Défilé Stella McCartneyDéfilé PradaDéfilé BalenciagaDéfilé Miu Miu

Les silhouettes de l'automne/hiver 2016-2017

3719
Entre insolent désir de confort, emprunts militaires, allure douillette et lâcher-prise stylistique, la femme de l'automne/hiver 2016-2017 confirme certaines tendances et en initie d'autres…
Défilé Stella McCartney

Cocon oversize


Si la femme des podiums semble avoir pris l'habitude ces dernières saisons de se lover dans des manteaux oversize, son amour des volumes XXL cannibalise cette fois-ci littéralement sa garde-robe. A-t-elle décidé de succomber à cette lame de fond prônant un certain retour de la pudeur, désire-t-elle inconsciemment se protéger du climat d'insécurité gangrenant la planète ou estime-t-elle tout simplement que le vêtement a aujourd'hui davantage intérêt à questionner les volumes qu'à épouser les courbes du corps féminin ? Toujours est-il que pour l'automne/hiver 2016-2017, Marc Jacobs lui pense un vestiaire démesuré (voir ici, ici et ), que chez Gucci et Dolce&Gabbana les manteaux se la jouent englobants, que Chloé et Isabel Marant proposent des robes pulls trop grandes et que Stella McCartney décline son esthétique délicate et sportswear en mode oversize (voir ici, ici et ).

Dans la pratique


Ayant fâcheusement tendance à rendre pataudes les unes, à noyer les autres et à parasiter l'allure de certaines, l'oversize est un faux ami. Dans l'idéal, on essaiera de privilégier des pièces "légèrement" oversize, c'est à dire donnant l'impression d'être trop grande sans pour autant virer au clownesque. On pourra également miser sur des pièces à la coupe réellement flatteuse (exit Céline, hello Dolce&Gabbana). On notera enfin que si le "large sur large" fonctionne sur les podiums, c'est rarement le cas dans la réalité...
Défilé Prada

Surplus chic


Oublié le temps où vestes kaki et autres attributs paramilitaires semblaient réservés aux festivalières arpentant les allées boueuses de Glastonbury : en 2016, ceux-ci s'affranchissent du dress code casual grungy au profit d'un environnement beaucoup plus sophistiqué. C'est ainsi que sur les podiums, les belles gainent leur long manteau d'amiral d'un corset ton sur ton (Prada), surmontent leur ample jupe midi d'une veste olive doublée d'astrakan rougeoyant (Gucci) et noient leur veste d'officier sous des décorations rococo (Dolce&Gabbana).

Dans la pratique


L'idée est ici de se composer des tenues mêlant une pièce militaire à d'autres n'évoluant d'ordinaire pas dans le même champ stylistique. Une veste kaki army pourra ainsi se ceinturer taille haute sur un pantalon à pinces masculin accompagné d'une paire d'escarpins, mais aussi sur une robe fifties mariée à une paire de bottines féminines. Les longs manteaux type officier apprécieront quant à eux de se voir télescopés à des modèles en brocart ou à des chemisiers rétro.
Défilé Balenciaga

Frileuse sportswear


Plus que jamais addict au sportswear et consciente que le confort est peu à peu en train de devenir une valeur "hypissime", celle qui ne jure d'ordinaire que par le shearling oversize de chez Acne a décidé cette saison de se la jouer "vegan cosy" en optant pour une variation créateur de la doudoune Decathlon achetée en 1990 lors de sa 11e année. Cela étant dit, si elle accepte de troquer sa laine de mouton contre des plumes d'oie, c'est à la condition sine qua non que ladite doudoune affiche un indéniable supplément d'âme stylistique. Son coeur balance ainsi entre une version oversize en velours bleu nuit digne d'un élégant film de science-fiction (Stella McCartney), un modèle plus traditionnel mais dont le porté peut tout changer (Balenciaga) et une version plus conceptuelle (Acne) qui, à défaut de réchauffer, attirera l'attention des vendeurs de chez Colette. Dans tous les cas, elle mettra un point d'honneur à traiter sa néo-doudoune comme une pièce chic à part entière en ostracisant tout ce qui ressemble de près ou de loin à une paire de Uggs, à des leggings douillets ou à de grosses chaussettes. Restant une modeuse dans l'âme, la frileuse sportswear ne pourra enfin s'empêcher d'accompagner sa doudoune d'escarpins bijoutés (Balenciaga) ou de robes lamées (Stella McCartney).

Dans la pratique


Bonne nouvelle : chacune peut ressortir sa doudoune sans craindre le fashion faux pas. Il semble en effet qu'en matière de duvet portatif, tout soit aujourd'hui toléré, voire même encouragé.
Défilé Miu Miu

Bourgeoise azimutée


Désargentée et désabusée, celle qui hier encore n'hésitait pas à s'offrir un carré Hermès à chacun de ses coups de blues n'a plus les moyens de ses envies. Afin d'éviter la dépression, son psychanalyste lui a donc prescrit un traitement à base de fantaisie gratuite et de lâcher-prise. Habituée à respecter à la lettre les conseils de son gourou, celle-ci se met ainsi à farfouiller dans les malles familiales regorgeant de brocarts, d'imprimés fleuris, de carreaux en tous genres, de tissu tapisserie, de chemisier désuet et s'amuse devant le miroir des associations improbables imaginées par son esprit désormais débridé. À elle la robe chic portée avec les collants à losanges de sa fille de 13 ans (Prada), le twin-set trop grand mixé à une paire de claquettes poilues oubliées par les derniers "guests" Airbnb (Miu Miu) ou encore la jupe de secrétaire sexagénaire qu'elle déchire pour laisser apparaître le haut d'une cuisse gainée de ses anciens collants de patineuse artistique (Vêtements)…

Dans la pratique


Inutile de préciser qu'aussi jouissive puisse être cette tendance, elle n'en sera pas moins à manipuler avec des précautions de chimiste une fois sorti du milieu fashion. Le total look déjanté version élégante du 16e en pleine décompensation post-divorce n'est en effet pas viable au quotidien. À l'inverse, une association insolite se basant sur un look classique ou casual pourra quant à elle provoquer un heureux accident stylistique : on dit oui au blazer à carreaux sur une chemise vichy, à la robe portée avec des souliers d'homme ou encore à l'ensemble gilet long pastel ceinturé haut/collier de perles/jean boyfriend roulotté sur la cheville !

A noter également


Chez Gucci, Dolce&Gabbana, Simone Rocha et Balenciaga, les filles n'hésitent pas à conférer un twist festif à leur quotidien, à coup de sequins diurnes et de lurex argenté.
La fibre "bikeuse" ressurgit aussi bien chez les accros au vintage que chez les goth girls, les adeptes de la mode intello, les danseuses étoiles ou encore les aficionados du style rétro.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 12 août 2016 dans Les tendances
Vous aimerez également
Tendances printemps/été 2015 : les couleurs
Il y a 1 an - 19
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
19 commentaires
Tous les commentaires
deedeeIl y a 3 mois
Merci Lise pour ce chouette article !! C'est toujours agréable de te lire à propos des tendances de la rentrée, les doigts de pieds confortablement en éventail dans ses sandales d'été ! Et j'apprécie beaucoup ta manière d'écrire dans cet article, le "total look déjanté version élégante du 16e en pleine décompensation post-divorce" est super savoureux !!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
Merci à toi :) C'est très gentil !
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 3 mois
Huuum le manteau Dolce Gabbana ! Je n'aurai jamais pensé écrire ça mais : vivement l'hiver !!
Merci pour ce bel article chère Lise et très beau long we à toi et tes hommes.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
Je le trouve également sublime ;)

Merci, à toi aussi !
RÉPONDRE
marieIl y a 3 mois
je lis toujours vos articles avec beaucoup de plaisir.
Merci.
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 3 mois
Vos posts nous permettent toujours de plonger dans les nouvelles tendances - les manteaux oversize, pourquoi pas, on adore le principe, mais il faut qu'il fasse froid, vraiment froid pour ne paraitre ridicule.
Ce qui nous tente le plus, c'est de composer notre propre style en fouillant dans nos armoires, avec quelques achats bien réfléchis. Nous attendons encore plein d'autres idées :)
Bon weekend à vous
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 3 mois
Ah ah !! Très drôles les ... Dans la pratique ... Au-delà de leur parfaite pertinence comme toujours !
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 mois
La robe rouge oversize Stella McCartney est superbe, quel cocon ! J'en meurs d'envie !!!! Toutefois, je rejoins ton avis, ça passe ou ça casse. A réserver aux femmes de grandes tailles. J'aime bien le charme effrontée de la bourgeoise azimutée. Le styliste de chez Gucci fait des émules. Ton compte-rendu est vraiment drôle et bien écrit. Savoureux.
RÉPONDRE
sheighIl y a 3 mois
L'oversize est arrivé à saturation à mes yeux, il est vraiment temps d'avancer vers autre chose!
Les looks surplus chic Prada et Dolce & Gabbana sont très beau et on comprend vraiment pourquoi on aime la mode, c'est à la fois travaillé et sophistiqué. J'aime beaucoup le look sportwear en général mais plombé d'oversize et de la main vraiment trop ringarde à mes yeux du nouveau DA de Balenciaga me fait tout simplement passer mon tour.
La bourgeoise azimutée, il faut aimer, c'est un peu trop prout prout à mon goût!
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 3 mois
Bravo pour "la bourgeoise azimutée", elle me plaît beaucoup !
RÉPONDRE
TellouIl y a 3 mois
Merci pour ce recap de saison. Chouette le militaire revient! J'adore la structure que cela apporte a la sihouette. Et gros kif, toujours, depuis des annees, pour le manteau militaire (Givenchy je crois) que portait Charlotte Gainsbourg dans "Prete moi ta main) .
Pour les volumes: 100% d'accord: ca marche sur le physique des filles des podiums. Dans la vraie vie, ca peut vite faire "sac a patates" et on prend 20kgs d'un coup. On va peut etre rester sur les fringues a emprunter a son mec en matiere d'oversize...
PS: j'adore les tenues Prada de ta selection....Miam!
RÉPONDRE
WilliamIl y a 3 mois
"Prête moi ta main", bonne référence... La comédie que je ne me lasse pas de regarder ! :)
RÉPONDRE
Lou et SwannIl y a 3 mois
Merci Lise pour cette mise en appétit de l'automne hiver qui je l'espère ne viendra pas trop vite quand même ! Je suis tellement bien dans ma robe légère au profond décolleté dans le dos avec une petite brise me caressant la nuque !
Christine
RÉPONDRE
WilliamIl y a 3 mois
Je rejoins celles qui aiment ce style d'écriture... Professionnelle avec une belle note d'humour ! J'aime quand le ton est neutre, très journalistique mais je préfère quand tu mêles les deux : journalistique avec une pointe de "personnel", la touche "Lise" !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
Merci William :)
RÉPONDRE
jickyIl y a 3 mois
on a du mal à l'identifier aux silhouettes des podiums, mais attendons que l'essentiel descende ds la rue (= ds les rayons Zara!) pour voir ce qui est jouable? Bonne idée de Stella Mc Cartney de faire revenir le marron (ou camel foncé) et le bleu (qui se marient très bien)
RÉPONDRE
jickyIl y a 3 mois
j'aime bcp aussi (au moins pour les couleurs) la dernière silhouette collier vert/maille grise de Balenciaga... la classe déjantée
RÉPONDRE
ClaoIl y a 3 mois
Je plussoie le "total look déjanté version élégante du 16e en pleine décompensation post-divorce" : mon paragraphe préféré, il est jouissif cet article :-) Je m'inspirerai probablement peu de ces silhouettes, mais mais c'est très agréable d'en lire ton analyse.
Pas de Balmain : hors-jeu ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 3 mois
Balmain : no comment ;)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode