Défilé Alexander Wang 2019-2020Défilé Alexander Wang 2019-2020Défilé Alexander Wang 2019-2020

Dans la tête d'Alexander Wang...

1217
En ce début de fashion week new-yorkaise, essayons d'imaginer quelles pensées créatives circulèrent dans les arcanes du cerveau d'Alexander Wang les semaines ayant précédé son show automne/hiver 2019-2020...
Défilé Alexander Wang 2019-2020
Après avoir entendu des bruits de couloir évoquant la mauvaise santé de Karl Lagerfeld : "J'entrevois deux possibilités : soit il s'agit d'une fausse rumeur lancée par l'un de ses concurrents, soit il est vraiment mal en point. Or, s'il s'agit du deuxième cas de figure et qu'il s'apprête bel et bien à rejoindre Whitney Houston, tout ce qui ressemblera à du Chanel risque de s'arracher... Bon, c'est décidé : on débutera le show avec quelques petites vestes que ne renierait pas le saint homme (voir ici, ici, ). Business is business..."

En sirotant une vodka frappée après 30 minutes de battle rope au Brrrn : "Cette saison je veux du cuir … Bondage ? SM ? Biker sexy ? Non, beaucoup trop ringard... Si j'en crois ma copine Batsheva Hay, ce qui marche en ce moment c'est la notion de "je cache donc je suis". J'ai donc tout intérêt à zapper les mini-jupes pour gazelle californienne au profit de modèles longs ou mi-longs à superposer (voir ici, ici et ) qui devraient plaire autant à mes clientes du Moyen-Orient qu'aux lectrices de Slate. Et tant pis si lesdites jupes sont objectivement assez disgracieuses : Gucci et Vetements se vendent très bien, non ?".

En observant nostalgique du haut de son studio les taxis fendre la nuit new-yorkaise : "2019… Qu'elle me semble loin cette fameuse collection printemps/été 2010 qui hystérisa les filles de Vogue et se retrouva dans un nombre vertigineux de magazines... Désormais, c'est à peine si Emmanuelle (Alt) s'attarde en backstage… Il faut que je me ressaisisse. Bon, récapitulons : "2010" -> "emprunts à l'univers du sport" -> "succès". Pourquoi dès lors ne pas reproduire la même équation en remplaçant les pièces "football américain" par des maillots de rugby (voir ici et ) et des polos de tennis ? Je suis sûr qu'Isabella (Emmack - muse et amie du créateur) va adorer !
Défilé Alexander Wang 2019-2020
Devant son mood board automne/hiver 2019-2010 encore quasiment immaculé : "Allez, concentre-toi Alex… Il me faut un concept qui mettrait en valeur aussi bien mon background streetwear que ma valeur ajoutée "Balenciaga". Un truc "glamour pour cool kid". Si je pense glamour, je vois immédiatement Audrey Hepburn dans "Breakfast at Tiffany's", cela veut donc dire du noir, du blanc, des longs gants, une coupe fourreau… Si je dis "cool kid", je visualise directement des filles sublimes en tee-shirts blancs trop grands. Fourreau… Tee-shirt … Mais c'est bien sûr ! Offrons une dimension "soir" à la robe tee-shirt ! (voir ici, ici et )

Après avoir raccroché avec l'un des acheteurs les plus influents du milieu : "Si c'est du commercial qu'il veut... eh bien il aura du commercial. De toute façon, on a tous les deux intérêt à ce que cette collection se vende. Et avec ce pardessus camel mis en valeur par un short pyjama (un mix qui sera canon sur podium mais plus compliqué dans la vraie vie... tant pis), ce manteau léopard et ces chemises rayées (à porter en double), je crois que l'on tient quelques pièces facilement monétisables...

A demi allongé sur l'un des immenses canapés d'un loft new-yorkais où déambulent des corps nus dans une ambiance post-orgie, Alexander Wang aperçoit une fille - plus frileuse que ses camarades - nouant un long gilet sombre autour de sa taille. L'effet cosy/sensuel de ce mix maille/peau interpelle le créateur. Le lendemain, au studio : "Si je remplace la nudité de cette fille par une combinaison en dentelle translucide et si je travaille un long pan de maille en mode paréo, je pourrais bien parvenir à transformer ma vision d'hier soir en silhouette phare de ma future collection" (voir ici et ).
Défilé Alexander Wang 2019-2020

En vrac


"J'en ai assez que l'on ne reconnaisse plus mes fringues : la nuit dernière, la barmaid a pris le blazer d'Erin (Wasson) pour un Isabel Marant, alors que c'était un Wang. C'est décidé, je change de place l'étiquette de mes vestes : en les cousant sur la manche, il n'y aura désormais plus de confusion possible...".
"Je me demande ce qui arrive à Tanya (son assistante)... Elle a dû prendre quelques kilos, car elle ne ferme plus ses jeans. En temps normal cela m'aurait agacé (la taille 0 n'est pas négociable lorsque l'on travaille à mes côtés), mais comme sa nouvelle manière de porter ses jeans m'a inspiré le gimmick denim de la collection (voir ici et ), je vais faire une exception...".
"Et si j'essayais de faire passer le vert fluo pâle pour le nouveau blanc ?" (voir ici)
"Ce sera bientôt l'anniversaire de la mort d'Heath Ledger ; je l'avais adoré dans le rôle du Joker, son maquillage était vraiment dingue… Tiens d'ailleurs, pourquoi ne pas appliquer le même traitement graphique - de la matière sale qui dégouline - au smiley que jai prévu de taguer sur le pardessus pied-de-poule de la collection ? (voir ici).

Voir toute la collection : https://www.vogue.com/fall-2019/alexander-wang
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 février 2019 dans Actu mode
Vous aimerez également
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 3 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
17 commentaires
Tous les commentaires
violette.bIl y a 2 mois
Incisif, drôle et documenté , à mon avis pas loin de la vérité et des contingences de la création modesque , j'aime bien cet angle d'attaque.
J'adore la série tee shirt en robe du soir , très réussi et une petite version après midi serait envisageable ( à moins que Zara s'en charge )
RÉPONDRE
violette.bIl y a 2 mois
PS Désolé Alex la marque sur la manche ( que l'on enlève parce qu'on est chic ) c'est déjà fait , les grand tailleurs le faisaient ou bien la marque du tissus d'exception.
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 mois
LOL c’est très drôle mais aussi pathétique voire triste quand on y pense. Bref il est grand temps de redescendre sur terre, oublier la gloire passée et repartir de zéro avec modestie surtout. Mais je doute qu’il en soit capable...
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
Pour les longues jupes en cuir y a pas que lui, y en a eu dans plusieurs défilés. C'est pas mal sur les mannequins. Mais c'est assez difficilement portable par de simples mortelles dépourvues de stylistes, coiffeurs, maquilleurs, etc. à mon avis.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
D'ailleurs selon Man Repeller on va toutes porter des jupes longues en cuir d'ici peu, si on en croit la fashion week. https://www.manrepeller.com/2019/02/ankle-length-s...
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 2 mois
C'est marrant, mais de ce côté-ci de l'Atlantique, Wang a littéralement disparu... The end ?

Quid d'un petit post sur le déclin de la Fashion Week de NYC qui n'intéresse plus les pure players qui se rabattent désormais sur Londres et Paris ?
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
En effet et les collections ne sont pas inspirantes... les collabs non plus...
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
De ce que j'ai vu, c'est bof, y a juste AG qui m'enthousiasme un peu, mais c'est des jeans avec des T-shirts ou chemises blanches donc bon.

Sinon les collections où y a beaucoup de cuir et de marron orangé c'est pas mal, j'ai vu une tenue chez Philip Lim qui me plait bien si on change illico les chaussures (une belle robe blanche mais avec d'ignobles chaussons faites vraisemblablement avec des restes de laine de mouton ramassées sur un sentier de campagne parmi les crottes). Et sinon le reste on dirait que les créateurs ont payé un prix d'or pour que de véritables licornes, bisounours et teletubbies viennent vomir un arc-en-ciel sur leurs habits sinon peu inspirants.

A la rigueur, Alexander Wang est encore un de ceux qui me plaisent le plus. Après, par rapport aux gens de la vraie vie bien sapés, les collections m'intéressent peu de toute façon, je vois plus de gens sapés de façon inspirante dans le bus le matin.
RÉPONDRE
CatherineIl y a 2 mois
Pardon, j'aime bien aussi Derek Lam.

Sinon y en a deux ou trois où je ne me jette pas tout de suite par la fenêtre si on me force à les porter (Ulla Johnson par exemple). Mais à réévaluer quelques heures après avoir revêtu les atours en question.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Cette fashion week m'ennuie tellement que je n'ai pas une folle envie de l'analyser ;/
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
Ne le fais pas? On ne t’en voudrait pas en tout cas...
RÉPONDRE
caroline lIl y a 2 mois
Une vodka frappée après (seulement) 30 min de sport est ce bien raisonnable? ;-) Sans rapport direct, je viens de voir le film Nocturnal Animals de Tom Ford, tu/vous l'as/avez vu? Bon lundi!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
J'ai trouvé la photographie du film saisissante, mais j'ai également beaucoup apprécié le jeu des acteurs. Les allers et retours entre violence extrême et mélancolie profonde donnent aussi au rythme une saveur très particulière. Bref, oui j'ai beaucoup aimé. Et toi ?
RÉPONDRE
sheighIl y a 2 mois
Agréable à lire, par contre il y avait d'autres collections qui mériteraient autant si ce n'est plus, pour moi au vue du défilé, il n'y avait pas grand chose à écrire, un encéphalogramme plat.
RÉPONDRE
caroline lIl y a 2 mois
Oui et pour les mêmes raisons que toi. Les 2 acteurs sonnent très justes aussi. Je ne parlerais pas de violence extrême cependant car il y a toujours un esthétisme ...J ai regardé Flandres récemment et là je n ai pas pu.... Pour revenir à Tom Ford, un autre film A Single Man avec une même ambiance Lynchéene devrait aussi te plaire mais tu l as sûrement vu? Bonne journée, merci pour le travail que vous faites pour TDM ç est rare sur la blogosphère!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Non, je ne l'ai pas vu :/ Il va falloir que j'y remédie :)
RÉPONDRE
caroline lIl y a 2 mois
J espère que tu ne le regretteras pas, j avoue l'avoir vu il y a quelques années déjà...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode