Hedi Slimane chez Yves Saint Laurent

Annoncé sur le départ à plusieurs reprises, Stefano Pilati quittera finalement la maison Yves Saint Laurent après la prochaine fashion week parisienne. Il laissera alors la place non pas à Raf Simons (comme l'avait laissée entendre Suzy Menkes), mais à celui que toutes rêvent de voir s'attaquer au vestiaire féminin depuis son passage chez Dior Homme : Hedi Slimane...
Hedi Slimane
Si son nom est fréquemment mentionné lorsqu'il s'agit de deviner qui prendra la succession de tel ou tel créateur, Hedi Slimane n'en demeure pas moins un personnage aussi discret qu'indépendant, qui n'hésita pas à prendre ses distances plusieurs années durant avec l'euphorie fashion.
Après avoir brillé chez YSL Homme puis imposé sa vision androgyne de l'élégance masculine chez Dior, celui qui appris à coudre aux côtés de sa mère et qui délaissa les écoles de stylisme au profit d'un cursus artistique - hypokhâgne + école du Louvre - s'éloigna en effet de la mode pure afin de se consacrer pleinement à sa passion première qu'est la photographie.
Depuis mai 2006, le jeune homme matérialise ainsi ses inspirations - les nouvelles cultures, la jeunesse urbaine, la scène rock - sous la forme de clichés noirs et blancs à l'esthétique intense, où jeux d'ombre et de lumière servent à merveille un propos intimiste. Difficile en effet de détacher le regard d'un portrait de Pete Doherty ou de Robert De Niro shooté par Hedi Slimane...
Hedi Slimane
Oui mais voilà, en dépit d'enchaîner expositions, projets enthousiasmants et ouvrages encensés par la critique, l'auteur d'Anthology of a Decade semble avoir récemment décidé de renouer avec la création prêt-à-porter.
Dès la saison prochaine, il aura ainsi pour mission de redonner un nouveau souffle à la maison Yves Saint Laurent ; une mission sans aucun doute à la portée de celui qui initia le règne du slim et qui fit des étroits costumes Dior une denrée ultra recherchée par les élégantes en quête d'allure divinement affutée.
On peut dès lors rêver à une future collection YSL, où Hedi Slimane condenserait les thèmes qui lui sont chers, entre énergie youthful, tension rock, références classiques, impact visuel, fragilité adolescente et réalisme (il juge en effet qu'il n'y a pas de mode véritable qui ne soit adoptée par la rue). De quoi offrir au paysage fashion un salutaire électrochoc...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 26 février 2012 dans Actu mode
Vous aimerez également
Hedi Slimane, bientôt chez Chanel ?
Il y a 6 mois - 14
EN SAVOIR PLUS
Hedi Slimane/Saint Laurent : la rupture
Il y a 7 mois - 44
EN SAVOIR PLUS
L'illusion Saint Laurent
Il y a 11 mois - 54
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
Pas fatiguéIl y a 4 ans
Très bon article et surtout super nouvelle ! Le retour d'Hedi Slimane je n'y croyais plus ! J'ai hate de voir si il va habiller la femme YSL en Pete Doherty et comment il va se débrouiller avec l'héritage de Yves Saint Laurent. Mais de toutes façon ca sera toujours mieux que le YSL de Pilati
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
Personnellement, je suis contente. J?aime beaucoup Stefano mais depuis 2009, ses collections sont ennuyeuses, dispensables et ne servent que de faire valoir aux accessoires. J?espère en tout cas qu?il trouvera très vite du boulot à un endroit où il pourra s?exprimer pleinement.
Mais pour revenir à Hedi, ce n?est pas une place simple qu?il va prendre. YSL est surement la maison la plus compliquée qu?il existe. Il y a si peu de codes et tellement en même temps. YSL himself à partir des années 80 ne savait plus faire du YSL. Alber Elbaz était trop minimaliste, trop bourgeois. Tom Ford (celui qui a le plus réussi YSL pour moi) était trop sexy pour certains et Stefano est trop minimal et intellectuel. Chaque premier défilé des créateurs cités ont été assassinés par la critique même si ils ont eu une influence majeure sur la mode au final.
YSL/BERGE n?ont pas montré de réel enthousiasme face aux deux derniers directeurs artistiques.
Raf Simons a quitté Jil Sander et lui qui était un créateur pour homme au départ à montré sa virtuosité et son extrême talent. Cela nous laisse de gros espoirs pour Hedi.
Maintenant qu?il sera directeur artistique pour l?Homme et la Femme, il sera intéressant de voir si il a évolué depuis son départ de Dior Homme. La pression va être énorme. Saura-t-il, lui a l?esthétique Rock minimaliste, adapter son style à la femme YSL ? Comment va-t-il se libérer de la silhouette qu?il a créé pour DIOR alors que Kris Van Assche galère depuis déjà 4ans ?
Bref, LA NEWS DE LA SAISON ET WELCOME BACK HEDI !
Ps : Stefano Pilati ou Raf Simons chez Dior maintenant ? Et puis, vu que c?est la saison des retours avec jil Sander, il est où John Galliano ?
RÉPONDRE
brefIl y a 4 ans
ça c'est une super bonne nouvelle, qui attise la curiosité!! Et en meme temps une belle equation YSL et le smosking pour femme, Heidi Sliman et les costumes etoits et "fités" = de bons adn
RÉPONDRE
MeltIl y a 4 ans
GREAT !!!
RÉPONDRE
ZoéIl y a 4 ans
Enfin une Vrai bonne nouvelle ! Autant le retour de Jil Sander ches Jil Sander me fait un peu peur ( qui peut passer après Raf Simons sans démériter ?), autant le retour d'Hedi Slimane chez YSL me réjouit.
RÉPONDRE
artoIl y a 4 ans
Génial cette info, j'ai toujours adoré mister Slimane et assez peu apprécié les collections Yves Saint Laurent version Pilati (et je ne suis pas la seule j'ai l'impression). Et puis voilà quoi, enfin Hedi Slimane chez la femme !
RÉPONDRE
MelaIl y a 4 ans
Merci pour cet article, j'ai hâte de voir ce que fera ce petit génie de la mode chez YSL.
RÉPONDRE
petit nournoursIl y a 4 ans
Pour commencer : On va virer toute l'équipe en place, afin de créer une première vague de buzz.
RÉPONDRE
STYLEIl y a 4 ans
Salut à tous,

Je voulais réagir à ces très beaux éloges suite à la nomination d' Hedi Slimane en tant que directeur artistique du prêt-à-porter féminin et masculin de la légendaire maison Yves SAINT LAURENT rive gauche. C'est tout-à-fait déconcertant d'être un simple témoin de cette nomination. Je suis en total désaccord avec cette arrivée. Je suis vraiment, vraiment touché dans le mauvais sens du terme. M. Slimane est à mon très humble avis ni un génie, ni un talentueux créateur. La maison Yves SAINT LAURENT est la plus belle et la plus grande des maisons au monde. Comme l'a très bien dit Didier Ludot :"elle est LA grande fierté de la France". Il Faut donc nommé un directeur artistique à la hauteur du nom et de sa renommée. Le milanais Stefano Pilati a quand même un mérite c'est d'avoir comprit l'esprit de la maison puisqu'il a dit lors de son premier défilé femme au palais brogniart que pour lui le nom SAINT LAURENT représente "le style français, l'élégance et la classe sans perdre de la spontanéité". Tout est dit. Certes dans quelques unes de ces collections femme, il s'est écarté du style maison en particulier l'été 2009, l'hiver et le très orientalisant été 2007 et l'été 2011. Mais c'est tout de même mieux que Tom Ford. La maison YSL a une âme, un esprit, une magie que chaque directeur artistique se doit de respecter. À mon humble avis, je suis convaincu que ses plus belles collections furent l'hiver 2005, l'été 2006 ainsi que l'hiver 2007. La femme SAINT LAURENT, ce n'est pas du tout ces filles anorexiques et longilignes qui se disent peut-être qu'en portant un vêtement frappé du célèbre logo, ils participeront à la magie du nom mais c'est beaucoup plus que ça, porté un vêtement de monsieur Saint Laurent, c'est avant tout porté un habit où l'on se sent libre, à l'aise et confortable dans des matières luxueuses. Chaque vêtement recèle des finitions impalpables. C'est une femme qui s'adapte au présent, qui s'habille en fonction de son humeur et de son attitude car comme l'a si bien dit Anouk Aimée : "Yves SAINT LAURENT a aidé le temps à passer." C'est une femme qui a certaine tenu mais dans l'attitude où la magie de la femme de la main est évidente. Voilà, le maître mot: c'est tout simplement l'évidence. Monsieur Saint Laurent durant ces 40 ans de création a juste voulu faire comme il l'a dit "des vêtements pour des femmes et pas des déguisements folkloriques!". C'est la simplicité, l'élégance et la distinction. Personne ne pourra arriver à la hauteur de Monsieur Saint Laurent mais chaque directeur artistique se doit de créer uniquement à partir des codes de la maison; tout comme l?élixir OPIUM qui est destinée à toutes celles qui s'adonne à Yves SAINT LAURENT, chacun d'eux se doit de s'adonner à Yves SAINT LAURENT. Ainsi, la collection Yves SAINT LAURENT rive gauche par Stefano PILATI prêt-à-porter féminin automne/hiver 2012-2013 fut très réussit. Un vrai retour aux sources de la maison: des pantalons courts, du noir, des décolletés sensuelles, de l'énergie, de la force, du dynamisme,des smokings, une femme allant de l'avant, un chic masculin mais féminisé. Une très digne façon de dire en revoir,une collection qui à mon avis pourrait donnait lieu à d'autres et très nombreuses collections. Juste une question d'intelligence ironique... ET que la mode soit avec vous, STYLE
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode