement qu'on fait des prédictions aux antipodes de la réalité, c'est un peu ridicule et décevant.

J'ai lu Garance à ses débuts, dès qu'elle a créé son blog. Je l'ai même rencontrée quand elle vivait à Paris, à une soirée de bloggeuses, à l'époque où ses cheveux noirs étaient tirés en chignon, et où elle mettait du rouge à lèvres rouge vif. Elle fumait dehors et m'avait salué gentiment quand j'étais venue me présenter et lui dire mon admiration pour son coup de crayon et sa plume. Je l'admirais sincèrement pour son talent et espérais qu'elle continuerait longtemps à écrire et à dessiner.

Comme le remarquait une lectrice dans ce fameux post sur les "connasses healthy", ce post a suscité plus de critiques de la part des Françaises que des commentatrices anglo-saxones car :
- nous la lisons depuis plus longtemps et avons pu voir comme son ton a mal évolué.
- les lectrices qui vivent dans d'autres pays et qui commentent en anglais (comme celles résidant aux USA) sont confrontées à une nourriture plus malsaine à petit prix qu'en France (pour ce que nous en savons, du moins) et réfléchir à son alimentation est une vraie question de santé dans ces pays.
- Garance évolue désormais dans un univers où les délires façon GOOP et autres "conneries" (restons dans ce lexique que Garance aime tant) healthy sont la base du quotidien. Elle ne comprend pas que pour beaucoup, le choix des aliments aux courses se fait avant tout à partir des dates de péremption et des prix au kilo, et qu'on n'a pas le temps de courir après des agriculteurs/petits producteurs ou de livreur de panier bio qui livre près de chez soi. Et que les délires psychorigides alimentaires ne feront jamais partie du quotidien de la plupart des gens, et tant pis pour Garance Nostradamus.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 6 mois
Oui, j'avais lu ce post et l'avais trouvé très inquiétant... d'ailleurs, beaucoup de commentaires étaient plus inquiets que ravis de la crèche, non?
En tout cas, je doute que même les Américaines adhèrent, surtout qu'il existe de très bons blogs de mode/lifestyle. Et j'attends avec impatience le récit de la retraite lifestyle, en mode Goop
RÉPONDRE
rouletabilleIl y a 6 mois
quels blogs américains recommandes-tu ? en effet celui de GD est devenu complètement inintéressant (pour rester polie)
RÉPONDRE
rouletabilleIl y a 6 mois
même mésaventure pour moi avec un commentaire où je disais penser que non, se faire raser les avants-bras n'était pas complètement évident en dehors des States, et avait beaucoup à voir avec la pudibonderie américaine ... jamais publié bien évidemment.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 6 mois
Ouais, ce post m'a pas mal agacée, pour toutes ces raisons. Là je ne sais pas exactement dans quel univers elle évolue, parce que c'est difficile de savoir combien peut gagner une influenceuse / businesswoman de ce style. Mais franchement l'idée de sortir ça, dans un pays où même tomber malade est un luxe hors de prix et la majorité des gens doivent choisir entre manger à leur faim (forcément de la malbouffe - c'est difficile de s'imaginer à quel point, dans les pays anglophones, si on n'a pas d'argent, on se retrouve à bouffer des cochonneries totales), et payer leur loyer. Et comme tu le dis si bien, c'est souvent les femmes qui se retrouvent dans les situations les plus précaires et qui font le boulot le plus ingrat.

Faut dire que je n'attends pas qu'un site de mode résolve la faim dans le monde. Mais avant j'y retournais parce qu'on sentait vraiment l'esthétique de Garance dans les photos, parce qu'elle a une plume plutôt agréable, et y avait des interviews intéressantes avec des businesswomen dans des boulots créatifs. Ce n'est pas du tout mon univers, mais c'était intéressant, et certaines avaient un style très original, aussi. Dernièrement, j'ai remarqué plusieurs choses:

- Garance est partie à LA et quand elle poste de temps en temps c'est pour dire qu'elle ne mange plus que des perles dans du vinaigre et bientôt tout le monde fera pareil

- Le site a perdu son identité visuelle. Juste au moment où elle s'est répandue en "je voulais avoir un atelier, ce site c'est vraiment moi", elle s'en est volatilisée. Là on a juste l'impression de lire le magazine gratuit dans l'avion qui présente tous les hôtels de luxe à Reykjavik, où manger du caviar à Belgrade, où se faire un spa de luxe à New York, etc.

- Son équipe a mis le paquet sur ce pseudo-féminisme à la mode, avec des "paroles de femme" tout ça, ce qui, vu ce qu'on a dit plus haut sur la situation réelle des femmes aux US, est assez gerbant dans le contexte.

Concernant ce pseudo-féminisme, elle est aussi passée sur le podcast de Lauren Bastide. L'interview n'était pas inintéressante. Mais Lauren Bastide demande toujours à ses invitées si elles ont "une chambre à soi", en référence à Virginia Woolf. Dans son texte, Virginia Woolf parle des conditions matérielles nécessaires à la création, à une époque où les femmes n'avaient même pas accès à certaines bibliothèques, étaient quasiment la propriété de leurs maris, et devaient souvent écrire en cachette. Le texte parle, entre autres, d'une chambre réelle, physique. Et que répond Garance qui, après tout, a une baraque entière à soi à Los Angeles? "Oui, oui, je crois bien... dans ma tête".
RÉPONDRE
CatherineIl y a 6 mois
Rouletabille, perso j'aime bien Man Repeller, qui a certains des mêmes travers que GD, hein, le pseudo-féminisme ça y va, mais ça sonne beaucoup moins creux que chez Garance Doré. Et y a plus de variété dans le contenu.

En fait, ça me rappelle beaucoup la presse ado que je lisais étant jeune, mais en version plus adulte. Et point de vue stylisme, je n'étais jamais trop accro au côté "tata riche excentrique" de Leandra Medine, esthétiquement, mais depuis que c'est surtout Harling Ross qui dirige le côté mode, j'aime vraiment beaucoup son boulot. Je ne m'habillerais peut-être pas comme ça tous les jours, mais j'y puise plein d'idées.

Sinon elles mettent toujours l'accent sur le confort et le fun point de vue mode, point de vue beauté c'est plus "testez ce chouette rouge à lèvres" et pas "SOS vite cachez-moi toutes ces imperfections!" ou "catastrophe, t'as vécu plus longtemps que Kurt Cobain, vite de la crème anti-rides!", et puis y a les money diaries, les projets où elles testent pendant une semaine un mode de vie. Je lis ce site régulièrement depuis plusieurs mois. En général avec les sites de mode c'est la schizophrénie "wah, la belle robe!" versus "rrrgh je veux toutes les étrangler!" et là, je n'ai pour l'instant envie d'étrangler personne, ou juste un peu parfois. Donc je recommande!
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 6 mois
Génial ton commentaire, car j'ai justement vécu la même chose.

J'étais ami avec Caroline de Surany de Carolinedaily avec qui j'ai commencé en 2006 dans l'univers des blogs avant de créer le mien en 2007 autour de l'art de vivre. On connaissait Géraldine Dormoy et donc Garance Doré.

Le business plan alors était vraiment parfait. Elle était aussi là au bon moment et au bon endroit, elle caressait l'intelligentsia de la mode dans le sens du poil, elle savait à peu près prendre des photo, avait un joli coup de crayon, bref, tout était bien.

Puis NYC, puis le star system, etc etc... Je me rappelle encore de ce mail que je lui envoyais (oui j'ai son mail perso!!) pour lui demander le numéro de sa dermato à Paris, et son petit ps à la fin qui disait : peut être maintenant il faudrait écrire sur contact@garanceblablabla... Edifiant.

J'ai bossé 11 ans dans la mode et dans de très belles maisons parisiennes. Je l'ai même placée au défilé Balenciaga, où enfin après des années de patience on avait consenti à l'inviter (les gens de la mode se moquent d'elle à Paris), mais on l'avait mise au second rang, parce que merde.

Bref.

Comme toi j'ai commenté, en disant gentiment ce que je pensais du ton de son papier, de l'irresponsabilité de ce papier, du fait que de connasse healthy en fait j'avais plutôt l'impression de lire une connasse tout court. Je l'ai écrit. Bien sûr son équipe de choc, très politiquement correct a censuré.

J'ai eu hier soir le plaisir de recevoir ce petit graphique (https://trends.google.fr/trends/explore?date=all&a...), qui démontre bien l'intérêt décroissant du phénomène G.Doré, qui va à mon avis devenir un phénomène à L.A. où l'on aime s'entre-congratuler entre soi...

Une chose est certaine, après l'absence totale de réaction quant à ce que son post idiot a déclenché, je ne lui fais plus l'honneur de venir lire un site que je considère désormais comme un ramassis de conneries écrit par un ramassis d'imbéciles heureuses.
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 6 mois
Merci d'évoquer le blog de Caroline De Surany, que j'aimais beaucoup lire. J'ai eu la chance (j'écris "chance" car je ne pense que du bien d'elle) de la rencontrer deux-trois fois à des goûters de bloggeuses, elle m'intimidait par son élégance et sa plume, mais elle était hyper gentille. J'adorerais retrouver ses textes, un blog à elle, même si j'ai vu récemment son interview dans l'Express styles, où elle a radicalement changé de style et de vie. Mais elle semble toujours fidèle à ses valeurs. J'en garde un si bon souvenir !
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 6 mois
L'avantage de ces belles personnes comme Caroline, c'est que blog n'a jamais été une fin en soi. GD hors de son blog n'était personne, du moins personne d'intéressant...
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 6 mois
@ Catherine : je ne regardais jamais ses podcasts, mais ce que tu écris ne m'étonne même pas : Lauren Bastide faisait des dossiers "spécial rondes" chez Elle avec des filles s'habillant en 40 et montrait comment camoufler cette infamie pour sembler plus mince, au lieu d'écrire un article se demandant pourquoi un vêtement doit toujours avoir pour mission d’amincir. Elle avait copié-collé un de mes posts (longue critique ciné) de blog (pas hebergé sur Elle.fr en plus !) quand elle était rédac' chef du site Elle-.fr sans me demander mon autorisation, j'avais dû les pourrir sur mon blog pour qu'ils retirent le copié-collé de mon post.
Résumer Virginia Woolf à une pièce sans comprendre toute la dimension militante et symbolique de son message, c''est comme parler de la madeleine de Proust comme d'un biscuit de supermarché.
RÉPONDRE
RouletabilleIl y a 6 mois
Merci
RÉPONDRE
EmmaIl y a 6 mois
Du coup je me demande si tu aspu lire le post où ils interviewaient une "heart précautionner" à la con sur ses indispensables beauté où elle parlait de son matelas à LED et autres conneries à 500 $. De nombreuses commentatrices lui ont dit de ne pas faire de pub a des bullshits ne disposant pas de la moindre étude probante. Et leurs réponses ont été au dessous de tout.
RÉPONDRE
EmmaIl y a 6 mois
je ne me suis pas relue je parlais d'une health practionner
RÉPONDRE
KikiIl y a 6 mois
C'est pas faux ce petit coté journal gratos d'avion. Je suis absolument pas une nostalgique ou un truc du genre mais je dois dire que "c'était mieux avant".
RÉPONDRE
The Everyday French GirlIl y a 6 mois
Non, je n'ai pas lu l'interview de la health practionner. Je ne lisais que les posts signés "Garance", mais pas ceux des autres contributeurs. Mais je ne suis pas étonnée par ce que tu écris.
Quand je pense à son article (très ancien) sur sa copine "parfaita" qu'elle était heureuse d'avoir épatée avec des Lanvin-qui-n'en-étaient-pas... C'était il y a fort fort longtemps !
RÉPONDRE
AudeIl y a 6 mois
Waou c'est fou de lire ca quand tu vois que maintenant elle s'est re-orientée avec La Poudre / féministe et que niveau contenu on ne peut pas lui reprocher grand chose.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 6 mois
J'aime bien Cupofjo et Manrepeller. Mais Lise en connaît sûrement d'autres?
RÉPONDRE
SupertomateIl y a 6 mois
Je suis assez d'accord. Comme bcp, je lisais son blog depuis le début. Elle s'est vraiment positionnée autrement, maintenant : tant mieux si elle gagne bien sa vie, et si elle fait vivre beaucoup de gens, mais personnellement, je ne lis plus son blog. Son offre s'est clairement positionnée luxe et de plus, je vois une sacrére contradiction entre son discours girlpower / aimez-vous comme vous êtes et l'image de gens parfaits qu'elle présente. Idem pour les séries mode. Quelqu'un avait posté en commentaire sa lassitude de voir uniquement des articles de luxe et des filles ultra-canons, et elle répondait elle-même en disant qu'elle ne comprenait pas, parce que son équipe était attentive à mettre toutes sortes de personnes et toutes sortes de prix. Je pense que pour elle, maintenant, the Row, c'est une gamme de prix raisonnable. Elle est à 10 000 lieues de ce qu'était son lectorat avant. Et je ne sais plus qui (pardon) disait que son lectorat est certainement plutôt US, et je pense que c'est le cas. En fait, elle est devenue cette presse de papier glacé dans laquelle on ne se reconnaissait plus et raison pour laquelle les blogs ont explosé. C'est marrant. Après, finalement, qu'elle trace sa route comme elle l'entend :)
RÉPONDRE
AudeIl y a 6 mois
et on atteint des sommets avec sa retraite au Maroc.
Quand tu connais un peu les prix sur place, la marge qu'elle se fait sur la semaine est assez édifiante / choquante.
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 6 mois
On a déjà parlé d'instagram ici, et vraiment c'est un sujet passionnant !
J'ai pour ma part cessé de suivre les marques, les célébrités, les blogs, mon nombre d'abonnement à d'autres comptes est passé de 1500 à 600 directement, pour ne garder que les comptes de personnes qui existent et que je connais IRL. Cela m'a fait un bien fou de retrouver des choses plus saines, même si je reste conscient qu'évoluant dans le Luxe en général, ceux que je suis y sont aussi, avec bien souvent la vie qui va avec. Mais au moins cela paraît plus authentiques, et surtout, moins marketé ! :)
RÉPONDRE
missyakkIl y a 6 mois
C'est dommage qu'il n'y ait pas de photos d'instagrameuses françaises, uniquement les Américaines. Seraient-elles moins caricaturales ?
RÉPONDRE
sandIl y a 6 mois
Quand je vois Jeanne Damas et ses petits paniers, j'en doute. C'est juste des caricatures différentes.
RÉPONDRE
EmmaIl y a 6 mois
J'avoue que je ne comprend pas l'engouement atour de Jeanne Damas, elles est certes mignonne, mais très fade, avec toujours la même expression un peu bête, et le gimmick du rouge lèves, ca va bien 5 minutes.
Quand à sa marque... C'est juste d'un quelconque. Bref, au delà de se faire payer des trucs, je me demande vraiment ce qu'elle fait et comment elle gagne sa croute.
RÉPONDRE
lisou38Il y a 6 mois
Il y a pire comme vêtements et je trouve qu'elle a au moins l’honnêteté de faire une marque de vêtements qui n'est pas boosté par des concours IG, des cadeaux en veux tu en voila, des "golden ticket",des surprises dans les colis pour cacher la banalité du vêtement ou prétexter le féminisme à chaque fois que l'occasion se présente...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 6 mois
J'ai une amie qui a travaillé avec JD sur sa marque de fringues, il paraît qu'elle passe son temps à faire des remarques franchement pas sympathiques sur ses clientes ("oh la la, j'ai pas envie que des boudins portent mes fringues" et tutti quanti...).
RÉPONDRE
annaIl y a 6 mois
Excellent article, merci beaucoup :)
RÉPONDRE
rouletabilleIl y a 6 mois
La pose assise au milieu de la route ! Non mais n'importe quoi ....
RÉPONDRE
SupertomateIl y a 6 mois
Je trouve qu'on a touché le fond le jour où SincerelyJules a mis en scène le choix de sa bague de fiançailles avec son mec, en boutique. Je peux comprendre la monétisation de son blog, la diversification, mais je sais pas, ça, ça m'a semblé presque indécent. J'ai arrêté de la suivre, elle et d'autres, à ce moment, à ce moment précis.
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 6 mois
@lise, je ne peux que te conseiller la lecture de l'article de Jooks sur Instagram... Sur le fond il partage ton point de vue, et sa plume au vitriol est très drôle aussi :)
RÉPONDRE
CatherineIl y a 6 mois
The Everyday French Girl - c'est intéressant ce que tu dis! Je ne connaissais pas du tout Lauren Bastide, donc je ne savais pas qu'elle était chez Elle, mais rien ne m'étonne, ni le dossier sur les "rondes" taille 40, ni le fait de piquer du contenu chez des blogueuses. Je sens un manque de scrupules dans ce milieu-là. Et le podcast La Poudre, je n'ai écouté que l'épisode avec Garance Doré parce que ça m'intéressait, mais j'ai vraiment eu l'impression d'une réduction du féminisme à une sorte de mode lifestyle, dépouillé de sa dimension militante, une série de "femmes importantes".

Bon, je pense que la personnalité publique de Garance est soigneusement calculée, je ne lui trouve pas vraiment de vacuité, elle n'est visiblement pas conne, sinon ce serait justement possible de le savoir. Je pense que ce qu'on trouve dur à gérer, aussi, c'est qu'aux US il y a une vision de la "french girl", qui est vraiment très différente de la réalité: une sorte d'elfe impeccablement décoiffée, qui vit dans un appartement avec vue sur la Tour Eiffel et ne porte que des jeans et des T-shirts blancs, tout ça. Je trouve toujours le contraste assez drôle entre les blogs de françaises, et les blogs américains "how to look and act like a French girl". J'imagine qu'une française aux US qui évolue dans le milieu de la mode doit choisir entre les deux.
RÉPONDRE
EglantineIl y a 6 mois
Merci pour cet article, malheureusement très vrai. Un vrai plaisir de le lire !

Je me questionnais, as-tu la source de la photo en lien de "prise sur le vif" s'il te plait ? (la jeune femme de dos, au coucher du soleil)
Je l'adore, et j'aimerais en avoir la source si besoin ;)

J'en profite pour te dire que depuis bientôt 10 ans que je te lis régulièrement, ceci est mon premier commentaire... :)

Merci Lise !
RÉPONDRE
AuroreIl y a 6 mois
Je suis la seule à trouver ces remarques - certes sur le ton de l'humour - assez malveillantes et négatives? Il suffit de désabonner et s'orienter vers des gens que vous jugerez intéressants - il y en a PLEIN - plutôt que de dresser des tableaux assez tristes. Je pense qu'on peut parfaitement avoir conscience de toutes ces choses, ne serait-ce que parce qu'il s'agit de la connaissance de notre époque, sans avoir le besoin d'en faire le portrait et s'orienter vers le positif à la place... Je sais que souvent Lise tu pointes vers des looks ou des créateurs que tu aimes, mais ce genre d'article me laisse toujours un goût amer.
RÉPONDRE
EmmanuelIl y a 6 mois
Aurore, il conviendrait donc de fermer les yeux sur ce qui nous déplaît et de détourner le regard vers d'autres choses positives, pour ne pas devenir des personnes négatives ?
Je crois que si le même son de cloche est présent chez plusieurs commentateurs/trices face à l'expérience de censure qu'ils ont vécu (y compris moi) sur un blog qui hier encore s'affirmait comme un espace ouvert avec une volonté d'authenticité, quand il s'agit d'exprimer un avis contraire au point de vue de sa fondatrice, force est de constater qu'il vaut mieux abonder dans son sens.
Pour revenir au sujet plus global du papier de Lise, je dirais simplement que bien sûr nous avons le choix de ne pas nous abonner à un compte que l'on aime pas, mais il ne faut pas non plus refuser de voir que certaines réalités sont faussées au profit d'un business bien huilé.
RÉPONDRE
AuroreIl y a 6 mois
Je n'ai jamais dit d'ignorer totalement ou de ne pas reconnaître l'existence de blogs et/ou personnes avec lesquelles tu as eu comme d'autres des expériences fâcheuses. Je vois très bien que ces réalités sont faussées, mais je n'ai pas de problème particulier avec "leur réalité", ce n'est pas toujours le cas de tout le monde je le sais bien et dans ce cas il est bon de le souligner (difficulté à prendre du recul, identification trop forte, etc)

Cependant, oui, je trouve qu'il est plus simple de le savoir puis d'ignorer, plutôt que de donner du crédit et des critiques pas toujours fondées qui ne font rien avancer du tout, mais tout est une question de point de vue sans doute. Par exemple: les critiques sur les glaces qui sont là pour donner du crédit cool à une fille qu'on juge en train de faire un régime, je ne trouve pas ça très sain, mais ça n'engage vraiment que moi qui voit juste une glace mangée par une fille.
RÉPONDRE
EmmanuelisIl y a 6 mois
Pourtant tu sais bien qu'elle ne la mange pas
RÉPONDRE
AuroreIl y a 6 mois
Pas plus que toi ou d'autres, non ;-)
RÉPONDRE
EliseIl y a 6 mois
L'un n'empêche pas l'autre selon moi, on peut être conscient de la pluralité de l'offre tout en faisant remarquer (plutôt gentiment je trouve) l'hypocrisie du système.
Déjà parce que c'est drôle, ensuite parce que ces images nous envahissent qu'on le veuille ou non, les décortiquer permet de relativiser l'aura ces nouvelles "icônes" visuelles.
Puis il me semble que le blog propose des contenus suffisamment variés pour se permettre de traiter ces sujets sociaux de temps en temps ;) L'humour noir c'est bien parfois.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 6 mois
C'est vraiment ça, on ne peut pas échapper à ces images. Même moi qui n'ai pas de compte Instagram, mais qui consomme pas mal d'éditos mode, je sais de quoi parle Lise parce que je vois ces images tout le temps. Et quand on a un compte Instagram, j'imagine que, comme pour n'importe-quel réseau social, on est envahi par ce qui s'y poste le plus.

Et justement au regard de la pluralité de l'offre, c'est quand-même frappant qu'on retrouve autant les mêmes choses. Rien ne dit que quelqu'un qui commence avec une esthétique originale ne va pas se mettre peu à peu à adopter ce genre de clichés. Quand on se retrouve face à une uniformisation pareille, alors qu'elle vient indépendamment de plusieurs milliers de personnes, on peut se poser des questions. Et puis les photos de couple on dirait qu'ils sont en train de vendre des assurances. C'est totalement vide d'intimité.

Et aussi, parce que sur Instagram on dévoile une version édulcorée de sa vie, mais on s'y dévoile quand-même pas mal en mode "bonjour, monde, sache que je suis en train de manger un sandwich!", il y a une sorte de confusion entre la personne réelle et l'identité qui se trouve sur Instagram, et des tas de choses deviennent "courageuses", comme se montrer sans maquillage, par exemple. Avant, ça restait sur le papier glacé. Maintenant tout le monde est sollicité.
RÉPONDRE
sandIl y a 6 mois
Il est aisé de s'apercevoir qu'on trouve bien plus de ces images aseptisées qu'un discours critique aujourd'hui. Du coup se taire c'est se faire bouffer sans réagir.
RÉPONDRE
AuroreIl y a 6 mois
Je ne souhaite pas y échapper: je les vois, je m'en désabonne et j'ignore ce que je juge mauvais ou inintéressant pour moi, c'est très égoïste mais pas incompatible avec le fait d'avoir conscience d'une situation. Et je me tourne justement vers des choses largement moins aseptisées et plus critique du coup, qui reflètent ma vraie façon de voir les choses. Après ce que je trouve dangereux dans ces discours c'est l'image qu'on donne nous même aux autres femmes en leur collant une étiquette. Exemple: ça soulèverait moins de débats si la fille avec la glace avait plus d'embonpoint, et c'est gênant pour moi d'entretenir, nous même en tant que femmes mais d'être humain ce stéréotype de corps mince qui est au régime qui ne mange rien qui enlève du coup la notion de plaisir versus un corps plus en chair qui profite et qui s'en fout (j'exagère volontairement). Il n'y a pas une seule vérité et on ne peut pas s'empêcher de juger (c'est bien humain), je déplore seulement que de nos jours on en soit encore là, de tous les côtés. Beaucoup de comptes véhiculent aussi cette image d'une femme que je n'aime pas, ce n'est pas une raison pour encourager moi même ce comportement, et vice versa.
RÉPONDRE
EliseIl y a 6 mois
ici on ne dénonce pas des "filles minces" qui prennent leur glace ou leur tenue en photo mais la "grammaire instagramesque" (si je peux me permettre cette invention) généralisée qui nous pousse à voir et revoir les mêmes clichés et gimmicks absolument partout.

Ce n'est pas une histoire de femmes qui jugent d'autres femmes mais de femmes qui se moquent et dénoncent un business (en l'occurence celui des images sur insta) qui les prend un peu pour des quiches.

C'est très beau de se considérer au dessus du discours formaté que ces images véhiculent (je pense que la plupart des lectrices ici ont passé le cap également, merci), mais ils font partit de nos vies et notre environnement numérique qu'on le veuille ou non, choisir de les "ignorer" me parait donc un peu étrange.
On peut en parler, s'en amuser, sans pour autant être sous leur influence ou passer pour des mégères qui jugent les autres filles ce qui à mon sens n'est absolument pas le propos ici.
RÉPONDRE
samIl y a 6 mois
C'est vrai que le blog de GD a beaucoup évolué. La seule série de photos ( d'ailleurs il n'y en a plus vraiment, juste des looks assez fades de femmes bien comme il faut) que j'ai aimé dans l'année ( ça remonte à des mois) , c'était des photos de chevaux ( prises par un collaborateur) .
Elle avait trouvé le bon équilibre à un moment donné entre hystérie américaine et snobisme français . Son blog ne m'intéresse plus trop , parce que ses collaborateurs ne m'intéressent pas du tout... Elle devrait recruter des gens moins caricaturaux, parce que les billets " salut les grils, ma copine Tasha a un look super , regarde l'unique photo et clique sur le lien affilié ", " salut les copines, ma méga potine Jenny a une coiffure de dingue , mon copain John du studio "veryXpensive /notforyou" nous montre comment être aussi canon qu'elle, clique sur le lien pour acheter la brosse en porcelaine de chine "; " mon meilleur ami DJ José a monté avec sa soeur naturopathe Angelica une marque de soins trop cooool ( , Kanye adore, clique sur le lien pour acheter des cartes postales GD! " on a vite fait le tour.
Le pire, c'est que c'est une tendance générale, mais il reste quelques chics filles et spots sympas heureusement....
RÉPONDRE
CatherineIl y a 6 mois
Sam, "" salut les copines, ma méga potine Jenny a une coiffure de dingue , mon copain John du studio "veryXpensive /notforyou" nous montre comment être aussi canon qu'elle, clique sur le lien pour acheter la brosse en porcelaine de chine ""

Tu m'as fait rire parce que c'est trop ça, mais je pense que c'était toujours un peu comme ça. Le monde où évolue Garance Doré, quand on n'a même pas de quoi se payer de la fast fashion, bon... j'y allais pour les visuels et j'y trouvais de l'inspiration. J'y retournerais certainement si c'était plus simple de naviguer dans les archives, parce que certains shoots photo m'ont vraiment marquée et que j'aimerais revoir, parce que c'était des personnes bien sapées, et pas juste chèrement sapées.

Mais je crois que c'est une tendance générale en fait, ce n'est certainement pas que Garance, dont l'Instagram, par ailleurs, n'est vraiment pas des pires, y a des photos qui font un peu spontané, quoique les éclats de rire constants me font croire qu'elle a dû engager un chatouilleur professionnel. Mais les plateformes et les marques deviennent, j'ai l'impression, de plus en plus rigides sur ce qu'elles acceptent de monétiser. C'est pareil sur YouTube, de plus en plus, ceux qui font autre chose que du lifestyle et du "what I eat in a day!" et "see my fascinating bathroom tour!" se font démonétiser.
RÉPONDRE
LéaIl y a 6 mois
Oui, il y a des gimmicks ou "figures de styles" imposées.
Instagram encourage ça bien sûr, c'est son modèle d'affaires. Et c'est fou la puissance de suggestion du site.
Finalement, on ne songe même qu'on pourrait utiliser ce réseau social pour poster des images bien différentes, bien plus créatives... et plus critiques vis à vis des travers de l'industrie de la mode.
RÉPONDRE
JulieIl y a 6 mois
Article très intéressant. Cela me fait doucement rire qu'il y a ait autant de critiques dans les commentaires, car ces comptes instagram nous les suivont et je dois dire que les photos mises dans l'article, sont quand même très jolies et font "rêver".

Instagram est fait pour avoir de jolies photos, car personnellement une photo d'une nana en jogging sortant du lit qui va manger un mc do dans son appart en bazar.... ça ne me fait pas trop rêver.

:)
RÉPONDRE
ClaireIl y a 6 mois
@The Everyday French Girl et Catherine : pour être une fidèle auditrice de son podcast La Poudre (dont l'épisode consacré à GD me semble être assez peu représentatif, encore que j'avais trouvé qu'elle avait réussi à extraire de la substance et du contenu à partir d'une invitée dont le parcours me parlait assez peu de prime abord), il me semble que l'engagement féministe de Lauren Bastide ne relève ni d'une posture, ni d'un engouement "lifestyle". Sa réflexion sur les questions d'identité, de genre, d'intersectionnalité, loin d'être superficielle, est au contraire très documentée et enrichie par la diversité des femmes qu'elle reçoit : Amandine Gay, Leila Slimani, et plus récemment Latifa Ibn Ziaten (parmi les épisodes qui m'ont le plus marquée).
Elle a également animé l'été dernier sur France Inter une émission intitulée "Les Savantes" où elle recevait des femmes "scientifiques" (chercheuses, historiennes, sociologues), leur demandant si le fait d'être une femme avait eu une incidence sur leur parcours/positionnement professionnel, en quoi s'intéresser à des problématiques féminines/féministes avait influencé leur production scientifique, etc. : c'était passionnant.
Elle est récemment intervenue, aussi, dans une émission d'Arrêt Sur Images consacrée au "clash" entre Christine Angot et Sandrine Rousseau, en tant que porte parole du collectif "Prenons la une"...
Je ne connais rien -ou très peu- de sa vie d'avant, mais n'est -il pas un peu dommage de la disqualifier d'office, sur le plan moral et intellectuel, au prétexte qu'elle aurait anciennement travaillé à ELLE ?
Bon j'arrête-là mon plaidoyer de groupie et je n'ai pas la prétention de vous convaincre (et je précise que je ne cautionne ni les plagiats, ni les hypocrites et à côte de la plaque "Spécial Rondes"), mais je ne vois en tout cas ni futilité ni opportunisme dans sa démarche :)
RÉPONDRE
JulieIl y a 6 mois
Merci Lise pour cet article qui traduit exactement mon sentiment !
Pour ma part, et comme beaucoup ici, j'ai arrêté de suivre la plupart de ces comptes type Caroline Receveure et surtout Garance Doré qui a basculé dans un trip luxe/LA/healthy/découverte du vrai moi parfaitement ridicule. Garance Doré a perdu tout ce qui rendait son blog intéressant (sa plume et ses dessins notamment).
Si vous voulez un peu de naturel je vous conseil les comptes de fatherofdaughters et motherofdaughters, deux anglais parents de 4 petits filles qui certes font quelques photos ''gimmick'' mais qui montrent aussi beaucoup de la réalité de parents (avec en plus un très grand sens de l'humour pour Fatherofdaughter). C'est très rafraichissant dans le monde actuel je trouve :)
RÉPONDRE
Romy Il y a 6 mois
Pourquoi aimez-vous tant le mot 'gimmick' ? Ça fait cool ? Je suis américaine et je n'entends jamais ce mot ici aux US. J'ai remarqué que presque toutes les semaines vous l'utilisez dans vos articles. Cela m'amuse. Pouvez-vous trouver une traduction en français ?
Merci
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
C'est un mot - à l'origine américain - qui est utilisé en français pour parler de quelque chose de récurrent et je trouve que c'est celui qui correspond le mieux à ce que je veux dire. Je pourrais utiliser "tics" ou "habitudes", mais je trouve cela moins pertinent. Et non, je ne fais rien dans le seul but de "faire cool" ;)
RÉPONDRE
HappyLillyIl y a 6 mois
Je suis française et le mot gimmick est parfaitement intégré dans notre vocabulaire, il ne fait ni cool ni 'ricain, il est compris quand on le prononce. Au même titre que toubib, brêle ou kawa qui sont des mots d'origine arabe. La langue française est faite de ces intégrations et on dit plus facilement un jeans, une paire de jeans (si on est plus vieux) qu'un pantalon en toile de Nîmes (denim), sans avoir l'air de vouloir faire cool.
RÉPONDRE
Romy Il y a 6 mois
Je suis aussi amusée quand je vois que les françaises pensent vraiment que ici aux États Unis on ne pense qu'à elles et qu' on les considère 'la' référence dans la mode et le style. Il y a tellement de styles qui attirent autant notre attention : danois, suédois, italien, japonais, anglais... juste pour donner des exemples. Exactement comme pour la cuisine, le cinéma, l'art etc.
RÉPONDRE
HappyLillyIl y a 6 mois
Non, non, on ne pense pas ça! Du moins pas toutes les françaises. Loin de là. Par contre la presse papier (surtout) aime bien laisser croire cela, c'est une sorte de marronnier (dont on se lasse). De plus en plus de gens sensés (je pense entre autre à Valérie Tribes et à son podcast) questionnent cette idée de La Parisienne que veulent inscrire dans notre ADN de françaises certaines personnalités (qui en ont assez peu) et qui en font carrément des livres...
(de la même manière, je rentre de NYC et de Montauk où le style preppy façon US ne m'a pas semblé courir les rues. So cliché! ;) )
RÉPONDRE
Les précieusesIl y a 6 mois
IG est un mode d'expression réduit à l'image, c'est le puit sans fond de la mise en scène au service du narcissisme. Il n'y a plus aucune possibilité de se démarquer dès lors qu'on cherche à y faire de l'argent car les règles de la monétisation dont implacables. Plus l'audience grimpe, plus il faut coller a la trilogie beautifull / happy /intime pour booster le système. C'est un piège qui n'épargne personne, les intelligentes commes les sottes se retrouvent alignées en rang d'oignon. Le piège est absolument implacable : qui résisterait à la double promesse d'une certaine forme de célébrité hypnotisante et à une réelle réussite financière ? Il faut le dire : Garance Dorée est une blogueuse talentueuse qui a réussi. La vie qu'elle s'est construit se confond avec les naïves incantations qu'elle à égrène depuis des années dans son blog , et qui sont la cristallisation d'un fantasme collectif : le fameux "devient toi même". Cette quête fantasmatique quelle a poursuivit de Corse à Paris, puis à NY, puis à LA, n'a cessé de l'entraîner de mirage en mirage, celui des ficelles du bonheur selon la mode, mirages successifs dans lesquels elle afinit par se dissoudre.
J'ai adore son blog il y a 4 ans, je ne peux plus le lire aujourd'hui, comme bcp ici. Parce qu'il est devenu un média entièrement markete, truffe d'idéologie féministe à 3 balles, et totalement orienté vers la vente de produits de luxe. Je salue la réussite professionnelle de Garance, mais je crains que son esprit ne se soit évaporé dans ses mirages successifs. Lise, tu es la seule que je lis dorénavant pour comprendre la mode. Parce que même si comme tous le monde, tu as cede à la tyrannie des Gimmicks, tu as conserve 2 choses d'essentielles pour capter durablement l'attention : ton esprit critique, et ta volonté de comprendre ton époque. Chapeau
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
C'est gentil, merci :)
RÉPONDRE
CarolineIl y a 6 mois
Analyse juste et intéressante du phénomène d'Insta et du miroir aux alouettes qu'il propose... merci!
RÉPONDRE
EmmanorIl y a 6 mois
Amusant ce post juste au moment où je me suis désabonnée de plein de comptes (dont celui de garance dore justement) c'est donc un phénomène géneral de ras le bol !!!!
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 6 mois
... Ouf ! Jamais sur IG .... et votre très bon article me conforte dans l'idée que suivre tous ces comptes doit être affreusement ennuyeux ... !
RÉPONDRE
romaneIl y a 6 mois
Ou faites comme moi et ne suivez plus ces filles.
Parce qu'on en devient aigrie, jalouse, on essaie de reproduire leurs efforts, on se rend compte qu'on y arrive pas, qu'on n'aura jamais leur "talent" ni le même chéri docile d'ailleurs pour accepter de poser (le mien fallait déjà que je marchande pour un portrait alors lui sur la photo, je pouvais rêver) :D

Non aux fitgirls, non aux comptes pseudo-parfaits, oui à la réelle spontanéité et au talent !
PS : j'ai quelques comptes à proposer s'il existe des intéressées ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Je veux bien que tu nous partages les comptes dont tu parles :)
RÉPONDRE
HappyLillyIl y a 6 mois
OUIIII moi aussi! Merci!
RÉPONDRE
HappyLillyIl y a 6 mois
Je suis toujours aussi intéressée par tes articles "de fond" et au moins autant par les commentaires lucides de tes lectrices. Je ne m'y retrouve pas toujours mais je dois avouer que le sujet GD y est toujours plutôt bien analysé. J'écris "sujet" mais je me demande si ce n'est pas "objet" en fait!
C'est quand même dommage d'avoir une telle puissance de tir et d'en faire ça.
Bref! Si je retournais en thèse de socio, il est probable que je choisirais de travailler sur IG (je ne sais quelle question en particulier). Et que ton blog serait une excellente béquille pour le chercheur en socio que j'étais.
(Tant que j'y suis: merci pour le bol d'air qu'est ton blog: la seule chose qui ne me satisfait pas - et cela n'engage que moi- : tes articles "comment s'habiller à tel âge". Mais je sais que pour certaines, cela fait sens. C'est tellement un questionnement que je trouve "liberticide". Sans doute parce que j'ai bien l'intention de m'habiller comme je le souhaite encore longtemps et que j'ai une affection particulière pour Grand-Mère Yetta et Elka Ostrovsky - qui finalement s'habillent un peu comme des "vieilles" quand même!).
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
"Comment s'habiller à tel âge" : je traite parfois de ce sujet car ce sont des questions récurrentes que je reçois de la part de mes lectrices. "J'ai tel âge et je ne sais plus comment m'habiller...".
J'essaie d'apporter des réponses à ces questions, mais évidemment chacun s'habille comme il le souhaite et peu importe l'âge que l'on a ;)
RÉPONDRE
M.Il y a 6 mois
Si je puis me permettre on dit pallier tout court, pas "pallier à" quelque chose.
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 mois
Tout à fait, c'est corrigé :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode