Alexander Wang, la polémique

Véritable génie du marketing, Alexander Wang ne recule devant rien pour attirer sur lui les projecteurs. Afin de promouvoir sa ligne T by Alexander Wang, le designer chouchou des New-Yorkaises n'a ainsi pas hésité à distribuer gratuitement sa collection en plein coeur de Manhattan...
Alexander Wang - Undisclosed event
Samedi 13 juillet, 14h : mis en appétit par un message posté quelques jours plus tôt sur le compte Twitter d'Alexander Wang et évoquant un évènement spécial, les fans du designer sont nombreux à patienter devant le 440 West 15th street.

Après plusieurs heures d'attente, le rideau métallique finit par s'ouvrir : une centaine de modeux se retrouve alors face à un écran géant où Alexander Wang leur annonce qu'ils vont avoir accès gratuitement à un stock de pièces T by Alexander Wang. S'en suit une séance de pure hystérie collective, où toute notion de dignité disparaît au profit d'un étrange mélange entre excitation malsaine, violence contagieuse et avidité assumée...

Deux semaines plus tard, les équipes d'Alexander Wang mettent en ligne la vidéo de l'évènement. Relayée massivement par des internautes mi-stupéfaits, mi-horrifiés par le spectacle quasi-apocalyptique offert, cette dernière ne tardera pas à faire le buzz...
Alexander Wang - Undisclosed event
Difficile il est vrai, entre le discours doucereux d'Alexander Wang et les scènes de frénésie l'ayant suivi, de ne pas ressentir un certain malaise. Et qu'importe si l'ensemble fut largement scénarisé et si parmi les fans du designer figuraient certainement quelques comédiens : les images n'en demeurent pas moins dérangeantes.

On reste dès lors un brin perplexe devant la stratégie de cette griffe qui, pour créer le buzz, n'hésite pas à déprécier ses "fans" et à présenter son designer comme le nouveau gourou du consumérisme. Avec cette vidéo, le jeune sino-américain ne parvient en effet qu'à écorner un peu plus l'image de jeune designer cool qu'il avait réussi à se forger à ses débuts. De quoi apporter de l'eau au moulin de ceux qui le considèrent avant tout comme un businessman sans scrupules...

Voir la vidéo : http://youtu.be/Pd2Jkv7yyVg
Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 août 2013 dans Actu mode
Vous aimerez également
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
32 commentaires
Tous les commentaires
KitKatIl y a 3 ans
Sceptique sur ce coup ... on dirait un fake ...
RÉPONDRE
KitKatIl y a 3 ans
Pour moi, c'est un joli coup monté, il a voulu se donner l'image cool d'un designer qui pense à ses fans et en dénonçant peut être l'attitude "animale" qui domine dans le monde Fashion / Shopping.
Je trouve ça dégradant pour ses fans et de valoriser cette attitude ridicule de se battre pour une morceau de tissu j'ai vraiment du mal
il prend le melon .... dommage !
RÉPONDRE
SteldaIl y a 3 ans
Je pense qu'il a réussi son coup marketing, mais les fans n'ont pas compris qu'ils échangeaient leur dignité contre une paire de chaussures.
En le voyant parler par écran interposé à ses clients, ça m'a fait froid dans le dos. C'est très "gourou", comme tu dis. Wang est sans conteste un excellent commercial. Pour le respect humain, en revanche, j'ai des doutes. On dirait presque qu'il se délecte à l'avance de ce qui va suivre. Et qu'on ne me dise pas qu'il ne l'a pas fait exprès... sinon il n'aurait jamais pris le soin de monter un film bien léché ensuite.
C'est une leçon de mode, finalement : quand les fashion victimes seront lasses de servir de joujoux et de machine à cash à des marques ou des stylistes qui les méprisent, elles se tourneront peut-être vers des modèles plus éthiques ;-) ?
RÉPONDRE
FionaIl y a 3 ans
Il y a une rumeur comme quoi Wang était présent et observé la scène d'en haut avec son équipe et était mort de rire... glaçant c'est le mot !
RÉPONDRE
HeathrowIl y a 3 ans
Ca me fait penser à l'image de Néron sirotant un bon verre de vin en regardant Rome brûler, après y avoir mis le feu...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
Il y a un côté très malsain qui se dégage du film. Wang voudrait être le Steve Jobs de la mode. C'est un destin si impossible qu'il crée lui-même l’événement en conviant des "fans adulescents de mode" les guillemets sont voulus, sans en préciser la raison. Il apparaît sur un grand écran en noir et blanc, un peu comme dans les films hollywoodiens quand le président des USA a une allocution importante à dire pour sauver le monde.
Il a crée la tension de toutes pièces et l'annonce fait son effet. Le reste est attendu. Récemment, je me suis promis de retenir la phrase suivante "quand quelque chose est gratuit, c'est que vous êtes le produit." en lisant un article sur l'opération Jay-Z/Samsung.
La ligne T Wang est la moins chère du créateur, la plupart des participants pourrait se payer ses chiffons défraîchis, car il s'agit de trucs si laids que lui même n'a pas réussi à écouler.
Oui, les gens ont eu un comportement hystérique, irrationnel mais la situation l'a voulue, pas véritablement les vêtements T WANG, au contraire des collaborations H&M.
Qui raisonnablement se battrait pour une telle daube ?
Les vêtements ne sont même pas mis en valeur, les trucs gris chinés, les chemises orange, tout est affreux. Même les costumes n'ont pas l'air d'être exceptionnels. Et les gens qui prennent pour prendre, et celles qui se battent... Pff.
Je n'appréciais pas des masses son stylisme, mais là, le cynisme du créateur me débecte.
Il est devenu quelqu'un aussi grâce aux con-sommateurs, je suis ravie de ne pas faire partie de ce lot. Donner mon fric à quelqu'un qui se fout de ma gueule, non merci.
@Fiona, bien sûr qu'il était là, tu l'imagines manquer son jour de gloire ?!
Les gens de la mode sont parfois d'une prétention.
RÉPONDRE
CélineIl y a 3 ans
+1 Spunky !
RÉPONDRE
NiainaIl y a 3 ans
A croire qu'il guérit des cancers ou quelques chose comme ça. Affligeant
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 3 ans
J'ai découvert la vidéo à sa sortie, et étrangement, contrairement à tout le monde ici, ce n'est pas l'attitude du créateur qui m'a dérangé, mais celle des fans. Cela aurait pu être n'importe quelle marque de luxe, le résultat aurait été le même.

La braderie de notre maison à laquelle je participe chaque année, m'a permis de voir la différence entre une pièce uniquement équipée de portants et une pièce avec un staff présent.

Avant sans personne autour de la maison, les furies se jetaient sur tout, empoignaient des tonnes de trucs qu'elle n'allaient pas forcément acheter, et restaient assises sur leur tas pendant des heures en attendant de prendre la décision finale.

Maintenant, la gestion est différente, avec une séparation entre les pièces et le public, du coup le comportement est bien plus sain et fluide.

La morale de cette histoire est, je crois, qu'il faut un peu relativiser face aux vêtements, gratuits ou pas, et ne pas littéralement péter les plombs pour redevenir des hommes préhistoriques.

C'est un bon moyen de dénoncer la consommation actuelle, qui se fait de plus en plus frénétique et se nivelle hélas souvent par le bas.

Après, coupler cela avec l'image du créateur, je crois qu'il a surtout fait un coup de buzz à prendre avec humour, et vous ne remarquerez, ce n'est pas lui le dindon de la farce dans l'histoire...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
La différence entre la braderie de ta maison et l'event Wang, c'est que les clientes invitées savent à quoi s'attendre, il n'y a pas tout un cirque via facebook & co. Pas de tension supplémentaire...moins de suspens.
L'attitude du créateur est dérangeante car lui et son staff sont à l'origine du buzz, donc responsables et manipulateurs. Les gens sont certes les dindons de la farce mais on les a bien incités à tenir le rôle.
Les images des soldes Chanel ou Isabel Marant ne filtrent jamais.
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 3 ans
"Les images des soldes Chanel ou Isabel Marant ne filtrent jamais.". Ce sont pourtant les mêmes furies chez Isabel Marant. Chez Chanel c'est différent car c'est le personnel, du coup on y va plus en retenue..

Je crois qu'il faut avant tout tabler sur un second degré et relativiser l'évent, qui est bien le genre d'Alexander Wang quand on connaît le personnage.
RÉPONDRE
CohibaIl y a 3 ans
L'événement a-t-il réellement eu lieu ? Parce qu'à regarder la video, j'ai plutôt l'impression qu'il s'agit d'un clip publicitaire humoristique. La musique sentimentalo-kitsch qui accompagne les scènes de foire d'empoigne crée un véritable effet comique. Même chose avec le cintre qui se balance sur un portant dans la salle vide laissée comme un champ de bataille à la fin.
Du coup, j'ai trouvé ce petit film très drôle et l'ai perçu comme une parodie de la société de consommation hystérique et hystérisante, des foules en délire lors des événements promotionnels ou des soldes (on pense aussi à la sortie des iPhone avec les files d'attente).
A cet égard, le message transmis par Wang ne me dérange pas, bien au contraire : il démystifie le commerce du luxe et le montre pour ce qu'il est, de la consommation qui s'adresse aux masses affamées de nouveaux produits et d'objets.
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 3 ans
Oui il a bien eu lieu, tu peux d'ailleurs retrouver l'historique de l'opération sur Twitter :
https://twitter.com/AlexanderWangNY...

Maintenant comme le dis Coco il y avait probablement quelques comédiens parmi la foule, certains auraient été identifié (d'après certains commentaires sur Youtube).
RÉPONDRE
CohibaIl y a 3 ans
Merci pour cette précision.
Alors, peut-être la foule n'était-elle composée que de comédiens ?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 3 ans
C'est peu probable, l'opération ayant été annoncée 3 jours avant sur le compte twitter d'Alexander Wang, il aurait fallu que les 100 comédiens arrivent tous en premier (tout le monde n'a pas pu rentrer). Par ailleurs nous avons lu des commentaires (sur Youtube et Twitter) de personnes dont un ami était présent.
RÉPONDRE
CohibaIl y a 3 ans
J'ajoute : ce que j'apprécie dans ce film, c'est le fait que Wang prend complètement le contrepied de la stratégie marketing des autres marques de luxe. Celles-ci s'emploient à se donner une image élitiste, donnent à croire que leurs produits sont exclusivement destinés à une caste de personnes raffinées et au goût sûr, mesurées, qui n'évoluent que dans un univers policé et feutré, à des années lumière de la vulgarité des masses irrationnelles et incontrôlables (telle qu'est supposée être la clientèle de Zara ou de H&M le jour d'ouverture des soldes). En vérité, le luxe cible aussi les masses, et c'est cela que montre Wang.
Je le trouve honnête, finalement. Au moins, lui, il ne crache pas dans la soupe et assume.
RÉPONDRE
HeathrowIl y a 3 ans
Oui mais T by Alexander Wang n'est pas une marque de luxe... Je pense qu'il a juste voulu faire le buzz ! En plus il se croit drôle en mettant les gens en scène comme ça, il savait très bien qu'ils allaient se bouffer entre eux.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
Ce qui fait peur, c'est d'observer une foule se déplacer pour une marque, attendre des heures pour une marque, sans même connaitre le motif.
Juste pour dire "j'y étais" en tweet ou via facebook.
La mode fascine et si le but de la vidéo est de montrer son pouvoir quasi divin, Wang a réussi.
En attendant, il y a sûrement des causes plus urgentes pour lesquelles on ne lèverait pas le petit doigt. Cette vidéo m'interpelle parce que finalement, c'est affligeant pour nous tous.
Effectivement, les marques de luxe s'adressent à tout le monde, mais dans la vidéo Wang a surtout mis ses fringues T WANG bon marché, made in China, sur les portants, pas les sacs et les cuirs... Ce n'est pas Robin des Bois.
La prochaine fois qu'un sweatshop s'embrase à l'autre bout de la planète, se serait vachement sympa de faire aussi le pied de grue devant le siège de la multinationale.
RÉPONDRE
maremeIl y a 3 ans
Même s'il s'agit de la gamme cheap du créateur il s'agit quand même d'une marque que beaucoup ne peuvent pas se payer ou qui exige un effort de trésorerie de la part du consommateur lambda. Acheter des marques c'est s'acheter une image , on n'achète pas toujours parce que c'est joli ou parce qu'on peut se le permettre, parfois, il s'agit de s'acheter un truc cher, un truc haut de gamme qui va" signifier" , au sens de "constituer un signe" pour nos interlocuteurs , le vêtement va porter , pour nous, un message à l'autre: "j'ai un statut", "j'ai du goût", "je sais ce qui a de la valeur pour le groupe dominant culturellement et financièrement"... Ce n'est pas étonnant que les marques de luxe aient leur gamme "cheap", ils savent bien que ce qui se vend le mieux c'est "un belle image de soi" et qui en a le plus besoin, sinon, ceux que l'on assomme de pubs de femmes et d'hommes idéalisées à longueur de journée .Vous pensez vraiment que la majorité des lectrices de Elle ou Vogue ont une fortune colossale ou travaillent dans la mode...Pourquoi il y a autant de campagnes de pubs luxe dans les pages des magazines féminins? Les clientes "au fait de " n'e n'ont pas besoin..elles sont là pour faire acheter à la prof, la caissière l'employée de banque le vernis à lèvres d chez X ou le rouge à lèvre de chez Y... bref la gamme "cheap"!
Ces "fans" se sont jetés sur les fringues avec une telle fougue, moi, j'y ai vu une allégorie de la soif de reconnaissance à travers le "signe extérieur de richesse", une course effrénée vers ce qui va me conférer de l'assurance et le respect des autres. cela illustre bien la façon dont cette société fonctionne et ce culte de l'appât- rence, qui va nous permettre d'attirer vers nous ce qui nous manque.
RÉPONDRE
selkiIl y a 3 ans
Un peu too much les nanas non ?
RÉPONDRE
LIKE-ENCHANTEDIl y a 3 ans
Bon coup marketing de la part de la griffe T WANG. Et cela ferait par la même occasion un bon cas d'étude pour des élèves en école de marketing/commerce.
Alexander Wang a su écouler son stock d'invendus (sans se mouiller, tout ce qui avait une réelle valeur marchande n'a pas été mis à la disposition de ces cobayes (c'est-à-dire cuirs, sacs, chaussures), et par la même occasion fait le buzz grâce à quelques comédiens et des fashionistas prêtent à tout pour avoir un peu de Wang dans leurs dressings.
Cette vidéo est en somme affligeante pour l'espèce humaine, heureusement que ce qui se passe dans la série "Revolution" n'est que fiction, car déjà qu'on se bat pour deux-trois t-shirts bas de gammes, alors si la fiction devenait réalité ...
Mais, après un premier visionnage, on dédramatise le tout et on en rigole.
Par ailleurs, elle est très bien réalisée cette fichue vidéo ... Elle pourrait presque être signe d'une bande annonce pour un second opus du film "Confessions of a Shopaholic".

Florian,
http://www.like-enchanted.com...
RÉPONDRE
RosebudIl y a 3 ans
Toutes ces réactions, c'est exactement ce que veut Alexander Wang; moi j'ai décidé de traiter tout cela par le mépris. On s'en fout d'Alexander Wang, c'est pas comme si c'était Karl Lagerfeld qui avait fait une telle opération. Il est inintéressant tout comme ses collections.
RÉPONDRE
EliseIl y a 3 ans
Faux ! Alexander Wang est un génie ! je le compare pas a Karl L. mais il a du potentiel ce type.. un vrai potentiel de fou et si j'en consoit certains cv'est une affaire de marketing ! money is money ! les affaires tournent c'est du business de la mode et les moutons sont prets a etre lachés toujours.
RÉPONDRE
yulilopIl y a 3 ans
Tout cela ne me choque pas. Peut être parce que je suis blasée parce que je fréquente assiduement les ventes privées parisiennes. Il y a toujours des personnes qui n'ont plus aucun civisme ni aucune dignité: doublent, se disputent des vêtements. J'ai vu des filles prête à prendre des articles mis par quelqu'un qui s'était un peu éloigné de son sac.
Bref, c'est un peu humain de vouloir faire l'affaire du siècle maintenant se mettre dans un tel état d'hystérie n'ai pas normal mais malheureusement c'est la norme pour certaine personne.
Lorsqu'on aime la mode, on devrait être un minimum sensible au respect du vêtement. Les gens qui les essayent et les laissent trainer par terre car ils n'en veulent pas ou qui les arrachent du cintre quitte à les déchirer , je trouve ça navrant.
Bref, moi je n'ai rien à redire par rapport à cet campagne, avec ou sans acteur ça aurait été la même chose. Dès que les choses sont gratuites les gens deviennent fous !!!!
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 3 ans
Le respect du vêtement ? Il y a aussi et surtout, avant le respect du vêtement, le respect envers les personnes qui sont là pour vendre ces mêmes vêtements et qui doivent passer derrière tous ces gugus bien élevés, pour tout ranger derrière.
RÉPONDRE
maremeIl y a 3 ans
ah, c'est vrai que le TALENT est là, on ne peut le nier, cet homme est un vrai créatif...
RÉPONDRE
EmmanorIl y a 3 ans
Déjà je ne ne fais jamais les soldes en magasin mais alors là, ça me donne la nausée.
RÉPONDRE
JulieIl y a 3 ans
Ce sujet a été évoqué dans le Grazia d'il y a deux semaines..
Mais c'est un sujet très intéressant
RÉPONDRE
LisaTIl y a 3 ans
J'étais à l'extérieur ce jour là complètement par hasard. Tout le monde n'a pas pu entrer et ceux restés à l'extérieur étaient dingues d'entendre des cris venant de l'intérieur sans savoir ce qu'il se passait. La sécurité a du faire barrage pour les empêcher d'entrer. Il y avait des policiers à l'extérieur et ceux-ci ont trouvé cet événement vraiment bizarre et flippant!!!
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 3 ans
En visionnant la vidéo, je doute carrément de la véracité de ce coup marketing, tout ça m'a l'air totalement fabriqué et un brin second degré !
RÉPONDRE
WilnikIl y a 3 ans
Je trouve la vidéo très bien montée! C'est un excellent coup de marketing. Derrière son visage angélique se cache un Wang qui a un sens marqué pour le marketing et la provocation.
RÉPONDRE
La Reine SouillonIl y a 3 ans
Tant qu'il fera des groles aussi belles que les Hanne, je me moquerai pas mal de ses opérations marketing.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode