Vogue Inde, la polémique

Lancé en octobre dernier, le Vogue Inde essuie son premier scandale. Il faut dire que dans un pays où la disparité entre les catégories sociales est si intense, il est difficile de prôner l'apogée du luxe sans risquer de tomber dans l'indécence...
Vogue Inde
Alors que le pays compte désormais plus d'un milliard d'habitants, la classe émergente de la population s'annonce comme le nouvel eldorado des marques de luxe. En effet, en Inde comme en Chine, les individus aiment faire état de leur réussite par le biais de produits haut de gamme, symbole d'avènement social.
Dans ce contexte, le groupe Condé Nast s'est empressé "d'éduquer" le peuple indien en lançant chez eux la 17e édition de Vogue. Depuis quelques mois, les Indiens ont ainsi la possibilité de découvrir les fastes de la société occidentale. Les magnats du secteur ont d'ailleurs tous répondu présents : Gucci, Fendi, Burberry, Hermès… pas un ne veut manquer l'opportunité d'accompagner la croissance indienne.
Cependant, on sait très bien que si le pays voit effectivement certains de ses ressortissants accéder à l'univers du luxe, la majorité d'entre eux vit avec moins d'1 dollar par jour, et est confrontée à une misère immense. C'est pourquoi un minimum de décence est nécessaire si l'on ne veut pas devenir complètement inhumain, gangrené par l'appât du gain. C'est ce "minimum" qui a malheureusement fait défaut à l'une des séries mode de la parution du mois d'août.
En effet, 16 pages - consacrées à la mise en valeur de sacs, parapluies et autres accessoires - furent shootées non pas dans un studio avec tel ou tel mannequins ou stars de Bollywood, mais dans la rue avec pour figurants des Indiens plus préoccupés par la survie au quotidien que par les dernières tendances.
Vogue Inde
Sur cette série, on peut ainsi voir un vieil homme s'abritant sous un parapluie Burberry, un bébé en bavoir Fendi ou encore une femme portant au bras un Birkin, entourée de ses 3 enfants vêtus de nippes… Certes, les photos sont superbes, le peuple indien possédant cette lumière, cette joie de vivre qui irradierait n'importe quel cliché, néanmoins leur incongruité révolte les journalistes du pays. Confronter une mère qui se bat pour nourrir sa famille à un sac coûtant plus de 10 000 dollars est en effet presque malsain...
Dans un pays ou l'on se suicide parfois pour échapper à une pauvreté écrasante, les médias luxe ne peuvent se permettre des inepties de ce genre. Pour sa défense, Vogue assure avoir voulu illustrer "la nouvelle Inde", où il est possible de réaliser une ascension sociale fulgurante et d'en afficher les signes. Qu'à cela ne tienne, lorsqu'on réalise que les légendes des photos ne font pas référence aux mannequins d'un jour mais simplement aux marques de sacs, on réalise à quel point Vogue n'a que faire du facteur humain…
Alors certes, il est évident que l'industrie du luxe va déferler en Inde et que seuls quelques élus y auront accès, et cela en soi n'est pas critiquable. Ce qui l'est plus, c'est de mélanger les genres de façon unilatérale. Que les sacs Hermès restent donc dans les boutiques de Mubai, et que les photographes se contentent de Gisele, on évitera peut-être ainsi des images malheureuses…

A lire : http://www.independent.co.uk/vogues-india-fashion-shoot-sparks-disgust
Partager l'article
Par Lise Huret, le 03 septembre 2008 dans Actu mode
Vous aimerez également
Kim Kardashian, la polémique
Il y a 2 ans - 37
EN SAVOIR PLUS
Vogue contre l'anorexie
Il y a 4 ans - 34
EN SAVOIR PLUS
Style.com Magazine
Il y a 5 ans - 8
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
22 commentaires
Tous les commentaires
Oh-tomate-hicIl y a 8 ans
C'est vrai que sur ce coup là, Vogue a fait moyen, moi je les trouve sublime ces photos mais dans le contexte de misère écrasante de l'Inde c'est vrai que c'est interpellant, c'est un peu malsain. Sournois ? Je ne sais pas mais déplacé oui. En tout cas j'espere pour Vogue que ce genre de pages ne réapparaitra plus dans le magazine, au risque de finir boycotter.
RÉPONDRE
Carla SIl y a 8 ans
Ah quand des shooting Cavalli dand les ghettos d'Amérique du sud, ou un petit somalien en photo avec le dernier Vuitton ?

Sous prétexte qu'on est un monument de la presse mode on pourrait tout se permettre y compris de rendre gloosy la pauvreté...

Vogue au piquet !
RÉPONDRE
Tendance-ModeuseIl y a 8 ans
Mmh d'habitude je suis de celles qui apprécient la controverse mais là je trouvent quand même qu'ils vont trop loin.
RÉPONDRE
TikiIl y a 8 ans
Si les photos sont magifiques, je trouve ça totalement odieux!!!!
Je n'arrive même pas à comprendre comment cette idée à pu être retenue par Vogue!!!!!!

Je suis d'accord avec CarlaS, ou va t-on????
Parce qu'après ça effectivement, je vois pas ce qu'on pourrait faire de plus déplacé!
Tenterait il de minimiser la misère???

Au bucher!!!!!!
RÉPONDRE
isumikoIl y a 8 ans
je ne suis pas du tout d'accord avec e qu'ils ont fait. C'est comme prendre les gens pour des objets.
Déja que je n'aime pas trop VOgue,ca ne va rien arrangé a mon sentiment (je ne trouve plus le mot).
RÉPONDRE
CharlotteIl y a 8 ans
Les photos ont beau être sublimes, je trouve aussi que c'est assez déplacé, malsain :S
RÉPONDRE
clairetteIl y a 8 ans
Vogue a vraiment fait un geste déplacé sur ce coup-ci, c'est déplorable.

Utiliser ces pauvres gens pour des produits de luxe! Est-ce qu'ils ont été payé au moins?
RÉPONDRE
CharlotteIl y a 8 ans
"Est-ce qu'ils ont été payé au moins?"
C'est ce que je me demande...
RÉPONDRE
isumikoIl y a 8 ans
moi aussi, surtout que SI ils ont été payé, ils n'ont pas du être payé honetement!
RÉPONDRE
VeroniqueIl y a 8 ans
On doit tous penser la meme chose au meme moment ou quoi?

Je vois mal la difference entre ces photos et le shooting du Vogue americain dans les rues de Tombouctou, il y a un mois ou deux, (robes Cavalli et enfants en guenilles), ou les photos de Peter Beard pour Azzedine Alaia avec les tribus Massai en toile de fond, ou les portraits des Papous de Nouvelle guinee en slips a fleurs par Yann Arthus Bertrand, ou la plupart des series mode commandees par Diana Vreeland autrefois.

Je ne sais pas, mais les gens pris en photo ici ont l' air de s' etre bien amuse, pendant une journee, vous ne trouvez pas?.
RÉPONDRE
TikiIl y a 8 ans
Veronique :
Non tu n'as pas tort il y eu bien des shooting ou la pauvreté à été mise ne toile de fond, mais je pense qu'on a toute a chaque fois réagit de la même manière ( du moins moi oui)!!!
Et effectivement les gens ont l'air de s'être bien amusé, mais c'est encore pire, parce que ça nous fait croire que c'est "normal"!!!!
RÉPONDRE
Sonia-FashionBoxIl y a 8 ans
Je trouve malsain de confronter le luxe aux pauvres gens, surtout en Inde... qui pour la plupart dorment avec toute leur famille a meme le sol sur les trottoirs.
RÉPONDRE
AnaïsIl y a 8 ans
C'est complètement absurde de faire ça, vraiment "malsain". Je trouve pitoyable de faire poser des pauvres gens avec des sacs à 10 000 $, qui se battent chaque jour pour survivre...
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
Dans l'officiel de septembre, on peut trouver un bel article sur le plus humain des créateurs et il parle de la pauvreté avec comme exemple l'Inde.
" ... mon histoire, c'est l'histoire d'une famille d'immigrants qui a tout laissé derrière elle et qui a tout recommencé dans un pays peuplé de survivants qui avaient peur. Personnes n'avait, mais on n' a pas senti le manque. C'est comme aujourd'hui quand je vais en Inde. Les gens s'apitoient sur la pauvreté en Inde. Moi, je ne vois pas la pauvreté en Inde. Parce que personne n'a. Alors si personne n'a, il n'y a pas plus, il n'y a pas moins.
La pauvreté commence quand il y a des gens qui ont plus et des gens qui ont moins, et que l'ont peut faire des comparaisons. Ma vie, c'etait la vie d'un enfant toujours rond..."
Bon évidemment, il faut lire l'article en entier ... d'une part parce que ca vaut le détour et puis aussi parce qu'avec des extraits comme je viens de mettre, chacun penses ce qu'il veut au lieu de bien comprendre ce qu'Alber Elbaz raconte magnifiquement bien !
C'est un peu comme regarder le six minutes sur la 6, c'est pas avec des bouts de phrases hors de leurs contextes que l'on peut avoir une opinion ! Autant regarder Claire Chazal ! Je sais pas ce que j'ai contre la télé moi en ce moment ... mdr
RÉPONDRE
Princesse AudreyIl y a 8 ans
J'espère qu'ils ont payé les "mannequins" d'un jour l'équivalent du pognon représenté sur chaque photo grâce aux accessoires de luxe. Je rêve ? Oui.
Ce genre de campagne te dégoûte du luxe, là, l'envie d'acquérir des fringues de prix te passe carrément...
RÉPONDRE
manyglamIl y a 8 ans
Vogue est avant tout un magasine , il ne fait pas dans l'humanitaire , ce sont juste des photos de mode .
Et puis souvent les jeunes filles mannequins de l'Est d'à peine 15ans ne sont pas moins pauvre .
RÉPONDRE
pluieIl y a 8 ans
ses photos sont bien faite, mais vu la misère en inde, sa le fait pas trop
RÉPONDRE
sebIl y a 8 ans
Bien faites?elles n'ont rien d'extraordinaire!Je ne sais pas si vous vous rendez compte que ces gens malheureux ne pourront jamais s'acheter aucun de ces accessoires meme en travaillant pendant des années ?c'est vraiment honteux beacoup trop de' contrastes entre le monde du luxe et la misere que ces personnes endurent .Et je ne vois pas ou est le coté artistique de la chose ni l'interret .
RÉPONDRE
JohannaIl y a 8 ans
Oulala
Sous pretexte qu'ils sont pauvre on doit blamer Vogue pour avoir fait porter à des "pauvres" des accessoires de Luxe? Ils ne leurs on pas mis la corde au coup, bien au contraire je pense plutot qu'ils ont été content d'avoir fait se shoot ses malheureux... La distinction avec les pauvres et les accesoires de luxe est odacieu et intéligent... Sa change de la blondasse parfaite muni de ces fringues de luxe.. C'est mon avis :)
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
johanna : nous ne sommes pas du meme monde visiblement ! lol
RÉPONDRE
parvatiIl y a 8 ans
Je trouve cela vraiment dégradant. Sous prétexte que l'on veuille faire des photoshoot un peu "originaux" pour changer ne signifie que l'on puisse donner dans la vulgarité. Je ne trouve pas ces clichés sublimes, je les trouve d'un mauvais goût sans limites. S'il y a bien quelque chose que le Vogue India ait réussi à montrer, c'est bien que mettre en scène des villageois aux côtés d'objets tellements chers qu'ils leur faudrait travailler plusieurs dizaines d'années pour se les offrir est complètement "débile" et je dirais même que c'est du foutage de geule.

Et si c'est gens ont l'air de s'amuser sur la photo (johanna les envierait presque...lamentable), c'est peut être qu'on les a bien payé... Peut être quoi, aller, on va être généreux, 1000 roupies (environs 17?). De quoi nourrir leur famille pour au moins deux semaines.

Alala, moi j'ai envie de dire : Bravo la mode!
RÉPONDRE
klagamIl y a 7 ans
Pas de clichés svp...
primo le vogue n'est absolument pas responsable de la misère du monde ,
secondo lequel d'entre vous , arrivé à la caisse, se demande s'il ne serait pas plus raisonnable d'abandonner une paire de chaussure ou un nouveau sac à la mode au profit d'un généreux don à un quelconque organisme humanitaire? lequel se soucis vraiment du malheur du monde??
cette serie me fait voir une seule chose: l'hypocrisie des societés occidentales, "on fonde notre vie sur un systeme de société de consommation, on se goinfre, on sais que ca cree un desequilibre planétaire au niveau des richesses...mais par pitié ne nous confrontez pas à nos propres contradictions"... le quotidien de 96% des francais , incluant meme les plus pauvres d'entre nous, serait insolant à côté du rythme de vie de ces malheureux..qui se soucie vraiment de leurs besoins??? pas grand monde je crois...ne soyez pas que des polémistes de bas étages et posez vous les vraies questions...et trouvez y les reponses , agissez à votre portée..
par ailleurs ceux que je plains à la vue de ces photos sont plutot les acheteurs potentiels ..quelle pauvreté d'esprit...il faut manquer cruellement d'humanité et de gout pour s'offrir d'aussi insolents objets, qui par ailleurs n'ont même pas la particularité d'etre beau...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode