Stella McCartney change de rythme

Cela devait arriver : alors que les collection croisières, capsules et pre fall abondent, produisant plus de vêtements que nous pourrons jamais en porter, l'ex-styliste de chez Chloé a décidé de réécrire les règles…
Stella McCartney change de rythme
Elle l'a annoncé : son nouveau mode de fonctionnement sera désormais un défilé par saison, espérant ainsi apporter un brin de cohérence au coeur de l'emploi du temps des fashion week. En effet, les couturiers - aussi prolixes soient-ils en matière de créations - sont parfois acculés à produire près de 6 collections par an. Surenchère, besoin de nouveauté incessant et nécessité d'occuper le marché 365 jour par an sont désormais la nouvelle donne en matière de prêt-à-porter haut de gamme.
Ainsi, les présentations croisières nous dévoilent des pièces estivales qui ne seront disponibles qu'en novembre, tandis que les pre fall ne correspondent pas tout à fait à la collection hiver… Si ces collections se veulent encore élitistes, réservées à celles qui choisissent leur lieu de résidence en fonction de la météo, il n'empêche qu'elles brouillent la lecture de l'air du temps. On ne sait plus ni où, ni comment, ni quand tester les tendances qui filent plus vite que l'arrivée des produits en boutique.
Dans ce contexte, l'initiative de Stella McCartney a tout de la sinécure pour modeuse en quête de clarté. Désormais, la créatrice présentera en juin (à New York) sa collection printemps 2009, suivi en octobre (à Paris) de la collection été. Puis s'égrèneront celles de l'automne, puis de l'hiver… Les choses seront ainsi nettement définies, en adéquation avec une clientèle désireuse de profiter de la mode sans friser la crise de nerf face aux intitulés obsolètes et déroutants des présentations.
Par ailleurs, la multiplication des collections force de plus en plus de stylistes à trouver des alternatives aux défilés classiques, véritables gouffres financiers. Si Stella McCartney a opté pour une collection par saison (printemps/été/automne/hiver), d'autres choisissent déjà de présenter leur travail par le biais de la vidéo, en dehors du carcan du calendrier des fashion weeks. Attendons-nous à voir bientôt les règles des semaines des défilés évoluer quelque peu…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 28 mai 2008 dans Actu mode
Vous aimerez également
Pochette iridescente Stella McCartney
Il y a 3 ans - 10
EN SAVOIR PLUS
Le trench-coat de Stella McCartney
Il y a 4 ans - 11
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
Lili pinkyIl y a 8 ans
Un peu plus de clarté ça va faire du bien !
RÉPONDRE
Perbandt GirlIl y a 8 ans
Et surtout, c'est cohérent avec l'idée de freiner un peu le rythme de "production" de l'industrie de la mode: on a à peine acheté une pièce qu'elle est totalement out, on est entrainées dans la consommation continue alimentée par le flux quasi continu des collections, les vêtements sont peu portés et vite jetés... il faut ausi réfléchir à l'impact environnemental et humain des comportements de l'industrie de la mode et de nous-même les consommatrices!! Stella McCartney est connue pour son engagement dans les vêtements et les cosmétiques bio et la green fashion en général. Bravo!!
RÉPONDRE
CocoIl y a 8 ans
Perbandt Girl : Le secret est peut être d'avoir son propre style sans se laisser entièrement gouverner par les tendances...
RÉPONDRE
IZZIEIl y a 8 ans
Tout à fait d'accord Coco! J'ai beaucoup de mal à comprendre ce comportement qui consiste à suivre à la lettre les tendances et cela même lorsqu'elle sont ridicules. Pour moi la mode est avant tout une question de personnalité et de confort . Je pense que l'on doit s'habiller selon sa personnalité et non pour copier le style d'une célébrité. Ce genre de comportement pour moi est en totale contradicton avec l'idée que je me fait de la mode.
RÉPONDRE
Perbandt GirlIl y a 8 ans
Je suis d'accord aussi sur le comportement de la consommatrice, nous devons être capable de faire la part des choses et d'affirmer notre style sans pour autant changer comme des girouettes à chaque soubresaut du monde de la mode. Cependant cela n'empêche pas les géants de l'industrie de proposer tjrs plus de vêtements et d'imprimer des changements de tendance très fréquemment. En France on jette en moyenne 9kg de vêtements par an et par personne... Ce que j'essaie de dire, c'est que la fast fashion suit le rythme des collections des grandes maisons et marques de créateurs; si ceux-ci sortent 6 collection par an et autant de tendances différentes, la quantité de vêtements produits et vendus par eux n'est pas énorme, du fait des matières, du prix, de la cible. Cependant cela a des répercussions dans la production de nos magasins mainstream, et si on va plus loin, sur l'industrie du coton, l'environnement et les milliers de gens qui travaillent dans cette industrie...
Je suis passionnée par la mode, j'aime m'acheter des vêtements, suivre les tendances (dans une certaine mesure), j'y prends bcp de plaisir... mais depuis un moment j'ai plus conscience des conséquences que cela peut avoir :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode