Proenza Schouler

Depuis 2002, ce duo composé de Lazaro Hernandez et Jack McCollough fait des émules. En très peu de temps, il s'est inscrit dans la lignée des collaborations vertueuses et prolifiques telles que celles de Dolce & Gabbana ou de Victor & Rolf.
Proenza Schouler

Ce schéma de création, le duo, est surprenant... Alors que les artistes sont réputés pour avoir un ego haut en couleur, certains parviennent à s'allier et à former une entité productive, quasi indissoluble. Pour Hernandez et McCollough, l'histoire débute en 1999 à la Parsons School de New York, où ils étudient tous les deux.

Lazaro Hernandez est originaire de Miami, il a grandi dans le salon de beauté tenu par sa mère. C'est en observant les allées et venues des fashionistas dans l'établissement maternel que le jeune Lazaro s'est intéressé à la mode. Cependant, il n'envisage pas cette passion comme un possible débouché professionnel, et se rêve médecin.

Jack McCollough, lui, vient du New Jersey. En dépit de son engouement prononcé pour la couture, il intègre la section "souffleur de verre" aux Beaux Arts de San Fransisco. Finalement, leur passion commune pour la mode finira par les mener à la Parson School, où très vite ils deviennent inséparables. En parallèle de leurs études, les jeunes hommes décrochent des stages prestigieux : McCollough se retrouve chez Marc Jacobs et Hernandez chez Michael Kors. Si la chance a déjà souri aux deux garçons en les réunissant, la bonne étoile d'Hernandez semble hyperactive. En effet, il a obtenu sa place chez Michael Kors d'une manière qui augurait déjà de l'aura positive insolente qui entourerait leur prochain duo...

Proenza Schouler

Hernandez se trouve à l'aéroport de Miami avec sa mère, lorsqu'il voit son idole, Anna Wintour, embarquer dans le même avion que lui. Sa mère, le voyant proche de l'évanouissement, lui demande ce qu'il se passe, à quoi il répond qu'Anna Wintour est à bord... Anna qui ? Elle n'a jamais entendu parler d'elle, mais déclare à son fils "She's just a person" et le pousse à aller lui parler... Lazaro préféra rédiger un petit mot relatant son amour pour la mode et l'admiration qu'il porte à la rédactrice en chef de Vogue. Un steward fera gentiment passer le message.

Pour beaucoup, l'histoire se serait arrêtée là, mais comme indiqué précédemment, Lazaro a une chance insolente... Quelques semaines plus tard, il reçoit ainsi un coup de fil du bureau de Michael Kors : "Anna Wintour nous a dit que vous devriez travailler avec nous"...

Lors de leur dernière année d'études, Hernandez et McCollough se rendent compte qu'ils partagent des sens esthétiques complémentaires qui les poussent vers une même silhouette, une même palette de couleur et une appréciation des proportions quasi identiques. Ils obtiennent une dérogation afin de pouvoir réaliser ensemble leur collection de fin d'année. Ils choisiront les patronymes de jeunes filles de leurs mères pour nommer leur collection : Proenza Schouler est né.

La présentation a lieu en mai. À l'image de la Saint Martin School, le travail des élèves de la Parson School est observé de près par les acteurs de la mode. Le directeur du CFDA (Council of Fashion Designers of America) sort abasourdi du défilé Proenza Schouler : jupes crayons, boléros structurés, le tout décliné dans des teintes pastelle patinées par une touche de modernité urbaine. L'ensemble est si abouti.... Cela ne ressemble en rien à une collection de fins d'études.

Proenza Schouler

Il contacte directement Julie Gilhart, la directrice de Barney's et la convainc de venir jeter un œil à ce duo plus que prometteur. Julie Gilhart adore et tombe instantanément amoureuse de cette collection qu'elle trouve en adéquation parfaite avec le New York style, tout en lui apportant un nouveau souffle. Bien que les achats de Barney's soient bouclés, elle achète la collection en entier et leur en commande une autre pour le printemps à venir.

Les choses s'emballent, ils partagent une partie de l'argent gagné avec leurs familles respectives, et investissent le reste dans les frais de la collection future, qui ne se résume alors qu'à des bouts de croquis, mais qui est déjà achetée par Barney's. Hernandez et McCollough se demandent comment ils vont parvenir à mettre sur pied tous le processus nécessaire, allant de la création à la production... Leur bonne étoile pourvoira une fois de plus à leurs besoins : un investisseur allemand leur permet d'établir leur marque, et d'autres points de vente prestigieux participent au buzz lancé par Barney's et achètent également leur collection...

En 2002, ils défilent pour la première fois lors de la fashion week new-yorkaise. André Leon Talley se dira touché par la perception si particulière que le duo a de la construction des vêtements. Et par l'importance qu'ils vouent à la coupe, aux détails, aux doublures, aux finitions et à la ligne, le tout formant un ensemble tout simplement parfait. Le monstre sacré adoube littéralement les nouveaux venus...

Proenza Schouler

Carine Roitfeld qui assistait au show, se rendit dès le lendemain au loft-atelier des jeunes hommes et essayera toute la collection... En 2003, ils reçoivent le Perry Ellis Emerging Talent Award. Un an à peine après être apparu sur la scène mode, Hernandez et McCollough deviennent la coqueluche des New-Yorkaises, qui trouvent dans le style des deux garçons un vestiaire au raffinement moderne à la fois urbain et minimaliste.

Le style Proenza Schouler s'articule autour d'une recherche perfectionniste d'une silhouette épurée et fondamentalement moderne. Une allure où structure, géométrie et architecture sont primordiales. Des looks où les couleurs ont une importance toute particulière. Leurs modèles, quel que soit le thème abordé, sont toujours sans fioritures, dépourvus du moindre détail superflu. Dans un vêtement Proenza Schouler, rien n'est gratuit, chaque ligne est scrupuleusement étudiée, limée, jusqu'à l'obtention d'une épure ultra-contemporaine.

Si leurs premiers défilés citaient Courrèges et Paco Rabanne, et plus récemment s'inspiraient de Prada, Hernandez et McCollough ne font ni dans le rétro, ni dans le passéisme. Leur approche de la mode est très actuelle, et chacune de leurs interprétations sonne incroyablement juste. Ce n'est pas pour rien que la crème des fashionistas new-yorkaises les adule et que Kirsten Dunst et Chloe Sevigny sont très souvent aperçues vêtues de leurs créations...

Proenza Schouler

2007 fut pour le duo l'année de la reconnaissance internationale :

  • Colette mit en vente la collection qu'ils avaient dessiné pour Target - dans le concept Victor and Rolf pour H&M -, une sorte de Carrefour géant made in US. Ce fut un succès retentissant.
  • Maggie Gyllenhaal emmena l'une de leurs robes sur le tapis rouge des oscars : la toilette néo glamour bleu nuit, photographiée de toutes parts fit le tour du globe.

Proenza Schouler est désormais connu et désiré de toutes, et leurs bustiers surpiqués font partie des musts have d'une serial moddeuse qui se respecte. On attend avec impatience l'opus printemps/été 2008...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 06 septembre 2007 dans Marques & Créateurs
Vous aimerez également
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
Reine BoivinIl y a 8 ans
Bonjour ,

J'habite Chicoutimi au Québec.J'ai vu des souliers (Proenza Schouler) passablement intéressants sur internet.Que faire pour se les procurer? Souliers noirs plein,bouts ouverts et talons or.

Merci

Reine Boivin
RÉPONDRE
CelineIl y a 7 ans
J'ai découvert cette marque grâce à Carrie Bradshaw. En effet, le duo avait fourni une des tenues de Sarah Jessica Parker dans Sex and the City le film. J'avais adoré cet ensemble veste militaire sans manches et jupe corolle... Depuis, je suis avec assiduité l'évolution de leurs collections.

Et même si la dernière était un peu trop pointue à mon gout, ils font je trouve partie des meilleurs designers américains.
RÉPONDRE
LaraIl y a 7 ans
J'ai super hâte que la fashion week new yorkaise commence, pour voir comment les Proenza Schouler vont nous habiller l'été prochain. J'espère que ca sera un peu moins dans le style années 80 que le défilé de l'hiver dernier. J'aimerais bien retrouver dans leur collection les fringues que l'on avait pu voir sur Carrie lorsque sex and the city avait été adapté au cinéma. C'est à mon avis un duo de créateur vraiment sympa, faudrait juste qu'ils ne se la jouent pas trop "couture intellectuelle".
RÉPONDRE
ClaireIl y a 6 ans
Le nombre de commentaires est indigne d'une telle griffe ! Je rappelle quand même que ces messieurs sont les créateurs américains les plus talentueux derrière marc jacobs.....

Malheureusement j'ai bien l'impression qu'ils sont constamment sous évalués et rarement mis en avant. En plus le fait qu'il n'y ait pas de magasin Proenza Schouler à Paris (sauf chez Colette) n'arrange pas les choses !
RÉPONDRE
laureIl y a 6 ans
Wahou!!!!! Je viens de voir sur le site de Colette les sandales compensées de Proenza Schouler et je trouve qu'elles sont trop mais alors vraiment trop belles.

C'est Sex&The city, le film qui m'avait fait connaitre Proenza Shouler, parce que Carry portait l'une de leur veste à un moment et depuis je regarde régulièrement ce qu'ils font.
Je n'étais pas super emballée par la collection Proenza Schouler de cet été, mais je crois que c'est parce que je n'avais pas bien regarder les chaussures.

Là je n'ai plus qu'une envie allez essayer leur compensées. Je vais aller chez Colette même si j'ai du mal avec les vendeuses qui sont super hautaines ...
RÉPONDRE
heatherIl y a 6 ans
Great article, thx a lot !
RÉPONDRE
Pretty GirlIl y a 5 ans
Ahhhhh je les ai vu au Festival de Hyères, ils étaient super sympas!!!! Je croyais qu'ils allaient se la péter grave mais pas du tout. Lazaro Hernandez et Jack McCollough étaient habillé à la cool, comme si ils étaient en vacances et étaient super accessibles !!!! Ca change des créateurs à la Karl Lagerfeld qui ne se déplace pas son son garde du corps !
J'ai appris à Hyères que les Proenza Schouler allaient lancer une ligne de bijoux : )))

Si elle est aussi cool que leur ligne de vêtements je vais défaillir !!!
RÉPONDRE
elenIl y a 4 ans
Proenza Schouler... LE PS1 DE PROENZA SCHOULER est une tuerie !!! C'est le seul et l'unique sac que je veux ! Je le traque sur ebay ! Mais pour l'instant je n'ai pas trouvé le coloris qu'il me faut.
Alors si vous possédez un PS1 bordeaux et que vous souhaitez vous en débarrasser... Je suis preneuse !
RÉPONDRE
MaurineIl y a 4 ans
Les chaussures Proenza Schouler sont à tomber ! Ok leur sac dont effectivement le PS1 sont trop beaux mais leur pompes sont également à se damner.
Les bottes open toes en cuir tressé de la collection automne/hiver sont canons. D'ailleurs Isabel Lucas a même osé les porter avec sa robe Proenza Schouler lors du bal du met alors que tout le monde était en escarpins !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode