Les bijoux imparfaits de Rosh Mahtani

353
Avec ses médailles volontairement altérées, ses inspirations en provenance directe du 15e siècle et son esthétique à la fois abstraite et onirique, Rosh Mahtani - la créatrice de la griffe Alighieri - livre des bijoux lumineux dont l'attraction magnétique ne cesse de faire de nouveaux adeptes…
Boucle d'oreille Rosh Mahtani
"Imperfection" : tel est le mot qui revient le plus souvent à la lecture des interviews de la jeune créatrice de bijoux Rosh Mahtani. Une ode à l'accident esthétique et à l'erreur sublimée qui a quelque chose de fondamentalement revigorant dans un monde où la recherche de la perfection est devenue omniprésente, où les instagrammeurs esthétisent à tout va leurs compositions, où les filtres Snapchat permettent d'obtenir en un clic une version idéalisée de son visage et où il est mal vu de ne pas être en recherche perpétuelle de son équilibre intérieur...

Férue de littérature et intriguée depuis sa plus tendre enfance par les bijoux qu'elle déniche sur les marchés aux puces, la jeune femme est parvenue à fusionner ses deux passions en concevant une ligne de bijoux artisanaux s'inspirant des voyages allégoriques de Dante (La Divine Comédie) et où le métal percé, martelé ou coulé se veut plus irrégulier qu'uniformément lisse.
Bijoux Rosh Mahtani
Dans la pratique, une fois le bracelet, le collier ou les boucles d'oreilles sculpté, le studio londonien fait appel à la technique de la "cire perdue" de manière à pouvoir dupliquer l'objet à la demande tout en conservant la moindre de ses aspérités. Le résultat se révèle généralement assez saisissant.

Ajoutez à cela un concept mêlant avec brio culture et futilité, une communication pile dans l'air du temps s'appuyant sur les influenceuses, des collaborations à venir avec le monde de la mode et un modèle économique bien pensé (en faisant fabriquer à la demande, la griffe s'évite la problématique des stocks qui peut vite s'avérer complexe à gérer pour une marque qui se lance) et vous comprendrez qu'il est temps d'apprendre à bien prononcer "Alighieri"...
Collier Rosh Mahtani
Personnellement, cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi touchée par une jeune marque de bijoux. J'aime l'idée de faire d'une oeuvre littéraire le point de départ de son processus créatif et de tenter d'en extraire quelque chose de non premier degré, de quasi abstrait.

Quant à la poésie presque sauvage - voire organique - émanant de la plupart des bijoux de Rosh Mahtani (voir ici, ici et ), elle me donne envie de me repercer les oreilles, de ne porter que des chemises blanches (qui seront idéales pour mettre en valeur les reflets dorés desdits bijoux), de relire Dante et de revendre notre voiture récemment acquise afin de m'offrir toute la collection "The Chasing Clouds"...

Seul regret : la présence ça et là de pièces peu originales (voir ici et ) qui détonnent légèrement au sein de l'offre de la griffe.
Suivez nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 juin 2017 dans Marques & Créateurs
Vous aimerez également
Bijoux, le nouveau dress code
Il y a 1 an - 4
EN SAVOIR PLUS
Les bijoux extra fins
Il y a 3 ans - 13
EN SAVOIR PLUS
Bagues - Tendances 2014
Il y a 3 ans - 21
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
3 commentaires
Tous les commentaires
N.Il y a 2 mois
Superbe. Je ne connais pas la marque, merci pour cette découverte Lise! Je ne portais aucun bijou jusqu'à il y a peu, je m'y suis mise récemment, du coup je vais attendre un peu avant d'investir dans des bijoux à ce prix-là, mais je garde la marque en tête...
RÉPONDRE
ABIl y a 2 mois
Trés jolies les boucles d'oreilles.
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 2 mois
Quelle poésie dans ces bijoux ! Merci pour cette découverte Lise.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode