Alexander McQueen

La France a Jean-Paul Gaultier, et l'Angleterre Alexander McQueen. Surnommés les « enfants terribles de la Mode », l'un et l'autre bousculent sans cesse les conventions et les diktats, pour nous emmener où ils le désirent. Et c'est avec plaisir que nous suivons la trace de Monsieur McQueen.
Alexander McQueen

L'enfance d'Alexander a déjà un goût de soufre : né en 1969 dans l'East End, il manifeste peu d'intérêt pour les études, et fait le désespoir de ses professeurs. Petit dernier de six enfants, il préfère dessiner des robes pour ses sœurs. À 16 ans, il quitte l'école, et entre en apprentissage chez Anderson et Sheppard, tailleurs de la Savile Row. Cette expérience est une véritable révélation pour lui, et déjà, sa nature provocatrice s'exprime : en réalisant un costume pour le Prince Charles, il coud dans la doublure : « I'm a c...t », qui pourrait se traduire par : « je suis un c... ».

Il apprend les techniques anciennes de découpe chez le costumier de théâtre Angel & Bermans, puis s'installe à Milan pour travailler chez le styliste Koji Tatsuno. Il sera ensuite traceur de patrons chez Roméo Gigli.

De retour à Londres, McQueen intègre la Central Saint Martin's School, dont il sort diplômé en 1992. Sa collection de fin d'année, « Jack the Ripper », subjugue les journalistes et le microcosme de la mode, tout particulièrement Isabella Blow, qui l'achète en totalité. Il faut dire que le style McQueen ne pouvait pas passer inaperçu, tant ses coupes sont brutales, et son style, incisif.

Défilé Alexander McQueen

Le grand tournant dans la vie de notre créateur se situe en 1996 : cette année, alors qu'il a seulement 26 ans, il se voit décerner le prix du British Designer of the Year, prix qu'il remportera d'ailleurs 3 autres fois par la suite... Cette distinction le met en lumière, et attire la curiosité de la maison de Haute Couture Givenchy.

C'est ainsi qu'il reprend la direction artistique de celle-ci, succédant à John Galliano. Mais la collaboration s'avère désastreuse : la brutalité provocatrice de McQueen ne trouve pas sa place dans l'univers de Givenchy, et sa première collection pour l'enseigne sera un véritable fiasco. Lui-même confiera à Vogue en 1997 qu'il la trouve « merdique »...

Cette expérience lui permet cependant de se faire connaître, et le groupe Gucci remarque le talent du jeune designer. Il lui offre le financement pour lancer sa propre marque, ce que le créateur accepte avec plaisir, quittant du même coup Givenchy. La griffe McQueen, prêt-à-porter féminin, voit donc le jour en 2000, et Alexander peut enfin exprimer toute sa créativité tumultueuse.

Défilé Alexander McQueen

Sans surprise, son style s'avère tranchant, et tout en contraste. De ses premières expériences, il a appris la construction parfaite du vêtement, le souci des détails et des finitions. Cependant, si ses coupes sont précises et soignées, elles n'en sont pas pour autant moins rebelles. Les toilettes s'avèrent émouvantes ou inquiétantes, romantiques ou dark, et allient souvent tradition et modernité. Le styliste n'hésite pas, par exemple, à allier le cuir et la dentelle, ou à faire de la robe à corset une interprétation futuriste.

Les collections s'enchaînent, et chacune d'elles se différencie de la précédente : McQueen aime à développer à chaque fois un thème fort, ce qui lui évite les redites. C'est ainsi qu'il nous présente des écolières sexy et malicieuses en 2002, puis des pirates en naufrage en 2003...

Peu à peu, grâce au soutien de Gucci, McQueen se développe et se diversifie : en juillet 2002, il lance une ligne Hommes : « A façon », et cette même année voit l'ouverture de la première boutique éponyme à New York. Celle-ci est suivie en 2003 des flagships de Londres, Milan, et Los Angeles. Fort de cette conquête du monde, le créateur lance en 2005 une ligne de sacs et de chaussures, et 2006 voit naître « McQ ? Alexander McQueen », ligne de prêt-à-porter et d'accessoires, que le styliste décrit comme « moins sophistiquée, plus jeune, plus pointue ».

Mannequins Alexander McQueen

McQueen a désormais conquis la fashion sphère, et fait beaucoup parler de lui. En effet, il a compris que la mode est un grand théâtre dans lequel il vaut mieux provoquer des réactions violentes que des applaudissements polis, et c'est pourquoi il soigne ses défilés pour en faire de véritables shows, mis en scène en s'inspirant d'un thème fort, dans des lieux insolites comme le Cirque d'Hiver ou le Zénith. Rien ne va trop loin pour faire parler de la marque, comme le styliste le prouva en 1994 en faisant défiler Aimée Mullins, top model amputée des deux jambes.

Mais la marque développe aussi sa réputation en collaborant avec de nombreuses marques et créateurs, tels que le chapelier Philip Treacy, ou le joaillier ShaunLeane. En 2007, McQueen s'associe à Samsonite pour la création d'une ligne de bagages et de maroquinerie de prestige, et réitère l'expérience en 2009 avec Puma, ce qui donne naissance à la première ligne de vêtements Sport Fashion.

À présent, McQueen n'a plus de preuves à donner de son talent, et même s'il reste controversé, sa marque est désormais réputée dans le monde entier pour sa créativité, son audace, et son originalité.

Partager l'article
Par Mary, le 05 mars 2007 dans Marques & Créateurs
Vous aimerez également
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
15 commentaires
Tous les commentaires
joli felinIl y a 8 ans
Alex I love youuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
RÉPONDRE
raha//Il y a 8 ans
je suis trés impressioné par ce site contuniez comme ca bravo.
RÉPONDRE
raniaIl y a 7 ans
Cet homme est un génie, et même si certains des shows de ces dernières années m'ont décus (un peu trop commerciaux), je trouve qu'il s'est bien rattrapé avec son dernier défilé prêt à porter absolument époustouflant.
RÉPONDRE
lauraIl y a 7 ans
Je ne comprends pas pourquoi Alexander McQueen ne défile pas pendant la semaine Haute Couture. Son dernier défilé était en effet plus fou et plus majestueux que bon nombre de ceux qui eurent lieu à Paris lors de la dernière semaine Haute Couture.

Je trouve d'ailleurs que la mode très haut de gamme ne fait pas assez preuve de fantaisie, c'est pourquoi je me régale à chaque show de sir Alexander Mcqueen...
RÉPONDRE
PatriciaIl y a 7 ans
Je suis étudiante en stylisme, et le prof nous a fait l'année dernière une rétrospective de toutes les collections d'Alexander McQueen, et j'ai été bluffée ! Ce mec est vraiment un génie : il ne se répète pas, il apporte toujours quelque chose de nouveau, et il ose des trucs carrément fous, qui selon ma prof font de lui l'un des meilleurs de sa génération. Je suis assez d'accord avec ca, même si pour l'instant je n'ai trouvé aucune fringue créé par lui qui m'a donné envie d'être portée.
RÉPONDRE
OnanIl y a 7 ans
Oh my God ! Je lis partout que les chaussures du show Alexander McQueen sont importables, bizarres, monstrueuses... Eh bien moi je trouve qu'elles sont vraiment sublimes ! Je n'ai jamais rien vu d'aussi hallucinant, pour vous dire après le défilé j'en ai même rêvé !!!

J'espère qu'on pourra les voir dans les boutiques McQueen. Et même si elles ne sont pas en vente, je voudrais pouvoir au moins les approcher d'un peu plus près !
RÉPONDRE
JulietteIl y a 6 ans
On vient d'apprendre à l'instant, qu'Alexander MacQueen s'est suicidé... Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches.
RÉPONDRE
tarynIl y a 6 ans
wow je viens aussi de voir qu'il s'est suicidé, c'est incroyable ce que je suis sous le choc. Je pense que le monde de la mode a perdu quelqu'un d'irremplaçable. C'est un véritable drame. RIP
RÉPONDRE
MelIl y a 6 ans
Nooooooon :( Il était une véritable inspiration pour moi et pour toute une génération de modeuses. RIP Alexander. C'est un vértiable drame en effet.
RÉPONDRE
R.Il y a 6 ans
R.I.P. Alexander McQueen. Innovateur, Provocateur et Irrévérencieux.
RÉPONDRE
sophieIl y a 6 ans
Il faut voir les chaussures Alexander McQueen de Lady Gaga, dans un de ses derniers clips... ce type a révolutionné la mode ! Pourquoi les vrais génies partent-ils aussi tôt ? C'est comme Heath Ledger, il retourne la terre entière avec son rôle incroyable de joker dans the dark knight et il disparait peu après... (enfin même avant sur le coup)

Quel gâchis...
RÉPONDRE
danye lesterIl y a 6 ans
belle collection magnifique les couleur le maquillage la mise en scene cool rien a dire
supeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer
RÉPONDRE
KyokoIl y a 5 ans
Tu nous manques Alexander...
RÉPONDRE
axelle MCQIl y a 4 ans
c'est homme restera maquer a jamais dans l'histoire de la Mode, cet homme etais un génie, il restera la personne qui ma le plus influencé j'adore se qu'il fesais, mais maintenent sans lui la maison McQueen n'est plus la meme Sarah Burton ne fait pas le meme travail que lui et je suis telement triste de sa ...
Alexender McQueen restera a jamais dans mon coeur <3
RÉPONDRE
GaelleIl y a 4 ans
Quand je regarde un défilé Alexander McQueen je suis toujours subjuguée. Mais je me demande si c'est vraiment de la mode. Ses créations ou celle de la nouvelle DA ne sont pas portables dans la rue. Quel est le but ? De juste vendre des accessoires ? Sarah Burton serait plus à sa place en tant que costumière pour l'opéra qu'en tant que DA d'une marque de PRET A PORTER !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode