Souvenirs d'enfance #8 : Mathilde Toulot

4514
"Il reste toujours quelque chose de l'enfance, toujours…" - Marguerite Duras.
Entre chaussures en cuir verni, ensemble pull-jupe-legging en maille rayée rose pâle, GRS, Marilyn Monroe, Autant en emporte le vent, vacances au ski, Playmobil et bonbons super chimiques, Mathilde Toulot du blog Shooooes nous livre quelques-uns de ses souvenirs d'enfance...
Mathilde Toulot

Enfant, étais-tu plus "garçon manqué" ou "petite fille modèle" ?


J'aimerais dire « garçon manqué » parce que je trouve ça plus cool, mais je dois plutôt cocher la case « petite fille modèle »… sans grande conviction. J'étais heureuse mais un peu absente du monde. Retranchée dans une vie de rêves et d'histoires. Alors c'est sûr, je ne faisais pas d'histoires dans la vie réelle, mais dans celles que je me racontais, j'étais tout sauf sage.

Quel vêtement aurais-tu pu porter 7 jours sur 7 ?


Des chaussures en cuir verni noir. Chaque année venait le moment où ma mère m'achetait une jolie paire de ballerines ou de babies. Un achat qui me procurait beaucoup de joie, à tel point que je pouvais marcher plusieurs jours sans plier le pied pour ne pas les abîmer.

Attachais-tu beaucoup d'importance à la façon de t'habiller le matin ?


Bien sûr. Un jour que je faisais les boutiques du centre commercial avec ma mère, afin de m'acheter un pantalon ou je ne sais quoi pour l'hiver, je suis tombée en adoration devant un ensemble pull-jupe-legging en maille rayée rose pâle et noir. Ma mère m'a laissée l'essayer puis a trouvé que ce n'était vraiment pas très chic. Mais j'étais accrochée à mes rayures. Elle a essayé de me convaincre en me promettant un jouet (comme elle devait détester cet ensemble pour essayer de m'acheter comme çà !), j'ai tenu bon. J'ai eu cet ensemble en maille. La jupe était très courte. Avec du recul, j'éprouvais en la portant une sensation rock'n'roll !
Mathilde Toulot

Quelle femme imaginais-tu devenir plus tard ?


Une actrice. J'ai commencé le théâtre à 12 ans. Je voulais être metteur en scène et jouer. La vie m'a proposé une autre manière de m'exprimer et me ramène de façon inattendue sur ce chemin du jeu et de la mise en scène. C'est un véritable cheminement mais je deviens chaque jour un peu plus la femme que j'ai rêvée d'être.

Admirais-tu les adultes ? Si oui, lesquels ?


C'est très difficile de répondre à cette question je trouve. Enfant, les adultes font partie d'un autre monde. Je ne voulais pas leur ressembler… Je cherchais surtout à les séduire et à m'en faire aimer.

Quel héros (ou héroïne) te faisait rêver ?


Des championnes Bielorusses, russes, bulgares et roumaines de gymnastique rythmique et sportive ! J'étais folle de ce sport (avec des ballons, cerceaux, rubans etc…) que je pratiquais intensément. Et puis, J'aimais Marilyn Monroe parce que ma soeur aimait Marilyn Monroe.

Quel livre t'as le plus marquée ?


Autant en emporte le vent. J'ai vibré pour Rhett Butler et Scarlett O-Hara au point d'en réécrire des passages moi-même…
Mathilde Toulot

Quel moment de l'année préférais-tu ?


Noël. Les vacances au ski dans un chalet tout en bois avec tous les cousins. Le sapin, les cadeaux, le coin du feu. Chaque année, on préparait un spectacle pour les parents. Comme j'étais la plus jeune de toute la tribu, je ne comprenais rien de ce qu'on me faisait jouer ni pourquoi cela faisait rire tout le monde. Mais j'adorais faire la folle pour leur plaisir.

L'école était-elle synonyme de joie ou d'angoisse ?


C'était toute ma vie, point. Avec ses joies et ses angoisses.

Comment occupais-tu ton temps libre ?


J'ai été une enfant très seule car j'habitais loin de mon école et ma soeur a 10 ans de plus que moi. Les Playmobil, les Légo et autres soap-opera de ma confection avec les Barbies étaient donc mes passe-temps favoris… entre deux séances télé. Rat des villes oblige.
Mathilde Toulot

En quoi aimais-tu te déguiser ?


Avec des robes anciennes de mes mère, grand-mère, arrière-grand-mère que ma mère avait fourré dans un grand sac poubelle. Une fois vêtue, je répétais 100 fois, jusqu'à la perfection, une scène de mon invention. Le théâtre déjà, avant même que je ne connaisse son existence…

Quel était ton goûter préféré ?


Des bonbons super chimiques. Ou n'importe quoi de sympathique chez le boulanger. Avec une bonne lecture : d'un bouquin à Jeune & Jolie.

Si tu pouvais donner un conseil à la petite fille que tu étais, quel serait-il ?


Ma biche, n'aie pas peur de l'inconnu. Invente ta vie, rêve et réalise-les. Construit ton propre modèle, et n'essaie pas d'appliquer celui que tu crois qu'on te demande de suivre.

Retrouvez Mathilde sur son blog Shooooes, mais aussi sur Twitter, Facebook et Instagram
Partager l'article
Par Lise Huret, le 26 novembre 2014
Vous aimerez également
Souvenirs d'enfance #7 : Timai
Il y a 2 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Souvenirs d'enfance #6 : Fred (Cut by Fred)
Il y a 2 ans - 15
EN SAVOIR PLUS
Souvenirs d'enfance #5 : Lise Huret
Il y a 2 ans - 50
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
14 commentaires
Tous les commentaires
LaureIl y a 2 ans
La deuxième photo !!! le mini tutu : fait maison ? En tout cas j'adore cette interview. Je découvre une fille qui m'inspire beaucoup. Merci Lise, merci Mathilde !
RÉPONDRE
shooooesIl y a 2 ans
Le tutu est signé Kleenex bien sûr ! ;) merci pour ton gentil message.
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 2 ans
Quand tu lui demandes "Quel vêtement... ?" et qu'elle répond "Des chaussures..." !
A moitié étonnant... ;)
J'ai bien aimé l'anecdote à propos de sa mère qui cherche un moyen de lui sortir l'ensemble qu'on imagine bien "moche", de la tête. eheh
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
"Quand tu lui demandes "Quel vêtement... ?" et qu'elle répond "Des chaussures..." !
A moitié étonnant... ;)"

N'est-ce pas !
RÉPONDRE
annaIl y a 2 ans
La question que j'aurai aimer poser à Mathilde c'est :
- y a t il une explication chez Freud ou chez d'autres psychanalystes pourquoi on aime particulièrement les chaussures ?
Vous en doutez bien que je suis concernée et suis sa lectrice assidue.
RÉPONDRE
shooooesIl y a 2 ans
Pas de chapitre consacré aux chaussures non ! Mais Freud parlerait de Phallus manquant niché dans le talon, pour sûr...
RÉPONDRE
FrancoisIl y a 2 ans
je trouve tout ca fort réel et enthousiasmant :)
En revanche je ne vois rien dans la partie déguisement sur le poteau vert??
"Une connaissance fière de lire ce bel article! Et qui te veut du bien" ;)
RÉPONDRE
JulytoseptemberIl y a 2 ans
J'aime décidément beaucoup les nouveaux articles de TDM avec les nouveautés que tu nous réserves je sens que je vais être comblée ^^ Bizarrement je me reconnais bien sur le point habit "moche" ahah . Quand j'étais petite, il fut un temps où j'avais décidé de ressembler à un M&Ms violet, je ne voulais m'habiller que dans cette couleur, au grand désarroi de ma maman qui a) n'en pouvait plus de cette couleur et b)finissait par trouver ça très laid. Bon ce ne fut ma seule et unique erreur stylistique et j'en fais toujours mais c'est comme ça qu'on trouve son style aussi :) (sujet qui m'intéresse beaucoup ces derniers temps)
RÉPONDRE
EstelleIl y a 2 ans
très sympa cette interview, c'est une façon originale de mieux te connaître.

Estelle
lamodeestunjeu.fr
RÉPONDRE
RêvedepluieIl y a 2 ans
Jeune et Jolie!! et ses roman-photos à la fin!!! c'est ma "madeleine de proust" de la journée haha... Désolée de ne pas avoir mieux comme madeleine...
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
Trop mignonne.
J'adore Shooooes et Mme le Docteur Shooooes (Mathilde) le sait parce que je lui laisse régulièrement des commentaires hystéro-dithyrambiques. C'est plus fort que moi. :)
L'interview est très touchante et je crois que si j'aime autant son travail et sa personnalité c'est parce que l'enfance me semble être restée très vivante en elle.
RÉPONDRE
shooooesIl y a 2 ans
Merci Naomi, j'adore tes commentaires "hystéro-dithyrambiques" je ne m'en lasse jamais, pas d'inquiétudes !! ;)
RÉPONDRE
Café ModeIl y a 2 ans
Ces photos sont superbes, on y reconnait déjà Mathilde. J'adore l'éclosion du théâtre aussi, avant même d'en connaitre le fonctionnement par des adultes. Il y a tant de choses en germe dans ce que Mathilde raconte là...
RÉPONDRE
MGFIl y a 2 ans
C'est génial ces interviews.

Cette phrase toute particulière sonne pour moi comme une évidence : "Le théâtre déjà, avant même que je ne connaisse son existence".
Elle semble d'une grande sensibilité
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode