Vieil homme avec une canne

Galerie de portraits #1

Écrire un livre… L'idée m'a longtemps pétrifiée. Jusqu'à ce que je comprenne que l'important pour moi n'était pas de publier, ni même de posséder un objet papier signé de mon nom, mais simplement d'écrire. Peu importe le support, la portée, la notoriété… Une fois cela intégré, j'ai enfin pu libérer mes mots. Ainsi est née une petite centaine de portraits au travers desquels je retrace ma vie en filigrane...
Vieil homme avec une canne
Voilà comment je vais procéder : chaque vendredi, je dévoilerai ici un ou deux portraits dans l'esprit de ces romans-feuilletons du 19e siècle publiés dans un hebdomadaire. Au fil des mois, ils finiront par constituer une galerie autobiographique, un maillage quasi charnel, un ouvrage virtuel… 

Monsieur Fouquenel


Le mois de septembre touche à sa fin et comme chaque année, l'ouverture de la chasse amène Monsieur Fouquenel sur le perron de notre maison. Les joues rugueuses, le regard humide, la veste en tweed renforcée aux coudes par des pastilles de cuir patinées par des années de bons et loyaux services et la gibecière garnie d'un ou deux lièvres, l'homme vient remercier en nature mon grand-père de lui avoir cédé ses droits de chasse. 
Il pénètre dans le hall frais, retire son chapeau, tapote de sa large main aux ongles ras la tête des enfants se trouvant sur son chemin et me suis jusqu'au bureau de celui qu'il vient saluer. "Bonjour Monsieur Brehon !" énonce-t-il cordialement de sa voix grave. 
La manière respectueuse et bienveillante avec laquelle les gens du village s'adressent à mon grand-père m'enchante. J'ai l'impression d'être la petite fille d'un châtelain. 
Alors que la porte se referme doucement sur les deux hommes, je hume avec gourmandise le parfum tabac/foin/eau de Cologne de notre visiteur. Ils discuteront chasse, voisinage, terrains agricoles et état des fermes alentours. Autant de conversations qui, en dépit de me parvenir assourdies, inscrivent leur vocabulaire spécifique - herbage, jachère, hectare, terrain non constructible ou encore cadastre - dans mon cerveau d'enfant.
Une demi-heure plus tard, monsieur Fouquenel tourne la poignée en porcelaine du bureau et cherche ma mère du regard afin de lui remettre le fruit de sa chasse. Après avoir remercié chaleureusement cet homme qu'elle a l'habitude de croiser à l'office du dimanche (alors que je sais pertinemment que l'idée même d'avoir ces animaux morts dans le bas du réfrigérateur lui soulève le coeur), elle le reconduit à la porte en prenant gentiment des nouvelles de sa femme. 
Le même rituel se répétera chaque année, jusqu'au décès de mon grand-père. Plus tard, lorsque je croiserai Monsieur Fouquenel à la sortie de la messe, je me presserai pour avoir le temps de l'embrasser, son parfum me ramenant instantanément à l'époque bénie de l'enfance. Un temps où "monsieur Brehon" veillait sur notre famille tel un paratonnerre sur la flèche d'une église...

Madame Déaley


Septembre 1986, ma première rentrée scolaire. Les yeux rivés sur les dalles du couloir menant à ma classe de moyenne section, j'entre en collision avec une paire d'escarpins bleu marine aux bouts carrés légèrement éraflés. Je risque un regard vers le haut pour en découvrir la propriétaire : une femme immense à la mise sévère et aux cheveux bruns coupés en carré court quasi enfantin.
Épouse du maire du village, silhouette d'un mètre 94, directrice de l'école : ma nouvelle maîtresse en impose. Mais lorsqu'en ce matin de septembre, elle plie son corps de géante pour venir se placer à ma hauteur afin de s'enquérir de mon prénom, je perçois une telle gentillesse dans ses grands yeux bleus qu'une joie pétillante balaie instantanément mes angoisses d'écolière. 
Je resterai deux années dans sa classe (moyenne et grande section), lors desquelles je lui offrirai des dizaines de bouquets de perce-neige cueillis en mars dans le jardin entourant notre maison, lui confierai être tombée follement amoureuse de Thibault (le musicien venant tous les jeudis après-midi nous initier à la magie des sons via des instruments constitués de tubes et de sable) et lui avouerai faire encore souvent pipi au lit. Je la détesterai lorsqu'elle me punira pour avoir tenté de fuguer de l'école (alors que j'avais simplement prévu de m'éclipser quelques heures pour aller espionner les grands du collège d'en face), je lui vouerai une admiration sans bornes pour avoir osé libérer à mains nues une souris prise dans un atroce petit piège, ainsi qu'une reconnaissance éternelle pour m'avoir placé à côté de mon amoureux lors d'un spectacle de marionnettes…
Je me suis ensuite envolée vers l'école primaire, tandis qu'elle de son côté est restée devant son tableau noir à regarder défiler les générations. 
Elle n'a pas pour autant disparu de mon paysage. Je l'ai ainsi souvent croisé à l'occasion des différentes élections rythmant la vie du village, elle qui faisait partie des bénévoles enregistrant le vote des habitants de la commune. Pendant que mes parents se dirigeaient vers l'isoloir, je filai l'embrasser, avide des compliments qu'elle ne manquait jamais de m'adresser. Comme j'avais grandi ! Comme j'étais joliment habillée ! Moi, je restais muette, souriante mais incapable de prononcer plus qu'un "bonjour" frémissant, alors que je rêvais de réussir à traduire en paroles l'affection baignée de fascination que j'éprouvais pour elle. 
Car outre le fait d'avoir été ma maîtresse, elle était aussi celle qui avait osé divorcer de son premier mari (un concept totalement exotique pour la fillette romantique que j'étais), celle qui dirigeait seule une école (je ne connaissais pas à l'époque de femme ayant une telle responsabilité), mais aussi celle qui avait épousé en seconde noce un homme bien plus petit qu'elle (ce que je trouvais follement courageux du haut de mes 5 ans).
La dernière fois que je l'ai croisée, elle refermait son portail un soir glacial de décembre. Les années l'avaient voûtée, son pas martial avait perdu de son assurance, mais ses yeux possédaient toujours le même éclat. Ce fameux éclat qui, 26 ans auparavant, était parvenu à rassurer une fillette effrayée par son premier jour d'école…
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 30 août 2019
70 commentaires
Tous les commentaires
Anne-CharlotteIl y a 20 jours
Oh que c’est beau
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 20 jours
Merci !
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 20 jours
C'est très émouvant et toujours aussi bien écrit. Belle initiative, j'ai hâte de lire les portraits suivants. J'adore le style de la littérature du 19e depuis toujours et on le retrouve bien là. Tu as un don pour écrire Lise il va falloir songer au livre lol.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 20 jours
"Tu as un don pour écrire Lise il va falloir songer au livre lol " : Ah ah ah ;)
RÉPONDRE
OliviaIl y a 20 jours
Et tu gardais cette centaine de portraits dans un tiroir! Quelle chance nous avons tes lecteurs que tu te décides à les sortir. Ta magie Lise, c'est qu'on ne se lasse pas de toi, et ce n'est pas un vain compliment pour une blogueuse! You are full of surprises comme disent les Américains.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 20 jours
C'est un compliment très précieux, merci !
RÉPONDRE
NadioushaIl y a 20 jours
Que tu parles de mode ou de choses de la vie c’est toujours un plaisir de te lire !!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 20 jours
C'est vraiment très gentil. J'ai longtemps hésité avant d'oser mélanger les genres mais finalement il faut faire ce qui nous correspond et tant pis si cela brouille les pistes ;)
RÉPONDRE
Agnès Il y a 20 jours
Un vrai plaisir de lecture ! Bravo, merci et vivement la suite...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 20 jours
Merci Agnès :) A vendredi prochain !
RÉPONDRE
Bénédicte Il y a 20 jours
Quel beau cadeau tu nous fais là! Je me suis délectée. Merci Lise!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Oh merci Bénédicte !
RÉPONDRE
DedelerequinIl y a 20 jours
Le grand maulnes ....
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Quel beau compliment !
RÉPONDRE
krystelleIl y a 20 jours
Charles à beaucoup de chance de pouvoir partager les histoires de sa maman
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
;)
RÉPONDRE
nuiIl y a 19 jours
Pour une raison qui m'échappe, vos portraits me font penser à l'univers des romans de Pagnol, et de ces films noir et blanc des années d'avant-guerre. Peut-être est-ce le sujet abordé ? Une vague mélancolie qui surgit à la lecture des textes ? La manière de s'arrêter sur les détails d'objets de l'ancien temps ?

En tout cas, merci pour le partage.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Qui sait ?

Tu me diras si cette impression subsiste lorsque les portraits concerneront des personnes évoluant dans les années 2000 :)
RÉPONDRE
HeLNIl y a 19 jours
Lise,
J'avais vu hier sur ton compte insta l'existence de cette nouvelle "rubrique", mais le moment ne se prêtait pas à la lecture tranquille. Comme je me félicite d'avoir attendu ce matin pour lire tes deux premiers portraits ! d'être seule pour les savourer au petit-déjeuner alors que le soleil monte timidement dans le ciel. Tes écrits m'emportent toujours, quel que soit le thème. Cette nouvelle série m'est déjà précieuse,baignée de nostalgie et bienveillance. Nous sommes de la même génération, même si tu es un peu plus jeune que moi, et ton Mr Fouquenel me rappelle mes Mr Roblès et Caru ! Merci 🙏et vivement vendredi prochain (ou samedi matin ☺️)
Nb. Si j'étais de la famille de Mr Fouquenel et de Mme Déaley, que j'aimerais lire ces portraits !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Vive les Mr Roblès et autres personnages qui ont fait le sel de notre enfance :)
RÉPONDRE
Violette.bIl y a 19 jours
C est superbe...
Hommage aux personnes qui nous ont construites .
Aux odeurs, usages parfois perdus, images et sentiments diffus qui ont fait notre référentiel
J'en garde maintenant l'impression avec cette mémoire d'être le lien entre un hier disparu et un demain incertain surtout quand je raconte ces souvenirs à mon fils .
A travers ton recit voir que nous avons les mêmes sources qui se révèlent transgenerationnelles ....
A suivre avec plaisir
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
"aux personnes qui nous ont construites " et souvent sans le savoir, c'est cela qui est fou et beau :)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 19 jours
Vous avez une très belle écriture et chacun ou chacune peut se retrouver dans ce regard d'enfant !
Continuez ...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
C'est promis :)
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 19 jours
Oui c'est beau. Tu pourrais meme ecrire un scenario. C'est detaille et on imagine tellement bien ces pesonnages grace a tes descriptions minutieuses ! Bises !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
C'est gentil !

Je t'embrasse :)
RÉPONDRE
CamilleIl y a 19 jours
C’est magnifique! Je n’ai pas l’habitude de laisser des commentaires mais je n’ai pas pu m’en empêcher :) C’est très justement écrit et on est baigné dans cet univers! Le deuxième portrait m’a beaucoup émue. :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Oh merci Camille ! Tes mots me touchent beaucoup.
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 19 jours
Magnifique ! Une nouvelle raison de te suivre, s'il en était besoin.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
;)

Merci !
RÉPONDRE
AKIl y a 19 jours
Lise, c'est tres bon.
J'attends la suite.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Pression !

;)
RÉPONDRE
delphineIl y a 19 jours
Beaucoup de tendresse dans ces jolis portraits...Je vous suis depuis un bon moment, en dilettante à vrai dire car la mode ne m'intéresse pas beaucoup. Ce qui me plait dans ce blog eh bien c'est vous. Une brindille dont se dégage pourtant une étrange force. Un jour confiante puis assaillie par le doute. Un savant mélange féminin, masculin. L'honnêteté vis à vis de vous, de nous...Je pense que vous mériteriez un beau portrait vous aussi. Je n'ai pas votre plume alors je vous lance un défi : un auto-portrait pour un prochain Vendredi?
Je vous souhaite une bonne journée depuis le cotentin, petit coin perdu, loin des tours de Toronto. Merci pour la lecture.
Delphine
RÉPONDRE
HeLNIl y a 18 jours
Je suis d'accord en tous points avec Delphine !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
:)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Et si l'on disait que tu viens de le faire mon "autoportrait", car il me plaît beaucoup :)

Profite bien de ton Cotentin : je t'envie l'océan !
RÉPONDRE
StéphIl y a 19 jours
Merci pour ce partage et vivement vendredi prochain! ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Merci :)
RÉPONDRE
fatinetiaraIl y a 19 jours
olala lise mais quel delice de te lire ! je te suis depuis les debuts de TDM et franchement je suis ravie que tu sautes le pas de diversifier les genres <3
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Merci pour ta fidélité ! Je suis super heureuse que les évolutions de la ligne éditoriale te plaisent !
RÉPONDRE
V.Il y a 19 jours
Tellement bien écrit Lise... (et c'est une amoureuse de littérature qui t'écris)
Comme quoi le plaisir reste le meilleur des moteurs au monde, surtout quand on a une sensibilité particulière.

Quelle belle idée aussi, comme si nous étions un peu la somme de toutes ces rencontres, ou plutôt de ce que nous avons choisi d'en garder et d'en faire...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
"Tellement bien écrit Lise... (et c'est une amoureuse de littérature qui t'écris)" : doublement merci alors :)

"Comme si nous étions un peu la somme de toutes ces rencontres" : j'en ai l'intime conviction. C'est très fort chez moi. Je sais pertinemment et avec précision quel moment, quelle phrase, voire quel regard a eu un impact sur ma vie, sur ma façon de penser, d'agir...
RÉPONDRE
CIbouIl y a 18 jours
Mais que c’est bon de venir chaque jour (plusieurs fois par jour en fait) sur TDM. Vous êtes si sincère et généreuse, Lise ! Ne changez rien !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Tu me fais rougir ! Merci du fond du coeur Cibou :)
RÉPONDRE
Joëlle MahéIl y a 18 jours
Quel plaisir de découvrir ces récits dignes d'un Pagnol.
Tout y est, le style, l'ambiance et les descriptions.
Hâte d'en lire davantage...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
Rendez-vous vendredi :) J'ai hâte de vous livrer la suite !
RÉPONDRE
CélineIl y a 17 jours
Très jolis portraits. Celui de la maîtresse m'a mis les larmes aux yeux... En ce jour de rentrée, j'espère moi aussi laisser de si jolis souvenirs à un de mes élèves.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
Pensée toute particulière pour toi :) Bonne chance pour cette nouvelle année scolaire !
RÉPONDRE
mirabelleIl y a 17 jours
merci de nous présenter ces personnages...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
C'est un plaisir !
RÉPONDRE
KikiIl y a 17 jours
Lise, tu as un vrai talent d'autrice. C'est à mille lieux de mon univers d'enfance et je me dis : vivement la suite !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
Merci Kiki !
RÉPONDRE
SouadIl y a 17 jours
De très jolis portraits qui nous transportent dans un univers plein d'émotion, merci Lise de les partager avec nous.
Vivement la suite !
Belle rentrée à Charles :-)
Bises.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
Merci Souad :)
Charles rentre demain, il a hâte !
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 17 jours
Tellement bien écrit !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
C'est tellement gentil, merci !
RÉPONDRE
GranpiIl y a 16 jours
Les commentaires de tes lecteurs sont aussi beaux que ce que tu écris avec tant de talent, chère Lise ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
Si ce n'est bien plus !
RÉPONDRE
CarolineIl y a 16 jours
J'adore ta maîtresse de maternelle, elle a l'air incroyable. Et quel joli récit! Est-elle encore en vie?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
Elle est malheureusement décédée il y a quelques années :/
RÉPONDRE
CmIl y a 16 jours
Merci de nous transporter en enfance !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 16 jours
Je t'en prie :)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 15 jours
Chère Lise,

Je ne sais pas comment j’ai pu passer à côté de cet article, alors que je passe par TDM quotidiennement et parfois plusieurs fois par jour pour y flâner et y puiser la douceur et la bienveillance qui se dégagent de ta plume.

Alors du fond du cœur grand bravo à toi pour t'être lancée ! Et merci d’avoir la générosité de partager ces magnifiques portraits avec nous. Ils sont de toute beauté. Tu nous enchantes toujours plus par ton talent, nous avons beaucoup de chance de pouvoir lire ces merveilles. Merci, merci...

Vivement vendredi !

Belle journée à toi et bonne rentrée à ton petit bonhomme
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 14 jours
Oh.... Merci ma chère SVS au Luxbg !
J'espère que la suite te plaira. Les portraits seront par essence tous différents et pas tous aussi positifs que ces deux premiers.
Quelle joie et quel stress de vous livrer tout cela :)
RÉPONDRE
Severine Il y a 14 jours
Felicitations pour ces portraits magnifiques. J adore toutes tes chroniques, quelque soit le thème abordé. Le 2e portrait m a fait penser à Mathilda de Roald Dahl (en plus positif pour la directrice d'ecole !).
Je suis impatiente de découvrir les prochains.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 14 jours
Merci beaucoup Severine !
RÉPONDRE
Mrs TIl y a 13 jours
C'est merveilleux, Lise. Merci de t'être lancée et de nous en faire profiter.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 13 jours
Merci du fond du coeur !
RÉPONDRE
Corine Il y a 11 jours
Ohh j'adore !! Et cette maîtresse ... bravo et merciiiii !!
RÉPONDRE
ChristineIl y a 10 jours
2 bien jolis portraits dont j'ai pris le temps de savourer ! ♥
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode