Défilé Balmain - Printemps-Eté 2008

Christophe Decarnin a proposé pour l'été 2008 un bien joli défilé, tout en légèreté, en évidence et en sensualité. Rien de clinquant ou d'expérimental, il distille un romantisme à la française, emprunt d'un souffle novateur un brin jet set, mais toujours juste.
Défilé Balmain

Depuis 2006, Balmain s'est offert les services d'un ancien collaborateur de Paco Rabanne : Christophe Decarnin. Ce dernier a su en deux saisons redorer le blason de cette maison au passé prestigieux, mais en perte de vitesse certaine. Pour l'été dernier, il pensait exclusivement robes du soir et tops rock and roll, alors que cette fois-ci on retrouve son amour pour les longues toilettes aux d'inspirations venues d'ailleurs, qui relèvent sa collection et lui confèrent un "je ne sais quoi" de vigueur à la Cavalli.

Cette collection propose des silhouettes à la fois désinvoltes et chics, des looks de jeunes filles de bonne famille évoluant dans un monde hippie gold. Le créateur parle de liberté et développe un esprit jet set mêlé à l'image d'une Squaw moderne. Les franges agrémentent ceintures loose, pantalons bloomer, tuniques immaculées et gilets d'homme légèrement oversizes.

Spartiates, cheveux lâchés, micro tablier bijoux et teinture tie and dye achèvent de plonger la collection Balmain dans un univers hybride, entre new age et sophistication. Les longues mousselines recèlent tous les atouts de la robe estivale : longueur flatteuse qui se moque de la bienséance et qui dégouline bien au-delà des pieds, imprimés fleuris light presque délavés, alliance entre coupes et matières qui emmène ces toilettes bien loin du clivage jour/nuit et leur accorde la liberté de se porter sans limites ni règles.

Si les robes sont juste parfaites, on découvre avec plaisir que Decarnin s'est penché avec brio sur le cas de l'ensemble veste/pantalon, et a su en faire naître sa vision du néo-classique. Une approche qui puise avec mesure dans les différents courants qui flottent dans l'air du temps : loose, grunge, rock, démystification du luxe... Il associe le casualness d'un coton noir frangé à la richesse d'une veste rebrodée, le jodhpur nouvelle génération aux éclats de métal délicatement maîtrisé, qui rappelle que le designer a passé 7 années chez Paco Rabanne.

Balmain confirme avec ce défilé son retour en grâce auprès de la sphère VIP et de sa jeunesse dorée, et hisse par la même occasion Christophe Decarnin au rang des grands maîtres du glamour.

Partager l'article
Par Lise Huret, le 01 octobre 2007 dans Défilés
Vous aimerez également
Rihanna chez Balmain
Il y a 2 ans - 24
EN SAVOIR PLUS
Défilé Balmain - Automne/hiver 2013-2014
Il y a 3 ans - 16
EN SAVOIR PLUS
Défilé Balmain - Printemps/été 2013
Il y a 4 ans - 13
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
En parlant de spartiates , tu as vu d'ou viens leurs design ???? mdr
Apres tes conseils concernant le documentaire , sur arte , je me suis depeché de rentrer de cours pour le regarder ... je ne m'attendais pas du tout a ca mais j'ai été bien pris dedans .... j'ai bien aimer le passage avec sophia kokosalaki ( surtout qu'il nous sortait quand meme bien de toutes ces vieilles epoques ) mdr
Enfin je te dirais tout ce que j'en ai penser a la fin de la semaine tandis que toi tu nous feras tes somptueux commentaires sur tel ou tel defilé parisien !
RÉPONDRE
CohibaIl y a 9 ans
Beau défilé. J'aime beaucoup.
C'est curieux, jusqu'à présent, j'associais le nom de Balmain à une maison un peu vieillotte. Ton article le fait redécouvrir.
RÉPONDRE
CohibaIl y a 9 ans
Non, en fait, ce n'est pas curieux, tu l'as dit toi-même : Balmain était en perte de vitesse.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 9 ans
Seul et fabuleux >L'épisode de ce soir sur arte m'a un peu decue...Mais bon j'avais bien aimé celui d'hier et surtt le passage Kokosalaki :)
Rendez vous, lundi pour un petit topo détaillé de cette semaine de la mode parisienne!
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
bah ecoute , pour tout avouer , pour celui de ce soir , c'etait un peu mitigé .... il y a eus des passages qui m'ont plutot bien plu .... mais a certains moments , j'avais l'esprit ailleurs ! Mais ce qui est pour moi le plus interressant c'est le rapport qu'ils font entre les temps d'avant et les designer de maintenant comme hier avec sophia kokosalaki et aujourd'hui avec stefano pillati ! J'attends plus la fin de semaine qui a mon avis m'interressera plus au niveaux des epoques ... mais pour le moment , je trouve ca sympa , j'avais jamais penser encore a revenir en arriere ( tout du moins pas a ce point la ) .... ah la mode , on arette jamais d'en apprendre !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode