Tendances de Mode

Hedi Slimane

En juillet 1997, un jeune designer presque inconnu est réclamé par Pierre Bergé à la direction des collections Homme de YSL Rive Gauche. C'est ainsi qu'Hedi Slimane fit son entrée sur le devant de la scène fashion. Aujourd'hui, le Figaro le classe parmi les 50 trentenaires les plus influents en France. Retour sur l'ascension fulgurante d'une nouvelle icône de mode...

Hedi Slimane

1968 : la révolution étudiante voit le jour en mai, et Hedi en juin. La famille Slimane vit modestement à Bagneux, Monsieur est un comptable d'origine tunisienne, tandis que Madame vient d'Italie. Elle est couturière, et il est probable que ce soit elle qui apprit à son fils les rudiments de son métier. Ainsi, dès son adolescence, le jeune Hedi confectionne ses propres vêtements, car la carrure des habits en magasin est trop large pour sa fine silhouette.

Même s'il prend beaucoup de plaisir à ces travaux de couture, son esprit vif et son intérêt pour le monde qui l'entoure le poussent vers une carrière journalistique. Il ne suivra donc aucune formation de design, ce qui lui permettra plus tard de créer en toute liberté, sans se laisser influencer par les diktats esthétiques. Direction Hypokhâgne donc, où il prépare son entrée à l'institut d'Études Politiques de Paris.

Puis il modifie sa trajectoire, et intègre l'école d'Histoire de l'Art du Louvre. Là-bas, il redécouvre sa passion pour la création et pour les tissus. De plus, il y fait de nombreuses rencontres qui convergent toutes vers le monde de la mode. C'est pourquoi en 1992, ayant compris qu'il ferait de cet univers le sien, il devient assistant de Jean-Paul Picart, attaché de presse de renom et associé fondateur de la maison Lacroix. Pendant 5 ans, à ses côtés, il occupe différents postes en coulisse, notamment sur le projet de centenaire de la toile monogramme de Louis Vuitton.

Pete Doherty par Hedi Slimane

C'est donc en 1997 que tout chavire, lors de son arrivée quelque peu inattendue à la direction de la ligne de prêt-à-porter masculin d'Yves Saint Laurent. Un tel choix de la part de Pierre Bergé attise les curiosités, et tous les yeux se tournent vers la nouvelle recrue : Slimane est attendu au tournant de sa première collection. Celle-ci sonnera les trompettes de la victoire pour notre jeune styliste, qui réussit en un tour de main à conquérir tous les coeurs. Rive Gauche reprend des couleurs pleines d'énergie glamour, et le public tombe amoureux de l'univers dandy moderne du créateur.

Cependant, en mars 2000, lorsque le groupe Gucci rachète Yves Saint Laurent, Hedi Slimane quitte la maison. Peut-être a-t-il peur de perdre une liberté de création si chère à ses yeux ? Toujours est-il que deux saisons plus tard, les nouveaux inconditionnels du styliste apprennent avec bonheur la nomination de celui-ci à la direction de la création pour hommes chez Christian Dior.

Là encore, le défi est de taille pour Slimane, car jusqu'ici l'enseigne n'avait pas de ligne Hommes, et il doit déterminer quelle sera l'image de Dior au masculin. Il installe donc l'atelier de travail rue François Ier, et s'entoure de personnes de confiance.

Hedi Slimane

Son premier opus Dior sera un véritable bijou : il y présente des silhouettes subversives, dans des smokings en cuir brutalement perforé, où se mélangent influences rock et traditions Haute Couture. Peu à peu, l'esthétique Slimane se précise, et il invente pour Dior une nouvelle vision de l'élégance masculine.

L'Homme y est redéfini en profondeur, sorte de héros romantique, élégant mais un peu sulfureux. Ses silhouettes sont longilignes, à la fois sensuelles et asexuées. Ce côté androgyne plaît beaucoup aux femmes, qui raffolent du nouvel homme créé par Slimane, et n'hésitent pas à s'approprier son vestiaire.

D'ailleurs, l'envie de dessiner pour les femmes devient de plus en plus forte chez notre créateur, et en juillet 2007, il ne renouvelle pas son contrat avec Dior Homme. Pour le persuader de rester, la maison lui propose de financer sa propre griffe, mais il refuse, pour pouvoir garder le contrôle de son nom. Fort de cette liberté d'action, il débute une nouvelle ère. Slimane lance donc sa propre griffe, qui proposera un vestiaire aussi masculin que féminin. Ses collections sophistiquées en noir et blanc deviennent rapidement une référence en terme de couture de luxe.

Hedi Slimane

Mais sa créativité bouillonne, et aspire à s'exprimer à travers d'autres biais. Il avait déjà été architecte pour les boutiques Dior, et le voici désormais photographe. Passionné de rock, il avait publié en 2004 « Stage », un recueil de clichés de différents groupes de musique underground, et en 2007, il va jusqu'à organiser l'événement « Young American », dont le but est de présenter en un même lieu l'ensemble de la jeune scène artistique new-yorkaise.

Il crée également pour le groupe de musique électronique Daft Punk les costumes de robot arborés lors de leurs apparitions publiques, et effectue un shooting de la chanteuse Courtney Love, intitulé « Courtney Love by Hedi Slimane : portrait of a Performer ». Il présente en 2008 en Espagne « Perfect Stranger », exposition qui relate l'univers du festival de rock de Benicassim.

Aujourd'hui, on peut retrouver son œuvre photographique sur le site « Hedi Slimane Diary », qui mettait récemment en scène Lindsay Lohan. Certaines enseignes lui confient même le shooting de leur campagne, comme c'est le cas de Prada, avec qui il collabore pour la collection Homme printemps-été 2009.

Hedi Slimane n'a donc pas fini de nous étonner, incarnant dans son vestiaire comme sur ses photographies une philosophie élitaire, puritaine de l'élégance, assoiffée de perfection.

Suivez Tendances de mode sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Par Mary, le 15 février 2007 dans Les Créateurs

Brèves sur le même sujet

8 commentaires

laure16 février 2007 à 10:43 / Répondre
C'est très intéressant et très bien écrit ! Ce site est magnifique !!
stella09 juillet 2009 à 14:23 / Répondre
J'ai énormément aimé le travail d'Hedi Slimane chez Dior. Je trouvais mon bonheur dans les collections masculines qui, de par leur androgynie, allaient aussi bien aux hommes qu'aux femmes. J'ai dans ma garde robe notamment une veste de cette période qui est tout simplement sublime !
Lemnear13 août 2009 à 19:24 / Répondre
Je veux qu'Hedi Slimane revienne nous faire rêver ! Car c'est bien joli de faire des photos canon de ci delà, rien ne remplacera ce qu'il faisait chez Dior Homme. N'avait-on pas parlé à l'époque de la possibilité que Slimane se mette à dessiner pour les femmes ? En tout cas pour l'instant je n'ai trouvé personne capable de dessiner des vestes aussi bien coupées...

Hedi, tu me manques !
Carmen04 octobre 2009 à 14:54 / Répondre
Ses photos sont à tomber !
Ce mec est trop doué, c'est sublime. J'adore la manière dont il prend en photo les visages. Il s'en dégage une vrai force.
J'espère qu'il fera bientôt des expos sur Paris. Ça permettra à toutes les fan de Dior de connaitre la deuxième passion de l'ex DA de Dior homme.
abrime30 novembre 2009 à 14:32 / Répondre
Je me demande bien ce qu'Hedi Slimane devient... j'ai été l'une de ses grandes fans, et je trouve ca super dommage qu'on ne le voit pas plus dans la mode d'aujourd'hui. Je sais qu'il a un site où il montre ses photos, mais son travail de photographe me touche beaucoup moins que ce qu'il nous avait donné lorsqu'il travaillait chez Dior.

Vu qu'on parle d'un retour de Tom Ford dans le prêt à porter féminin, est-ce que l'on peut espérer aussi que Slimane se mette à créer pour toutes ses admiratrices ?
Céline04 mars 2010 à 20:39 / Répondre
On dit que Hedi Slimane pourrait reprendre la suite de Alexander McQueen ...
C'est ce qu'il se dit dans les cercles privés fashion, mais je ne peux pas y croire, ces deux hommes sont à l'opposé autant McQueen était barré autant Hedi Slimane est un cérébral je ne vois pas comment il pourrait faire perdurer l'héritage McQueen. Hedi Slimane c'est des tailleurs d'homme ultra ajusté, ce n'est pas des robes démentielles.
Il n'y a qu'a regarder son "fashion diary" pour se rendre que ce sont deux univers incompatibles...
ptit crayon02 octobre 2010 à 10:04 / Répondre
Est-ce qu'il a encore une collection Hedi Slimane ? Si j'ai bien compris il ne fait plus que des photos non ? Si c'est vraiment le cas c'est dommage, j'adorais ce qu'il faisait chez Dior Homme.
Jasmine27 décembre 2012 à 16:45 / Répondre
Sacré Hedi Slimane ! Depuis qu'il est Yves Saint Laurent il n'arrête pas de faire parler de lui ! J'ai surtout adoré ses clash sur Twitter avec cathy horyn, priceless !

Je l'admire toujours quand même niveau créateur (et surtout le photographe qu'il est), mais je ne le savais pas si susceptible et rancunier. En même temps cela contribue à forger sa légende !

Ajouter un commentaire

Nom
Email (ne sera pas publié)
Site Web (facultatif)
Code anti-spam : recopiez le code numérique indiqué ci-dessus
Envoyer