Défilé Alexander McQueen - Printemps/été 2012

Après trois semaines de défilés davantage axés sur la portabilité que sur la magnificence du vêtement, Sarah Burton fait - enfin - battre à tout rompre le coeur de la fashion sphère en présentant une collection terriblement envoûtante, à la beauté onirique et sans concessions...
Défilé Alexander McQueen 2012

Alors que certains lui reprochent de ne pas prendre suffisamment de distance avec l'héritage McQueen, Sarah Burton continue cette saison de célébrer la mémoire de son mentor. Cela dit, loin de paraphraser stérilement l'oeuvre de feu Lee McQueen, la directrice artistique de la griffe lui offre ici une nouvelle dimension, où douceur et sensualité tendent à remplacer les omniprésentes pulsions "thanatos" de son prédécesseur.

À vrai dire, si le fétichisme, les références victoriennes et autres clefs de voute de l'ADN McQueen continuent de rendre dramatiquement saisissantes les toilettes de la maison anglaise, l'influence de Burton leur confère une allure plus féminine que jamais.

Défilé Alexander McQueen 2012

Et si la créatrice fut elle aussi - à l'instar de Karl Lagerfeld (Chanel) et Riccardo Tisci (Givenchy) - séduite par la faune et flore sous-marine, elle n'en parvient pas moins à se faire un brin plus subtile que ses confrères en mettant traitement couture, techniques modernes et raffinement universel au service de ses inspirations.

Dans la pratique, les ondulations de la jupe des méduses se muent ainsi en [basque à volutes|http://media.style.com/image/ts/slideshows/2011/fashionshows/S2012RTW/AMCQUEEN/DETAILS/00250m.jpg ], la robe des huitres en un subtil imprimé moucheté minutieusement matelassé, la texture des coquilles Saint Jacques en d'affolantes superpositions de voiles de mousseline, celle de certaines algues en de précieuses dentelles ou en de longues rangées de volants horizontaux, tandis que la faune engluée dans du pétrole se matérialise sous la forme de luisantes parures de cuir ajouré au laser. Et lorsqu'elle s'approche du premier degré, ce n'est que pour mieux le sublimer en ornant ses féériques bustiers de mosaïques de coraux et autres plumes de nacre.

Défilé Alexander McQueen 2012

On note également la présence de nombreux détails lingerie à l'évanescence libertine, offrant ce qu'il faut de douceur acidulée aux atours à tendance historique chers à la griffe. Déclinés par la suite dans un noir encre, ceux-ci permettent alors d'insuffler un twist SM à des toilettes que n'aurait certainement pas reniées la ténébreuse Maléfice.

Avec cette succession de toilettes - à la beauté aussi hallucinatoire que chimérique - pour déesses en goguette au bal du MET, Sarah Burton touche donc on ne peut plus juste. Même si, telle Camille Claudel vis-à-vis de l'enseignement de Rodin, elle devra forcément prendre un jour ses distances avec la grammaire McQueen, afin de laisser éclore sa propre rhétorique...


Voir la collection : http://www.style.com/S2012RTW-AMCQUEEN
Partager l'article
Par Lise Huret, le 05 octobre 2011 dans Défilés
Vous aimerez également
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
Flo'Il y a 5 ans
D'accord avec toi Coco, tout cela est sublime, mais on reste fort ancré dans l'esprit McQueen. Est-ce une bonne chose ou pas ? Je ne sais pas. En attendant, j'admire !
RÉPONDRE
annaIl y a 5 ans
ça me fait penser à un mélange de "la petite sirène" et certains personnages de pirates des caraibes (en plus glamour que bill le bottier!), peut-etre que ton clin d'oeil à la belle au bois dormant y est pour quelque chose!
RÉPONDRE
CamilleIl y a 5 ans
Certaines robes sont WAOUH, d'autres ne sont vraiment pas du tout à mon goût. Mais les détails restent sans aucun doute magnifiques.
RÉPONDRE
KrilinIl y a 5 ans
Elle fait perdurer le style McQueen ok, mais qu'est ce que c'est beau. Au moins elle le fait bien, et même vraiment bien à un point que ca en est même un peu troublant. En regardant le défilé j'avais l'impression que c'est Alexander McQueen qui allait venir saluer.
Par contre les mises en scène à la McQueen me manque
RÉPONDRE
steldaIl y a 5 ans
Je trouve qu'elle garde l'esprit mais c'est plus féminin, plus doux. Et il y a une belle mise en scène avec les accessoires. On sent un esprit, une cohésion dans ce défilé. Et on peut garder l'esprit en l'adaptant : c'est ce qu'a fait Karl chez Chanel, et très brillamment, je trouve....
RÉPONDRE
Bijoux FashionIl y a 5 ans
c'est un style qu'il faut particulierement aimer, ce qui n'est pas mon cas, mais ca n'enleve pas la qualité du travail réalisé dans les détails
RÉPONDRE
EmmanorIl y a 5 ans
C'est magnifique ... Mais finalement plus haute couture que prêt à porter ...
RÉPONDRE
StratosphèreIl y a 5 ans
Je trouve ça sublime. LA collection de Paris qui me fait rêver. Et j'veux dire, normal qu'elle ne fasse pas un truc radicalement différent de McQueen, moi je verrai ça comme une insulte de renier le Maître qu'il était (et sera toujours pour moi) si peu de temps après sa disparition... En voyant cette collection je remarque quand même une évolution, on ''sent'' une patte différente. Et je pense que Sarah Burton fait exactement ce qu'il faut faire et je me réjouis de suivre la suite de son travail chez MacQueen !
RÉPONDRE
....Il y a 5 ans
Une très belle collection. Une vraie réussite avec ce côté faussement commercial. Comme chez Chanel et comme dans les précédentes collection MC QUEEN, on retrouve ce côté Couture. Personnellement, j'ai adorée les premier passages et les passages en rose poudré. Un savant mélange de Romantisme et de "HARD CORE".
Elle impose sa patte doucement mais surement. Il n y a pas ce côté torturé que l'on retrouvait chez Mc Queen. Les défilés MC QUEEN avaient toujours ce côté inquiétant/dérangeant que ça soit dans le Make-up, l'attitude des mannequins , les vêtements et même dans leur ensemble.
Là, c'est beaucoup plus serein, fragile et fort en même temps. Résultat: La robe Orange me parait tout à fait Portable!
RÉPONDRE
AdèleIl y a 5 ans
Sarah Burton est the Queen de la fashion week parisienne!
RÉPONDRE
CéliaIl y a 5 ans
Tout simplement magnifique et ne parlons même pas des chaussures <33

Ce que je regrette c'est que la mise en scène et que le décor ne soient pas à la hauteur du défilé... Qu'est-ce-que j'aimerai posséder une pièce de cette collection!!!
RÉPONDRE
murielleIl y a 3 ans
j adore mais je veut dire ces filets ne me plaise pas
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode