La fausse fourrure selon Shrimps

46
À l'heure où Marc Jacobs, Karl Lagerfeld et Miuccia Prada semblent plus que jamais attachés à la vraie fourrure, Hannah Weiland tire son épingle du jeu en imaginant des fourrures 100% artificielles au fashion appeal insolent et à la douceur inédite...
Fausse fourrure Shrimps

La créatrice


Revendiquant pour modèle sa grand-mère de 90 ans (qui adore arborer de pimpants monochromes) et pour héros le plasticien Grayson Perry, Hannah Weiland est l'une des jeunes créatrices anglaises les plus en vogue du moment.
Après des études d'histoire, elle entre au London College of Fashion, où elle décide de se confectionner un manteau en fausse fourrure rayée. Un manteau qui marquera le point de départ d'une collection dont la fashion sphère ne tardera pas à tomber amoureuse...

Le nom de la marque


Shrimps fait référence à l'enfance d'Hannah Weiland, lorsque son entourage l'appelait "crevette" en raison de sa petite taille et de son teint rose.
Fausse fourrure Shrimps

Le concept


Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la jeune femme de 24 ans n'a rien d'une farouche militante de chez PETA : le choix de la fausse fourrure correspond ici avant tout à un besoin de pragmatisme et d'esthétisme. Il faut dire que sa fausse fourrure - qui utilise un mélange de modacrylique plutôt que du polyester pur - affiche une exceptionnelle qualité, entre douceur, brillance et capacité à conserver l'intensité des teintures. Ajoutez à cela un zeste de nostalgie, une bonne dose d'espièglerie ainsi que l'envie très moderne de télescoper les genres et vous obtiendrez des manteaux ultra doux au pelage rayé que n'auraient certainement pas renié Margot Tenenbaum et Mary Quant...

Pourquoi ça marche


Lorsque Hannah Weiland reçoit ses premiers prototypes en septembre 2013, son amie Laura Bailey (mannequin, it girl et contributrice au Vogue UK) en tombe immédiatement amoureuse. Quelques jours plus tard, cette dernière fait sensation lors de la fashion week londonienne, si bien que Natalie Massenet (Net-a-Porter) propose rapidement à Hannah Weiland de distribuer Shrimps sur son fameux e-shop.
Depuis, le succès de la jeune griffe ne s'est jamais démenti. Il faut dire qu'en proposant un produit éthiquement correct, esthétiquement enthousiasmant, seyant à toutes les morphologies et susceptible de séduire aussi bien une jeune fille de 17 qu'une élégante octogénaire, Hannah Weiland est parvenue à offrir ses lettres de noblesse au concept de fausse fourrure funky, si souvent snobé par l'intelligentsia fashion.
Fausse fourrure Shrimps

Comment les porter ?


Douillettes, audacieuses et mêlant rayures bretonnes psychédéliques et col Claudine délicieusement désuet, les fourrures d'Hannah Weiland se porteront aussi bien au printemps (jambes nues avec une robe tee-shirt) qu'en plein hiver. Leur coquetterie pleine d'humour siéra par ailleurs aussi bien aux tenues casualwear qu'aux looks sobres (petite robe noire, total look bleu marine ou camel).

Site officiel : http://shrimps.co.uk/
Partager l'article
Par Lise Huret, le 01 décembre 2014 dans Marques & Créateurs
Vous aimerez également
Les renards en peluche de Vika Gazinskaya
Il y a 3 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Le manteau
Il y a 3 ans - 9
EN SAVOIR PLUS
Les pompons en fourrure d'Alexander Wang
Il y a 5 ans - 9
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
6 commentaires
Tous les commentaires
karineIl y a 2 ans
Je me réjouis de voir la fausse fourrure arriver enfin au niveau de la vraie fourrure en terme de qualité ! Je ne suis pas particulièrement une fan des assoc comme Peta, mais franchement si on peut éviter de tuer des animaux pour leur fourrure, autant le faire !
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
Shrimps, "la marque mysterieuse des fashionistas".
J'ai decouvert cette marque en fevrier dernier à Londres, pendant la FW. Une bonne connaissance à moi portait le manteau marron à rayures roses (je crois). J'ai été frappée par ce manteau sur elle car c'est une belle quinquagenaire qui malgré son job de fashion consultant, n'a jamais vraiment été pour ce genre de pièces très "IT". Elle m'a expliqué que c'était une jeune marque adorée par les fashionistas et que c'est sa manière de soutenir le projet.
Je ne les trouve pas forcement donnés mais j'ai acheté le manteau bleu à rayures roses. Par contre, je ne le porte pas souvent car je trouve que par rapport à mon mode de vie, il ne marche qu'avec des looks hyper sobres et casuals comme tu l'as dit. Si on veut mixer les imprimés et avoir un accessoire qui denote, il faut être une fashionista hardcore ou bosser dans la mode.

Je ne sais pas s'ils en font mais je conseille de craquer en periode de soldes.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Je trouve ça bien de faire des fourrures de couleurs dans des matières synthétiques, parce que les modéles présentés pourraient vite lassées la propriétaire du manteau ou tout simplement passer de mode.

Je conseille aussi de craquer en période de soldes.
RÉPONDRE
CaroIl y a 2 ans
Voilà tout ce que je demande à la mode : du fun, de l'éthique et de la fantaisie.
Je vais rediriger le père noel sur le site de Shrimps ;)
RÉPONDRE
RocketIl y a 2 ans
Une marque magnifique, et le rendu de la fausse fourrure est magique, on n'a plus l'impression de lourdeur de la vraie fourrure. Longue vie à Shrimps!
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
J'aime bien les commentaires de Spunky et de ...., très pragmatiques : "je conseille de craquer en période de soldes". Hihi !
C'est vrai qu'elles sont chouettes mais pas données.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode