Défilé Dior - Printemps/été 2013

Particulièrement attendu, le premier défilé prêt-à-porter de Raf Simons chez Dior tente de rompre définitivement avec l'ère John Galliano en écrivant une partition où épure et efficacité remplacent théâtralité et opulence...
Défilé Dior 2013
En décidant d'ouvrir son défilé sur diverses déclinaisons du smoking (entre veste-bar aux proportions maitrisées, pantalons fittés et robes-vestes), Raf Simons donne le ton : la femme Dior en a définitivement fini avec les corsets et autres carcans passéistes. Sous la houlette du créateur belge, la belle endormie se libère en effet de l'héritage Galliano et embrasse une nouvelle féminité, faite de lignes fortes, de sensualité et d'intemporalité.

Fort de son incontournable grammaire minimaliste, Simons lui imagine ainsi une garde-robe aussi élégante que contemporaine, avec comme pierre angulaire la robe blazer. Déclinée sous toutes les coutures, cette dernière joue avec la notion de sex appeal, tout en se conjuguant sur une note ultra chic. On remarque au passage la réapparition - sous une forme plus épurée - des micro robes couture aperçues lors du défilé de juillet, qui s'avèrent ici tantôt sublimes, tantôt un brin moins convaincantes.
Défilé Dior 2013
S'en suivent des passages en demi-teinte, où l'expérimentation prend souvent le pas sur la joliesse des silhouettes. Difficile en effet d'être transporté d'enthousiasme devant les mix blazers/organza et autres toilettes aux patchs en sequins manquant d'évidence...

Raf Simons ne tarde cependant pas à reprendre le pouvoir en livrant de mutines créations aux plissés asymétriques dégoulinant en traine fluide sur d'amples shorts carbone, puis en condensant sur une seule et même robe toute sa magie créative : entre ligne A, ajours subtils et doublures jaune acide, le créateur parvient ici à marier harmonieusement classicisme, radicalité et twist novateur.

On note également la présence de quelques variations réussies autour de la petite robe noire (dont les jeux de plissés suffisent à lui insuffler une délicate allure juvénile), sans parler de la sublime toilette bustier bleu marine aux jupons asymétriques et à l'énergie poétiquement moderne.
Défilé Dior 2013
Et si l'on regrette que le défilé ne se soit pas conclu sur cette élégante note "soir" (les robes du final associant ample jupon fleuri et top carbone légèrement translucide faisant un peu trop penser à l'apparition quelque peu ratée de Léa Seydoux en Dior automne/hiver 2012-2013), on ne peut globalement que saluer la prestation de Raf Simons.

En décidant d'affranchir la femme Dior de ses froufrous baroques et de lui offrir un ADN revisité empreint de minimalisme, ce dernier parvient en effet à la faire entrer une bonne fois pour toutes au sein du 21e siècle...

Voir toute la collection : http://www.style.com/S2013RTW-CDIOR
Partager l'article
Par Lise Huret, le 28 septembre 2012 dans Défilés
Vous aimerez également
Alber Elbaz, bientôt chez Dior ?
Il y a 1 an - 40
EN SAVOIR PLUS
Rihanna, le nouvel atout Dior
Il y a 1 an - 24
EN SAVOIR PLUS
Les cuissardes selon Dior
Il y a 1 an - 26
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
26 commentaires
Tous les commentaires
niainaIl y a 4 ans
Pour moi ce défilé ressemble plus à une tentative ratée et pas encore aboutie qu'à une suite logique de l'évolution de la femme Dior. Seule la silhouette bleu marine/jupon est vraiment sublime. Mais Raf Simons ne peut qu'être excusé, car passer derrière l'oeuvre de Galliano est forcément périlleux.
RÉPONDRE
le cancre83Il y a 4 ans
Je suis d'accord c'est qd meme tres difficile...D'ailleurs est ce que quelqu'un sait si JG va revennir de Los Angeles ou ce qu'il devient à part laisser degorger la couleur de ses cheveux?
RÉPONDRE
MeltIl y a 4 ans
En fait , je ne sais carrément pas quoi penser de cette collection , même avec cet article je reste ...incertain
RÉPONDRE
sarahIl y a 4 ans
Je trouve ca bien que Dior évolue vers plus de sobriété, c'est plus en accord avec l'image que je me fais de la maison.
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
Et beh, c'est pas la joie chez Dior!
J'aime beaucoup les tailleurs pantalons et tout ce qui est noir. Par moments, c'est sérieusement moche et pour moi, ces jupes ne sont pas "modernes".
Quand Dior est arrivé en 47, il a eu du succès car il était extravagant, bruyant mais romantique. On entend des personnes dire que Raf Simons fait du "vrai Dior". Surement qu'il faudrait réviser ses classiques.

Aujourd'hui, Dior s'inscrit dans la tendance "minimaliste-post moderne" initiée par Phoebe Philo. Ça ne fait pas parti de l'adn maison, soyons réalistes. Dior est aussi célèbre pour ses robes léopard que ses gigantesques robes de bals.
Là, c'est sobre mais il manque de la magie, de la sensualité. C'est très académique. J'ai plutôt l'impression de voir une version bis de la magnifique collection Jil Sander de l'été 2009.

Je dois avouer que l'excitation de l'annonce de la nomination de Raf est tombée comme un soufflet après la dernière couture. Là, ça retombe encore plus, même si j'aime certains looks.
Les chaussures et le décor étaient très beaux.

Galliano a fait son temps mais je ne suis pas très emballée par la direction qu'emprunte Dior.
RÉPONDRE
artoIl y a 4 ans
Il va falloir un peu de temps pour digérer tout ca, comme Melt j'ai du mal à me faire un avis tranché.
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 4 ans
Moins fantasque que Galliano mais peut-être trop dans la "sobriétude" - personnellement nous trouvons cette collection très moderne et adaptée à la vision de la femme moderne; tout ça nous fait penser un peu à YSL...
RÉPONDRE
yulilopIl y a 4 ans
Parfois on est dans le mauvais suprême et parfois c'est sans intérêt véritrable. En dehors de la robe plissée je ne vois pas pourquoi on s'emballerait pour cette colection !
a mon avis les ventes de dior vont s'en resentir ! (mes dons de voyances prévoient un mauvais chiffre d'affaires)
RÉPONDRE
le cancre83Il y a 4 ans
C'est vrai moi non plus je ne suis pas trés emballé.A mon sens il y a beaucoup trop de ratés.La collection semble ici mal maitrisée et finalement manquant d'interet je souhaite à Raf Simmons de trouver en lui de la fougue et plus de volontarisme dans ses collections parceque là on s'ennuie ferme.Dior est qd meme un des rendez vous les plus attendu.Ce doit vraiment etre pour le joyaux de la couronne LVMH en events d'envergure mondial avec un impact trés fort et là franchement on y est pas.De meme que la collection ne se demarque pas assez de son boulot chez Jil Sander ou de la mouvance Anna Mc Gibbon et Consor.
On lui laisse encore un peu de temps mais....
RÉPONDRE
MademoizelleIl y a 4 ans
Les défilés réalisés par Galliano étaient des merveilles alors que là on a des collections de plus en plus simplettes et trop dépouillées.
Le minimalisme ne correspond pas à l'esprit d'une maison telle que Dior.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 4 ans
C'est clair, ça manque un peu de nerf,de vivacité et de sensualité aussi :-) Simmons risque de vite lasser. Mais cela dit le travail est impeccablement minimaliste, et passer après l'ère Galliano est un véritable défi. Le New-look n'avait rien à voir avec le minimalisme pourtant...
RÉPONDRE
HélèneIl y a 4 ans
Elegance, élégance, élégance! J'aime!
RÉPONDRE
CitrineIl y a 4 ans
De mon point de vu , la sobriété est l'élégance même .
Je trouve cette collection très réussis mais ces vrai que de passer de Galliano à Simons cela fait un choc !
RÉPONDRE
SheighIl y a 4 ans
Deux saisons ratées pour moi il faut changer de directeur artistique c'est URGENT!!!!!!!
RÉPONDRE
lamissIl y a 4 ans
A part la fin, j'aime beaucoup ce défilé, je trouve que l'on respire un peu enfin....
RÉPONDRE
geoffroyIl y a 4 ans
Collection complètement ratée, qui part dans tous les sens. Déjà, le talentueux Galliano usait et abusait du "bar". Ici, même les mannequins maigres à faire peur avaient des hanches énormes! Imaginez l'effet sur une cliente lambda... Les chaussures étant mal conçues, bon nombre de mannequins ont failli se tordre la cheville! Aucune cohérence dans ce show. Où est l'esprit Dior? Quels modèles faisaient envie? Pour moi, c'était moche de chez moche. Je suis du même avis que Sheigh : Raf Simons ne convient pas pour la maison Dior. Il fait du copier/coller avec les modèles de Christian Dior des années 40 et 50, avec une petite remise au goût du jour, et du simons le spécialistye du minimalisme, qui ne convient pas dut tout à la maison de l'avenue Montaigne. Le remplaçant par intérim de Galliano avait beaucoup mieux réussi la transition. Ici, Simons s'est planté. Il y a beaucoup plus d'imagination et de savoir-faire à Milan qu'à Paris. Attendons deux surprises : Jacobs pour Vuitton, qui fermera le calendrier de Paris, et Slimane chez Saint-Laurent?
RÉPONDRE
SteldaIl y a 4 ans
Sans oublier Raffaele chez Léonard!!! je meurs d'impatience...
RÉPONDRE
catarinetabellachichiIl y a 4 ans
J'aime ce changement radical, pour moi, Dior est plus empreint de classe et de raffinement que de fanfreluches à la John Galliano...mais ce n'est que mon humble avis !! :)
En tt cas, la robe doublée de "jaune acide" est tout simplement sublime. Si des marques de prêt-à-porter plus abordables décidaient de se l'approprier, je me jetterais définitivement dessus !
RÉPONDRE
EvaGGBIl y a 4 ans
Personnellement, on m'aurait montré ces looks sans me dire d'où ils venaient, je n'aurais jamais deviné qu'ils étaient signés Dior. Quand on me dit Dior je pense glamour, féminin, finement travaillé... ...et très honnêtement, ce n'est absolument pas ce que je me dis en voyant cette collection. Je n'ai rien contre le minimalisme... mais il n'a pas sa place chez Dior. Alors oui, Galliano était dans le too much, l'importable, mais au moins là il vendait du rêve. Il était capable de concocter des vêtements qu'on ne croiserait jamais chez Mango ou chez Zara, alors que là, vous me pardonnerez, mais -excusez moi d'être dure-, je trouve qu'il y a quelques tenues qui font très prêt à porter. Quand on me dit Dior je m'attends à un peu plus de magie que ce que j'ai pu voir dans cette collection. Et je ne m'attends certainement pas à voir des smokings noir, que ce cher Raf ferait mieux de laisser à la maison St Laurent. En conclusion : un gros gros manque de féerie et de détails délicats. Dommage.
RÉPONDRE
STLIl y a 4 ans
100% D'acc! Même si Simmons a démontré son talent chez Jil Sander et que la collection est quand-même bien, je ne suis pas convaincue que le CA de LVMH grimpera. Les clientes ont envie de rêver je pense. Après, ça ne veut pas dire que Dior ne peut pas faire du minimalisme. Mais il faut que Simmons arrive à trouver de quelle façon t car là, on arrive pas encore à identifier la signature Dior.

J'attends que le mass market décline facilement ces pièces car payer des milliers d'euros pour ces pièces bien coupées certes mais très peu originales.
RÉPONDRE
STLIl y a 4 ans
Oups désolée pour la faute sur le nom "Simmons" => "Simons"
Je ne lui en veux pas pour autant!
RÉPONDRE
BaptisteIl y a 4 ans
Finalement, c'était beaucoup plus joli lorsque c'était (je ne sais plus son nom) qui assurait l'intérim en attendant la nomination de Raf Simons...
RÉPONDRE
STLIl y a 4 ans
Bill Gayten...Il a été traité comme un sous DA par tout le monde (en insinuant qu'il faisait du sous-Galliano)! C'est une honte quand tout le monde crie au génie pour Simons (même si finalement, en regardant les vidéos, les matières ont l'air plus sympa qu'en photo).
RÉPONDRE
nolineIl y a 4 ans
Debelles lignes épurées. il faudrait plus de différences dans les robes/ jupe----> pas toujours court
RÉPONDRE
murielleIl y a 3 ans
j ai beaucoup plus aimer les tailleur et enfait jadore
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode