Défilé Alexander Wang - Printemps/été 2015

Oubliés les looks androgynes de l'hiver 2014 : cette saison, Alexander Wang se livre à d'affolantes expérimentations sporty/sexy, dont l'énergie vibrante ne devrait pas laisser indifférentes les aficionados de la griffe...
Défilé Alexander Wang 2015

Les inspirations :


"I took what was most recognisable about a sneaker– the codes and the colouring and the patterning as the format for these different gangs of girls". Féru d'air du temps, Alexander Wang s'empare cette saison de la tendance "baskets en ville" afin d'en livrer une version prêt-à-porter totalement inédite. Il emprunte ainsi aux sneakers iconiques leurs couleurs, textures et découpes, qu'il transpose sur ses robes et sacs de saison. Bien décidé à insuffler une note de féminité à cet univers 100% sportswear, Alexander Wang convoque par ailleurs l'esthétique chère à Madame Grès en travaillant plissés et drapés.

La femme Alexander Wang :


Fan inconditionnelle des modèles phares des équipementiers sportifs, la femme Alexander Wang s'empare de leurs codes pour façonner son vestiaire de saison. Elle y trouve confort et dynamisme, mais aussi de quoi exalter sa féminité : jamais elle n'avait imaginé que le cuir perforé d'une Stan Smith ou la maille colorée d'une Nike Flyknit pouvaient à ce point jouer les exhausteurs de sensualité…
Défilé Alexander Wang 2015

La collection :


Après des premiers passages faisant la part belle aux vestes de smoking, le défilé délaisse le tailoring cher au créateur afin de mieux se concentrer sur les lignes athlétiques de saison. Se dessinent alors deux silhouettes, la première gravitant autour du concept de la micro robe (entre résille légère, cuir ajouré, teintes acides, empiècements runnings, look Hervé Léger, nylon, bords-côtes et code couleurs empruntés aux Stan Smith) et la seconde déclinant le duo élégant pantalon fitté taille haute/top court étroit. Des tops qui rivalisent d'insolente créativité, du bustier dos nu en résille plissée au bomber sophistiqué en passant par les polos aux broderies ultra contemporaines.
Moins percutants, les passages composés de longues robes liquides aux découpes sportswear, de pièces marquées de codes-barres et d'ensembles monochrome gris peinent quant à eux à convaincre.
On note par ailleurs que si les runnings ont déserté les pieds des Kasia Struss et autres Hanne Gaby Odiele, ce n'est que pour mieux se transformer en sacs à main mutant aux allures de Nike Air.
Défilé Alexander Wang 2015

Les pièces fortes :


En plissant - voire en compressant - ses résilles extra fines, Alexander Wang confère une dimension délicate à son esthétique sporty et donne naissance à des robes, jupes et tops à l'indéniable fashion appeal. Nul doute que les robes finement tribales, jupettes plissées et autres bustiers cropped figureront parmi les best-sellers du printemps 2015, à l'instar des modèles "Stan Smith", des mailles fluo pour sylphides urbaines et des polos perlés.

Ce que j'en pense :


Renouant avec l'énergie de ses débuts (qui fit de lui le chouchou des fashionistas), Alexander Wang nous propose cette saison des créations immédiatement désirables. En traitant le concept de la "sneaker" avec subtilité, il évite par ailleurs l'écueil de la citation sportswear premier degré, celle-là même qui parasita à plusieurs reprises ses dernières collections (voir ici et là). Plus subtils et moins prétentieux que par le passé, les modèles printemps/été 2015 se révèlent ainsi beaucoup plus fédérateurs. On salue enfin la capacité du créateur à extraire d'une tendance "mainstream" des pièces pointues et novatrices.

PS : Difficile de ne pas remarquer l'influence du travail de Nicolas Ghesquière sur celui d'Alexander Wang. On pense notamment à cette silhouette phare du défilé, directement inspirée de l'opus Balenciaga printemps/été 2013…

Voir toute la collection : http://www.style.com/spring-2015-ready-to-wear/alexander-wang/
Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 septembre 2014 dans Défilés
Vous aimerez également
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Alexander Wang x H&M
Il y a 2 ans - 21
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
....Il y a 2 ans
Là Lise, tu me fais voir ça d'une autre manière.
Au départ, j'étais un peu perplexe face à l'allure très copiée-collée Balenciaga été 2002, 2003 et 2013. Cette pseudo allure athlétique, ces robes Alaia-esque (ou Hervé Leger), cette carrure Néo 80's.
Je me disais que Mr Wang a profité de son poste chez Balenciaga pour une nouvelle fois faire un raid dans les archives de son prédécesseur.
Surtout, j'en ai un peu marre de ce pseudo minimalisme qui pilule depuis plusieurs saisons sans vouloir partir. Peut-être que cela explique ma joie devant la collection Altuzarra.

Là, grâce aux details et aux explications, je suis un peu perturbée. Et si cette collection était plus intéressante qu'il n'y parait?
Je n'achete plus du Wang depuis plusieurs saisons deja. Je ne pense pas que cette collection changera cela mais ta review peut me la faire voir differemment.
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 2 ans
J'aime beaucoup, mais j'attends de voir ce qu'il va faire pour Balenciaga. Il ne faudrait pas qu'une collection se fasse au détriment de l'autre, et qu'il finisse par se mordre la queue en tournant en rond...
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Ah les petites robes blanches de la première photo! Une vraie réussite du mariage sport/chic! J'espère que le "mass market" va vite s'en inspirer pour que je puisse en profiter hèhé!
RÉPONDRE
artoIl y a 2 ans
Je me surprends à apprécier un défilé Wang ! Comme tu le dis cela fait beaucoup penser à du Ghesquière version Balenciaga, cela a peut-être un rapport avec son arrivée à la tête de cette maison...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
J'aime beaucoup la robe "Stan Smith" !
Wang devrait faire une collab' avec Adidas comme le fait Stella McCartney, il a du talent dans ce registre.
RÉPONDRE
lablondeIl y a 2 ans
Totalement d'accord, c'est très réussi !
RÉPONDRE
R.Il y a 2 ans
J'adore j'adore j'adore ! un vrai travail d'orfèvre, et tant pis si notre cher Alex nous énerve un peu parfois ;)
RÉPONDRE
FIl y a 2 ans
Outre les influences déjà mentionnées, il me semble que cette colection s'inspire également de celle de Victoria Beckham (printemps/été 2014) et surtout des 17 premiers looks de celle de Mary Katrantzou (printemps/été 2014). On assiste souvent à du déjà vu pendant les fashions weeks de New York.
RÉPONDRE
sheighIl y a 2 ans
Le bustier cropped en "aile de phoenix de feu" est d'une beauté incroyable. Vraiment très belle réussite stylistique.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode