Tendances de Mode

Tendances printemps/été 2013

Entre retour des gimmicks nineties, surexploitation des transparences, clin d'oeil à la rigueur catholique, douceur affirmée, néo-séduction, hommage au smoking YSL et port de la fourrure, le printemps/été 2013 s'annonce multiple, jouant aussi bien avec les codes de la féminité que sur les nuances de textures, les alliances de motifs et les combinaisons de teintes...

I. Silhouettes

Belle de jour
Tendances printemps/été 2013
Détournant les codes de la garde-robe classique afin de mieux leur insuffler une nouvelle sensualité, les belles à l'allure faussement chaste ont littéralement envahi les podiums estivaux, de Céline à Valentino en passant par Giambattista Valli. Expertes dans l'art de souffler le chaud et le froid, ces demoiselles adeptes des jupes longueur genou, des coiffures scolaires et des talons à la hauteur raisonnable n'hésitent pas à altérer la surface lisse de leur look via des tops aux transparences impudiques, soulignant ainsi l'ambiguïté de leur mise...

Dans la pratique :
Si sur les podiums la transparence ne fait pas scandale, il en va tout autrement une fois confronté à la réalité crue d'une journée lambda. Inutile ainsi de préciser que porter un top translucide sans soutien-gorge ne fera pas de vous la reine du bal, mais plutôt la risée des passants interloqués... Pour réussir à cultiver cette allure "Belle de jour" sans choquer, on pensera dès lors à miser sur des pièces aux transparences travaillées ou floutées (Valentino), de manière à suggérer plutôt qu'à tout dévoiler (Céline).



Néo grunge
Tendances printemps/été 2013
Entre cheveux décolorés à peine coiffés, chemise nouée autour de la taille, mix and match de carreaux, tee-shirt à messages, brogues et bottines à sangles, la grunge attitude opère un retour remarqué au sein des collections estivales. Et s'il émane des silhouettes "Kurt Cobain" très premier degré vues chez 3.1 Phillip Lim des relents de crise d'adolescence tardive, les subtils clashs de carreaux écossais signés Dries Van Noten parviennent quant à eux à conférer un inattendu soupçon de chic et de désirabilité à cette esthétique contestataire.

Dans la pratique :
On s'autorise à ressortir nos tee-shirts à messages, à condition de ne pas s'empêtrer dans un total look grungy. On n'hésitera pas pour cela à délaisser jupes tie&dye et autres shorts destroy au profit d'un slim propret, d'une jupe courte à godets ou encore d'un pantalon masculin à pinces. Les plus inspirées pourront tenter le mix de carreaux en optant pour deux quadrillages différents, choisis dans des teintes plus automnales qu'estivales.



Aspirante catholique
Tendances printemps/été 2013
En reprenant à leur compte certains détails appartenant au champ lexical catholique - du scapulaire à la mosette de prêtre en passant par la médaille de baptême - Nicolas Ghesquière, Riccardo Tisci et Clare Waight Keller insufflent à leur muse une dimension austère, presque pudibonde. Une austérité qu'ils ont d'ailleurs bien du mal à dérider, étoffes translucides et volants girly ne suffisant pas toujours à dévergonder leurs premières communiantes...

Dans la pratique :
On n'hésite pas à ressortir notre médaille de baptême, que l'on porte sur un sweat ou un tee-shirt loose. Celles qui voudront tenter la pièce d'inspiration catho s'arrangeront pour la dérider, soit en optant pour un format cropped (Balenciaga, Chloé), soit en l'associant à un bijou conceptuel susceptible de lui faire perdre son latin au profit d'une grammaire plus mode.



Fan des nineties
Tendances printemps/été 2013
Entre carrures démesurées, code couleur noir&blanc et style working girl new-yorkaise époque "La Firme", le dress code des nineties a littéralement pris d'assaut l'imagination des créateurs en vue, d'Olivier Rousteing (Balmain) à Karl Lagerfeld (Chanel) en passant par Olivier Theyskens (Theyskens' Theory). Reste à savoir si la silhouette agressive des années Claude Montana parviendra à séduire les belles de 2013...

Dans la pratique :
Si l'on s'autorise l'effet armoire à glace, ce n'est qu'à condition d'y injecter un peu de subtilité. On délaisse ainsi les blousons en cuir à la Balmain au profit de robes-tailleurs à la carrure maitrisée et aux lignes sveltes. De même, on n'hésite pas à faire l'impasse sur le duo pantalon taille haute/veste cropped aux épaules oversize (afin d'éviter de se transformer en caricature d'Ally McBeal). À l'inverse, on ne boude pas notre plaisir en adoptant les fameuses créoles XXL ayant fait le miel des Madonna et consorts...



Smoking girl
Tendances printemps/été 2013
L'arrivée d'Hedi Slimane chez Yves Saint Laurent semble avoir donné envie aux designers de se frotter à l'exercice de style qu'est le smoking. Rares sont en effet les collections à ne pas avoir eu droit à leur passage YSL, où noir carbone et revers de satin tentèrent de se mesurer au mythique cliché d'Helmut Newton. Autrement dit, s'il ne devait rester cette saison qu'une seule tenue de soirée, ce serait à coup sûr l'une des versions remastérisées du chef-d'oeuvre d'Yves Saint Laurent...

Dans la pratique :
L'air du temps étant plus à la ré-interprétation qu'au copier/coller, c'est vers des silhouettes à la modernité à fleur de peau et à la créativité cérébrale que l'on se tournera pour embrasser le concept du smoking. On délaissera ainsi les ensembles trop classiques au profit de modèles réinventant l'histoire, à l'instar de la robe ardoise asymétrique signée Lanvin, du trio blazer/pantalon/traîne Givenchy ou encore de la veste bar Dior. L'idée étant de faire entrer le smoking dans le 21e siècle sans regarder dans le rétroviseur...

II. Points forts

Coutures invisibles espacées vs volants asymétriques
Tendances printemps/été 2013
Bien décidés à injecter un peu de sensualité aux volumes classiques ayant envahi les podiums estivaux, les designers firent la part belle à deux détails de coupes plus affriolants que sages. C'est ainsi que l'on put voir bon nombre de pièces se strier par le biais de coutures invisibles dévoilant de longues et fines bandes de peau, mais aussi d'autres s'adoucir au contact de quelques volants asymétriques.

Donnant l'impression d'être dépourvus de coutures, certains modèles de saison semblent ne tenir qu'à un fil. Que ce soit chez Alexander Wang ou Christopher Kane, l'illusion d'optique est il est vrai assez bluffante, les différentes parties des robes semblant tenir ensemble par on ne sait quel tour de passe-passe. Chez Valentino, la technique diffère, Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli optant pour des sutures plus visibles, mais tout aussi délicates que les effets de transparences de leurs consoeurs.
Moins novateur que son homologue aux coutures invisibles, le gimmick des volants asymétriques gagne ici en intérêt en délaissant sa nature froufroutante au profit d'une allure plus précise et infiniment plus contemporaine que par le passé. Que ce soit sous l'égide de Nicolas Ghesquière ou de Riccardo Tisci, celui-ci va à l'essentiel en apportant juste ce qu'il faut de féminité à des toilettes incisives au glamour intello.

Entre ces deux jeux de coupes, nul besoin de choisir : travaillé tout en subtilité sur une tenue faussement sage, le premier n'aura pas son pareil pour transformer les interstices de peau en autant d'atouts chics, tandis que les volants asymétriques à la Balenciaga - on boudera ceux bien trop premier degré d'Isabel Marant - seront parfaits pour décrisper l'austérité cérébrale de certaines pièces phares de l'été.



Trench vs peignoir
Tendances printemps/été 2013
Plus que jamais intemporel, le trench-coat tente de s'imposer cette saison comme La pièce classique indispensable pour affronter la fraîcheur des premiers jours de printemps. Une place qui ne souffrirait d'aucune contestation si la gent créative n'avait trouvé audit trench un challenger de choix : le peignoir d'extérieur...

Qu'il soit résumé à sa plus simple expression chez Derek Lam, traité en mode ultra pragmatique chez Hermès ou transformé en imperméable girly translucide chez Valentino, le trench de l'été 2013 se veut aussi infatigable que redoutablement efficace.
Fluides et légères, les robes de chambre - ou peignoirs - à col châle satiné tentent quant à elles une sortie hors de l'espace privé chez Dries Van Noten et Haider Ackermann. Taillées dans des étoffes souples et imprimées, celles-ci se portent ouvertes - parfois ceinturées - sur des tenues urbaines systématiquement accompagnées de talons hauts, allant de la micro robe (Céline) au duo pantalon matelassé/chemise à carreaux en passant par le mix pantalon à pinces en drap de laine/blouse translucide.

Aussi sublimement élégantes soient les silhouettes Ackermann et romantiques celles de Dries Van Noten, le port du peignoir en ville restera certainement cantonné aux demoiselles évoluant au sein de milieux créatifs et pouvant se permettre ce genre de délicieuse excentricité. Aux robes de chambre citadines, les autres préfèreront en effet un trench bien coupé qui, à défaut de défrayer la chronique, leur assurera une allure soignée et sans faute.



Jupe à godets vs jupe midi
Tendances printemps/été 2013
Entre pléiades de jupes courtes au volume très "collège girl" et jupes longueur midi tentant via moult artifices de gommer leur allure stricte au profit d'une dégaine plus sexy que d'ordinaire, la jupe de saison se veut plus subtile qu'aguicheuse, plus coquette que sensuelle, plus créative que basique...

Si la jupe plissée ou à godets est un classique de la garde-robe féminine, elle n'en cherche pas moins ces temps-ci à gagner en caractère en optant pour des matières tantôt luxueuses, tantôt insolites. On la vit ainsi chez Balmain emprunter aux chaises en rotin leur technique de vannerie, chez Proenza Schouler et Fendi se couper dans des cuirs tour à tour olive ou ajourés et chez Chanel opter pour un quadrillage semi-translucide.
Désirant en finir avec la dégaine rétro inspiration "Mad Men", la jupe midi s'essaie cette saison à de multiples variations susceptibles de lui insuffler fantaisie et fashion appeal. Si elle assume une chaste longueur mi-mollet, ce n'est ainsi que pour mieux dévoiler hanches et nombril. La jupe midi de l'été 2013 se porte en effet ultra taille basse, de manière à pimenter son allure chaste ; elle n'hésite par ailleurs pas à arborer imprimés graphiques (Marc Jacobs, Louis Vuitton) et texture sexy (Miu Miu), afin d'adoucir sa dégaine sévère.

Plus flatteuses et faciles à vivre que les modèles midi, les jupes Fendi et Proenza Schouler - que l'on portera avec une paire d'ankle boots open toes et un petit sweat cropped - nous donnent envie de laisser sa chance au cuir d'été. À noter qu'une fois les chaleurs estivales venues, on n'hésitera pas à opter pour des pièces de même ampleur, mais taillées dans des tissus plus légers...



Sweat texture vs top cropped
Tendances printemps/été 2013
Pièce forte de l'hiver 2012, le sweat fantaisie continue cette saison à questionner sa nature sportwear en se frottant à des textures toujours plus élaborées, tandis que le top cropped persévère dans son désir de faire du nombril le nouveau décolleté...

Oublié le molleton gris aussi douillet qu'anonyme : en quelques mois, le sweat est devenu prétexte à mille et une mutations. Fort de son format casual, ce dernier se permet en effet désormais toutes les folies, de la fourrure imprimée de fleurs naïves (Prada) au matelassage satiné (Dries Van Noten) en passant par la transparence totale (Stella McCartney). Ainsi retravaillé, il devient alors le compagnon de tenues chics, qui gagnent à son contact en désinvolture sophistiquée.
En matière de top cropped, tout est question de subtilité : si le sweat Marc Jacobs coupé juste en dessous de la poitrine frôle clairement le ridicule, le pull-over Carven s'arrêtant à une poignée de centimètre du nombril n'aura quant à lui aucun mal à conférer une bonne dose d'audace maitrisée à telle ou telle silhouette classique. De leur côté, les micro gilets ou vestes façon boléro (Chanel) se porteront au-dessus d'une robe, afin d'éviter toute impudeur...

Taillé dans une matière travaillée, le sweat aura toutes les chances "d'upgrader" une tenue casual ; on pourra le porter en soirée associé à un slim 7/8 et une paire de talons hauts perchés. Si l'on désire se frotter au format cropped (ce qui est loin d'être une obligation), on pensera plus "Carven" que "Marc Jacobs", de façon à éviter le style "ado nineties"...

III. Couleurs

Total look blanc vs total look métallisé
Tendances printemps/été 2013
Devenu en quelques années un classique des podiums estivaux, le total look blanc continue en 2013 d'inspirer les créateurs, qui n'en finissent pas de le réinventer en multipliant les jeux de matières susceptibles de dé-aseptiser l'aura virginale de ces monochromes neige. Pendant ce temps, les teintes métallisées continuent leur montée en puissance, bien décidées à faire de leurs reflets iridescents un des gimmicks fashion incontournables de la saison.

Aussi magiques que finement futuristes, les découpes - suspendues par des fils de nylon - des silhouettes immaculées d'Alexander Wang renouvellent avec force et brio la notion de sportswear si chère au créateur. Toujours aussi accro aux volumes classiques (voire mémérisants), Christopher Kane n'hésite pas quant à lui à dévergonder ses looks monochromes via des matières plus néo-sensuelles que strictes. De son côté, Riccardo Tisci s'emploie à moderniser le blanc de première communiante en mêlant brillance du satin et textures mates et en boostant le tout par le biais d'attaches dorées un brin SF.
Bien décidé à faire entrer l'esprit couture de la maison Dior dans le 21e siècle, Raf Simons décline ses micro robes de bal dans des teintes acides, mais surtout iridescentes. Tels des papiers d'emballages de bonbons Quality Street, ces dernières brillent de mille feux, insufflant une aura des plus modernes à leurs volumes sophistiqués. Chez Burberry Prorsum ce sont des robes plus consensuelles - mais néanmoins sexy - qui s'essaient aux teintes métallisées. Une facétie de coloriste qui ne pourra cependant se passer d'une morphologie "taille 0"...

Inventifs, sensuels et élégants, les monochromes blancs se posent une fois de plus comme l'un des points forts de la saison estivale (on pensera à mélanger les textures et à abuser des contrastes brillant/mat pour réussir à les conjuguer sur une note contemporaine). De leur côté, les total looks métallisés devront rester cantonnés aux tapis rouges et autres photo-calls ; on pourra à l'inverse succomber sans crainte à une paire d'escarpins dorés ou à une pochette argentée.



Jaune acide vs bleu ciel
Tendances printemps/été 2013
Si elles sont toujours en vogue cette saison, les teintes fluo se veulent néanmoins un brin plus discrètes que par le passé. Chez Dior, c'est ainsi non pas en total look, mais bel et bien en mode "doublures" que Raf Simons - nouveau DA de la maison parisienne - impose le jaune néon au sein de sa collection. Une manière subtile de profiter des pigments joyful de cette teinte Post-it.

Plus coutumier des layettes des nouveaux nés que des toilettes des élégantes, le bleu ciel gagne sous les doigts de Riccardo Tisci en délicatesse et en douceur stricte. Inattendu et faussement classique, le bleu ciel Givenchy pourrait bien être le nouveau noir de la saison printemps/été 2013...



Kaki pacifiste vs vert gazon
Tendances printemps/été 2013
Plus que jamais dans l'air du temps, la tendance army - et plus particulièrement les coloris kaki - continue de s'attirer les bonnes grâces des créateurs. Pour autant, hors de question de flirter avec le premier degré : si le kaki fait bel et bien partie de la palette de couleurs du moment, il n'en imprègne pas moins des modèles n'ayant plus grand-chose à voir avec le lexique paramilitaire, à l'instar des coquettes robes vues chez Carven.

Moins belliqueux que son ainé, le vert gazon effectue une entrée en scène remarquée en venant s'apposer sur des looks masculins/sportswear (Stella McCartney). A son contact, ces derniers voient alors leur ADN boyish considérablement adouci. Une teinte vivifiante à tester avec du rose clair, du jaune métallisé, du blanc laiteux ou encore du camel.

IV. Imprimés

Rayures verticales vs mix de carreaux
Tendances printemps/été 2013
Entre dégaine Beetlejuice, allure pyjama et looks pour working girl des années 90, les rayures verticales effectuent cette saison un retour remarqué. Une tendance graphique forte qui se voit néanmoins concurrencée par une déferlante de carreaux en tous genres.

Noires et blanches chez Balmain et Marc Jacobs, fines et classiques chez Balenciaga ou encore colorées et loungewear chez Chloé, les rayures verticales se déclinent sur tous les tons. Attention cependant à ne pas trop en abuser, celles-ci pouvant rapidement manquer de subtilité. Aux lignes entêtantes d'Olivier Rousteing, on préférera ainsi celles plus intemporelles de Nicolas Ghesquière.
Si par le passé, seuls les clowns pouvaient se permettre d'associer plusieurs sortes de carreaux sur la même tenue, c'est désormais au tour des créateurs de s'adonner à ces mélanges risqués. Sur son podium, Dries Van Noten juxtapose ainsi différents motifs plaid dans un style très grunge chic. Plus classique, Karl Lagerfeld mise quant à lui chez Chanel sur l'association mini quadrillages/carreaux sages, tandis que Marc Jacobs ose le all-over de carreaux en mélangeant vichy, carreaux torchon et carrés colorés (Marc by Marc Jacobs).

Dans la pratique, si l'on n'hésitera pas à se glisser dans une chemise kimono à la Chloé, on fera l'impasse sur les fort peu seyantes rayures noires et blanches. Du côté mix de carreaux, on délaissera le total look au profit du duo chemise à carreaux/veste - ou gilet - à carreaux, le tout travaillé dans des teintes sourdes.



Léopard vs imprimé foulard
Tendances printemps/été 2013
Passé peu à peu du statut d'imprimé trendy à celui de classique incontournable, le tacheté léopard continue cette saison d'insuffler une dimension jungle chic à bon nombre de silhouettes. Un style oscillant entre élégance fauve et allure sauvage qui se voit cependant concurrencer par l'insolence bohème de l'imprimé foulard...

Plus eighties que safari, le léopard dalmatien vu par Marc Jacobs habille une jeune femme citadine aimant jouer avec les codes du glamour. De son côté, la fille Max Mara insuffle aux subtils motifs léopard de sa robe faussement classique une énergie militaire aussi sophistiquée que désirable.
Sous l'impulsion d'Isabel Marant, Marc Jacobs ou encore Joseph Altuzarra le foulard se traite cette saison de manière quasi littérale. Cherchant à renouer avec le succès des cheichs Balenciaga de 2007, ceux-ci n'hésitent ainsi pas à draper leurs mannequins de moult foulards, donnant alors naissance à des looks folk tantôt banalement sexy, tantôt riches d'influences exotiques.

Associé à des pièces arborant teintes camouflages et facture chic, le léopard parvient une fois de plus fois à se rendre indispensable au sein des garde-robes printanières. De leur côté, celles qui voudront se frotter aux effluves indianisantes de la tendance foulard seront bien avisées de bouder les imprimés cachemire trop évidents au profit de modèles ornés de passementerie dorée à la Altuzarra, bien plus propice à faire voyager nos tenues estivales.

V. Matières

Guipure vs résille
Tendances printemps/été 2013
Alors que la guipure tente cette saison de dévergonder son ADN classique en assumant moult transparences, la résille met quant à elle tout en oeuvre pour en finir avec sa réputation sulfureuse.

Portées sans doublure, les jupes en épaisse guipure de Guillaume Henry offrent à la fille Carven une sensualité maitrisée, entre coquetterie, fausse pudeur et séduction réfléchie. De leur côté, les légères transparences générées par une dentelle portée à même la peau vues chez Burberry Prorsum ne parviennent pas à dérider les quelque peu ennuyeuses robes imaginées par Christopher Bailey.
Associée dans l'inconscient collectif aux bas sexy des filles de Pigalle, la résille noire essaie par tous les moyens de se racheter une conduite. On put ainsi la voir successivement couvrir le décolleté plongeant d'une sage robe Céline, doubler un basic short Chanel ou encore frayer avec l'organza couture d'une robe Alexander McQueen. Des efforts certes louables, mais qui ne parviennent cependant pas à réhabiliter cette matière sulfureuse.

Pour exister en 2013, la guipure devra se voir traitée de manière audacieuse, en favorisant les contrastes entre transparence et matières. Ne parvenant pas - malgré l'intervention de Phoebe Philo - à se défaire de son aura vulgaire, la résille sera quant à elles à boycotter sans regret...



Fourrure d'été vs transparence pudique
Tendances printemps/été 2013
Probablement perturbés par les bouleversements climatiques récents, certains designers semblent avoir subitement perdu le nord. Cette saison, ceux-ci sont en effet nombreux à convoquer aussi bien fourrures d'été que matières translucides.

L'été 2013 sera froid, voire glacial... C'est en tout cas ce que semblent prédire Miuccia Prada, Karl Lagerfeld (Fendi) et Phoebe Philo (Céline), qui n'hésitèrent pas à émailler leurs collections estivales de douillettes pièces en fourrure. Les fashionistas désireuses de se lover dans une pelisse kawaï Prada peuvent d'ores et déjà prier pour que les températures du mois de mars - date de leur arrivée en boutique - ne dépassent pas les 5 degrés...
Omniprésentes cette saison, les transparences sont de toutes les collections, mousselines, voiles et autres tulles se superposant à des modèles souvent très sages, de manière à leur insuffler légèreté, poésie et sensualité chaste. Chez Givenchy, les épaules se couvrent ainsi d'un nuage de mousseline bleu ciel, tandis que chez Chloé les monochromes blancs gagnent en subtilité au contact d'un voile arachnéen. De son côté, Raf Simons choisit de recouvrir ses LBD de tulle transparent (Dior).

Si la fourrure d'été tient plus de la facétie fashion que de la réelle tendance, les transparences chastes sont quant à elles à prendre au sérieux, ces dernières étant susceptibles de nimber de douceur n'importe quelle toilette un brin trop sévère.



En guise de conclusion, on note quelques autres points forts de la saison printemps/été 2013 :
Le nouveau "pull tigre" Kenzo rencontrera-t-il le même succès que son prédécesseur ?
Coup de coeur pour l'imprimé toile de Jouy vu chez Carven
Les sandales gladiateurs sont à n'en pas douter Le prochain must have estival. Reste à savoir si l'on préférera la version ultra épurée d'Alexander Wang ou celle plus guerrière d'Altuzarra
Les étoffes se drapent afin de former des tops esprit couture (Céline, Maison Martin Margiela)
Minimalistes mais néanmoins voyantes, les attaches se posent en point fort de la silhouette (Givenchy, Lanvin)
Les hanches se préforment (Lanvin, Jil Sander)
Les tabis Prada, les nouvelles ballerines ?
Le satin sort des boudoirs afin de s'essayer à la radicalité du sportswear Céline
Le bermuda parvient à démoder le mini short (Alexander Wang, Chloé)
Le blouson de moto prend ses quartiers d'été en optant pour un blanc immaculé (Christopher Kane, Giambattista Valli, Just Cavalli)
Les imprimés fleuris se pensent en mode 3D (Chloé, Alexander McQueen, Dries Van Noten), lorsqu'ils ne se déclinent pas sur une note abstraite (Kenzo, Prada)
La tendance "runnings en ville" continue de faire des émules (Moschino Cheap&Chic)
Les patchworks de matières sophistiquent volumes sages (Dior), pièces casual (Proenza Schouler) et silhouettes minimalistes (Antonio Marras).
L'imprimé pois délaisse son ADN girly au profit d'une allure plus radicale (Jil Sander) ou plus arty (Proenza Schouler).
Chez Fendi, on craque pour le sac deux en un
Le rose se consomme en total look (Gucci, Versus)
Le timbre gagne en potentiel fashion sous l'impulsion de Mary Katrantzou
Phoebe Philo déstabilise avec ses escarpins oversize à la Minnie
On s'autorise une petite récréation stylistique en succombant aux imprimés joyeusement régressifs de Julien David
Les bottines de boxeurs, nouvelle lubie shoesesque ? (Rochas)
Les tenues liquides et graphiques de Felipe Oliveira Baptista font mouche
Afin d'être en osmose avec la fille Balenciaga, on n'hésite pas à porter fièrement notre médaille de baptême.
Suivez Tendances de mode sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Par Lise Huret, le 23 novembre 2012 dans Analyse des Tendances

Conseils sur le même sujet :

Articles similaires :

Brèves sur le même sujet :

40 commentaires

Caro 23 novembre 2012 à 22:22Répondre
Toujours aussi bien, aussi complet, aussi interessant ! Coco tu m'impressiones !
deedee 23 novembre 2012 à 23:06Répondre
Merci Coco ! Beau boulot ! C'est très minimaliste tout ça...Je crois que vais aller à fond Dries !!
C'est plus moi....
Anatole 24 novembre 2012 à 00:40Répondre
C'est bon j'ai ma lecture du we :) Merci Coco !
cath' 24 novembre 2012 à 02:58Répondre
Excellent !
matchingpoints 24 novembre 2012 à 09:00Répondre
Voilà de la lecture - c'est un vrai dossier. On aura le temps de lire. Mais déjà on élimine le "néo grunge"
Ed 24 novembre 2012 à 09:27Répondre
Excellent article coco, à ton habitude.
Au passage, on peut d'ores et déjà trouver l'adorable veste blanche Giambattista Valli chez promod ;)
Je trouve les rayures LV grossières et faciles, j'opterai plutôt pour un pantalondroit en coton à fines rayures bleu ciel. Aussi, je suis en extase devant la collection alexander wang, ça promet de jolies remakes zara, qui j'espère seront solides...
Je suis mitigée sur les inspiration à la religion catholique, quoi que ça reste très intéressant.
On trouve l'imprimé toile de Jouy un peu partout dans chez les marchands de tissus, je ne vais pas tarder à me coudre un petit cabas, voir un top !
Pour conclure, vivement le printemps héhé !
M. 24 novembre 2012 à 11:17Répondre
tu pourrais faire un dossier semblable pour les hommes? :)
STL 24 novembre 2012 à 13:19Répondre
J'ai à peine lu les chapitres que je me délecte déjà. Une bonne lecture pour ce week-end!
Vrai travail de journaliste de mode.
Beau boulot!
Lauren 24 novembre 2012 à 16:39Répondre
Comme le dit M., envisagez-vous de faire un "Tendances de mode" version homme ? Ce serait génial ! L'information n'est pas aussi fluide que pour la mode féminine, c'est bien dommage.
Coco - Tendances de mode 24 novembre 2012 à 21:12
Je vais m'efforcer de rédiger plus d'articles traitant de mode masculine, cependant le coeur de TDM restera la mode féminine :)
Deedee 24 novembre 2012 à 22:37Répondre
Je rajoute ma voix pour la mode masculine, ça manque vraiment cruellement sur le net !! Quelques articles "hommes" de temps à autre ce serait vraiment top !
Spunky 24 novembre 2012 à 22:50Répondre
Je suis toujours ravie de lire les grandes tendances par Coco, je suis impatiente de voir ce que la rue portera et ne portera pas. Pour ma part, je ne résisterai pas aux sandales gladiateurs. Pour le reste, on verra. Merci Coco.
Sophie 25 novembre 2012 à 00:00Répondre
Bonjour,

Je suis curieuse, je voudrais savoir quelles études vous avez-fait? Avez-vous fait des études journalistiques? Car vos articles ont une qualité d'expression très retenue, et sont bien structurés.
Il faudrait une rubrique/article sur votre parcours, vos hobbys, ce serait intéressant d'en savoir plus.
Bonne continuation
Coco - Tendances de mode 25 novembre 2012 à 01:55
J'ai fais Esmod Paris :)
Lisa 25 novembre 2012 à 15:36
Je n'ai pas de bons echos de cette école (anciennes élèves) pour bosser dans la mode. Mais vu la teneur de tes articles, tu bosse pour un magazine, non?
Coco - Tendances de mode 25 novembre 2012 à 17:53
Oui, je collabore régulièrement avec Grazia :)
cecilia de haute almorrel 25 novembre 2012 à 03:05Répondre
moi aussi!!
ouf
non?
Caro 25 novembre 2012 à 15:30
Ouf? Pour Esmod? Mais tu bosses dans la mode?
Melt 25 novembre 2012 à 03:10Répondre
J'aimerai avoir une info , je ne savais pas trop ou poser la question alors j'ai choisi le dernier article ( superbe analyse comme toujours) , sur models.com j'ai vu une pub pour Christian Lacroix , prêt-à-porter femmes et hommes , qui est à la tête de la maison ? du moins est-ce que quelque chose est en mouvement , ça m'a surpris de voir cette pub.
Coco - Tendances de mode 25 novembre 2012 à 18:04
Il s'agit de Sacha Walckhoff :)
Stephanie C. 25 novembre 2012 à 17:24Répondre
Je n'avais jamais commenté sur ce site jusqu'à présent, mais là je ne peux pas m'en empêcher : MERCI COCO !
lorelei 25 novembre 2012 à 19:51Répondre
Je ne suis pas particulièrement anti fourrure (surtout quand elle est fausse), mais quel est l'intérêt d'en mettre dans les collections d'été ?

Ca n'a franchement aucun sens !
izzy 26 novembre 2012 à 00:58Répondre
Quel travail colossal ! Bravo !
Melt 26 novembre 2012 à 02:59Répondre
Merci coco !
Lucie 26 novembre 2012 à 10:58Répondre
Je suis désolée de faire mon petit coup de gueule ici mais je ne comprend pas ton acharnement sur Rihanna. Si tu n'aimes pas son style, arrête de t’intéresser à ses looks tout simplement.
Sinon tout le reste du site est vraiment bien construit et intéressant... surtout cet article sur les tendances de la nouvelle saison !
Coco - Tendances de mode 26 novembre 2012 à 19:15
Qui aime bien châtie bien :)
Lucie 30 novembre 2012 à 17:03
;)
gala 26 novembre 2012 à 11:32Répondre
Chère Coco, merci beaucoup pour ce topo printemps-été, ton décodage de la mode est une pépite pour les néophytes comme moi!
J'ai simplement un doute concernant la tendance catho et plus particulièrement le conseil sur les médailles de baptêmes: personnellement, je trouve un peu étrange de sortir un objet qui a une signification religieuse juste pour suivre une tendance, et sans forcément adhérer à son sens. Enfin, en y réfléchissant, c'est déjà le cas pour les croix chrétiennes, les têtes de mort, les pentagrammes... haha en fait ça doit être un truc courant dans la mode!
zab 26 novembre 2012 à 15:13Répondre
La saison été 2013 est d'une tristesse ! Certains vêtements pourraient même être portés l'automne et l'hiver. J'apprécie le minimaliste mais adhère très peu à la majorité des vêtements présentés dans ce reportage ... Où est la fraîcheur estivale que l'on souhaite tous et toutes ?
parisbiarritz 09 janvier 2013 à 21:39
je suis d'accord,
je préfère largement la collection de l'an dernier, surtout celle de Givenchy (et le thème des sirènes pastels)
Valentine 26 novembre 2012 à 22:34Répondre
Les créateurs sont censés, ce sont des périodes difficiles donc ce n'est vraiment pas le moment pour créer de l'importable. Alors en effet, c'est un peu moins excitant qu'il y a quelques années mais il y a quand même des subtilités dans ces collections qui me laissent perplexe. Comme Valentino qui rejoue toujours de la dentelle sans pour autant qu'elle se fasse vieille et Balmain qui ne quittera probablement jamais ses épaulettes souvent surdimensionnées et pourtant, c'est toujours un peu nouveau, un peu différent et un peu inattendu.
Alors pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre tous les défilés.
Diiya 27 novembre 2012 à 00:04Répondre
Tu m'impressionnes Coco, tu arrives à décrypter les tendances de manière très fine.

Bravo !
Gayou 15 décembre 2012 à 01:15Répondre
Merci pour ce recapitulatif.
Nae 25 décembre 2012 à 19:49Répondre

Je voudrais pas critiquer mais au risque d'être lynché.

Je trouve dommage que tu es delaissé les thèmes principaux de la mode printemps été 2013 qui sont l'orientalisme, les fleurs orientales (jp gautier), la chine, l'egypte... ou encore l'inde (Vivienne westwood). Ou parle tu des influence antiques, qui seront juste l'esprit global du printemps prochain?

Ou parle tu des années 80 (re jp gaultier!!!), pareil pour les damiers chez Luis vuitton c'est pas vraiment abordé mais moi ce qui me choque le plus c'est...
Comment ne pas aborder l'influence des années 60, des coupes droites, des robes trapèzes...???

Le thème du sahara, du desert, les couleurs nudes. Je ne vois pas bien non plus l'idée de confrontation entre couleurs nudes et couleurs trés saturés et exotique, ça reste quand même l'une des lignes les plus directrice!!

Bref je suis désolé, ton article est trés bon, trés interessant mais il manque le principal.
Lil 30 décembre 2012 à 15:45Répondre
Un super article, vraiment impresssionnant car incroyablement bien construit et bien rédigé.
J'ai 15 ans et j'ai encore du travail devant moi! (j'aimerai être journaliste ;) et je suis une fan du site) !
gilly/Paris 03 janvier 2013 à 00:17Répondre
belle de jour celine oui :lignes harmonieuses et contemporaines, couleurs du temps voir la vie en rose en temps de crise, appaisement de l 'âme...chaussures fines svp
le neo grunge cest fini, quelqu'un a râté le train ... aspirante catholique reste trop strict et guindé pour l'époque alors que les gens veulent s'échapper de cela.;;fan des nineties, c'est pas l'heure ,on verra plus tard...smoking girl oui bien sûr, c'est top mais vu et revu on pense tout de suite a ysl. Il serait temps d'ajouter de la couleur, de la matiêre, de désynchroniser l'ensemble pour un rendu plus actuel.
Kaki pacifiste et guipure sortent du lot.
Petit bémol trop de robes et pas assez de pantalons.
parisbiarritz 09 janvier 2013 à 21:36Répondre
très bon article
Ma critique n'est pas à propos de ton article mais plutôt de la tendance de cet été. Non mais serieusement, en ville (et encore plus à Paris), le métallisé ? ok, le léopard? ok, mais le cropped ?? je trouve cela absolument importable, à moins d'habiter sur la côte ou de s'appeler Rihanna.

D'habitude je n'hésite pas à appliquer les tendances à la lettre, mais je trouve le cropped absolument impossible à porter
Petitcoton 13 février 2013 à 13:11
Lors d'excursions estivales, ça se porte assez facilement je trouve ! À enfiler avant d'aller à la plage, lors de balades ensoleillées, par dessus un joli maillot de bain... À ne porter qu'en cas de voyage un peu plus loin des métropoles, c'est certain. Mais si l'on peut profiter de la tendance cropped pendant quelques jours de vacances, je trouve ça déjà très bien pour ma part. Une tendance tout de même réservée aux tailles zéro, comme dirait Coco. :-)
Morgane 30 janvier 2013 à 11:41Répondre
Ces tendances ne m'inspirent pas vraiment, trop de déjà-vu (coupe midi, cropped, total look blanc, le vert...). L'esprit catho, les coupes asymétriques ou les rayures, pas transcendants non plus (selon moi !). Ce que je retiendrais pour ma part : le cropped, le vert, ainsi que l'esprit nineties (j'aime les vestes XXL !) et néo-grunge (l'indémodable imprimé écossais)... Pourtant, je ne suis pas franchement une fille très 90s, mais je pense que ces deux dernières tendances feront mouche dans les semaines à venir. A voir ce qu'il en sera dans la rue.
En tout cas, merci beaucoup pour tes articles riches, bien documentés et bien écrits (ça change de ce qu'on trouve parfois sur le Web !).
célia 05 février 2013 à 18:41Répondre
C'est trop beau!!!!!!!!!!!!!!!magnifique!!je craque!!.

Ajouter un commentaire

Nom
Email (ne sera pas publié)
Site Web (facultatif)
Code anti-spam : recopiez le code numérique indiqué ci-dessus
Envoyer