Défilé Dior - Automne/hiver 2014-2015

Entre tailleurs-pantalons studieux, laçages énergiques, explosions de coloris acides, ode au masculin/féminin et références sportswear, Raf Simons nous livre cette saison une collection plus prêt-à-porter que jamais, à la féminité maîtrisée et fédératrice...
Défilé Dior 2015

Les inspirations :


Pour l'automne/hiver 2014-2015, Raf Simons imagine une femme forte et volontaire en totale adéquation avec son temps. Pour lui donner vie, le créateur n'hésite pas - pour la première fois depuis son arrivée chez Dior - à prendre ses distances avec l'héritage maison, afin de mieux laisser s'exprimer sa propre grammaire stylistique.

La femme Dior :


Lassée de ses toilettes plus couture que fonctionnelles, la femme Dior place désormais le pragmatisme au centre de ses préoccupations. Un pragmatisme éclairé qu'elle construit en empruntant les codes du vestiaire masculin, puis qu'elle sophistique à coups de couleurs électriques. Plus sûre d'elle-même que jamais, elle fait par ailleurs de ses robes de soirée des hymnes à la modernité en osant superpositions casualwear et laçages audacieux, mais aussi en délaissant les traditionnelles mousselines de soie au profit de textures matelassées issues de l'univers sportswear.
Défilé Dior 2015

La collection :


Cette saison, Raf Simons télescope rigueur masculine, débauche de coloris survitaminés, lignes couture et modernité. Sous ses doigts, le tailleur démultiplie ainsi ses charmes en faisant la part belle à une version adoucie de la veste Bar, les pardessus déjouent leur nature classique en laissant courir des laçages colorés le long de leur flanc, tandis que les blazers d'homme d'affaires gagnent en frivolité au contact de micro robes pastel. De leur côté, les robes de cocktail oscillent entre fausse sobriété réglisse, clash de coloris, ampleur sublime, motif cannage et transparences bijoutées. Ajoutez à cela de longs manteaux d'astrakan au tombé rigoureux, de multiples laçages accentuant la sensualité d'une courbe ou d'un dos nu et de fédératrices variations autour de la petite robe noire et vous obtiendrez une collection post-moderne à la saveur addictive.
Défilé Dior 2015

Les pièces fortes :


Si l'on devait ne retenir que cinq pièces du défilé, ce serait certainement ce blazer sans manches élançant la silhouette, cette robe lila/citron superposant les découpes et détournant le classicisme des broches bijoux avec une infinie modernité, cette autre à l'allure New Look, ce manteau en astrakan rose layette et cette robe aux courbes affolantes mêlant sensualité et impertinence.

Ce que j'en pense :


Après trois saisons passées à honorer les codes Dior, Raf Simons s'autorise enfin à prendre ses distances avec les archives de la maison parisienne. Une liberté retrouvée qui lui permet de renouer avec la magie créative ayant fait de ses derniers défilés Jil Sander des moments de mode inoubliable. En laissant libre cours à ses envies de modernité, il confère en effet à la femme Dior une énergie inédite, ancrée dans la réalité et follement séduisante. La greffe Raf Simons a enfin pris, réjouissons-nous !
Voir toute la collection : http://www.style.com/F2014RTW-CDIOR
Partager l'article
Par Lise Huret, le 01 mars 2014 dans Défilés
Vous aimerez également
Alber Elbaz, bientôt chez Dior ?
Il y a 1 an - 40
EN SAVOIR PLUS
Rihanna, le nouvel atout Dior
Il y a 1 an - 24
EN SAVOIR PLUS
Les cuissardes selon Dior
Il y a 1 an - 26
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
21 commentaires
Tous les commentaires
AlmaIl y a 2 ans
A chaque défilé Dior, ce que j'attends toujours, ce sont les robes que je trouve toujours magnifiques. Et là, je suis encore émerveillée.
RÉPONDRE
Dimitri. Il y a 2 ans
Rien à dire, on frôle la perfection.

J'attends juste un changement dans le talon.
RÉPONDRE
IsabelmarantophobeIl y a 2 ans
"On frôle la perfection" ? Nan nan pour moi on est en plein dans la perfection . Depuis le début de la fashion week fw 2014/2015 c'est le seul défilé qui m'as réellement époustouflé à tout point de vue . J'y était et c'était vraiment génial , j'ai particulierement flashé sur la neo robe new look matelassé rose avec les longs gants pour moi elle est la perfection même :) ! chapeau !
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Oh là là c'est vraiment splendide comme collection! J'aimais bien Dior sous Galliano mais maintenant je dois admettre qur c'est encore mieux avec Raf Simons! J'adore les couleurs éclatantes, le glamour des robes noires et la matière des longues robes transparentes! OMG et les sacs aussi!!
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
La Pre-fall était déjà une indication, Dior redevient intéressant.
Pour la première fois, Raf me convainc sur sa vision pour Dior. Il y a là une cohésion, un message d'une femme dynamique et moderne.
Je trouve que la disparition des basques sur les tailleurs rendent ceux-ci "anonymes". Les robes à découpes m'ont rappelées celles de Gianni Versace dans les années 90. Il était très friand de ces mélanges de couleurs alliés à des découpes surprenantes.

J'ai particulièrement adorée les looks 31,34,39,40 et 42. La dernière robe me rappelle Beyonce dans "Drunk in Love" (futur costume de scène?).
Pour la première fois surtout, on a le sentiment que Raf Simons a pensé à la Femme en créant ces vêtements. Pas de fausses innovations chichiteuses. Juste un vestiaire convaincant et pragmatique.

Je conseil a quiconque de regarder la vidéo pour se rendre compte du mouvement des vêtements...

LES CHAUSSURES: QUELLE HORREUR!!!
RÉPONDRE
Dimitri. Il y a 2 ans
Et les passages des mannequins à 2, voire 3 ! C'était vraiment cool, et ça rendait le mouvement bien plus dynamique ! C'est vrai qu'en vidéo, ça en devient assez hypnotisant.
J'approuve l'horreur des chaussures...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Dior veut séduire l'executive woman. La marque cherche (enfin) un autre marché que celui des oisives héritières si chères à Elie Saab. J'ai beaucoup aimé les passages avec le cannage , cela me rappelle un merveille de jupe en cuir Dior par Galliano. C'est vraiment prêt à porter.
La robe lacée est chouette. Cette saison, le power dressing revient dans pas mal de collection, l'idée d'empowerement par la sape est très présente pour moi.
RÉPONDRE
maremeIl y a 2 ans
j'aime particulièrement le travail sur le matelassé. Le téléscopage sportswear-haute couture est réussi.
Par contre les lacets"premier degré" tranchent trop avec les vêtements sur lesquels ils ont apposés, j'adhère moins. Un travail sur le lacet aurait un peu calmé le jeu et harmonisé l'ensemble.
Les chaussures du défilé sont pas mal et boostent bien les tenues plus classiques.
RÉPONDRE
JuIl y a 2 ans
Je trouve la collection magnifique, mais les mannequins ne sont vraiment pas mis en valeur... Elles font quasiment toutes peur!
RÉPONDRE
MGFIl y a 2 ans
Incroyable le changement de cap opéré !
La modernité est incontestable, les coupes sont superbes, les matières le semblent tout autant, les mannequins paraissent même plus en chaire que d'habitude, grâce aux vêtements (cf looks 22, 30, ces hanches !) qui ne les rendent pas lianes anorexiques.
Quant aux tailleurs, les associations de couleurs des looks 6 & 7 sont à se taper la tete contre les murs tellement ils sont forts ! Les jeux de drapés (11 à 13) rappellent certaines vestes hommes de chez sont homologue K Van Assche.
Sublime.
Une des (la ?) plus belles collections de cette saison, sans hésiter !
RÉPONDRE
B.SIl y a 2 ans
Pas de noeud inutile , pas de robes de bal chichiteuses pas de prétention arty ni de pseudo innovations stylistique on est là dans la pure perfection sans fioritures et c'est génial !
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 2 ans
Un vrai travail de créateur, et ce que nous apprécions, cela est même portable après quelques adaptation certes, sauf les talons...
Pourquoi les mannequins sont-elles si peu mises en beauté lors des défilés, le maquillage des yeux est horrible et si peu engageant ?
RÉPONDRE
LookIl y a 2 ans
Je ne sais pas si c'est juste moi mais pour ma part j'ai adoré le make up et les mannequins ! De la puissance voilà ce qu'elle dégageait ! En particulier les passages de mariacarlo boscono , sasha luss , daria strokous et grace mahary elles étaient epoustouflantes tout simplement .
RÉPONDRE
MGFIl y a 2 ans
Hate de lire le brief Céline et (l'incroyable) Haider Ackermann !!!
RÉPONDRE
hariboIl y a 2 ans
Bien d’accord pour Hackermann, Céline impossible de savoir si j’ai aimé ou non…
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'adore Haider Ackermann, la prochaine fois c'est promis je lui consacre un article ;)
RÉPONDRE
SibylleIl y a 2 ans
oh oui j'attends un article de Haider Ackermann avec impatience aussi :)
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 2 ans
La magie n'opère pas me concernant.
Quelques looks valent aussi le coup (look 25 blazer sur robette) mais pas emballé par grand chose. Non pas que c'est moche... Loin de là. Mais c'est juste que ça ne casse pas trois pattes à un canard et que pour moi Dior manque cruellement d'un suplément d'âme.
RÉPONDRE
SheighIl y a 2 ans
Je rejoins "seul et fabuleux" sur toute la ligne, Dior m'endort.
RÉPONDRE
GenevièveIl y a 2 ans
Je partage ton enthousiasme. Jusqu'aux robes lacées qui réussissent à paraître plus "auto-affirmatives" (oui, j'invente le mot sans hésiter!) que relevant d'une sensualité offerte de femme objet.
Mais, j'avoue craindre quelque peu les déclinaisons fast fashion de ce travail!
RÉPONDRE
lea!!fashionistaIl y a 2 ans
magnifique! du plaisir dans les yeux!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode